EntomoNews
Follow
Find
62.4K views | +62 today
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoNews
Scoop.it!

Des coquerelles (ou blattes) alliées en zones contaminées

Des coquerelles (ou blattes) alliées en zones contaminées | EntomoNews | Scoop.it
Des coquerelles pourraient bien un jour permettre de connaître l'état de zones contaminées par des radiations nucléaires ou des déchets toxiques.

 

Des chercheurs américains de l'Université Purdue ont réussi à attacher des microémetteurs et des microphones à des coquerelles. Ils espèrent que ces insectes pourront éventuellement être l'une des composantes d'un vaste réseau capable de recueillir des informations importantes.

 

La robustesse des coquerelles et leur capacité à s'infiltrer partout en font des interfaces biologiques particulièrement intéressantes pour les chercheurs.

 

L'équipe a choisi la Blaberus craniifer, ou « coquerelle à tête noire », pour sa rapidité et sa facilité à passer à travers les fentes. À l'âge adulte, ces coquerelles peuvent mesurer de 5 à 8 centimètres, mais ne peuvent pas transporter plus de 3 grammes. Un défi de taille pour les scientifiques qui doivent composer avec des pièces électroniques miniatures difficiles à trouver.

 

more...
No comment yet.
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Dengue : un vaccin aux résultats prometteurs

Dengue : un vaccin aux résultats prometteurs | EntomoNews | Scoop.it
Un essai mené sur 10.000 enfants dans 5 pays d'Asie confirme une réduction des cas de dengue de plus de 55% grâce au vaccin. La mise au point d'un vaccin contre la maladie est rendue complexe par le fait qu'il existe quatre types de virus de la dengue.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

A Genève, un drone bombarde un champ de maïs de microguêpes

A Genève, un drone bombarde un champ de maïs de microguêpes | EntomoNews | Scoop.it
Vaud a testé l'engin l'an dernier. John Schmalz veut ainsi «intensifier la lutte biologique dans les cultures genevoises».


« [...] Les trichogrammes sont des microguêpes qui parasitent les œufs d’autres insectes. Pour les pyrales, qui ravagent le maïs, ils sont même de redoutables prédateurs. Une fois que l’humidité naturelle aura fait fondre l’amidon des capsules, les larves pourront libérer ces insectes. Ils iront vite infester leurs proies, les œufs des pyrales, et sauveront ainsi les cultures de façon tout à fait écologique. Les insecticides malsains qui ont longtemps fait le sale boulot? Progressivement remplacés par les trichogrammes. Seul problème: répartir ces parasitoïdes prend énormément de temps et coûte du coup plus cher. Jusqu’à présent, cette activité se faisait à la main, c’était fastidieux. [...] »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les guêpes comme arme contre les charançons

Les guêpes comme arme contre les charançons | EntomoNews | Scoop.it

BE Allemagne. Les Bulletins Electroniques des Ambassades de France. « Des chercheurs de l'Université de Hohenheim (Stuttgart, Bade-Wurtemberg) souhaitent commercialiser des kits de lutte biologique contenant des guêpes parasitoïdes. En effet celles-ci sont particulièrement efficaces contre le charançon du blé. »


[Source] "Okologische Schadlingsbekampfung: Hohenheimer Zuchtbox soll bis 2016 marktreif werden" - communiqué de l'université de Hohenheim, dépêche idw - 07/07/2014 - http://idw-online.de/pages/de/news595087


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le Parc national suisse à hauteur de fourmi

Le Parc national suisse à hauteur de fourmi | EntomoNews | Scoop.it

"Les fourmis sont des hôtes discrets mais incontournables du Parc national suisse, en Basse-Engadine. [...]


