EntomoNews
Follow
Find
50.9K views | +117 today
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
onto EntomoNews
Scoop.it!

Des millions de papillons envahissent Madrid

Des millions de papillons envahissent Madrid | EntomoNews | Scoop.it
Des millions de papillons de nuit ont envahi Madrid amenés par les vents et la vague de chaleur qui ont suivi les pluies torrentielles de ce printemps.

 

[...]

 

Personne ne sait d'où ils sont venus. Roger Vila, chercheur dans un laboratoire qui étudie la diversité et l'évolution des papillons à Barcelone (nord-est de l'Espagne) a identifié trois types parmi les papillons envahisseurs à partir de photos : le type gamma, le type noctua et le type catocala.

 

[...]

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

(Photo H. Dumas - www.galerie-insecte.org : Autographa gamma, Lepidoptera, Noctuidae)

 

→ Catocala sp. (Lepidoptera, Noctuidae)

http://www.galerie-insecte.org/galerie/wikig.php?catocala

 

→ Noctua sp. (Lepidoptera, Noctuidae)

http://www.galerie-insecte.org/galerie/wikig.php?noctua

 

more...
No comment yet.
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des vibrations contre la cicadelle

Des vibrations contre la cicadelle | EntomoNews | Scoop.it

Par Emmanuelle Thomas. Viti. « Flavescence dorée »


« La problématique flavescence dorée n’est pas nouvelle, et la recherche dans ce domaine explore chaque année de nouvelles pistes. Parmi les pistes de travail suivies par les scientifiques figurent deux thématiques innovantes: l’utilisation de symbiontes pour diminuer la capacité de Scaphoideus titanus à transmettre le phytoplasme et la confusion "vibratoire ". »

« La confusion vibratoire vise à empêcher la communication entre les mâles et les femelles de cicadelle de la flavescence dorée. »


[...]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : Double manipulation

Des nouvelles des insectes : Double manipulation | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE. « Des nouvelles des insectes : les Épingles entomologiques »


« Les mycoplasmes des végétaux sont des bactéries particulières, parasites obligatoires, d’un grand impact en agriculture : ils modifient la plante en lui faisant pousser des tiges surnuméraires (balai de sorcière), en la décolorant (virescence) ou en lui faisant produire des feuilles à la place des fleurs (phyllodie). »


« Ces pestes ont également besoin de cicadelles vectrices pour passer d’une plante à l’autre. Les plantes infectées sont stérilisées mais plus attractives et plus accueillantes pour les cicadelles qui s’infectent (sans en souffrir) et réinjecteront l’agent pathogène avec leur salive. Plante et insecte sont manipulés. Une équipe du John Innes Centre à Norwich (Royaume-Uni) conduite par Saskia Hogenhout vient de montrer comment. »


« Ont participé à leurs travaux, outre le mycoplasme de la Jaunisse de l’aster (AY-WB), une série d’Arabettes des dames (Arabidopsis thaliana) transgéniques et des couples de Cicadelle de l’aster Macrosteles quadrilineatus (Hém. Cicadelellidé). »


« Le mycoplasme contrôle la plante au moyen d’un agent de virulence, la protéine SAP54, qui interagit avec une autre protéine, RAD23, une ubiquitine (chargée de la fonction poubelle dans le noyau des cellules). De façon surprenante, SAP54 est également responsable de l’attractivité pour les cicadelles pondeuses. »


« En attendant que cette découverte conduise à de nouveaux moyens de lutte, les chercheurs voudraient élucider le mécanisme à l’œuvre dans d’autres cas, notamment dans celui de la rouille à Puccinia monoica. Les feuilles des plantes parasitées prennent l’allure de fleurs jaunes très brillantes, très attractives pour les insectes pollinisateurs. Ceux-ci se chargent de propagules du champignon et les propagent. »


D’après « Bacterial tricks for turning plants into zombies », par Ed Young. Lu le 8 avril 2014 à www.nature.com/news/


L’article source est disponible in extenso et gratis : DOI: 10.1371/journal.pbio.1001835


À (re)lire : Le Chlorion et autres manipulateurs, par Alain Fraval. Insectes n° 163 (2011-4).


