Entreprise Agile ...
Follow
Find tag "Management"
1.1K views | +0 today
Entreprise Agile et complexité
Pour adresser la complexité croissante, il faut décompliquer, inventer de nouvelles formes de gouvernance et d'organisation pour des entreprises plus agiles, plus performantes et plus humaines.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Damien Thouvenin
Scoop.it!

Situational Team Decision-Making: Collaboration Does Not Require Consensus - Jesse Lyn Stoner

Situational Team Decision-Making: Collaboration Does Not Require Consensus - Jesse Lyn Stoner | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it
Knowing when and how you need to involve others, and the best team decision-making method for each situation, will help ensure your decisions are effective.
Damien Thouvenin's insight:

La bonne manière de prendre une décision (unilatérale, par une minorité, à la majorité, par consensus) est totalement dépendante de la situation. Trois facteurs clés gouvernent ce choix: le niveau d'information, l'impact de la décision et l'urgence.

more...
No comment yet.
Rescooped by Damien Thouvenin from Coaching de l'Intelligence et de la conscience collective
Scoop.it!

Intelligence collective : « Déléguer, ce n’est pas perdre son autorité, c’est libérer les énergies » en sport de haut niveau.

Intelligence collective : « Déléguer, ce n’est pas perdre son autorité, c’est libérer les énergies » en sport de haut niveau. | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it

Et les grandes victoires sportives, avec les émotions et le plaisir qu’elles procurent, transcendent, même momentanément, les rancœurs et les oppositions. Ce qui manque au pays, c’est la confiance. On a la sensation de vivre dans une société qui se rétracte, se sclérose. 


Via Philippe Olivier Clement
more...
Olivier Leclerc's curator insight, December 11, 2014 11:33 AM

Superbe ! Inspirant ! Grand monsieur / manager !

Anne Landreat's curator insight, December 12, 2014 6:08 AM

Qu'advienne le "Règne des Affranchis" !

pbernardon's curator insight, December 13, 2014 4:50 AM

Merci Philippe-Olivier piyr de partage, je complèterai par la web-conférence que nos avons animée avec Guillaume GILLE. http://youtu.be/pBGybEZ2sYU

 

BON WEEK 

Rescooped by Damien Thouvenin from Solutions locales
Scoop.it!

Vers une organisation holocratique de son entreprise

Vers une organisation holocratique de son entreprise | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it

Dans la vie il y a ceux qui émettent des théories et il y a ceux qui les mettent en pratique. Le problème se pose alors de savoir si la mise en place d’une théorie est faite par idéal ou pour des raisons pratiques.


Via Vincent Datin
Damien Thouvenin's insight:

Décidemment à la mode, l'holacracy combine agilité et sociocratie pour construire une organisation évolutive et apprenante.

more...
Vincent Datin's curator insight, January 27, 2014 9:37 AM

Dans le cas précis de la théorie d’organisation proposée par Brian Robertson il s’agit de rendre l’entreprise plus agile et réactive en partant du principe simple que chaque salarié est au fait localement de ce qui pourrait être amélioré.

C. CHAMBET-FALQUET's curator insight, January 27, 2014 10:19 AM

En fait, pour les puristes, ce n'est pas une organisation "holocratique" mais "holacratique" qui traduit l'appartenance à une holarchie. Une bonne base de réflexion pour proposer une alternative véritablement "sociale" au système pyramidal actuel.

Nathalie Carpentier's curator insight, January 27, 2014 4:01 PM

Nouveaux modes d'organisation

Scooped by Damien Thouvenin
Scoop.it!

5 Myths of Great Workplaces

5 Myths of Great Workplaces | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it
A look at the research calls some popular assumptions into question.
Damien Thouvenin's insight:

L'étude des entreprises qui sont au top de la motivation et du bien-être des collaborateurs révèle 5 mythes:

Mythe N°1: Tout le monde y est tout le monde heureux

Mythe N°2: Les conflits y sont rares 

Mythe N°3: Il y a peu d'erreurs

Mythe N°4: On y recrute en fonction de la compatibilité avec la culture d'entreprise

Mythe N°5: Les bureaux sont plein de gadgets sympas

more...
No comment yet.
Rescooped by Damien Thouvenin from Complex systems and projects
Scoop.it!

'If You Can't Measure It, You Can't Manage It': Not True

'If You Can't Measure It, You Can't Manage It': Not True | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it

hu

Fifteen years later I still find it weird that I sucked down so much nonsense working in the corporate world, lots of it without even noticing. I sat in workshops and seminars and heard the most patently ridiculous garbage shoveled at me and the other participants, year after year for [...]

