Les systèmes de notation des salariés sont-ils licites ? I Marie Hautefort, juriste | Entretiens Professionnels | Scoop.it

'Depuis l'affaire IBM, qui classait ses salariés de "très bons" à "médiocre" pour déterminer l'évolution de leur rémunération, la question de la légalité des ranking de salariés se pose. La cour de cassation y a répondu dans une affaire Hewlett-Packard.'