Entrepreunariat e...
Follow
Find
354 views | +0 today
Entrepreunariat en PME
Tout ce qui touche à la création de valeur et d'emplois par l'action d'hommes et de femmes entrepreneurs en PME
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Carte interactive : les entrepreneurs belges à New York

Carte interactive : les entrepreneurs belges à New York | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
La métropole américaine attire comme un aimant les créateurs d’entreprises. Les Belges sont nombreux à tenter l’aventure. Découvrez-les grâce à notre carte interactive.
Claude De Geynst's insight:

Carte méga hypra pratique! Elle permet d'identifier les entrepreneurs belges présents dans la grande pomme et leur business. De quoi donner des idées aux plus hardis ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

GEW Policy Survey | Global Entrepreneurship Week

GEW Policy Survey | Global Entrepreneurship Week | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

The 2013 GEW Policy Survey results, released today by GEW co-creator and co-sponsor, the Ewing Marion Kauffman Foundation, reveal both similarities and differences among entrepreneurs around the world in their perceptions of entrepreneurial policies and other resources. Participants were asked to respond to 12 statements about their experiences in the areas of regulation, access to resources and entrepreneurial environment. The survey also gathered respondents' demographic information, including whether they currently owned a business or planned to start one in the next year.

Claude De Geynst's insight:

rapport téléchargeable...donne une bonne vue d'ensemble des conditions d'entrepreunariat. Un message surtout addressé aux pouvoirs publics locaux. De quoi alimenter votre 'PESTEL' rapidement et surement ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Les cinq erreurs que toute entreprise doit éviter de faire sur les réseaux sociaux

Les cinq erreurs que toute entreprise doit éviter de faire sur les réseaux sociaux | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Gérer l'image d'une société sur les réseaux sociaux, ça s'apprend ! Le Wall Street Journal a interrogé plusieurs experts pour savoir quelles étaient les bourdes à éviter. Revue de détail.
Claude De Geynst's insight:

Si vous n'avez pas le temsp de lire...voici les 5 erreurs:

1. Ne pas changer vos habitudes

2. Parler aux consommateurs au lieu de parler AVEC le consommateur

3. Croire que vous contrôlez le message

4. Vouloir du succès tout de suite (sans doute l'erreur la plus fréquente)

 5. Penser que les réseaux sociaux ne sont pas faits pour vous

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Les entrepreneurs wallons affichent un certain optimisme

Les entrepreneurs wallons affichent un certain optimisme | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Les entrepreneurs wallons affichent un certain optimisme en matière de reprise et de croissance, a souligné mercredi l'Union wallonne des Entreprises (UWE), lors de la présentation de son 23e point conjoncturel.
Claude De Geynst's insight:

Les perspectives d'exportation et d'investissement se redressent, même si celles-ci sont encore faibles par rapport aux années 2010 et 2011, et la demande intérieure est plus ferme. En outre, le taux d'inflation est faible et en diminution.

 

L'UWE prévoit pour 2013 une croissance nulle en Wallonie et quasi nulle en Belgique (+0,1%).

 

Bon...optimiste peut-être mais dans un marché 'plat'. L'urgence est à la diminution des coûts du travail, selon les sondés.

Pendant ce temps, la Suède connait croissance, record du monde en terme de coût du travail...mais INNOVE sur tous les fronts.

 

En clair, ici nous n'avons pas de croissance...et pas d'idées...donc autant continuer à produire la même chose, mais en essayant de le vendre moins cher. A ce rythme on se demande pourquoi DACIA n'est pas la marque n°1.

 

Un peu d'idées dans vos cafés du matin, Messieurs les entrepreneurs.

 

PS...C'était le coup de guele de l'année...ceci dit, je suis quelqu'un de plutôt consensuel ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Les entreprises responsables sont-elles plus aimées des consommateurs?

