EntomoNews
Follow
Find
90.6K views | +98 today
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoNews
Scoop.it!

Coccinelles asiatiques : Comment les reconnaître ? Comment s'en débarrasser ? La réponse en vidéo !

Gembloux Agro-Bio Tech. « L'invasion des coccinelles asiatiques, un danger ? »

 

« Importée volontairement à la fin des années 90 en Europe pour lutter de manière biologique contre les pucerons, la coccinelle asiatique est devenue une espèce invasive. Elle se reproduit très rapidement, colonise les habitats et mange nos propres coccinelles. »

« Les dégâts sont nombreux : attaque de la biodiversité, nuisances visuelles, olfactives, etc.  »
 

[Harmonia axyridis, Coleoptera, Coccinellidae]

more...
No comment yet.
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Agriculture: la diversité génétique, barrage anti-réchauffement - Journal de l'environnement

Agriculture: la diversité génétique, barrage anti-réchauffement - Journal de l'environnement | EntomoNews | Scoop.it
Face à la hausse du mercure, il est crucial de préserver la diversité génétique des espèces végétales et animales exploitées par l’homme, estime l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un rapport publié lundi 20 janvier. Or un cinquième des variétés sauvages seraient au bord de l’extinction.


→ Coping with Climate Change – The Roles of Genetic Resources for Food and Agriculture - FAO
http://www.fao.org/3/a-i3866e.pdf

  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quels effets des pesticides sur les papillons et les bourdons ?

Quels effets des pesticides sur les papillons et les bourdons ? | EntomoNews | Scoop.it

Par Lisa Garnier, 26.01.2015. Vigie Nature.


« Parfois, la recherche révèle des surprises. Des résultats un peu contraires à ce que l'on s'attendait. Benoit Fontaine, notre spécialiste des papillons et des escargots, s'est trouvé dans ce cas avec Audrey Muratet de l'Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis. »


Une étude réalisée grâce aux observateurs des papillons et des bourdons


« Tous deux ont en effet étudié l'impact de l'utilisation de produits phytosanitaires (herbicides, fongicides, insecticides, etc.) sur l’abondance des papillons et des bourdons dans les jardins des participants à l'Observatoire de la Biodiversité des Jardins. Leur article scientifique Contrasting impacts of pesticides on butterflies and bumblebees in private gardens in France vient d'être publié dans Biological Conservation (téléchargeable ici gratuitement jusqu'au 8 février 2015). »


[...]


[L'étude] Contrasting impacts of pesticides on butterflies and bumblebees in private gardens in France
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006320714004704

              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'agriculture serait fortement touchée si les grandes forêts tropicales disparaissaient

L'agriculture serait fortement touchée si les grandes forêts tropicales disparaissaient | EntomoNews | Scoop.it

"L'impact méconnu de la déforestation sur les précipitations"


Par Marielle Court, Tristan Vey. Le Figaro. « [...] Dans un article paru mi-décembre dans la revue Nature Climate Change, deux chercheuses de l'université de Virginie font le point sur les liens connus entre déforestation et climat. »  


[...]


« ... les chercheuses montrent [...] l'influence que la déforestation peut avoir sur les précipitations. La moyenne des pluies au niveau mondial ne changerait pas, mais leur répartition serait modifiée. La disparition de la forêt amazonienne renforcerait par exemple les pluies en Russie et en Scandinavie, mais les ferait diminuer dans l'ouest des États-Unis, dans le Midwest et en Amérique centrale. [...] » 


« Toutes ces projections restent très hypothétiques, car elles reposent sur des modèles climatiques encore imparfaits et sur le scénario assez catastrophiste d'une déforestation totale, qui «a peu de chance de se produire», souligne Deborah Lawrence, principale auteur de l'étude. » 


[...]


[L'étude] Effects of tropical deforestation on climate and agriculture : Nature Climate Change
http://www.nature.com/nclimate/journal/v5/n1/full/nclimate2430.html

    

[Image] Rainfall may be caused by convection that develops at the edge of forest vegetation. Rising hot air over the deforested area causes an influx of moist air from the adjacent forested area.


[pdf


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les mangroves : Une biodiversité extrêmement riche

Les mangroves : Une biodiversité extrêmement riche | EntomoNews | Scoop.it

Par Arby Gharibian. Le Journal du CNRS. « L’inquiétant recul des mangroves »


« Le CNRS et l’IRD ont décidé de dédier aux mangroves l’année 2015 afin de mieux faire connaître le rôle crucial joué par ces écosystèmes pour le bien-être des populations locales et de la planète en général. Petit tour d’horizon des recherches actuellement en cours sur le sujet.  »


[...]


