Selon Tokiko Nakahata, conseillère matrimoniale à Sendai interrogée par le Japan Times, les demandes de conseils relatifs au divorce ont fortement augmenté dans la région de Tohoku depuis le tremblement de terre de mars dernier et la catastrophe qu'il a entraîné.

Les demandes ont augmenté en avril pour atteindre leur paroxysme en septembre, avec une augmentation de 40% par rapport à l'année précédente à la même période.

Pour la conseillère, les relations problématiques de ces couples sont antérieures aux évènements. Mais la catastrophe et les réactions qu'elle a entraîné ont mis en évidence certains comportements que les époux se reprochent mutuellement, de l'égocentrisme pour les hommes à l'instabilité d'humeur pour les femmes...