Les entreprises responsables sont-elles plus aimées des consommateurs? | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
"@hillairepatrice: Les entreprises responsables sont-elles plus aimées des consommateurs? | YOUPHIL http://t.co/8Jv9QfXD1R #DD" #devdurable
more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Marketing Technology LUMAscape

Marketing Technology LUMAscape | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Le panorama le plus complet des entreprises actives en technologie marketing digitale. Le tout parfaitement organisé par type d'activité. Par exemple Sales & Marketing, optimisation et personnalisation de site web, e-commerce, etc... Et pour chaque type d'activité les clusters spécialisés. La domination est clairement américaine à quelques exceptions près. Pourquoi les européens regardent ils ces trains passer?

more...
No comment yet.
Rescooped by Claude De Geynst from Management and Agility
Scoop.it!

Dans l’urgence, le management ne peut plus faire comme avant

Dans l’urgence, le management ne peut plus faire comme avant | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Peut-on bien manager en situation d’urgence ?  Oui, mais pas comme avant répondent Charles Canetti, Claudine Catinaud et Thierry Koch, co-auteur de Manager l’urgence (Editions Dunod), tous trois puisant dans leur expérience de dirigeant de transition. Charles Canetti, diplômé de Polytechnique a répondu à nos questions sur les meilleurs moyens à mettre en oeuvre dans ces situations pas comme les autres.  

L’Usine Nouvelle - Vous venez de co-publier un ouvrage sur le management de l'urgence. Peut-il y avoir un bon management de l'urgence ?


Via Franck Rykaczewski, Pascale Mousset
more...
LeCapCoaching's curator insight, May 12, 2013 4:21 AM

Ce qui me paraît intéressant dans cet article, c'est la notion même de l'urgence qui y est utilisée : "...définissons la situation d'urgence comme celle où l'entreprise est en péril à brève échéance." La source de ce péril pouvant être externe ou bien interne. On parle bien ici de situations la survie de l'entreprise est menacée à court terme.

De plus, il est aussi nécessaire, selon l'auteur, de cadrer cette situation d'urgence dans le temps. On ne peut pas perpétuellement manager son entreprise dans l'urgence : "Les procédures dérogatoires qu'on peut prendre dans les moments d'urgence ne doivent pas durer trop longtemps. Sinon il y a un risque d'installer des modes de management autocratiques."

Ces deux précisions permettent alors en effet de distinguer ce qui relève du management de l'urgence et ce qui est du management avec l'urgence où l'urgence est alors utilisée comme outil quotidien de management des équipes, entraînant au final leur épuisement, démotivation et désengagement.

Autre élément intéressant de cet article, la notion de déni qui est évoquée et mise en avant : "...certains managers dénient la réalité, pensant que ce n'est pas grave, que c'est un mauvais moment à passer. Dans ces situations de déni, le risque est très important pour l'entreprise."

Le déni constitue la première étape d'un processus de deuil car le management de l'urgence est aussi un processus changement fort où l'on ne fait plus les choses comme avant... Les collaborateurs ont donc besoin de faire le deuil d'une situation passée qui n'existe brutalement plus.

Enfin, faire confiance aux salariés et "notamment ceux qui sont au contact des clients ou des fournisseurs" me paraît également un élément intéressant de cet article.

Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

L’OCDE pousse la Belgique à mieux préparer l’après-crise

L’OCDE pousse la Belgique à mieux préparer l’après-crise | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Le dernier rapport de l’OCDE, publié ce 7 mai, note une bonne résistance de la Belgique à la crise. Pour éviter une reprise atone, l’institution propose des recettes pour mieux gérer les soins de santé, qui pèsent sur le budget.
Claude De Geynst's insight:

Juste un gros bémol par rapport à cette institution que je connais bien...Les données économiques utilisées sont en solide décalage par rapport à la réalité d'aujourd'hui (en général les statistiques macro-économiques ont au mieux 14 mois de retard). C'est donc prévoir le futur en regardant dans le rétrovisseur de l'année dernière.

 

Les signes que je rencontre au quotidien à côté des dirigeants sont beoucoup plus alarmants, et l'indice de confiance BNB (lui aussi en retard de quelques mois) n'est pas joyeux, joyeux! Les marges nettes sont en recul, la rentabilité nette des capitaux propres en déclin, le nombre de faillite en hausse spectaculaire.

 

Un conseil (s'ils me lisent, ce dont je doute sérieusement) à Messieurs les analystes de l'OCDE: descendez de votre hélicoptère spatio-temporel et venez sur le terrain actuel. Vos conseils en matière de dépenses publiques viseraient sans doute à accorder un peu plus d'attention au soutien de l'activité économique.