Par Pascaline Minet. Le Temps. « [...] Quelque 35 espèces de fourmis, sur les 140 que compte le pays, y sont représentées. Un petit monde encore largement méconnu que les myrmécologues, ou spécialistes des fourmis, tentent de mieux comprendre. »


« [...] "Formica exsecta est en quelque sorte une cousine des fourmis des bois, ces fourmis forestières très répandues en Europe. Leurs nids en forme de dôme se ressemblent, sauf que ceux des fourmis des bois sont souvent plus gros, et fabriqués à partir d’aiguilles de sapin. Les fourmis elles-mêmes ont une apparence assez proche, mais Formica exsecta se reconnaît facilement grâce à son encoche sur la tête", explique Arnaud Maeder, directeur du Musée d’histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds, également associé à l’étude de la colonie. [...] »


[Image] « Une reine de «Formica helvetica» , nouvelle espèce de fourmis découverte en 2009 dans le Parc national suisse. Au contraire des ouvrières, les reines fourmis possèdent des ailes. (Archives) »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des pompiles empilent des cadavres de fourmis pour protéger leur progéniture

Des pompiles empilent des cadavres de fourmis pour protéger leur progéniture | EntomoNews | Scoop.it

Guru Med. « Des chercheurs ont  fait une macabre découverte lors de leurs observations d’une nouvelle espèce de guêpe (pompile) dans la réserve naturelle nationale de Gutianshan en Chine. Désignées justement Deuteragenia ossarium, elles pondent leurs œufs dans des nids truffés de cadavres de fourmis fraichement tuées. [...] »


« Image [ci-dessus] à partir de l’étude :  pompile femelle Deuteragenia ossarium »


« L’étude publiée dans PLoS One :  A Unique Nest-Protection Strategy in a New Species of Spider Wasp. » 

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Newly Discovered Wasp Plugs Nest With Cork of Ant Corpses


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Newly Discovered Wasp Plugs Nest With Cork of Ant Corpses / Découverte d'une nouvelle espèce de guêpe qui protège l'entrée de son nid avec des cadavres de fourmis

Newly Discovered Wasp Plugs Nest With Cork of Ant Corpses / Découverte d'une nouvelle espèce de guêpe qui protège l'entrée de son nid avec des cadavres de fourmis | EntomoNews | Scoop.it

Phenomena: Not Exactly Rocket Science. « Here’s a  great home security tip from nature: if you don’t want people breaking into your house, stuff your hallway with corpses. Ideally, use the corpses of dangerous and foul-smelling people. Fo... » 


Reference: Staab, Ohl, Zhu & Klein. 2014. A Unique Nest-Protection Strategy in a New Species of Spider Wasp. PLoS ONE 9(7): e101592. http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0101592


[Image] « Nest protection in Deuteragenia ossarium »


Actu repérée via Gentside "Une redoutable guêpe qui utilise des fourmis mortes pour construire son nid"  


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'odeur du paludisme, un attrape-moustique ?

L'odeur du paludisme, un attrape-moustique ? | EntomoNews | Scoop.it

Information Hospitalière. « Fil actus Santé »


« En infectant le corps humain, le Plasmodium, parasite responsable du paludisme, entrainerait une modification de l’odeur corporelle du malade, le rendant ainsi plus attractif pour les moustiques anophéles, les vecteurs de la maladie. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la dernière édition des Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). »  



Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


Les parasites du paludisme peuvent changer l’odeur de leur hôte pour mieux attirer les moustiques


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les plantes réagissent aux vibrations acoustiques que les chenilles produisent quand elles se régalent de leurs feuilles

Les plantes réagissent aux vibrations acoustiques que les chenilles produisent quand elles se régalent de leurs feuilles | EntomoNews | Scoop.it

Science et Avenir. « Les plantes ont un système d'alerte aux vibrations »


« Quand elles se font croquer, les plantes se défendent en secrétant des composés chimiques. Cette réponse est en partie conditionnée par les vibrations acoustiques des parasites. »


[Vidéo] ▶ Hearing danger: predator vibrations trigger plant chemical defenses - YouTube
http://www.youtube.com/watch?v=TKQ-CIX9afA


[L'étude] Plants respond to leaf vibrations caused by insect herbivore chewing de H. M. Appel and R. B. Cocroft, 2014, Oecologia, 10.1007/s00442-014-2995-6


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des chercheurs modifient génétiquement des mouches tueuses pour préserver les moutons d’Australie

