EntomoNews
Follow
Find tag "sauterelle"
73.0K views | +46 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Étrange, la sauterelle verte naît parfois rose, jaune ou orange

Étrange, la sauterelle verte naît parfois rose, jaune ou orange | EntomoNews | Scoop.it


Certaines sortes de [sauterelles] sont peut-être mutantes. [Décrites pour la première fois dans les années 1870], les scuddéries à ailes oblongues pourraient avoir subi un changement génétique. Alors que leurs ancêtres étaient, semble-t-il, verts, un petit nombre d’individus arborent des couleurs vives, comme le jaune, l’orange et le rose vif.


Les généticiens ne connaissent pas avec certitude la cause de cette mutation. Les entomologistes ont longtemps pensé que ces couleurs étaient un symptôme d’érythrisme, une anomalie comparable à l’albinisme.


Des scientifiques de l’université de la préfecture d’Osaka, qui travaillent sur une espèce proche, penchent pour une cause génétique plutôt qu’environnementale. L’été dernier, des tests d’accouplement sur les scuddéries à ailes oblongues, réalisés à l’insectarium Audubon de La Nouvelle-Orléans, ont prolongé une étude menée au début du XXe siècle.


L’équipe actuelle est partie du postulat que le vert était un trait récessif – un bon camouflage qui rend les insectes de cette couleur les plus aptes à survivre. Arrivent en deuxième position les individus jaunes et orange, teintes provoquées par la dernière mue.


Les insectes roses sont les moins susceptibles de s’en sortir parce qu’ils ont cette couleur dès la naissance. Le rose est leur trait dominant, mais il en fait des proies faciles dès leur plus jeune âge.



[Amblycorypha oblongifolia, Orthoptera, Tettigoniidae]

Bernadette Cassel's insight:


→ In North American Katydids, Green isn’t the Dominant Colour, Pink is http://blogs.scientificamerican.com/running-ponies/2013/08/13/in-north-american-katydids-green-isnt-the-dominant-colour-pink-is/


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La plus petite oreille connue semblable à celle des mammifères appartient à une sauterelle

La plus petite oreille connue semblable à celle des mammifères appartient à une sauterelle | EntomoNews | Scoop.it


Une découverte fortuite a révélé que certains insectes ont été amenés à faire évoluer leurs oreilles comme celles des mammifères, avec une structure analogue en trois parties qui comprend une cavité remplie de liquide semblable à la cochlée (oreille interne) des mammifères.

« C’est l’animal le plus à ultrasons de la planète. C’est un fantastique exemple d’évolution convergente dans les structures auditives de formes de vie (mammifère-insectes) aussi éloignées.»

 

→ Convergent Evolution Between Insect and Mammalian Audition http://www.sciencemag.org/content/338/6109/968


[Copiphora gorgonensis, Orthoptera, Tettigoniidae]


 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ça va saigner !

Ça va saigner ! | EntomoNews | Scoop.it

 

La sauterelle Acanthoplus discoidalis (Tettigoniidae) se sert des projections de son “sang” (hémolymphe chez les insectes) pour se défendre. Une technique de défense documentée dans une étude publiée dans "Journal of Zoology" : There will be blood: autohaemorrhage behaviour as part of the defence repertoire of an insect (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1469-7998.2009.00582.x/abstract).

 

Ce réflexe de saignement, qui correspond à l'action des animaux éjectant délibérément l'hémolymphe ou le sang de leur corps, est désigné par le terme d'auto-hémorragie. Et si l’animal ou l’insecte a des composés toxiques dans son sang, comme dans ce cas, cela peut être un mécanisme de défense chimique efficace…

 

(résumé de l'article du 4 janvier 2013 sur GuruMeditation)

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Le phénomène d'auto-hémorragie est également décrit ici chez Phrynosoma Solare, un petit reptile vivant exclusivement dans les milieux arides du sud des Etats-Unis et du Mexique :

 

« Le phrynosoma solare peut en effet augmenter sa pression sanguine jusqu'à provoquer l'éclatement de petits vaisseaux sanguins autour de ses yeux, projetant ainsi un jet d'hémoglobine pouvant atteindre une distance de plus d'un mètre. En plus de perturber ses ennemis, ce sang est mélangé à une substance chimique au goût repoussant pour certains de ses prédateurs (canins et félins).»

 

→ Maximalist

http://www.maximalist.fr/dossiers/3-animaux-hors-du-commun

 

more...
No comment yet.