[Image via Nature : « Flowers of Madagascar rosy periwinkle infected by a bacterium produce leaf-like petals and attract a leafhopper that serves as the pathogen's next vector. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Disparition des abeilles : la piste des néonicotinoïdes confirmée par une équipe de chercheurs de l'Université de Taïwan

Disparition des abeilles : la piste des néonicotinoïdes confirmée par une équipe de chercheurs de l'Université de Taïwan | EntomoNews | Scoop.it

Taiwan Info. « Une équipe d’entomologistes de l’Université nationale de Taiwan (NTU) a dévoilé hier les résultats de ses recherches sur l’impact de l’imidaclopride, un insecticide chimique appartenant à la famille des néonicotinoïdes, confirmant le rôle de celui-ci dans l’effondrement catastrophique des colonies d’abeilles observé dans de nombreux pays depuis une vingtaine d’années. »


« Yang Eng-cheng [楊恩誠] fait partie d’une équipe multidisciplinaire de chercheurs de la NTU qui ont collaboré sur un projet utilisant une technologie de marquage au laser et un suivi de ces insectes hyménoptères à l’aide d’instruments infrarouges. Il a expliqué que l’étude avait montré que la capacité des abeilles à retrouver le chemin de la ruche et à se nourrir est lourdement affectée lorsqu’elles sont exposées à l’imidaclopride, même à faibles doses (10 parties par milliard), au stade larvaire. »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

On peut compter sur les blattes

On peut compter sur les blattes | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE. « Des nouvelles des insectes : les Épingles entomologiques » 


« Il suffit d’injecter à une blatte un lot bien choisi et assez fourni de nanorobots. Ceux-ci, des fragments d’ADN, peuvent prendre deux états, plié et déplié, en fonction de la molécule rencontrée ; en interagissant entre eux, ils forment un ordinateur à ADN. On attend de cette technique des outils capables de réparer nos cellules et des vecteurs de substances actives (qu’ils portent tant qu’ils sont pliés) capables d’atteindre des cibles microscopiques. » 

 
« Daniel Levner, bio-ingénieur au Wyss Institute de l’université d’Harvard (Massachussetts, États-Unis) et ses collègues de l’université Bar Ilan à Ramat-Gan (Israël), ont injecté de ces nanorobots – munis d’un marqueur fluorescent – à des Blaberus discoidalis (Blatt. Blabéridé). Ceci pour étudier comment ils délivrent les substances dans leur organisme. Au final, le système in vivo formé par l’armée des agents microscopiques s’est avéré potentiellement comparable en souplesse et précision à ce que pourrait faire un ordinateur 8 bits (un Atari ou Commodore des années 80 du siècle passé). »  

  
« Dans un vertébré, ces nanorobots seraient attaqués par le système immunitaire. Mais l’équipe pense trouver la parade d’ici 5 ans. »


D’après « DNA nanobots deliver drugs in living cockroaches », par Sarah Spickernell. Lu le 8 avril 2014 à www.newscientist.com/


NB : l’hôte des nanorobots peut aussi fournir le courant (dont ils n’ont que faire, d'ailleurs) : Épingle Jus de blatte de 2012.


[Image via NewScientist :  « As much computing power as a Commodore 64 (Image: Daly and Newton/Getty Images) »]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

La drosophile, une mouche de combat

La drosophile, une mouche de combat | EntomoNews | Scoop.it

Le Ciel de Leyenda. « Les mouches drosophiles, plus communément appelées mouches à fruits, exécutent des manoeuvres de diversion similaires à celles des avions de combat quand elles sont pourchassées par des prédateurs, selon une étude publiée dans la revue américaine Science. »


[L'étude] Flies Evade Looming Targets by Executing Rapid Visually Directed Banked Turns

      

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Recrutement réussi de fourmis moissonneuses

Recrutement réussi de fourmis moissonneuses | EntomoNews | Scoop.it

CNRS - Institut écologie et environnement - Actualités de l'institut. « Faire appel à des fourmis pour restaurer la végétation dégradée de la steppe de Crau. L’idée est originale et semblerait faire ses preuves. En effet, trois ans après avoir introduit des reines fondatrices dans les zones à réhabiliter, des chercheurs de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale – IMBE (CNRS/Aix-Marseille Université/Université d’Avignon/IRD) observent les premières ouvrières se mettre au travail ! »    

      

[Image] « Après trois années de transplantation des reines fondatrices, les premières ouvrières ont commencé à constituer des greniers et dépotoirs contenant des graines dont les effets sur la distribution des espèces végétales sont maintenant attendus dans les toutes prochaines années © Adeline Bulot (UMR CNRS-IRD IMBE) » 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des larves de papillons parasites imitent les signaux acoustiques des fourmis pour s'infiltrer dans la fourmilière

