La fusion froide contre-attaque 20 après ! | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it
Il y a tout juste vingt ans, Stanley Pons et Martin Fleishman annonçaient avoir réussi à produire une réaction de fusion thermonucléaire… à température ambiante. La possibilité de réaliser la fusion froide en laboratoire allait depuis lors hanter l’esprit de plusieurs chercheurs. La communauté scientifique ne fut cependant pas convaincue. La situation pourrait changer après une retentissante annonce au congrès de la Société Américaine de Chimie.

Les lois de la physique nucléaire sont formelles : pour espérer surmonter la répulsion électrostatique entre deux noyaux d’hydrogène et faire entrer en jeu les forces d’attraction nucléaire à courte portée, il faut des températures de plusieurs millions de degrés. Les seules réactions connues de fusion nucléaire se déroulent dans des étoiles possédant une masse d’au moins 0,07 fois celle du Soleil, lors de l'explosion d'une bombe H ou dans les expériences de fusion contrôlée effectuées dans des tokamaks ou à l'aide de lasers surpuissants...