« Le dynamisme des mangroves guyanaises se manifeste, entre autres, par leur grande biodiversité et le rôle de celle-ci au sein de cet écosystème. Emma Michaud et ses collègues du Lemar2, le laboratoire coordonnateur du projet ANR jeune chercheur Biomango3 dont le but est d’étudier les relations entre la biodiversité benthique et le fonctionnement écologique de la mangrove, s'intéresse à la faune qui vit dans les sédiments, notamment les petits coquillages et crustacés, les vers et les crabes.  » 


« "Les crabes peuvent être très nombreux, environ 100 à 500 au mètre carré, et ils jouent un rôle très important par leur activité de bioturbation, lorsqu’ils creusent le sédiment de la mangrove, souligne Emma Michaud. L’eau passe à travers les trous créés, oxygénant l’environnement, ce qui permet à d’autres organismes de proliférer, accroissant ainsi la biodiversité locale." »


[...]

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE


Le CNRS et l'IRD ont décidé de dédier aux mangroves l'année 2015


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

À la sortie des urnes…

À la sortie des urnes… | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. « Des nouvelles des insectes : les Épingles entomologiques - En épingle en 2015 »


« … Les éclaireuses reviennent au nid et y répandent la nouvelle de l’existence d’un réservoir de nectar délectable autant que roboratif. Les ouvrières alléchées s’y précipitent et glissant sur les bords de l’urne sont précipitées dans le fond où elles seront digérées. Le piège est tendu ou pas, alternativement. »


« L’urne est celle de la plante carnivore Nepenthes rafflesiana, indigène de Bornéo. Elle est glissante ou pas, selon grosso modo qu’il fait humide ou sec. Les ouvrières – de plusieurs espèces de fourmis – sont ainsi capturées par lots de temps en temps et non pas une par une de façon continue. Globalement, la plante bénéficie ainsi d’un apport protéique augmenté de 30% ; les fourmis profitent d’une source de nectar, au prix d’un certain dégraissage de leurs effectifs… » 


Article source (en anglais, gratuit)


→ How to catch more prey with less effective traps: explaining the evolution of temporarily inactive traps in carnivorous pitcher plants | Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences

http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/282/1801/20142675


[Image] « Experimental set-up to test the effect of constant wetting on ant recruitment and trapping. On each N. rafflesiana plant, two pitchers were prepared in this way but only one pitcher per pair was connected to the water supply. Wetted and control pitchers were swapped halfway through the experiment. »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment des OGM cachés arrivent sur le marché

Comment des OGM cachés arrivent sur le marché | EntomoNews | Scoop.it


De nouvelles semences issues des dernières techniques de manipulation génétique échappent à la législation.


Par Pierre Le Hir. Le Monde. « Elles ne sont pas encore dans nos assiettes. Mais, dans les laboratoires des sociétés de biotechnologies, elles poussent à vive allure. Et elles ne tarderont pas à arriver sur le marché. Ce sont de nouvelles variétés de plantes, céréales, fruits et légumes issues des techniques de manipulation génétique les plus avancées. Il s’agit bien, au sens propre, d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Pourtant, elles n’ont pas encore de statut. Tandis qu’aux Etats-Unis des variétés de colza et de pomme de terre ont été exemptées de procédure d’autorisation par le ministère de l’agriculture, en Europe, ces cultures en germe échappent pour l’instant à toute réglementation. Et ce, alors que l’Union européenne (UE) vient d’adopter une nouvelle législation réformant le processus d’autorisation des OGM, après des années de blocage sur le sujet. » 


« Les OGM classiques sont obtenus par la méthode de la transgénèse : un gène étranger provenant d’un autre organisme – un transgène – est introduit dans le génome d’une espèce végétale pour lui conférer une ou plusieurs propriétés. Par exemple, le pouvoir de sécréter un insecticide qui le protège des ravageurs − c’est le cas du seul OGM cultivé en Europe, le maïs MON 810 de Monsanto, actif contre la pyrale −, ou une tolérance, c’est-à-dire une résistance aux herbicides, qui lui permet de survivre à l’épandage de désherbants tels que le Roundup de la même firme américaine. »


Paysage incontrôlable   
                   
« À côté de la transgénèse existe pourtant une autre voie : la mutagénèse. Des mutations aléatoires sont provoquées dans le génome d’une ... » 
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencesetavenir.fr - January 18, 8:17 PM :

OGM renationalisés : qu'est-ce que ça veut dire ? 


more...
Christian Allié's curator insight, January 26, 8:26 AM

..............""""""""""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

..........