Des larves de papillons parasites imitent les signaux acoustiques des fourmis pour s'infiltrer dans la fourmilière | EntomoNews | Scoop.it

Par Joël Ignasse. Science et Avenir. « Duper la fourmi, un art dans lequel cette larve est passée maître »


« Des larves de papillons parasites peuvent imiter les signaux acoustiques des fourmis pour faciliter leur infiltration dans la fourmilière. »


[Vidéo] « La vidéo [...] présente les deux émissions acoustiques de l'espèce coucou (Maculinea alcon). »


[L'étude] PLOS ONE: Variation in Butterfly Larval Acoustics as a Strategy to Infiltrate and Exploit Host Ant Colony Resources


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Luxembourg : Le nombre d abeilles a chuté de 40 en 3 ans

Luxembourg : Le nombre d abeilles a chuté de 40  en 3 ans | EntomoNews | Scoop.it
LUXEMBOURG - Ce mardi matin, natur&ëmwelt et Greenpeace ont présenté leur nouvelle campagne pour la protection des abeilles. Des insectes menacés qui ne servent pas qu à faire du miel...


L'essentiel Online. « Au Luxembourg, entre automne 2010 et printemps 2013, le nombre de colonies d'abeilles est passé de 5 580 à 3 258, soit une baisse de plus de 40%. [...]  »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des fourmis contrôlent leurs parasites zombificateurs en envoyant leurs plus vieilles ouvrières au charbon

Des fourmis contrôlent leurs parasites zombificateurs en envoyant leurs plus vieilles ouvrières au charbon | EntomoNews | Scoop.it

GuruMeditation. « Nous avions déjà pu découvrir ensemble, au travers de quelques études, la relation macabre qui se poursuit entre un parasite zombificateur et certaines fourmis du Brésil. Il était assez étrange, pour deux biologistes, que l’évolution n’ait pas favorisé au cours du temps l’un des deux partis qui s’affrontent. Peut-être en tirent-ils des bénéfices mutuels… »


[...]


[Image] « Tirées de l’étude, les fourmis infectées et le parasite qui n’a pas réussi à achever son développement »


L’étude publiée sur BiorXiv : 3D mapping of disease in ant societies reveals a strategy of a specialized parasite.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Lancement d'une enquête sur la Laineuse du prunellier

Lancement d'une enquête sur la Laineuse du prunellier | EntomoNews | Scoop.it

OPIE. « Enquête Laineuse du prunellier »


« La Laineuse du prunellier - Eriogaster catax est un Lépidoptère Hétérocère (papillon dit « de nuit ») de la famille des Lasiocampidés (en grec = chenilles velues). Elle doit son nom de laineuse à sa ponte recouverte de soies (poils) faisant penser à une touffe de laine laissée par un mammifère (mouton, chèvre...). »


« L’espèce, présente de l’Europe – du Nord de l’Espagne et de la France jusqu’aux Balkans – à l’Oural et au Proche-Orient, est absente des îles méditerranéennes. En France, elle vit surtout dans le sud-est, de façon toujours relativement localisée. »


« La Laineuse du prunellier apparaît menacée dans plusieurs pays de l'Ouest de l'Europe.
En France, elle est protégée (arrêté du 23 avril 2007) et bénéficie du statut d'espèce d'intérêt communautaire vis-à-vis de la directive européenne Habitat-Faune-Flore. Cependant les informations sont insuffisantes pour pouvoir y évaluer son état de conservation. »


« Afin d’agir efficacement pour sa conservation, l’OPIE lance une enquête préalable pour mieux connaître sa répartition et l’état de ses populations. »


« Photo : Eriogaster catax (Linné, 1758), La laineuse du prunellier | Ponte - Cliché : Lucas Baliteau »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Les pires endroits où se faire piquer par une abeille

Les pires endroits où se faire piquer par une abeille | EntomoNews | Scoop.it
SCIENCE - Les piqûres d'insectes ne sont jamais très agréables. Il y a celles qui démangent (celles de moustiques par exemple) mais aussi celles qui font mal, parfois très mal même.


