Quel est le danger dans la zone d'exclusion de Fukushima? | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

Avec la situation des réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi aujourd'hui relativement stable, l'aspect de la catastrophe au Japon sur le plus long terme et le plus inquiétant est la zone d'exclusion, qui a déplacé des milliers de personnes de leurs maisons, villages et écoles à cause du danger des rayonnements. Inutile de dire que ceci rajoute considérablement à la misère et aux traumatismes du séisme et du tsunami. Dans cet article, j'examine ce que la science peut nous dire quant à savoir si la zone d'exclusion est vraiment nécessaire, et quel est le degré de risque des retombées radioactives près de Fukushima en comparaison avec d'autres dangers.

Ces derniers jours, certains groupes anti-nucléaires ont insisté comme quoi la zone d'évacuation devrait être élargie, que la situation est plus dangereuse que ce qu’on croit couramment, et que les sources officielles ne sont pas fiables. Ce que je pense va à l'encontre de la leçon principale du pire cas de catastrophe nucléaire civile au monde - Tchernobyl en 1986 - qui a démontré de façon convaincante que la peur des radiations, et le traumatisme social et pyschologique subis par des «victimes» irradiées est au moins aussi, et probablement plus, dangereux que l'impact physique et biologique de la radiation elle-même...


Via Pascal Faucompré