Elles ne sont pas encore dans nos assiettes. Mais, dans les laboratoires des sociétés de biotechnologies, elles poussent à vive allure. Et elles ne tarderont pas à arriver sur le marché. Ce sont de nouvelles variétés de plantes, céréales, fruits et légumes issues des techniques de manipulation génétique les plus avancées. Il s’agit bien, au sens propre, d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

 

Pourtant, elles n’ont pas encore de statut. Tandis qu’aux Etats-Unis des variétés de colza et de pomme de terre ont été exemptées de procédure d’autorisation par le ministère de l’agriculture, en Europe, ces cultures en germe échappent pour l’instant à toute réglementation. Et ce, alors que l’Union européenne (UE) vient d’adopter une nouvelle législation réformant le processus d’autorisation des OGM, après des années de blocage sur le sujet.

 

Les OGM classiques sont obtenus par la méthode de la transgénèse : un gène étranger provenant d’un autre organisme – un transgène – est introduit dans le génome d’une espèce végétale pour lui conférer une ou plusieurs propriétés. Par exemple, le pouvoir de sécréter un insecticide qui le protège des ravageurs − c’est le cas du seul OGM cultivé en Europe, le maïs MON 810 de Monsanto, actif contre la pyrale −, ou une tolérance, c’est-à-dire une résistance aux herbicides, qui lui permet de survivre à l’épandage de désherbants tels que le Roundup de la même firme américaine.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/01/22/comment-des-ogm-caches-arrivent-sur-le-marche_4561680_3244.html#YzfECpGRHiBE6Q4W.99
Eben Lenderking's curator insight, January 26, 3:54 PM
Incredible. Even when we don't want GM foods on our plates, they are still getting there. We must open our eyes. A vigilant consumer is a healthy consumer! In French.Incroyable. Même lorsque nous ne voulons pas les aliments génétiquement modifiés dans nos assiettes, ils sont encore en train là. Nous devons ouvrir nos yeux. Un consommateur est un consommateur vigilants en bonne santé! En français.Increíble. Incluso cuando no queremos que los alimentos transgénicos en nuestros platos, todavía están recibiendo allí. Tenemos que abrir los ojos. Un consumidor vigilante es un consumidor saludable! En francés.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En 2015, le programme « Abeille, sentinelle de l'environnement® » fête ses 10 Ans !

En 2015, le programme « Abeille, sentinelle de l'environnement® » fête ses 10 Ans ! | EntomoNews | Scoop.it

Par Union Nationale de l'Apiculture Française. News Press.


[...]


« Lancé par l'UNAF, le programme national "l'Abeille, sentinelle de l'environnement®" fête ses 10 Ans en 2015 !

Depuis décembre 2005, plus d'une soixantaine de partenaires : régions, départements, communautés d'Agglomération, villes et entreprises privées ont signé la Charte et soutenus de nombreuses actions en faveur de la sauvegarde de l'abeille. » 


« Les objectifs de ce programme à but non-lucratif sont nombreux et répondent à des problématiques sociétales majeures :

. La disparition massive des abeilles et des insectes pollinisateurs en France et dans le monde.
. L'urgente nécessité de sauvegarder la biodiversité végétale et plus largement notre environnement.
. L'indispensable évolution vers une agriculture durable et Raisonnable.
. La préservation du lien homme-nature et l'information du public. » 


[...]


« Du 18 au 20 Juin 2015 dans plus de 70 villes en France, apiculteurs et partenaires inviteront le public à fêter les 10 Ans de ce programme en partageant de nombreuses animations gratuites, militantes, ludiques et pédagogiques dédiées à la sauvegarde de l'abeille, des pollinisateurs sauvages et de la biodiversité. »  


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le flupyradifurone, un nouvel insecticide aux propriétés similaires à celles des néonicotinoïdes

Le flupyradifurone, un nouvel insecticide aux propriétés similaires à celles des néonicotinoïdes | EntomoNews | Scoop.it

Fédération Française des Apiculteurs Professionnels. « Flash news Bee Life 11/14 »


« Soyez vigilants ! Le flupyradifurone, un nouvel insecticide attend d’être approuvé au Canada et en Europe. Cet insecticide a des propriétés similaires aux néonicotinoïdes. »


[Image] More Bad News for Bees: The New "F" Word | The Huffington Post Canada - The Blog - David Suzuki
http://www.huffingtonpost.ca/david-suzuki/pesticides-killing-bees_b_6064398.html


« Have you heard of flupyradifurone? Probably not, unless you work for the federal government agency poised to approve this new pesticide for use in Canada. But take note: This new "F" word is bad news for bees. »


« Flupyradifurone is an insect-killing systemic pesticide similar to the controversial neonicotinoid, or neonic, family of bee-killing chemicals. When applied to seeds or soil, it's absorbed by plant roots and travels to leaves, flowers, pollen and nectar, making the plant potentially toxic to insects. »


« This past summer, the international Task Force on Systemic Pesticides analyzed 800 scientific studies and concluded that systemic pesticides like neonics are harming bees, butterflies, birds and worms and should be phased out globally. The European Union banned three neonics for "crops attractive to bees," but the European Environment Agency says that's just a starting point, and recommends regulators look at similar pesticides and take into account potential harmful effects on aquatic invertebrates, birds and other insects. The EEA also found "mounting scientific evidence has been systematically suppressed for many years and early warnings were ignored." » 


« Inexplicably, Canada's Pest Management Regulation Agency has yet to respond to the Task Force findings and now wants to approve a new systemic pesticide. What's especially troubling is that, in its description, the PMRA states flupyradifurone "may pose a risk" to bees, birds, worms, spiders, small mammals and aquatic bugs, and that it doesn't readily break down in water, air or sunlight and may carry over to the following growing season. When it enters streams, rivers and wetlands, "it may persist for a long time." »


[...]