 

Sans vouloir jouer les Mr catastrophe, je conseillerai aux dirigeants d'entreprise de ne surtout pas baisser la garde et de mettre votre énergie à la chasse au business et à la refonte de votre business model afin de saisir les opportunités de marché non exploitées par vos concurrents. La création de valeur et d'emplois se trouvent là...et non dans les statistiques macro-éco dépassées.

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

congrès des magiciens du succès congrès des magiciens du succès

congrès des magiciens du succès congrès des magiciens du succès | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
200 ceo's travelling together through the four dimensions that generate joy and results in business. Great speakers, great energy, and plenty of take-home value that will really impact your business positively.
Claude De Geynst's insight:

Si vous dirigez une entreprise, quelque soit sa taille et que vous souhaitez poursuivre son développement...C'est l'Evénement (sans doute le plus atypique..) le plus dynamisant auquel particper. J'y serai le 20 juin

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Les outils du diagnostic stratégique : le PESTEL | Merkapt

Les outils du diagnostic stratégique : le PESTEL | Merkapt | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Voici le premier d’une petite série d’articles sur les outils utilisés de façon courante en diagnostic stratégique. Le but sera en priorité d’illustrer l’intérêt de ces outils, plus que d’expliquer dans le détail leur utilisation. Pour nous échauffer nous allons parler de l’analyse PEST ou PESTEL. Cette analyse recense les risques et opportunités que l’entreprise peut voir surgir dans son environnement au travers de quelques grandes forces structurantes : la politique, l’économie, le social, la technologie, l’environnement et la législation.

Claude De Geynst's insight:

article un peu daté, mais d'excellent niveau pour qui veut comprendre les enjeux liés à l'évolution du marché dans lequel évolue l'entreprise.

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Entreprendre Today : le quotidien des PME

Entreprendre Today : le quotidien des PME | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Une étude réalisée auprès de 800 PME indiquerait que les plus de 50 ans sont appréciés. 62% des petites entreprises leur attribuent même davantage d’atouts que leurs jeunes collègues. Ce qui freine, ce sont les contraintes financières en cas de licenciement.

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

10 Leaders Who Turned Around Their Companies | Slideshow

10 Leaders Who Turned Around Their Companies | Slideshow | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
From falling stock prices to the threat of bankruptcy, these CEOs brought their companies back from the brink.
more...
No comment yet.
Rescooped by Claude De Geynst from Entrepreneurship, Innovation
Scoop.it!

No Business is Too Big to Fail or Too Small to Succeed – Sobering stats on business failures - Brian Solis

No Business is Too Big to Fail or Too Small to Succeed – Sobering stats on business failures - Brian Solis | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Via Marylene Delbourg-Delphis
more...
No comment yet.
Rescooped by Claude De Geynst from Revue du web de l'UCL
Scoop.it!

Skemmi met à profit 8 ans de R&D en interaction homme-machine

Skemmi met à profit 8 ans de R&D en interaction homme-machine | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

En avril dernier, Lionel Lawson a ajouté à sa qualité de chercheur celle d'entrepreneur. Après 8 ans de recherche au sein du labo de l'UCL dédié au traitement du signal, sous la houlette du Professeur Benoît Macq, il a créé Skemmi, une spin-off spécialisée dans l'interaction homme-machine...


Via UCL
more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

etape par etape… » Les 10 tendances pour créer une entreprise en 2013 et 2014

etape par etape… » Les 10 tendances pour créer une entreprise en 2013 et 2014 | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Claude De Geynst's insight:

Allez...encore une année de bon par rapport à ces prédictions de tendances...;-)

 

Promis fin de cette année, je vous compile les 10 tendances pour 2014.

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Twitter et les patrons

Twitter et les patrons | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Les chiffres sont éloquents: seuls 10% des dirigeants d'entreprise français sont actifs sur Twitter, quand six de leurs homologues américains sur dix sont attentifs aux conversations des consommateurs sur les réseaux sociaux (étude réalisée par In...
Claude De Geynst's insight:

Excellent papier pour comprendfre l'intérêt de tweeter quand on est patron d'entreprise et que l'on a peur de s'exprimer.