Des chercheurs modifient génétiquement des mouches tueuses pour préserver les moutons d’Australie | EntomoNews | Scoop.it


Des scientifiques sont récemment parvenus à modifier génétiquement la Lucilie cuivrée, une mouche responsable de la mort de nombreux moutons dans les élevages australiens. Attirées par les replis laineux malodorants et humides des moutons, ces mouches y trouvent refuge pour pondre des oeufs dont les larves creusent la chair pour en infecter l’animal. DGS vous en dit plus sur cette mouche tueuse…
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.futura-sciences.com - June 26, 3:39 PM :

→  Des mouches génétiquement modifiées au service des moutons australiens


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : Un taon bizarre

Des nouvelles des insectes : Un taon bizarre | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. Opie-Insectes. « En épingle en 2014 »


« C’était dans les temps anciens. Une sorte de taon (un Athéricidé) vivait sa vie larvaire dans l’eau, agrippé par ses appendices abdominaux et surtout collé par une ventouse à une salamandre qui le nourrissait de son sang. C’était au temps des dinosaures, le benthos n’était pas comme maintenant où les larves dans cette petite famille de Diptères Brachycères proche des taons mènent une vie aquatique ordinaire de prédateurs en eaux vives, cramponnées aux rochers. » 


« Des fossiles vieux de 165 millions d’année, du Trias donc, très bien conservés dans la marne, ont été trouvés par des paysans en Mongolie et analysés par une vaste équipe internationale. D’où cette découverte, en 3 exemplaires, du plus vieil hématophage ectoparasite connu – et le plus bizarre. »


« Taille : autour de 2 cm. La tête est très réduite, sans yeux ni antennes, renfoncée, avec des pièces buccales piqueuses constituées par des mandibules falciformes cannelées extérieurement se mouvant dans le plan sagittal. L’abdomen est muni de sortes de fausse-pattes sur les segments I à VI et d’épines faites pour s’accrocher ; il porte des papilles anales, organe respiratoire et osmorégulateur. Le thorax, aux trois segments fusionnés porte ventralement une ventouse avec 6 rides radiales. » 


« Qiyia jurassica apparaît indiscutablement comme proche du rameau primitif des Athéricidés ; c’est le plus ancien représentant de la famille. Sa ventouse est une adaptation tout à fait originale. »


« Dans ces temps anciens, seules des puces géantes se nourrissaient également (à l’état imaginal) du sang des vertébrés. » 


Article source, illustré


[Image via eLife "Extreme adaptations for aquatic ectoparasitism in a Jurassic fly larva"]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un nouveau coléoptère dans la grotte la plus profonde du monde

Un nouveau coléoptère dans la grotte la plus profonde du monde | EntomoNews | Scoop.it
Il vit à 700 mètres de profondeur dans une grotte qui elle atteint 2140 mètres.


[Image] « Représentation de Duvalius abyssimus. Sinc - José Antonio Peñas » 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une araignée mâle dépose des bouchons génitaux sur la femelle après l'accouplement pour protéger sa semence

Une araignée mâle dépose des bouchons génitaux sur la femelle après l'accouplement pour protéger sa semence | EntomoNews | Scoop.it
Les bouchons génitaux déposés sur la femelle après l'accouplement par les araignées mâles d'Oedothorax retusus sont-ils efficaces ? C'est la question à laquelle ont répondu des zoologistes...


Par Andréa Haug, Futura-Sciences. « Une araignée protège sa semence par une ceinture de chasteté »


[Image] Photographies au microscope électronique à balayage sur des femelles d'Oedothorax retusus d'un petit bouchon génital mâle (A), de bouchons plus larges et plus ou moins homogènes (B), (C), (E), abîmé après 67 tentatives de copulation par un mâle secondaire (D), en présence de spermatozoïdes de 3 micromètres environ (cercles rouges) (F) et (G). © Katrin Kunz et al. 