___________________________________________________________________


ET AUSSI :


• EPA registers new insecticide that's safer for bees | Crop Chemicals content from Corn and Soybean Digest
http://cornandsoybeandigest.com/crop-chemicals/epa-registers-new-insecticide-thats-safer-bees


(Source: Environmental Protection Agency, Jan 21, 2015)  

                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des scarabées au secours de l’électronique

Des scarabées au secours de l’électronique | EntomoNews | Scoop.it

Par Laetitia Theunis. Demain, la Terre. « Imiter la nature pour plus de durabilité » 


[...]


« Dans le laboratoire de microrobotique du Professeur Tristan Gilet (ULg), on observe les insectes marcher au plafond. Grâce à une savante succession de détachement et d’attachement de leurs pattes sur le support, les scarabées étudiés parviennent à défier les lois de la pesanteur pour évoluer la tête en bas sans tomber. Cette particularité, lorsqu’elle sera comprise, permettra à l’électronique de faire un grand bond en avant. En effet, « la production miniaturisée de composants électroniques, comme des petites résistances ou des petits condensateurs, est limitée par la capacité de la pince des robots assembleurs qui les prend et les dépose sur le support. Lorsque la taille de ces pièces est inférieure à un dixième de millimètre, elles collent sur le bras robotisé. Or il se fait que les extrémités des pattes des scarabées sont bien plus fines que 0,1 mm : ces insectes ont donc trouvé la solution technique à notre problème de cohésion robotique. » C’est ainsi que depuis 2 ans, et avec le concours de biologistes, les ingénieurs étudient la mécanique sous-jacente aux mouvements des pattes des scarabées ainsi que les forces qui permettent leur adhésion au plafond. » 


[Image] (Left) Dock beetle on a glass surface. (Right)
Hairy microstructures under each leg.

via "Microsoft Word - SujetsTFE2014-2015.docx - T-Gilet.pdf"
http://www.montefiore.ulg.ac.be/~vdh/section-phys/14-15/T-Gilet.pdf



more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Insect Archive
Scoop.it!

Science participative : 30 000 observations ajoutées à la base de données de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel

Science participative : 30 000 observations ajoutées à la base de données de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel | EntomoNews | Scoop.it

INPN. « Inventaires d'espèces : Mise à jour des données des programmes Vigie-Nature OBJ, STERF et SPIPOLL »


« Les trois programmes de science participative, réunis sous la bannière Vigie-Nature, se sont enrichis de nombreuses nouvelles observations. »


« Les trois programmes de science participative OBJ, STERF et SPIPOLL, s’intéressant respectivement à la biodiversité des jardins, aux papillons diurnes et aux insectes floricoles, se sont enrichis de nombreuses nouvelles observations. »


« Ce sont au total près de 30 000 observations (de quasiment 500 espèces d'insectes) de la période 2012-2014, qui ont été ajoutées à la base de données. Le SPIPOLL est le plus gros contributeur, avec actuellement plus de 24 000 observations d’insectes et d’araignées floricoles en ligne. »


___________________________________________________________________

[Image] Crowdsourcing : tous chercheurs ! | CNRS le journal
https://lejournal.cnrs.fr/articles/crowdsourcing-tous-chercheurs


« Depuis 2006, pas moins de douze projets de comptage (des oiseaux, des papillons, des chauves-souris…), ont été lancés dans le cadre du programme Vigie Nature : six font appel à des naturalistes avertis (ornithologues ou entomologistes amateurs) et six font participer un public motivé mais sans connaissances particulières, comme L’Observatoire des papillons des jardins. « Disposer de données à grande échelle, notamment dans les zones urbaines peu observées par les chercheurs, se révèle essentiel dans le cadre du changement climatique et permet d’étudier le déclin ou au contraire l’essor de nombreuses espèces », ajoute Romain Julliard, qui indique que 80 articles scientifiques ont déjà été publiés grâce à ces bases de données collaboratives. »  

               

Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE

From inpn.mnhn.fr - October 9, 2014 5:58 PM :

→  Inventaires d'espèces : Mise à jour des données des programmes Vigie-Nature OBJ, STERF et SPIPOLL


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un bio-capteur pour observer les plantes se défendre

Un bio-capteur pour observer les plantes se défendre | EntomoNews | Scoop.it
Une nouvelle méthode permet d’observer en temps réel le système de défense d’une plante s’activer et réagir face à une agression.