[Image] The Worst Places To Get Stung By A Bee: Nostril, Lip, Penis – Phenomena: Not Exactly Rocket Science (by Ed Yong)

http://phenomena.nationalgeographic.com/2014/04/03/the-worst-places-to-get-stung-by-a-bee-nostril-lip-penis/


[L'étude] Smith. 2014. Honey bee sting pain index by body location. PeerJ. http://dx.doi.org/10.7717/peerj.338


Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


L’index Schmidt auquel Ed Yong fait référence :
http://www.scoop.it/t/le-monde-des-insectes/p/3750992035/2012/12/17/l-index-schmidt


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from Biodiversité
Scoop.it!

C'est en s'abreuvant dans les flaques d'eau qui se forment dans les champs que les insectes s'intoxiqueraient

C'est en s'abreuvant dans les flaques d'eau qui se forment dans les champs que les insectes s'intoxiqueraient | EntomoNews | Scoop.it

Par Anne Caroline Desplanques. Le Journal de Québec. « Un tueur d’abeilles croupit dans les flaques »


« ­­­Un jeune chercheur québécois est le premier au monde à mettre le doigt sur une des causes de la disparition massive des abeilles à l’échelle planétaire. Après deux étés à étudier les champs montérégiens, Olivier Samson-Robert, de l’Université Laval, est convaincu que le tueur se cache dans les flaques d’eau des champs. »


[Image] « Récipiendaire de la Bourse Laure Waridel, le jeune biologiste Olivier Samson-Robert étudie l'impact des néonicotinoïdes sur les abeilles, pour lui c'est en s'abreuvant dans les flaques d'eau qui se forment dans les champs que les insctes s'intoxiquent tout au long de la saison estivale. »


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from Agir pour la biodiversité !
Scoop.it!

Avec le réchauffement, les insectes porteurs de maladies migrent au nord

Avec le réchauffement, les insectes porteurs de maladies migrent au nord | EntomoNews | Scoop.it

Le changement climatique ouvre de nouveaux écosystèmes aux moustiques. Fièvre jaune, paludisme, chikungunya… Une douzaine de maladies tropicales menacent les zones tempérées.


Via Pescalune
Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Quand le réchauffement climatique dégourdit les moustiques


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

[À écouter] Un moustique transgénique dans la nature

[À écouter] Un moustique transgénique dans la nature | EntomoNews | Scoop.it

Journal de 7h30 / France Inter. « Une grande première au Brésil : l'OGM à la rescousse contre l'épidémie de dengue »


[Image via Chronique des Droits de l'Homme]



___________________________________________________________________

D'autres articles :

• Inf'OGM - BRESIL - Le moustique OGM autorisé et bientôt commercialisé, malgré une évaluation laxiste
http://www.infogm.org/spip.php?article5643


• Des millions de moustiques OGM sur le point d'être commercialisés au Brésil - Basta !
http://www.bastamag.net/Des-millions-de-moustiques-OGM-sur


• La dissémination d'un moustique transgénique autorisée au Brésil
http://www.actu-environnement.com/ae/news/moustique-transgenique-bresil-dissemination-21406.php4


Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


SUR ENTOMONEWS :


→ [Vidéo] Brésil : l'envol du moustique OGM
http://sco.lt/8J7V4L


→ Santé : l'impact des insectes génétiquement modifiés
http://sco.lt/6dSQDZ


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from De Natura Rerum
Scoop.it!

Des bactéries parasites transforment des plantes en zombie

Des bactéries parasites transforment des plantes en zombie | EntomoNews | Scoop.it
Des grillons qui se jettent à l'eau, des rats qui aiment les chats , des moustiques qui piquent préférentiellement les personnes porteuses du vecteur du paludisme ?


Par Janlou Chaput, Futura-Sciences. « La manipulation comportementale de leur hôte par les parasites atteint parfois des degrés étonnants. Une bactérie vivant dans la sève parvient à rendre une plante en quelque sorte morte-vivante. Le végétal survit mais, rendu stérile, il ne se reproduit plus et fabrique des feuilles à la place des fleurs, tout cela pour attirer les insectes vecteurs qui permettront au micro-organisme de coloniser une autre victime. »


[...]


[Image] « Les phytoplasmes profitent des cicadelles, des insectes suceurs de sève, pour se répandre de plante en plante. En contrôlant leur hôte végétal, ces bactéries manipulent également indirectement le comportement des insectes. »


[L'étude] PLOS Biology: Phytoplasma Effector SAP54 Hijacks Plant Reproduction by Degrading MADS-box Proteins and Promotes Insect Colonization in a RAD23-Dependent Manner


Via L'Info Autrement, Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, April 15, 5:14 AM

........"""""""""""""""""""""""".......

