Environnement, Po...
Follow
Find tag "agriculture"
278.7K views | +19 today
Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent"
Planete en danger: Environnement, ecologie, energie, pollution, catastrophes... comment la preserver
Your new post is loading...
Rescooped by L'Info Autrement from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Respect de l’interdiction de la culture des OGM : l’État pleinement mobilisé - Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

Respect de l’interdiction de la culture des OGM : l’État pleinement mobilisé - Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

Des militants anti-OGM ont procédé ce vendredi 2 mai à l’arrachage de plants de maïs transgéniques sur une parcelle située à Saubens (31), il s’agit d’une parcelle semée avant l’arrêté d’interdiction du 14 mars 2014 et notifiée ultérieurement au ministère de l’agriculture. Un second exploitant a également transmis une déclaration de mise en culture de maïs MON 810. Les semences ont été achetées en Espagne.

 

Des inspections ont été immédiatement réalisées par les services régionaux de contrôle du ministère de l’agriculture afin d’enquêter sur l’origine des semences, les parcelles concernées et les conditions du semis. Des prélèvements ont par ailleurs été réalisés sur toutes les parcelles emblavées en maïs sur les exploitations concernées.

Les résultats intermédiaires des analyses semblent confirmer qu’il s’agit de maïs OGM. Les résultats définitifs sont attendus pour le début de la semaine prochaine.

 

S’il s’avère que ces semis sont bien OGM, la réglementation prévoit leur destruction afin d’éviter tout risque de dissémination.


Ségolène ROYAL et Stéphane LE FOLL tiennent à rappeler leur position de fermeté constante sur la question de l’interdiction des OGM.


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Rescooped by L'Info Autrement from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

Interdits depuis 2009, les épandages aériens de pesticides se poursuivent en France, grâce à des dérogations préfectorales. Les Antilles, l’Aquitaine et la Champagne sont les principales régions concernées. Défaut d’informations, risque de dispersion, contournement de la réglementation : plusieurs associations et élus montent au créneau. Un dossier révélateur de l’incapacité de la France à prendre le chemin de pratiques agricoles moins gourmandes en chimie.

(...)

« Cela dure quelques secondes, rapporte Fabrice Mirouraud, voisin de châtaigneraies traitées depuis le ciel, et président de l’association corrézienne Allassac ONGF. Les engins arrivent vrombissant, à très basse altitude, ils lâchent leurs nuages empoisonnés et s’en vont. » Son association a porté plainte il y a plus d’un an contre des épandages illégaux (sans dérogation) ou non réglementaires dans 17 communes de Corrèze. « Les pilotes sont des as. Ils larguent les produits pile au bon endroit. Le problème c’est qu’ensuite, ils ne contrôlent plus rien. Et que la volatilité de ces nuages chimiques est très élevée, explique François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Il y a donc un vrai risque d’exposition des espaces situés à proximité de la zone d’épandage. »


Via Bee Api?
more...
Christian Allié's curator insight, April 26, 3:07 AM

........""""""""""""""""""".......

 

[ ... ]

...... 

Le grand public n’est pas informé

« Un agriculteur ne peut pas mettre des affiches tout le long d’un chemin qui longe son champ », remarque Sophie Primas, sénatrice UMP des Yvelines, et présidente d’une mission d’information sur les pesticides en 2012. « Dans l’idéal, il faudrait bloquer toutes les routes », ironise François Veillerette, qui assure avoir aperçu à plusieurs reprises, « des gens faire du vélo et des parents pousser des landaus à proximité d’épandages aériens ». « Nous avons beaucoup de plaintes de nos riverains sur ces défauts d’information », confirme Sophie Primas.

Autre problème souligné par la mission sénatoriale : le manque de contrôles « des conditions concrètes dans lesquelles sont réalisés les épandages et dont se plaignent de nombreux acteurs de terrain ». L’interdiction d’épandre à moins de 50 mètres des habitations et jardins ou des points d’eau consommable serait ainsi régulièrement violée, ainsi que l’obligation de s’assurer que le vent ne souffle pas trop fort.