Par Joël Ignasse. Sciences et Avenir. « Les jasmonates sont des hormones végétales, des phytohormones, qui interviennent à différentes étapes du développement des plantes et dans leurs mécanismes de défense. C’est notamment le cas de l’acide jasmonique qui est libéré lorsque les plantes sont attaquées par des insectes ou dans certaines maladies. Pourtant, les scientifiques n’avaient pas vraiment de moyens d’explorer l’expression de cette hormone dans la plante. »


« La plante devient indigeste et l’insecte s’arrête de manger »


« Des chercheurs de l’université de Nottingham et de l’Institut de recherche pour le développement à Montpellier et du CNRS ont, pour la première fois, réussi à imager en temps réel la sécrétion d’acide jasmonique dans une plante en train d’être agressée. Pour cela, ils ont mis au point un bio-capteur, une protéine fluorescente baptisée Jas9-VENUS qui est injectée dans la plante et qui la fait « briller ». Cette protéine est rapidement dégradée par l’acide jasmonique de sorte que quand il est secrété dans une plante contenant du Jas9-VENUS, celle-ci s’éteint progressivement. » 


[...]


[L'étude] A fluorescent hormone biosensor reveals the dynamics of jasmonate signalling in plants : Nature Communications
http://www.nature.com/ncomms/2015/150116/ncomms7043/full/ncomms7043.html

                  

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Des Indiana Jones de l'entomologie ont retrouvé la trace d'un des plus grands papillons au monde

Des Indiana Jones de l'entomologie ont retrouvé la trace d'un des plus grands papillons au monde | EntomoNews | Scoop.it

Par Helene Menal. 20 Minutes. « Toulouse : Ils retrouvent un mystérieux papillon géant et en font un film »


« Il est aussi gros qu’une assiette et a contribué à peaufiner la fameuse théorie de l’évolution de Darwin. Le mythique papillon géant «Croesus» n’avait pas été revu depuis 1859, année de sa découverte par le naturaliste britannique Alfred Russel Wallace sur l’île indonésienne de Bacan. Mais c’était sans compter sur la bande de passionnés qui sévit à l’association Pyrénées entomologie. » 


[...]


more...
Bernadette Cassel's curator insight, January 18, 5:53 PM


Il sera projeté en avant-première au cinéma Véo de Muret puis le 28 janvier au Muséum de Toulouse.


Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La mouche Mathusalem : jusqu'à 60% de vie en plus

La mouche Mathusalem : jusqu'à 60% de vie en plus | EntomoNews | Scoop.it
En activant un gène qui détruit les cellules malades, il est possible d’améliorer considérablement la durée de vie des mouches. Des résultats qui ouvrent des pistes de recherche dans la lutte contre la sénescence chez l’être humain.


[L'étude] Elimination of Unfit Cells Maintains Tissue Health and Prolongs Lifespan: Cell
http://www.cell.com/cell/fulltext/S0092-8674%2814%2901587-6


[Drosophila melanogaster]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un écosystème inconnu découvert sous les glaces de l'Antarctique

Un écosystème inconnu découvert sous les glaces de l'Antarctique | EntomoNews | Scoop.it

Par Julie Aram, 23.01.2015. Le Journal de la Science. 


« Des biologistes ont découvert l'existence d'une faune étonnamment complexe, vivant dans une obscurité perpétuelle à 740 mètres sous les glaces de l’Antarctique. Fait surprenant, cet écosystème comprend des poissons. »    

                

[...]    

                   

« D'autres animaux ont été repérés par le robot, comme de petites crevettes rouges, et d'autres invertébrés sur lesquels les scientifiques n'ont pour l'instant pas communiqué. »

[...]


[Image] Discovery: Fish Live Beneath Antarctica - Scientific American
http://www.scientificamerican.com/article/discovery-fish-live-beneath-antarctica1/


« An amphipod recovered from seawater under 750 meters of ice. Amphipods are crustaceans, and are distant relatives of shrimp. They eventually swam past the camera lens after it was lying on the floor of the grounding zone. Credit: Reed Scherer (NIU) » 

                           

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Argelès, la disparition probable des palmiers

Argelès, la disparition probable des palmiers | EntomoNews | Scoop.it
Pas facile d'éradiquer le coléoptère "tueur de palmiers". Le Charançon rouge, ce coléoptère ravageur ne cesse de gagner du terrain. De nombreuses municipalités du sud de la France s'activent pour enrayer le phénomène mais à Argelès, la disparition des palmiers est désormais envisagée.