 

...... Les exemples de manipulation comportementale d'un parasite sur son hôte ne manquent pas dans le règne animal, et même l'Homme pourrait également en pâtir, puisque les personnes infestées par le protozoaire à l'origine de la toxoplasmose adopteraient plus souvent des comportements à risque.

Mais ce processus concerne aussi les plantes, victimes de changements qui facilitent la propagation du pathogène. Les phytoplasmes comptent parmi les parasites végétaux dotés de ce pouvoir. Ces bactéries infestent les cellules du phloème, le canal conducteur de la sève élaborée, riche en glucides. Elles en profitent pour pousser leur hôte à transformer ses fleurs en des amas de feuilles, stériles, à l'origine de la maladie du balai de sorcière. La plante est toujours vivante, continue à produire des substances nutritives, mais demeure incapable de se reproduire : elle devient morte-vivante, comme un zombie.

 

Étonnamment, une seule molécule suffit aux phytoplasmes pour prendre le contrôle de leur hôte, comme l'avait démontré une équipe menée par Saskia Hogenhout, du John Innes Centre, à Norwich (Royaume-Uni). Son nom : SAP54. La même équipe de chercheurs vient d'aller plus loin dans la compréhension des mécanismes impliqués, explicités dans la revue Plos Biology.

 

[ ... ]

........

Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Nids d'abeilles nouveau genre

Nids d'abeilles nouveau genre | EntomoNews | Scoop.it
Les abeilles urbaines utilisent des matériaux de construction inhabituels pour construire leurs nids.


Par Jean François Bouthillett. Les Débrouillards. « Des scientifiques de l’université de Guelph et de l’université York (Ontario) ont trouvé une drôle de substance grise dans les nids de Megachile campanulae (une espèce d’abeille qui utilise les résines végétales pour construire son nid). Cette substance ressemblait à de la gomme à mâcher. »
 
« Après des analyses au microscope et aux rayons X, les scientifiques ont découvert qu'il s'agissait de polyuréthane, utilisé en autres comme scellant autour des fenêtres. »


« On a ensuite trouvé, chez une autre abeille (Megachile rotundata) des morceaux de sacs de plastique intégrés au nid ! »


[...]

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Deux espèces d'abeilles solitaires utilisent du plastique pour construire leur nid en ville


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Nouvelle espèce pour la science : cette cicadelle brésilienne joliment colorée

Nouvelle espèce pour la science : cette cicadelle brésilienne joliment colorée | EntomoNews | Scoop.it
A brilliantly coloured new species of leafhopper is the first to be associated with bromeliads in their native habitat, writes Quentin Wheeler


By Quentin Wheeler. The Guardian. « New to nature No 121: Cavichiana bromelicola »


Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


C'est le premier cas documenté d'une cicadelle associée avec des Broméliacées dans leur habitat naturel

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Lutte biologique contre le cynips du châtaignier en France

Lutte biologique contre le cynips du châtaignier en France | EntomoNews | Scoop.it

INRA. « Financé dans le cadre du programme Ecophyto 2018 (ONEMA, 2011-2015), la lutte biologique contre le cynips du châtaignier vise à contrôler durablement les populations de Dryocosmus kuriphilus, ravageur majeur du châtaignier dans le monde et arrivé en France en 2005, à l'aide d'un parasitoïde exotique Torymus sinensis. Ce projet s'intéresse également aux communautés indigènes (parasitoïdes) liées au cynips du châtaignier ainsi qu'à la démographie de Torymus sinensis lors de sa phase d'installation. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Les images d'un fossile daté de 305 millions d'années révèlent que les ancêtres des faucheux avaient deux paires d'yeux au lieu d'une

Les images d'un fossile daté de 305 millions d'années révèlent que les ancêtres des faucheux avaient deux paires d'yeux au lieu d'une | EntomoNews | Scoop.it

Par Manchester University. « Ancient ‘spider’ images reveal eye-opening secrets »


« Stunning images of a 305-million-year-old harvestman fossil reveal ancestors of the modern-day arachnids had two sets of eyes rather than one.

The researchers say their findings, published in the journal Current Biology, add significant detail to the evolutionary story of this diverse and highly successful group of arthropods, which are found on every continent except Antarctica.


[...]