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

→  La ceinture de chasteté de l'araignée


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Croissance : D'un organe à l'autre, le secret de la proportionnalité

Croissance : D'un organe à l'autre, le secret de la proportionnalité | EntomoNews | Scoop.it
Comment se synchronise le développement de chaque organe avec le développement général du reste du corps ? Cette équipe de recherche de l’Instituto Gulbenkian de Ciência (Portugal) nous décrit ici une coordination discrète –par opposition à continue- centrée sur certaines étapes du développement. En décryptant comment s’orchestre le développement des ailes chez la mouche drosophile, l’étude montre un développement non synchrone de manière continue avec le développement de l'organisme mais réajusté lors d’étapes de développement bien précises. Cette étude, publiée dans la revue PLoS Genetics permet d'expliquer comment un organisme face à des perturbations environnementales et physiologiques conserve sa capacité à développer ses organes et ses tissus en toute proportionnalité.


[Image] PLOS Genetics: Coordination of Wing and Whole-Body Development at Developmental Milestones Ensures Robustness against Environmental and Physiological Perturbations

« Definitions of patterning elements used to characterize stages in the staging scheme. (a) The third instar wing disc is already subdivided into domains that will form the wing pouch, wing hinge and notum of the adult fly. It has an anterior (A) and posterior (P) axis and dorsal (D) and ventral (V) domains. (b) The element cell was defined by one round dot of expression, which corresponded to the refinement of expression to a sensory organ precursor (SOP). For later time points, SOPs divide giving rise to two sister SOPs, referred as doublets (arrow). (c) Patch of cells refers to a region of pattern that resembles a cluster of cells, either clearly delimited or diffuse. (d-g) Stripe corresponds to one or more line of cells (more or less defined) (d, e), that can be parallel (double stripe) or perpendicular (forming a cross) to each other, located in the developing wing pouch along the dorsal-ventral axis. Stripes also appear as lines restricted to the anterior side of the wing pouch or along the dorsal-ventral boundary with a surrounding ring (stripe with ring, f), or along the anterior-posterior axis (g). The stripes correspond to lines of SOPs along the wing margin (e), or lines of positional information regarding wing disc boundaries (d). Different compositions of these elements describe all observed patterns for each gene product through development.

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Science Actualités
Scoop.it!

Un scorpion des mers gigantesque… mais inoffensif

Un scorpion des mers gigantesque… mais inoffensif | EntomoNews | Scoop.it

Par Julie Aram. Journal de la Science. « D'un aspect terrifiant de par sa taille qui pouvait dépasser celle d'un homme, le scorpion des mers Acutiramus cummingsi, un monstre aquatique qui vivait il y a 400 millions d'années, n'en était pas moins complètement inoffensif. En cause : une très mauvaise acuité visuelle. »


« Le scorpion des mers Acutiramus cummingsi, un monstre marin qui pouvait atteindre 2,4 mètres de long, hantait les océans de la planète il y a quelques 400 millions d'années. »


« Mais ce scorpion géant était-il pour autant véritablement redoutable, comme son aspect le laisserait entendre ? Une étude publiée le 9 juillet 2014 dans la revue Biology Letters révèle que tel n'est probablement pas le cas. »


[...]


[L'étude] What big eyes you have: the ecological role of giant pterygotid eurypterids http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/10/7/20140412


[Image] « Le scorpion des mers Acutiramus cummingsi (ci-dessus) pouvait atteindre 2,4 mètres de long. Crédits : Division of Invertebrate Paleontology, Yale Peabody Museum of Natural History »


Via LeJournaldelaScience
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le paysage ancien du centre-ville de Marseille ressurgit du passé grâce aux coléoptères et aux pollens fossiles

Le paysage ancien du centre-ville de Marseille ressurgit du passé grâce aux coléoptères et aux pollens fossiles | EntomoNews | Scoop.it

Communiqués et dossiers de presse - CNRS. « L'analyse de restes d'insectes, notamment de coléoptères, alliée à celle de pollens fossiles a permis de reconstruire les paysages végétaux qui « habillaient » Marseille, entre le 14e et 17e siècle de notre ère, dont l'actuelle Canebière. Cette reconstruction, sans équivalent en France et dans le Bassin méditerranéen, a été menée par une équipe de chercheurs conduite par Philippe Ponel, chargé de recherche au CNRS. Cette étude originale est publiée en ligne dans la revue Quaternary International. » 