Via Philippe Vallat
Damien Thouvenin's insight:

Déconstruction d'un mythe du management mais aussi, et de manière plus intéressante, des raisons profondes qui font que nos organisations continuent d'entretenir ce mythe.

Illustrations sympas, en prime :-)

more...
Shaker technologies's curator insight, February 12, 2014 3:43 AM

We focus on the particles when waves are swelling and crashing all around us.

Great employees and great leaders manage the waves all the day, unmeasured and too often unseen. They manage customer relationships in the moment and over the long term. How do they do that so well, without benefit of yardsticks to guide them? How do they finesse and intuit and consult their way to the brilliant results they achieve, without the reports and tests that slow us down and annoy us in every other professional arena? Thank God, human processes like sticky conversations and the energy in a classroom or a conference room can’t be measured.

Those human waves have to be felt.

Miklos Szilagyi's curator insight, February 13, 2014 3:49 AM

I actually love this...:-))) one of the bullshittiest of all...  The "M" from the SMART... which does not mean that SMART is not a good yardstick-model... it's good to help to structure your thinking process... the same thing for performance appraisal methods... they are good framework... but, please, don't take them too on face value, too seriously...

 

The same thing about all these test-mania in the schools and everywhere... that's the moment for me (excellent article, that's  courage...) to say that the earlier methods, writing and oral (!!!) exams were much more effective, OK, more subjective but at the end of the day, we are human and could be something more subjective than a human being?! Why do we try to hide this, fear of this? And try to robotize it? By that we are just stripping from all these processes  the only interesting part, the "human" element... They are dead seriously objective, only,  they are good for nothing or very very little...

 

Aline Choupin's curator insight, February 24, 2014 9:35 AM

Liz completly nailed it !

Rescooped by Damien Thouvenin from Solutions locales
Scoop.it!

[Interview] Bernard Stiegler: Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif

[Interview] Bernard Stiegler: Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif | Entreprise Agile et complexité | Scoop.it
Bernard Stiegler est philosophe, théoricien de l’évolution des systèmes techniques. Il a découvert les modèles du libre de façon …

Via Vincent Datin
Damien Thouvenin's insight:

"L’économie contributive est fondée sur la recapacitation : elle augmente la capacité des gens plutôt qu’elle ne la diminue."


L'interview est un peu décousue mais elle contient des idées intéressantes et la vidéo incluse en fin d'interview vaut la peine d'être vue.

more...
Claude Emond's curator insight, January 28, 2014 8:12 AM

Allez up! Ford et Taylor, aux oubliettes! :)

Mlik Sahib's curator insight, January 31, 2014 12:46 AM

"J’ai une vision freudienne de l’économie. La Libido c’est le lien social, c’est la capacité à détourner ses pulsions vers ce que Freud décrit comme un investissement social du désir. La pulsion fonctionne positivement quand on parvient à différer sa satisfaction. Différer la réaction, c’est faire de l’action. L’économie libidinale, c’est l’idéalisation (au sens de Freud) et la sublimation des pulsions. On peut dire que le logiciel libre se nourrit de cette sublimation, dit autrement de ce dépassement."

 

 

"Il faut développer une culture et une éducation contributives, faire que les individus s’engagent d’une façon ou d’une autre dans des projets contributifs, comme ils sont de plus en plus nombreux à le faire. En développant cette culture, on favorisera la capacité des individus à déceler la part de toxicité de ce pharmakon qu’est l’économie contributive.

Sur un autre plan, les designers ont un rôle majeur à jouer. Ils sont appelés à devenir les concepteurs et les accompagnateurs de ces systèmes contributifs. Un fablab ne fonctionne pas seulement grâce à un lieu et des machines, il fonctionne parce qu’il y a une architecture sociale de contribution, c’est un travail de designer.

La recherche permettra aussi de progresser, si elle devient plus contributive. Le rythme s’est tellement accéléré, le niveau de complexité s’est tellement accentué qu’il faut qu’on coopère pour mieux le comprendre et l’analyser. Ouvrir la recherche à d’autres que ceux qui la produisent aujourd’hui permettra de rattraper notre retard sur les événements, d’être plus en prise avec ce qui se passe."

 

 

le vaslot's curator insight, February 10, 2014 4:12 PM

Nous avançons, nous avançons ...