Allez...résumé:

1° Comprendre son époque en humant l'air des tweets

2° Accéder à et interagir (en privé) avec des influenceurs (politiques, financiers, administration, organismes,...)

3° Maitriser et améloirer sa réputation

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

64 Google+ Content Strategies [Infographic]

64 Google+ Content Strategies [Infographic] | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Google+ bien plus qu'un réseau social. 10 conseils pour qui veut gagner en efficacité de créationd e contenu.

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

L'incroyable pouvoir de concentration - Miyoko Shida

The Incredible Power Of Concentration - Miyoko Shida https://www.facebook.com/miyoko.shida http://www.myspace.com/miyoko.shida Coming Soon: http://www.miyoko...
Claude De Geynst's insight:

Une jolie confirmation de la puissance du 'focus'. Prenez le temps d'observer comment cette magicienne de l'équilibre se prépare, ressentez la puissance de son énergie de concentration...le résultat est là. Bien sûr, un énorme travail de préparation, d'essais/erreurs, de répétitions encore et encore...mais sans cette capacité du 'focus' ce film n'existerait pas.

more...
No comment yet.
Rescooped by Claude De Geynst from Entrepreneuriat et startup : comment créer sa boîte ?
Scoop.it!

Accompagnement, conseil : seuls 39 % des chefs d’entreprise se font aider !, Actualités - Les Echos Entrepreneur

Accompagnement, conseil : seuls 39 % des chefs d’entreprise se font aider !, Actualités - Les Echos Entrepreneur | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Alors qu’un Français sur 3 envisage de créer ou reprendre une entreprise, très peu se font réellement accompagner...

Via Rivalis France, Olivier Belin, Michel Onkur
more...
Rivalis France's curator insight, May 7, 2013 8:52 AM

Accompagnement des entrepreneurs : il faut encore convaincre !

congruence-RSO's curator insight, May 15, 2013 5:06 PM

[...] ce sondage révèle aussi que 59 % des chefs d’entreprise n’ont pas rencontré de réseaux d’appui lors de leur création. [...] Plus d'un entrepreneur sur trois pense que la période d'accompagnement idéale est après le lancement de l’activité (38%). C’est à ce stade qu’intervient par exemple le mentorat entrepreneurial, dispositif qui devrait prendre de l’ampleur depuis qu’il a reçu le soutien de l’Etat, mi-janvier 2013 .

Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Des déchets qui créent de l’emploi

Des déchets qui créent de l’emploi | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Vous avez envie de changer de sac à main ou votre micro-onde vient de tomber en panne : direction poubelle ? Ce réflexe est de moins en moins présent chez beaucoup de consommateurs. ...Des entreprises s'ouvrent à ces évolutions et créent de l'emploi. Elles agissent seules ou en réseau. 


Zoom sur 70 sociétés, aux structures juridiques différentes, formant Ressources. «Elles doivent avoir en commun un objectif social, précise Tanguy Ewbank. Leur activité agit sur l’environnement mais aussi sur la réinsertion professionnelle. Elles créent de l’emploi, forment un public souvent au chômage depuis longtemps. Cela fait partie du rôle d’une entreprise d’économie sociale.»

Claude De Geynst's insight:

Un vivier de création d'emplois, un secteur rentable aux perspectives de développement. Qu'attendez-vous pour vous ouvrir à ses nouveaux besoins?

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Economie : la Flandre est en perte de vitesse

Economie : la Flandre est en perte de vitesse | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
Le grand plan économique de la Flandre "Vlaanderen in Actie" est à bout de souffle, l'économie du nord du pays rétrograde et perd du terrain sur les entreprises d'autres régions européennes au sommet… Voilà le constat du quotidien flamand De...
Claude De Geynst's insight:

Ceci ne m'étonne qu'à moitié...La Flandre vit sur des pôles économiques peu producteurs de valeur, a tellement donné de pouvoirs à ses élus locaux tous en compétition les uns avec les autres...l'idée d'une grande Flandre...est à l'échelle microscopique ce que l'Europe peine à mettre en place avec des Etats membres...et l'on sait ce que le replis sur soi signifie en période difficile. Pire la productivité des 'parfaits' bilingues principalement casernés, en région bruxelloise, dans des administrations et des entreprises à vocation nationale ou régionale flamande est un mythe qui s'écroule enfin...Dommage! L'arrogance est le défaut des bons chefs dit-on. Allez, ne vous inquietez pas, on vous aime vous 'nos amis flamands'...la solidarité a encore de l'avenir en Belgique ;-) Mettez un peu d'idées et de fraîcheur venus du Sud dans votre moteur...et la Belgique tournera rond!