(France 3 Languedoc-Roussillon – environnement)

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.francebleu.fr - December 8, 2014 8:56 AM :

→  Une centaine de palmiers décimés par le charançon rouge à Argelès


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les chercheurs sibériens ont découvert la plus petite molécule luminescente du monde

Les chercheurs sibériens ont découvert la plus petite molécule luminescente du monde | EntomoNews | Scoop.it

Par La Voix de la Russie. « Les chercheurs en biophysique de Krasnoïarsk ont réussi à synthétiser en laboratoire la plus petite molécule luminescente du monde qui contient des luciférases.

Cette molécule a été obtenue à partir d’un crustacé marin Metridia longa. » 


« [...] Dans des conditions naturelles, pour se défendre contre les prédateurs, les crustacés secrètent cette protéine dans l’eau à l’aide des glandes spéciales. Les biophysiciens ont étudié la substance lumineuse émise, ont déchiffré son code ADN, et ont placé ce gène en contact avec des virus spéciaux, par lesquels ils ont ensuite contaminé les cellules d’une chenille. Cela a permis aux chercheurs de reproduire la plus petite molécule lumineuse au monde dans des conditions de laboratoire. » 


« Selon les auteurs de la découverte scientifique, en utilisant des techniques de biologie moléculaire, ils ont pu reproduire les conditions naturelles de synthèse des protéines. Non seulement les petits crustacés marins, mais aussi les cellules des insectes sont capables de synthétiser et sécréter les luciférases. [...] »


[Image] Metridia longa via Мельчайшая светящаяся биомолекула » Информационное агентство "365 дней"
http://365news.biz/news/tehnologii/5301-melchayshaya-svetyaschayasya-biomolekula.html#sel=7:1,18:57

  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Xylella : une bactérie transmise par les insectes

Xylella : une bactérie transmise par les insectes | EntomoNews | Scoop.it

EFSA News. Autorité européenne de sécurité des aliments. « Xylella : évaluation des risques pour les plantes de l’Union Européenne » 


« L’EFSA a réalisé une évaluation des risques associés à l’agent pathogène ainsi qu’une évaluation des options de réduction des risques associés à Xylella fastidiosa, une bactérie qui affecte actuellement plusieurs milliers d’hectares d’oliveraies de la région des Pouilles, dans le sud de l’Italie. » 


« Xylella fastidiosa a touché plus de 300 espèces de plants sauvages ou cultivés dans le monde et elle se transmet par l’intermédiaire de certains insectes piqueurs se nourrissant de xylème. »



→ EFSA - Scientific Opinion of the PLH Panel: Xylella fastidiosa pest risk assessment http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/3989.htm

                  

« All xylem fluid-feeding insects in Europe are considered to be potential vectors. Philaenus spumarius (Hemiptera: Aphrophoridae), a polyphagous spittlebug widespread in the whole risk assessment area, has been identified as a vector in Apulia. The probability of entry of X. fastidiosa from countries where X. fastidiosa is reported is very high with plants for planting and moderate with infectious insect vectors carried with plant commodities or travelling as stowaways.  »

                  

[Image] Philaenus spumarius - www.galerie-insecte.org
http://www.galerie-insecte.org/galerie/ref-72300.htm

   

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Tueuse d'oliviers, de chênes et d'amandiers, Xylella s’installe en Europe


more...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le chikungunya prend l’autoroute

Le chikungunya prend l’autoroute | EntomoNews | Scoop.it

Destination Santé. « Mieux le connaître pour le combattre plus efficacement… Des scientifiques panaméens ont retracé, dans leur pays, le parcours du moustique Aedes albopictus, vecteur du chikungunya et de la dengue. Et selon ce travail, cet insecte apprécierait particulièrement les axes autoroutiers pour asseoir son développement à un échelon local ! »


[Article] Smithsonian Scientists Explain Spread of Chikungunya Vector Tropical Disease Detected in US Last Year - Smithsonian Tropical Research Institute
http://www.stri.si.edu/english/about_stri/headline_news/news/article.php?id=1900


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Dengue, une brèche sur le virus

Dengue, une brèche sur le virus | EntomoNews | Scoop.it


"Le virus de la dengue a une faille. Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS viennent de la découvrir sous la forme d’une zone de son enveloppe exposée aux anticorps. Cette découverte offre un espoir de développer un vaccin efficace contre toutes les souches du virus. Explications."