« The primitive fossilised harvestman, named Hastocularis argus, was found in eastern France and had not only median eyes – those found near the centre of the body – but lateral eyes on the side of the body as well. »


[L'étude] A Paleozoic Stem Group to Mite Harvestmen Revealed through Integration of Phylogenetics and Development: Current Biology  

   

[Image] « The 305-million-year-old harvestman fossil »   

    

Actu repérée via Sciences et Avenir "En image. Double-vue pour cet arachnide"

« [...] Des yeux qui disparaissent au cours de l'évolution

En se servant d'un fossile d'opilion vieux de 305 millions d'années, les scientifiques ont pu reconstruire l'aspect de l'animal. Ils ont notamment utilisé l'imagerie à rayons X pour révéler ses caractéristiques. Ils se sont alors aperçus que H. argus possédait deux paires d'yeux alors que les faucheurs modernes n'en possède qu'une paire. [...] »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Le virus du chikungunya s'installe aux Antilles

Le virus du chikungunya s'installe aux Antilles | EntomoNews | Scoop.it

Par Jean-Michel Caroit. Le Monde. « Des alertes sanitaires ont été lancées dans les îles du bassin caraïbe, où la maladie, transmise par les moustiques, se propage rapidement. »


« Maladie douloureuse transmise par les moustiques, le chikungunya progresse rapidement dans les Antilles. Apparu pour la première fois dans la région début décembre 2013, dans la partie française de l'île de Saint-Martin, le virus est désormais présent dans une douzaine de pays et de territoires du bassin caraïbe mais aussi en Guyane. »


« Détecté pour la première fois en Tanzanie en 1952, le chikungunya s'est répandu en Afrique, puis dans l'océan Indien. Depuis 2007, le virus a aussi fait son apparition en Europe. »


« Les autorités de Saint-Domingue viennent d'annoncer que l'épidémie a gagné la République dominicaine, principale destination touristique de la région. Des tests réalisés aux Etats-Unis par les centres de contrôle et de prévention des maladies ont confirmé la présence du chikungunya dans les communes de Haina et de Nigua, zone portuaire et industrielle à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la capitale. Selon Flor Paredes, directrice de l'hôpital municipal de Nigua, le nombre de patients touchés par le virus a fortement augmenté ces dernières semaines. »


« "Notre grande bataille a consisté à convaincre la population que les responsables de l'épidémie de chikungunya étaient les moustiques », explique le docteur Paredes. Beaucoup d'habitants pensaient qu'ils étaient victimes d'une pollution chimique causée par une usine. « Un moustique ne peut pas infecter autant de gens si vite », raisonnait Bétania Pérez, une... »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Moustiques : un répulsif naturel et efficace

Moustiques : un répulsif naturel et efficace | EntomoNews | Scoop.it
Selon l’Organisation mondiale de la santé la malaria tue chaque année plus de 650 000 personnes dans le monde et plus de 250 millions de personnes sont touchées par cette maladie. Les…
Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


Moustiques : Un répulsif naturel et efficace #recherche #comportement #olfaction #moustiques #UniNeuchâtel


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Un tueur dans la garrigue

Un tueur dans la garrigue | EntomoNews | Scoop.it
Archives du magazine Science & Santé, le magazine d’information de l’Inserm


[dans le N°19 (mars / avril 2014) page 6]


« Le Languedocien est bien plus dangereux qu’il n’y paraît. Non pas l’habitant mais le scorpion jaune, présent dans le sud de la France. Son venin potentiellement létal vient, pour la première fois, de faire l’objet d’études biochimiques pour en déterminer la composition. Et mieux soigner les piqûres de l’arachnide. »


[L'étude] A first exploration of the venom of the Buthus occitanus scorpion found in southern France
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0041010114000075


Actu repérée via "Actualité > Le scorpion jaune languedocien bien plus venimeux qu'il y paraît" http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/faune-scorpion-jaune-languedocien-bien-plus-venimeux-quil-y-parait-53206/


[Image] Buthus occitanus - Wikipedia
http://nl.wikipedia.org/wiki/Buthus_occitanus


[Liens] N°19 (mars / avril 2014)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

En Europe, le déclin des abeilles frappe lourdement les pays du Nord

En Europe, le déclin des abeilles frappe lourdement les pays du Nord | EntomoNews | Scoop.it
Une enquête européenne confirme l’effondrement des pollinisateurs. Mais l'étude, qui exclut les pesticides de l'analyse, suscite des critiques acerbes.