Références :

Vegetation and landscape from 14th to 17th century AD in Marseille city centre, reconstructed from insect and pollen assemblages, Philippe Ponel, Valérie Andrieu-Ponel, Marc Bouiron, Quaternary International, DOI: 10.1016/j.quaint.2014.04.034. Consulter le site web
Publication papier à venir


[Image] « Parmi les nombreux insectes identifiés dans le site archéologique figure ce gros Coléoptère ténébrionide du genre Akis (Akis bacarozzo), qui fréquente les vieux bâtiments et les ruines en région méditerranéenne. » 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Suisse - Une invasion de moustiques ? Jamais !

Suisse - Une invasion de moustiques ? Jamais ! | EntomoNews | Scoop.it
Mardi, un expert de l EPFZ avertissait d une explosion de la population de diptères, à cause des conditions météo. Deux experts romands remettent l église au milieu du village.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Basf et Nod Apiary Products annoncent une avancée majeure contre le varroa

Basf et Nod Apiary Products annoncent une avancée majeure contre le varroa | EntomoNews | Scoop.it

Maqs (Mite away quick strips) vient de recevoir une autorisation de mise sur le marché en France et dans plusieurs pays européens. Selon Basf, partenaire dans le développement de ce produit, « cette nouvelle solution constitue un progrès majeur contre le varroa, acarien parasite de l'abeille, l'une des premières causes du déclin des populations ».

 

Les bandes pour ruche Maqs ont été développées par Nod Apiary Products, laboratoire de produits apicoles spécialisé dans les solutions de protection des abeilles. « Les bandes pour ruche Maqs sont le fruit de nombreuses années de recherche et de développement », témoigne David VanderDussen, directeur général de Nod Apiary Products. « Nod coopère avec Basf qui lui a permis d'obtenir l'autorisation de mise sur le marché dans plusieurs pays mais aussi de surmonter une contrainte technique en rendant possible la diffusion prolongée de l'acide formique grâce à un gel à base de saccharide. Une bande enveloppée dans du papier plastifié Ecoflex de Basf, compostable et agissant par fumigation, s'est avérée être la solution. »  


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Predator-Prey Interactions between Shell-Boring Beetle Larvae and Rock-Dwelling Land Snails / Relation prédateur-proie entre des larves de coléoptères et des escargots

Predator-Prey Interactions between Shell-Boring Beetle Larvae and Rock-Dwelling Land Snails / Relation prédateur-proie entre des larves de coléoptères et des escargots | EntomoNews | Scoop.it

PLOS ONE. « Drilus beetle larvae (Coleoptera: Elateridae) are specialized predators of land snails. Here, we describe various aspects of the predator-prey interactions between multiple Drilus species attacking multiple Albinaria (Gastropoda: Clausiliidae) species in Greece. We observe that Drilus species may be facultative or obligate Albinaria-specialists. We map geographically varying predation rates in Crete, where on average 24% of empty shells carry fatal Drilus bore holes. We also provide first-hand observations and video-footage of prey entry and exit strategies of the Drilus larvae, and evaluate the potential mutual evolutionary impacts. We find limited evidence for an effect of shell features and snail behavioral traits on inter- and intra-specifically differing predation rates. We also find that Drilus predators adjust their predation behavior based on specific shell traits of the prey. In conclusion, we suggest that, with these baseline data, this interesting predator-prey system will be available for further, detailed more evolutionary ecology studies. »


via Gentside "Une larve de coléoptère qui tue les escargots pour voler leur coquille"
http://www.maxisciences.com/col%E9opt%E8re/une-larve-de-coleoptere-qui-tue-les-escargots-pour-voler-leur-coquille_art32905.html


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Desert design: Scorpions are master architects / La structure d'un terrier de scorpion et sa ventilation

Desert design: Scorpions are master architects / La structure d'un terrier de scorpion et sa ventilation | EntomoNews | Scoop.it
Scientists have discovered that scorpions design their burrows to include both hot and cold spots. A long platform provides a sunny place to warm up before they hunt, whilst a humid chamber acts as a cool refuge during the heat of the day.