→ Dengue, une brèche sur le virus - A la une - Destination Santé
https://destinationsante.com/dengue-une-breche-sur-le-virus.html


___________________________________________________________________

ET AUSSI :

• Bientôt un vaccin universel contre la dengue ? - Topsante.com
http://www.topsante.com/medecine/sante-et-voyage/maladies-tropicales/prevenir/bientot-un-vaccin-universel-contre-la-dengue-74497


« Il y a quelques semaines, le laboratoire Sanofi annonçait l'arrivée d'un vaccin contre la dengue au second trimestre 2015. Une nouvelle étude publiée dans la revue spécialisée Nature Immunology, laisse entendre que les chercheurs ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Des scientifiques britanniques auraient ainsi découvert une nouvelle classe d'anticorps naturels capables de neutraliser les quatre formes de virus de la dengue, y compris celle présente chez les moustiques vecteurs. [...] »


[L'étude] A new class of highly potent, broadly neutralizing antibodies isolated from viremic patients infected with dengue virus : Nature Immunology http://www.nature.com/ni/journal/v16/n2/full/ni.3058.html

     

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.futura-sciences.com - November 23, 2014 8:46 PM :

→  Bientôt un vaccin contre la dengue  


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi les zèbres ont des rayures ? Les scientifiques ont une nouvelle théorie

Pourquoi les zèbres ont des rayures ? Les scientifiques ont une nouvelle théorie | EntomoNews | Scoop.it
selon les nouveaux travaux publiés le 13 janvier dans la revue Royal Society Open Science, l’alternance du noir et du blanc dans le pelage des zèbres servirait surtout à réguler leur température.


[L'étude] How the zebra got its stripes: a problem with too many solutions | Open Science http://rsos.royalsocietypublishing.org/content/2/1/140452 

             

[Image] Predicted levels of hind leg stripe thickness (left) and torso stripe definition (right), from a random forest model based on 16 populations.

                 ___________________________________________________________________

ET AUSSI :

• Actualité > Les rayures des zèbres réguleraient leur température corporelle
http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/faune-rayures-zebres-reguleraient-leur-temperature-corporelle-56870/


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.gurumed.org - April 5, 2014 11:06 PM :

→  Finalement, les rayures du zèbre le protègeraient des insectes piqueurs  


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Tueuse d'oliviers, de chênes et d'amandiers, Xylella s’installe en Europe

Tueuse d'oliviers, de chênes et d'amandiers, Xylella s’installe en Europe | EntomoNews | Scoop.it

Par Loïc Chauveau. Sciences et Avenir. « L’arrivée de cette bactérie pathogène des plantes est une très mauvaise nouvelle pour l’agriculture, selon un rapport d’expertise publié le 8 janvier 2015 par l’Agence européenne de sécurité alimentaire. » 


« C’est ce que redoutaient tous les services européens de protection des végétaux. Xylella fastidiosa a mis un pied dans les Pouilles italiennes et rien ne pourra désormais chasser cette bactérie du continent européen qui en était jusqu’à présent indemne. [...] »


[...]


« Elle [la bactérie] se développe dans le xylème, les tissus conducteurs de sève dans les plantes, ce qui fait qu’elle ne peut pas se diffuser à d’autres plantes seule. Il lui faut des vecteurs que sont les insectes mais aussi les circuits de commercialisation des plantes par les hommes »


[Image] Des oliviers atteints dans les Pouilles via Le Point - "La bactérie Xylella fastidiosa menace les vergers du bassin méditerranéen" http://www.lepoint.fr/sciences-nature/la-bacterie-xylella-fastidiosa-menace-les-vergers-du-bassin-mediterraneen-13-01-2015-1896067_1924.php


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencesetavenir.fr - November 15, 2014 8:26 AM :

→ Jusqu'où iront les ravages de la bactérie tueuse d'oliviers ? 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ile-de-France : un quart des libellules menacées ou disparues

Ile-de-France : un quart des libellules menacées ou disparues | EntomoNews | Scoop.it
La régression de ces insectes reflète celles des zones humides, objets d’une « Quinzaine internationale », du 21 janvier au 2 février.


« Sur les 59 espèces de libellules observées dans la région entre 1992 et 2012, un quart est menacé ou a disparu », déclarait Liliane Pays, présidente de l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité (Natureparif), lors de la présentation de cette « liste rouge », ce mercredi 21 janvier. 


[...] 


→ Liste-Rouge-Odonates-IDF-Natureparif-Opie-SfO.pdf
http://odonates.pnaopie.fr/wp-content/uploads/2010/12/Liste-Rouge-Odonates-IDF-Natureparif-Opie-SfO.pdf


[Image] L’agrion orangé (Platycnemis acutipennis), espèce disparue

« La compilation des données et la représentation cartographique opérées durant cet exercice d’évaluation ont permis de mettre en lumière la « présumée disparition » de ce taxon. En effet, plusieurs données récentes déclarées comme « douteuses » ont pu être
écartées après une invalidation collégiale. »

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.natureparif.fr - January 15, 8:44 PM :

→  Dégradation des zones humides en Ile-de-France : menace sur les libellules


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Imiter la nature pour plus de durabilité

Imiter la nature pour plus de durabilité | EntomoNews | Scoop.it

Par Laetitia Theunis. Demain, la Terre. « Le biomimétisme ouvre la voie à une nouvelle révolution industrielle. Il s’agit de s’inspirer du vivant et de tirer parti des solutions inventées par la nature. Au menu: innovations et économies d’énergie ainsi que de ressources.» 