Par Stéphane Foucart. Le Monde.« Phénomène mondial observé depuis le milieu des années 1990, le déclin des abeilles, insectes pollinisateurs indispensables à 84 % des végétaux cultivés en Europe, n'avait jamais été précisément évalué au sein de l'Union. C'est désormais chose faite avec l'étude « Epilobee », dont les premières conclusions devaient être présentées lundi 7 avril à Bruxelles. »


« Les résultats de cette enquête, menée dans dix-sept Etats membres, montrent que les pays du nord de l'Europe sont frappés par des mortalités très supérieures à celles qui touchent le pourtour méditerranéen. En cumulant les mortalités hivernales et estivales, la Belgique apparaît comme le territoire le plus touché, avec un taux de mortalité de 42,5 %, suivie de près par le Royaume-Uni (38,5 %), la Suède (31,1 %), la Finlande (29,8 %) et la France (27,7 %). Ces résultats confirment la mauvaise santé des pollinisateurs. »


« À l'inverse, le problème semble moins inquiétant qu'attendu dans plusieurs pays du Sud comme la Grèce (9,1 %), l'Italie (7,6 %) ou l'Espagne (16,3 %). Dans ce tableau disparate, la France apparaît comme le pays où la mortalité est, de loin, la plus élevée au cours de la saison apicole : 13,6 %, contre moins de 10 % dans tous les autres pays étudiés. La production de miel y a chuté de moitié depuis les années 1990. »   

           

[...]


[L'étude : EPILOBEE Report_2014_04_02 - bee-report_en.pdf
http://ec.europa.eu/food/animals/live_animals/bees/docs/bee-report_en.pdf]


___________________________________________________________________

D'autres articles :

• Mauvaise nouvelle pour les abeilles d’Europe - Actualités News Environnement


• Santé des abeilles : premières conclusions d'une vaste étude européenne - La France Agricole


La Belgique, pays européen où le taux de mortalité des abeilles est le plus important - La Libre.be


Déclin des abeilles : les mots qui fâchent - Le Monde


Les abeilles meurent plus en France pendant la saison apicole que dans le reste de l'Europe - Actu-Environnement


Déclin des abeilles : le troublant rapport de l'Anses - Bio-Marche.Info


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from Sustainable agriculture and GMOs
Scoop.it!

Monsanto envisage-t-il de créer des abeilles transgéniques ?

Monsanto envisage-t-il de créer des abeilles transgéniques ? | EntomoNews | Scoop.it

Par Marie Astier. Reporterre. « Monsanto veut contrôler le business des abeilles »


« C’est une des stratégies les plus secrètes de la firme Monsanto, promoteur mondial des semences transgéniques : investir les différentes entreprises qui font de la recherche sur les abeilles. Aux États-Unis, les apiculteurs s’inquiètent de la politique du géant des OGM. »


« [...] le Honey Bee Advisory Council ou Comité de conseil sur les abeilles [...] est une organisation créée par Monsanto, qui se vante d’y réunir "des membres de l’industrie apicole, des experts et des membres du monde académique". On y trouve notamment un ancien président de l’Association américaine des apiculteurs, mais aussi Gus Rouse, propriétaire de Kona Queen, la plus grosse entreprise de production de reines d’abeilles aux Etats-Unis. Une firme qui mérite la plus grande attention. »


« Située à Hawaii, Kona Queen produirait plus de 200 000 reines par an - le chiffre exact reste secret. Car ce marché ne compte que trois grands producteurs qui, pour des raisons de concurrence refusent de les dévoiler. Même avec les statistiques officielles, Danielle Downey, représentante du ministère de l’agriculture américain auprès des apiculteurs d’Hawaii ne peut faire que des estimations : "Environ 25 % des reines des Etats-Unis et 50 % des reines au Canada viennent d’Hawaii". »


« L’Etat du Pacifique sous bannière étoilée profite de son climat favorable pour produire des reines presque toute l’année. "Ce sont les premières de la saison, les apiculteurs d’Amérique du Nord les font venir pour pouvoir développer leurs colonies plus tôt au sortir de l’hiver, raconte Danielle Downey. Avec l’apparition du syndrome d’effondrement des colonies, les apiculteurs ont de plus en plus besoin de reines pour remplacer les essaims perdus. La demande dépasse la production, et l’industrie est en pleine croissance". »