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Réussir sa croissance externe

Trop de PME vivent sans penser à la croissance externe et se réveillent un beau jour en recevant un splendide dossier d’entreprise « à vendre ».

On s’y intéresse « juste pour voir », on se prend au jeu … puis monte en soi le plus funeste des sentiments : celui de « rater la bonne affaire », tout du moins, à en croire l’intermédiaire chargé de la vente !

 

Tant que l’on n’a pas encore basculé dans l’erreur fatale, il faut se poser la question clé qu’on avait étrangement oubliée : « quelle type d’entreprise a-t-on vraiment envie et besoin d’acheter » ?

Réunissez votre comité de direction et définissez votre stratégie de croissance externe en partant des réalités exprimées par le terrain.

 

Par exemple :


- Vos concurrents directs deviennent menaçants ? Vos rivaux sont affaiblis ? Votre secteur s’est engagé dans une phase de consolidation où la taille assurera la survie ?

- Vos clients sont à la recherche d’une offre de produits /services plus globale ? Vos concurrents disposent d’une gamme plus large que la vôtre ?

- Vos débouchés commerciaux sont limités sur votre zone géographique ? Vos meilleurs clients aimeraient être suivis à l’étranger ?

Une fois vos priorités définies, établissez une cartographie exhaustive des sociétés « idéales », en recensant leurs offres, leurs performances financières, leurs actionnaires.

Vous vous rendrez souvent compte que la cible que l’on vous avait présentée n’y figure pas !

Ensuite, décrochez votre téléphone et approchez, à découvert et de manière amicale, les 5 sociétés les plus proches de vos désirs.

Exposez-leur votre projet stratégique et mettez en valeur leurs atouts qui vous ont amené à les contacter.

Un tri naturel va s’opérer, entre les sociétés qui ne vous aiment pas, ne veulent pas se vendre, ont des mauvais résultats, sont mal dirigées, ne vous apporteraient rien ...

L’alchimie humaine fera le reste.

En conclusion, la PME acheteuse choisit sa cible – et non l’inverse !  – en étant proactive puis sélective, pour coller au plus près de son projet stratégique.

 

(source: http://portail-des-pme.fr/reprendre-une-entreprise/594-reussir-sa-croissance-externe) Patrick Azzopardi publié le 16 mai 2010

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Entrepreneurs : tordez le cou aux idées reçues

Entrepreneurs : tordez le cou aux idées reçues | Entrepreunariat en PME | Scoop.it

Se mettre à son compte, créer ou reprendre une entreprise ne fait toujours pas partie de l’ADN naturel des (jeunes) Belges. Les freins à l’entrepreneuriat disparaissent pourtant les uns après les autres.

 

Le constat de Patrick Fauconnier, fondateur du magazine français Challenges, est sans appel : «Les écoles forment des gestionnaires, qui gèrent les richesses, mais très peu d’entrepreneurs, qui créent ces richesses. En bref, beaucoup de wagons et trop peu de locomotives !» C’est vrai en Belgique aussi. Pour s’en convaincre, il suffit de voir à quel point notre pays continue à traîner en queue de peloton du classement mondial Global entrepreneurship monitor (GEM). C’est un fait : le Belge n’ose pas entreprendre. Pourquoi ? Nombreuses sont les idées reçues concernant les obstacles qui se dressent sur le chemin des entrepreneurs. La plupart ont toutefois été supprimés ces dernières années. 