[...]


« ... à Harvard, les crevettes sont devenues les muses des concepteurs de plastiques biodégradables. Outre la chitine, leur carapace contient du chitosan. Ce polysaccharide mêlé à une protéine de soie produit un matériau doté de capacités mécaniques similaires à celles du plastique. La ressemblance est telle que le matériau bioinspiré pourrait remplacer le plastique d’origine pétrochimique dans de nombreuses applications industrielles. Outre une empreinte écologique moindre liée à l’utilisation de déchets de carapaces de crevettes, il est totalement biodégradable. « Ce matériau bioinspiré ne résoudra pas tous les problèmes, mais c’est une étape pour arrêter de polluer les océans et la vie marine », indique l’auteur de cette étude. Sachant que la production mondiale de plastiques s’est élevée à 299 millions de tonnes en 2013, dont 39,6 % en emballages, l’inspiration est d’autant plus séduisante. » 


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from De Natura Rerum
Scoop.it!

Comment les plantes sonnent l'alarme en cas d'attaque / How plants sound the alarm when under attack

Comment les plantes sonnent l'alarme en cas d'attaque / How plants sound the alarm when under attack | EntomoNews | Scoop.it

Futurity. « A new biosensor offers a real-time look at what happens as a plant fights a mechanical attack, such as hungry insects. » 



Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, January 19, 1:22 PM

.............."""""""""""""""""""""...............

 

[ ... ]

....... or the study, published in Nature Communications, researchers used a blade to mimic the damage an insect would do by feeding on a leaf.

With the fluorescent protein they were able to image how damage to a leaf quickly results in a pulse of jasmonic acid that reaches all the way down to the tip of the root, at a speed of more than a centimeter per minute.

Wounding signal

Once this hormone pulse reaches the root it triggers more jasmonic acid to be produced locally, amplifying the wounding signal and ensuring other parts of the plant are prepared for attack.

“Jasmonic acid triggers the production of defense compounds like protease inhibitors to stop the insect being able to digest the plant proteins—the plant becomes indigestible and the insect stops eating it.”

“The Jas9-VENUS biosensor responds to changes in jasmonic acid levels in plant cells within a few minutes,” says Laurent Laplaze, a group leader at IRD (Institut de recherche pour le développement) in #Montpellier.

 

“Our new biosensor now allows us to see exactly where jasmonic acid is being perceived by the plant, but in a quantifiable way.”

The new biosensor can be used to understand how the plant can coordinate a defense response, says Teva Vernoux, a CNRS group leader at the Ecole Normale Supérieure in Lyon.

 

“The amazing sensitivity of our new biosensor allows us to follow in real time how jasmonic acid levels are modified in a tissue when a mechanical damage occurs in another tissue some distance away.

“This really opens the possibility to understand changes in the physiology at the whole plant level upon stress or damage.”

 

The Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC), the Agence Nationale de la Recherche (ANR), the Agropolis Fondation, and the Région Languedoc-Roussillon funded the research.

 

Source: University of Nottingham

Rescooped by Bernadette Cassel from Mes passions natures
Scoop.it!

Les troubles origines des plantes carnivores

Les troubles origines des plantes carnivores | EntomoNews | Scoop.it
Un piège à insectes vieux de 47 millions d'années relance le débat sur l'origine et la nature des plantes mangeuses de chair.


[L'étude] Carnivorous leaves from Baltic amber
http://www.pnas.org/content/112/1/190



Via Bourdoncle
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE


→  Plantes carnivores : 6 types de pièges

more...
Christian Allié's curator insight, January 20, 3:46 AM

...............""""""""""""""""""""""""""...............

 

[ ... ]

......  "Si l’on compile les travaux phylogénétiques, on s’aperçoit que les espèces carnivores sont le fruit d’au minimum neuf évènements évolutifs indépendants s’étalant entre 8 et 72 millions d’années", commente Thomas Givnish de l’université du Wisconsin à Madison (Etats-Unis).

Selon leurs écoles de pensée, les botanistes en recensent de 583 à 680 espèces environ (réparties grosso modo en 20 genres, 12 familles, et 5 ordres) car ils ne s’entendent pas tous sur la définition exacte de la plante carnivore. Pour faire simple, elle doit être capable d’attirer, capturer et digérer des animaux. Mais le degré d’autonomie, de passivité ou d’activité nécessaire pour faire une "vraie" plante carnivore continue à faire débat dans la communauté.

[ ... ]