« Constater le massacre sous les avions »

C’est sur la base du non-respect de ces règles liées à la vitesse du vent que Générations futures et Allassac ONGF ont attaqué des pomiculteurs de Corrèze en 2010. Relaxés en mars 2011, les trois prévenus ont affirmé que, vu le mouvement des branches et des herbes, ils pensaient que le vent soufflait en deçà des 19 km/h réglementaires. Les parties civiles se sont appuyés sur un relevé de météo France, selon lequel le vent soufflait à plus de 30 km/h le jour de l’épandage. « Ils ont été relaxés au bénéfice du doute, détaille François Veillerette. La station météo qui nous avait fourni les relevés a été jugée trop éloignée des cultures traitées. Cela prouve que les textes de loi ne protègent pas les riverains. »

Les pesticides tombés du ciel posent aussi de sérieux problèmes aux apiculteurs. « Nous ne sommes jamais consultés ni prévenus à temps », regrette Olivier Belval, président l’Unaf. La loi stipule que les syndicats apicoles doivent être avertis au moins 48 heures avant. « C’est beaucoup trop court pour joindre les professionnels concernés et leur donner le temps de déplacer 200 ou 300 ruches, proteste Olivier Belval. Pour peu que l’info soit donnée la veille d’un week-end, les 48 heures sont vite passées ! On se retrouve souvent sous les avions à constater le massacre. »

[ ... ]

..........

Rescooped by L'Info Autrement from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Les OGM cachés

Les OGM cachés | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

Variétés tolérantes aux herbicides, des OGM cachés dans les champs français?

Aspergées d’herbicides, ces plantes ne périclitent pas :  maïs, soja, blé, colza, tournesol, betterave, riz, chicorée/endive… Il existe pour toutes ces cultures des variétés tolérantes aux herbicides (VTH). Sont-elles des organismes génétiquement modifiés? Non, répond le droit européen.

 

Oui, répondent 10 associations et syndicats d’agriculteurs, qui s’inquiètent du développement en France de «colzas et tournesols tolérants aux herbicides», qu’ils considèrent comme des «OGM cachés». «Les seules informations disponibles sur les surfaces cultivées en France indiquent que ces VTH représentaient 10% des cultures de tournesol en 2011 et plusieurs centaines d’hectares de colza fleuri en 2013», a calculé la Confédération paysanne, qui appelle Stéphane Le Foll à s’opposer à leur développement et à protéger l’environnement face à ces cultures.

 

Bien que la mutagenèse soit considérée comme une méthode de modification génétique par la directive européenne de 2001, rappellent l’Inra et le CNRS, «les variétés obtenues par cette technique sont exclues de son champ d’application, et sont donc soumises aux mêmes procédures d’évaluation que les variétés issues de l’amélioration variétale conventionnelle».


La Confédération paysanne s’inquiète de «l’impact de ces plantes sur l’environnement: biodiversité, résistance aux herbicides, contamination génétique, qualité de l’eau». Par ailleurs, les organisations et syndicats agricoles s’interrogent «sur la pertinence de modifier le génome du colza pour lui permettre de tolérer des herbicides de la même famille que ceux utilisés dans les céréales, ce qui empêchera, notamment, de détruire ses repousses dans le blé qui lui succédera dans la rotation». Près d’un mois après la méta-analyse réalisée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) sur l’enjeu sanitaire attaché aux expositions professionnelles et générales des populations aux pesticides, les organisations pointent «les dangers sanitaires inhérents à l’utilisation d’herbicides, non seulement pour les utilisateurs mais aussi pour ceux qui consomment des aliments contenant des pesticides».

 

 


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

TPP: Le Japon s'apprête à sacrifier son agriculture

TPP: Le Japon s'apprête à sacrifier son agriculture | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

Alors que l’agriculture japonaise est déjà confrontée à de graves problèmes consécutifs à la contamination radioactive en provenance de la centrale de Fukushima, un autre danger suscite un important débat au Japon. En effet, le premier ministre japonais NODA Yoshihiko souhaiterait faire entrer le Japon dans les négociations du TPP (Trans-Pacific Partnership) qui auront lieu le 12 et 13 novembre prochain au sommet de l'APEC à Honolulu. Ce traité vise à faire émerger une zone de libre-échange dans la région Asie-Pacifique d’ici à 2015. Un traité anodin en apparence que le gouvernement tente de vendre à la population avec l’argument facile d’une « ouverture du Japon sur le monde »...

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

L’agriculture rend-elle vraiment notre assiette toxique ?

L’agriculture rend-elle vraiment notre assiette toxique ? | Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent" | Scoop.it

La présente mise au point ne concerne pas les contaminations microbiennes, qui viennent de faire l’actualité, et qui ne sont pas non plus imputables à l’agriculture intensive.

Les consommateurs sont de plus en plus confrontés à une surenchère médiatique de livres, films documentaires et interviews de « spécialistes », toujours les mêmes, qui leur assènent leurs croyances et leurs certitudes, sans contestation possible, sur la toxicité des aliments et sur la responsabilité des méthodes de production agricole...

more...
No comment yet.
Curated by L'Info Autrement
L'information "AutreMent" et sans concession