___________________________________________________________________


Society for Experimental Biology :


→ Programmes and Abstracts for SEB Manchester 2014


Animal_Abstracts.pdf "Scorpion burrow structure and ventilation" 



[Image] Scorpio maurus palmatus — Wikipédia 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Bretagne, lourdes chaleurs et thrips

Bretagne, lourdes chaleurs et thrips | EntomoNews | Scoop.it

Le Télégramme. « Bretagne.  Les thysanoptères attaquent »


« Ces derniers jours, les lourdes chaleurs qui ont régné sur la Bretagne ont provoqué des invasions de thysanoptères, aussi appelés thrips. Insectes qui peuvent, en quelques minutes, coloniser les maisons. » 


[...]


« On sait que, lors des fortes chaleurs, quand le temps est lourd et orageux, des essaims très importants se forment sur les champs de céréales. Si ces animaux ont le chic pour mettre les nerfs à vif, ils restent inoffensifs. Mieux, ils ont leur utilité dans la nature car, comme les abeilles, ils contribuent à la pollinisation. Toutefois, ils peuvent s'attaquer aux cultures. Notamment aux légumes. Nécrosés, ces derniers peuvent perdre énormément de leur valeur marchande. Contactée hier après-midi, la Direction départementale de des territoires et de la mer (DDTM) disait ne pas avoir été informée de ces phénomènes. »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Colloque Invertébrés mai 2015

Colloque Invertébrés mai 2015 | EntomoNews | Scoop.it
Bienvenue sur le site du Conservatoire d'Espaces Naturels de Midi-Pyrénées (CEN-MP)


« Mollusques, araignées, insectes et autres invertébrés ne sont plus les oubliés de gestion des espaces naturel. Les gestionnaires s’intéressent désormais à ces taxons, initient ou complètent leurs inventaires, suivent leurs populations, les intègrent dans leurs pratiques en tant qu’enjeux ou indicateurs…

 

Le partage des expériences de chacun sera au cœur de ce colloque destiné à améliorer encore la prise en compte des invertébrés dans la gestion des espaces naturels. Les contributions, tant de métropole que d’outre-mer sont attendues.

 

Le colloque sera organisé à l’Ecole d’Ingénieurs de Purpan, accueilli par le département Biodiversité des Systèmes Agricoles et Naturels UMR 1201 Dynafor INRA / INPT. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les parasites du paludisme peuvent changer l’odeur de leur hôte pour mieux attirer les moustiques

Les parasites du paludisme peuvent changer l’odeur de leur hôte pour mieux attirer les moustiques | EntomoNews | Scoop.it

GuruMeditation. « Le parasite de la malaria améliore l’odeur de son hôte pour mieux attirer le moustique »


« On sait que les moustiques détectent leurs cibles, dont nous faisons partie, par les (mauvaises) odeurs que nous exhalons (même leurs spermatozoïdes ont un odorat), par la chaleur que nous dégageons et par le dioxyde de carbone que nous relâchons lors de notre respiration. Eh bien les parasites du paludisme peuvent changer l’odeur de leur hôte pour attirer les moustiques et propager leur progéniture. Ainsi, une nouvelle étude indique que le changement de parfum pourrait être utilisé comme outil de diagnostic. »


[...]


« L’étude publiée dans PNAS : Malaria-induced changes in host odors enhance mosquito attraction »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Se nourrir d'insectes, c'est bon pour le cerveau?