« La production de reines est donc un secteur économique qui pourrait s’avérer de plus en plus rémunérateur, même s’il ne dépasse pas là pour l’instant quelques millions de dollars. Se rapprocher du principal producteur de reines des Etats-Unis permet aussi à Monsanto de mettre un pied dans la sélection génétique des abeilles, une des pistes aujourd’hui privilégiées par les chercheurs pour améliorer leur santé. »


« Dans une ruche, il n’y a qu’une seule reine, mère de toute la colonie. Son patrimoine génétique est de première importance. Depuis longtemps, les reines ont été sélectionnées pour leur productivité. Désormais, on les sélectionne aussi pour leur résistance à ces multiples facteurs responsables du syndrome d’effondrement des colonies. A Hawaii, "nous travaillons sur des abeilles résistantes au varroa par insémination artificielle", indique Danielle Downey. »


Des abeilles transgéniques ?


« Alors Monsanto envisage-t-il de créer des abeilles transgéniques ? La question a été débattue au Congrès mondial des apiculteurs en septembre dernier. "Monsanto a bien manipulé le colza pour qu’il résiste à leur propre désherbant et maintenant ils peuvent vendre à la fois les semences et le RounUp, rappelle Gilles Ratia, président de la Fédération Internationale des apiculteurs Apimundia. Alors on les soupçonne de vouloir comprendre le métier d’élevage de reines pour les rendre résistantes aux graines enrobées de néonicotinoides, ou à leur maïs OGM sécréteur d’insecticides. Ils déposeraient un brevet, puis ils vendraient à la fois les semences et les abeilles pour les polliniser !" »


[...]


[Image] « Gus Rouse, fondateur de Kona Queen »



Via Bourdoncle, algrappe, Christophe Jacquet
Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Comment Monsanto prévoit de modifier génétiquement les abeilles… pour les sauver


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from Phytosanitaires et pesticides
Scoop.it!

Des odeurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures

Des odeurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures | EntomoNews | Scoop.it

INRA. « Des chercheurs de l’Inra de Rennes1 ont mis en évidence le rôle des odeurs issues des plantes dans la lutte contre les insectes ravageurs des cultures. Une alternative à l’utilisation de pesticides, testée sur la mouche du chou. »


Via Chambre d'agriculture de la Vendée, Isabelle Pélissié, Sylvain Rotillon
more...
Christian Allié's curator insight, April 7, 4:57 AM

..........."""""""""""""""""""""""".........

 

..... 

Les larves de la mouche du chou provoquent d’importants dégâts dans les cultures en s’attaquant aux racines des plantes de la famille des brassicacées (chou, brocoli, radis, navet, colza…). Pour lutter contre cet insecte, les chercheurs ont testé sur le terrain l’action de certaines odeurs issues des plantes capables de fortement diminuer leur infestation par les ravageurs, mais également de stimuler l’action de leurs ennemis naturels.

Chasser d’un côté et attirer de l’autre
Les scientifiques ont ainsi sélectionné une dizaine de composés chimiques volatils (odeurs). Certains qui modifient le comportement de ponte du ravageur et d'autres qui stimulent l'action de ses ennemis naturels. Ils les ont testés sur les cultures de brocoli du domaine expérimental de l’Inra du Rheu. En pratique, ces odeurs réparties sur les parcelles à l'aide de diffuseurs agissent comme des leurres olfactifs. Le ravageur est repoussé par des odeurs placées dans des parcelles cultivées et concentré en bordure par des composés qui l'attirent et qui stimulent la présence de ses ennemis naturels. Avec cette stratégie dite de « push-pull », les chercheurs ont constaté une diminution de la ponte du ravageur sur le brocoli plusieurs années de suite.

Un protocole à affiner
Même si le protocole mis en place par les scientifiques donne de bons résultats, les conditions d’utilisation des odeurs nécessitent d’être optimisées. Les scientifiques ne savent pas encore ce qui se passe exactement entre les deux zones attractive et répulsive et s’interrogent sur une possible interférence entre elles. Pour explorer ces questions, des essais sont notamment prévus au printemps. Il reste également à déterminer si l’action des odeurs sur les insectes est directe ou si les plantes alentours les captent et changent alors leur comportement olfactif en émettant à leur tour des molécules odorantes qui trompent le ravageur.

1Unité mixte de recherche Inra/Agrocampus Ouest/Université de Rennes 1 Institut de génétique, environnement et protection des plantes (Igepp)