Fukushima: Le réacteur N°4 ou l'histoire du verre au 2/3 plein ou au 1/3 vide | Entreprise 2.0 -> 3.0 Cloud Computing & Bigdata | Scoop.it

Penser que l'on ne sait pas tout sur l'état réel de la centrale de Fukushima Daiichi, relèverait du doux euphémisme. Longtemps, selon l'IRSN, on a cru que le réacteur N°4 avait été déchargé de son combustible avant le séisme du 11 mars. Le problème ne venait donc que des piscines de combustible usé dont il fallait refroidir l'eau. L'explosion du bâtiment du réacteur N°4, survenue le 15 mars, a été attribuée à ce problème de piscine. L'état du cœur n'était pas mentionné par l'IRSN, pour cause de déchargement. - Or décharger complètement un réacteur revient à le désactiver. En pratique, un coeur est totalement vide que 2 fois dans sa vie : avant d’être chargé et après son démantèlement ! Dans le coeur d’un réacteur nucléaire, le flux neutronique n’est pas homogène, autant radialement qu’axialement. Il est plus important au centre du réacteur et décroit en se rapprochant de la périphérie. Pour compenser, améliorer le rendement, optimiser la puissance et limiter l’irrégularité de l’usure du combustible, on utilise des barres de combustible à enrichissement variable. Les barres au centre du coeur sont plus faiblement enrichies qu’en périphérie. En pratique et pour respecter la règle des tiers, on utilise 3 enrichissements différents, dans 3 zones différentes du coeur (enrichissement en moyenne, entre 1,5 et 3%). Au plan nucléaire, un réacteur se comporte donc en fait comme 3 réacteurs différents (dit de façon simplifiée voire simpliste) même si toutes les zones « inter-agissent » entre elles : la réaction « globale » est optimisée mais de façon locale, le comportement neutronique est variable.
Comme en moyenne, la vie d’un combustible est de 3 ans, on change par tiers ET PAR ZONE, 1/3 (une zone) chaque année, cette zone étant TOUJOURS la zone faible (on ne décharge QUE la zone faible). Ainsi Le réacteur N.1 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a été remis en route après un arrêt de trois mois nécessaire pour renouveler le combustible et effectuer des opérations de maintenance,  tous les 14 mois environ, la centrale nucléaire procédait au remplacement d'un tiers du combustible formant le coeur du réacteur, pour chaque unité de production.
Donc quand don dit qu’un réacteur est déchargé, ça veut dire que la zone faible est déchargée mais jamais le coeur entièrement !
On décharge la zone la plus faiblement enrichie.
On dépose ces barres dans la piscine de transfert 

On déplace le combustible de la zone 2 (plus fortement enrichi mais déjà « usé ») dans la zone 1.
On déplace la zone 3 dans la zone 2.
On remplace le combustible de la zone 3 (la plus fortement enrichie) par du neuf.
Charger un réacteur veut donc dire « remplacer le combustible de la zone 3). On ne charge QUE cette zone.
Si on déchargeait l’ensemble du coeur, on mettrait dans les piscines du combustible « encore bon » et surtout encore TRES actif !
Non seulement ce serait ridicule au plan du rendement (économique), ça n’aurait aucune logique mais en plus ce serait très dangereux ! 

Donc à Fukushima il aurait encore 2/3 de combustible usé dans le réacteur N°4 ....