Se nourrir d'insectes, c'est bon pour le cerveau? | EntomoNews | Scoop.it
Le fait que les primates se soient nourris d'insectes peut les avoir aidés à développer leur intelligence. C'est en tout cas la thèse soutenue...
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pesticides menacent les oiseaux et les vers de terre autant que les abeilles

Les pesticides menacent les oiseaux et les vers de terre autant que les abeilles | EntomoNews | Scoop.it

Par AFP. Libé.ma. « Des pesticides parmi les plus utilisés dans le monde ont des effets néfastes sur la biodiversité qui ne se limitent pas aux abeilles mais nuisent aussi aux papillons, vers de terre, oiseaux et poissons, selon une évaluation scientifique internationale présentée dernièrement. »


« Après avoir examiné les conclusions de quelque 800 études parues depuis une vingtaine d'années, les auteurs de cette évaluation plaident pour "durcir encore la réglementation sur les néonicotinoïdes et le Fipronil", les deux types de substances chimiques étudiées, et de "commencer à planifier leur suppression progressive à l'échelle mondiale ou, du moins, à formuler des plans visant à réduire fortement leur utilisation dans le monde". »


« "Les preuves sont très claires. Nous sommes face à une menace qui pèse sur la productivité de notre milieu naturel et agricole", indique dans un communiqué le Dr Jean-Marc Bonmatin (CNRS), l'un des principaux auteurs de cette analyse menée sur les quatre dernières années.
L'évaluation a été conduite par un panel de 29 chercheurs internationaux dans le cadre d'un groupe de travail spécialisé sur les pesticides systémiques (conçus pour être absorbés par les plantes). Ce groupe conseille notamment l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l'organisme qui rend compte de l'état de santé de la biodiversité mondiale à travers sa "Liste rouge" des espèces menacées.
Les conclusions doivent être publiées en huit articles pendant l'été dans la revue Environmental Science ans Pollution Research, précise ce groupe de travail. »


« Les pesticides étudiés sont "aujourd'hui les plus utilisés dans le monde, avec une part de marché estimée à quelque 40%" et sont aussi "communément utilisés dans les traitements domestiques pour la prévention des puces chez les chats et chiens et la lutte contre les termites dans les structures en bois". Les effets liés à l'exposition à ces pesticides "peuvent être immédiats et fatals mais également chroniques", soulignent les chercheurs, avec des effets comme la perte d'odorat ou de mémoire, une perte de fécondité, une diminution de l'apport alimentaire, comme un butinage amoindri chez les abeilles, ou encore une capacité altérée du ver de terre à creuser des tunnels. »


« Ces pesticides sont notamment pointés du doigt depuis quelques années comme l'une des causes expliquant le déclin des populations d'abeilles. L'Union européenne a par exemple déjà suspendu en 2013 l'usage du Fipronil et de trois néonicotinoïdes en raison de leurs effets sur les pollinisateurs. » 


« Mais cette interdiction est partielle et ne porte que sur certains usages des pesticides incriminés, "qui restent largement utilisés, par exemple pour la culture du blé, provoquant les mêmes inquiétudes pour l'environnement", a souligné l'un des chercheurs, le Britannique Dave Goulson, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. »


« "C'est à leur usage préventif généralisé qu'il faut mettre fin, ils ne devraient être qu'un dernier recours, actuellement, on les utilise comme si l'on prenait des antibiotiques sans être malades", a-t-il ajouté.
La nouvelle analyse montre que bien d'autres espèces que les abeilles sont également touchées, au premier rang desquelles les invertébrés terrestres, comme les vers de terre, indispensables maillons de la vie des sous-sols. » 


« Suivent les pollinisateurs --abeilles et papillons-- puis les invertébrés aquatiques, comme les gastéropodes d'eau douce et les puces d'eau, les oiseaux, les poissons et les amphibiens. » 


« Les chercheurs précisent ne pas avoir de données suffisantes pour déterminer leur impact sur les mammifères et les reptiles, même si un "impact est probable" sur ces derniers. »


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From www.franceculture.fr - Today, 4:14 PM :

La Grande table (2e partie) - France Culture


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Inquiétante hécatombe chez les insectes

Inquiétante hécatombe chez les insectes | EntomoNews | Scoop.it

"Un groupe international de chercheurs liste les effets dévastateurs des pesticides sur les écosystèmes."

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From sciences.blogs.liberation.fr - June 27, 10:41 AM :

→  Insecticides agricoles : alerte au massacre


more...
No comment yet.