La peur de perdre son toit 

Lorsqu’une entreprise va mal et qu’elle est exploitée en «personne physique», c’est le patrimoine privé qui est mis à contribution par le curateur pour honorer les dettes liées à l’activité professionnelle. Un scénario-catastrophe qui a le don de freiner les ardeurs entrepreneuriales, non seulement à l’échelon des porteurs de projet mais aussi — sinon surtout — de leur entourage familial immédiat. Le gouvernement fédéral a cependant instauré en 2006 le principe de la «sacralisation» du domicile principal. Moyennant le respect de certaines conditions, comme le fait d’avoir passé un acte notarié ad hoc, plus question de voir l’immeuble familial passer à la trappe en cas de déboires professionnels. 

Le frein de la mise de départ 

Une façon intelligente de mettre son patrimoine privé à l’abri en cas de problèmes survenant dans l’activité professionnelle est de le loger au sein d’une société. Cette forme d’assurance patrimoniale n’est cependant à la portée que de celles et ceux qui ont les moyens d’investir d’emblée le capital minimum, soit la somme de 18.550 euros pour une sprl. Le Code des sociétés prévoit des dispositions permettant toutefois de lancer la société en ne mettant dans un premier temps qu’un montant de 6.200 euros libérables — porté à 12.400 euros s’il s’agit d’une sprlu. Mais avec l’arrivée de la sprl starter dans le panel des différents types de sociétés, la notion de capital minimum a disparu, au moins lors de la constitution. 

La peur de la déchéance 

Les conséquences d’une faillite ont été amoindries ces dernières années, à commencer par l’instauration du mécanisme de «l’excusabilité». Il implique que, quand la faillite est la conséquence de circonstances dont le failli n’est pas responsable en ordre principal, le tribunal de commerce peut autoriser le redémarrage d’une activité sous statut d’indépendant tout en n’ayant pas à supporter, pendant toute sa vie, les conséquences du premier échec. 

La maigre pension des indépendants 

C’était le point noir du régime belge des retraites. Les indépendants voyaient leur pension amputée de 5 % par année en cas de départ à la retraite avant 65 ans. Là aussi, le gouvernement fédéral a essayé de changer la donne. D’abord en alignant progressivement le montant de la pension des indépendants sur celle des salariés, puis en supprimant la pénalité de 5 % — la mesure n’aura toutefois pas d’effet rétroactif pour les indépendants déjà pensionnés — enfin, en leur offrant, à eux aussi, la possibilité d’obtenir un bonus en cas de départ à la retraite au-delà de 62 ans. Le gouvernement a également permis la souscription de contrats dits PLCI (pension libre complémentaire pour indépendants) avec régime fiscal favorable, tant au moment de la déduction des primes qu’à la perception du fruit de l’épargne constituée au fil du temps. 

Une moins bonne couverture des soins de santé 

Il est fini le temps où les indépendants devaient cotiser à des tarifs exorbitants pour leur couverture en soins de santé «petits risques». A présent, cette couverture est en effet intégrée dans le panel des droits résultant du paiement des cotisations trimestrielles versées aux caisses d’assurances sociales pour travailleurs indépendants. 

La difficulté de trouver du financement 

Point de croissance sans financement... Et point de financement sans garanties ! Les indépendants et patrons de PME peuvent recourir à des outils mis en place par les services publics. Qu’il s’agisse d’aide en capital, à l’échelon du Fonds de participation par exemple, ou de garanties émanant de la Sowalfin (Région wallonne) ou du Fonds bruxellois de garantie (Région bruxelloise), l’objectif est de voir les (bons) dossiers passer le cap du comité de crédit des banques. La mécanique est poussée très loin, notamment à la Socamut (groupe Sowalfin) où la banque peut être couverte en garanties jusqu’à 83 % du montant de l’emprunt, même dans des secteurs souvent délaissés par les banques, comme l’horeca, etc.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claude De Geynst
Scoop.it!

Creative Problem-Solving Strategies to Test Your Business Idea

Creative Problem-Solving Strategies to Test Your Business Idea | Entrepreunariat en PME | Scoop.it
How to use an approach called 'design thinking' when you're creating a new product or business.
Claude De Geynst's insight:

Liedtka breaks the design-thinking process into four stages, assigning a core question to each of them.


Try asking yourself these questions as you create a new product or business:

 

1. What is the opportunity?

2. What if?

3. What wows?

4. What works?


more...
No comment yet.