EntomoNews
236.2K views | +108 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Conserver les forêts pourrait permettre de réduire la transmission du paludisme

Conserver les forêts pourrait permettre de réduire la transmission du paludisme | EntomoNews | Scoop.it

"Selon les conclusions d'une étude [publiée dans la revue PLoS Neglected Tropical Diseases le 21 mars 2013 — mais qui n'a pas eu beaucoup de publicité], les efforts visant à conserver la biodiversité des forêts tropicales pourraient déboucher sur un avantage supplémentaire : celui de réduire la propagation du paludisme.
La découverte vient contredire l'idée généralement acceptée selon laquelle la destruction de la forêt naturelle à des fins agricoles freinerait la transmission du paludisme dans le bassin amazonien.

 

"Notre étude semble indiquer, au contraire, que la conservation de la biodiversité peut être conciliée avec la lutte contre le paludisme", souligne Gabriel Zorello, épidémiologiste auprès de l'Université de Sao Paulo, au Brésil et chercheur principal de l'étude.
Les chercheurs ont étudié deux aspects pouvant affecter la transmission du paludisme dans les régions forestières : le nombre d'animaux à sang chaud et le nombre de moustiques non vecteurs du paludisme.
Leur zone d'étude regroupait une importante chaîne de montagnes boisées, peu peuplées, au sein de la forêt atlantique du sud-est du Brésil, où vivent certains animaux à sang chaud, dont des oiseaux de taille moyenne et grande comme les toucans et les cailles, ainsi que des mammifères comme les singes hurleurs ou les écureuils.

 

Aucun cas de paludisme n'a été signalé sur cette chaîne de montagnes au cours des 30 dernières années, mais le principal moustique vecteur du paludisme dans la forêt atlantique, l'Anopheles cruzii, vit à proximité et pourrait introduire le parasite du Plasmodium vivax  responsable d'environ 80 à 300 millions de cas de paludisme dans le monde entier  depuis les régions voisines.
Utilisant des données réelles issues de la région dans un modèle mathématique de leur propre conception, les chercheurs ont voulu observer l'impact sur les taux de paludisme d'une augmentation ou d'une baisse dans le nombre des animaux de grande taille et de moustiques non vecteurs du paludisme.

Ils ont constaté que la propagation du P. vivax est freinée lorsque les moustiques et les animaux sont plus abondants -- ce qui semble indiquer que les moustiques se font concurrence entre eux, et que les animaux jouent le rôle de réservoirs du parasite du paludisme, sans le transmettre.

"Ces aspects de la biodiversité pouvant entraver la transmission du paludisme sont des services assurés par l'écosystème forestier", explique Zorello.
C'est une conclusion qui vient soutenir les arguments contre l'occupation humaine des zones naturelles protégées, et qui joue en faveur de l'inclusion des questions de biodiversité dans le Programme de recherche pour l'éradication du paludisme de l'OMS, écrivent les chercheurs."

(...)

 

[L'étude] Biodiversity Can Help Prevent Malaria Outbreaks in Tropical Forests - PLOS Neglected Tropical Diseases, 21.03.2013
http://journals.plos.org/plosntds/article?id=10.1371/journal.pntd.0002139

                         


Via Katell Rochard
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : des moustiques génétiquement modifiés pour enrayer l’épidémie

Paludisme : des moustiques génétiquement modifiés pour enrayer l’épidémie | EntomoNews | Scoop.it
Dans une lettre publiée ce lundi dans « Nature Biotechnology », une équipe de chercheurs de l’Imperial College de Londres explique comment ils sont parvenus à modifier génétiquement une espèce d’anophèle afin de la rendre infertile.


[L'étude] A CRISPR-Cas9 gene drive system targeting female reproduction in the malaria mosquito vector Anopheles gambiae : Nature Biotechnology, 07.12.2015
http://www.nature.com/nbt/journal/vaop/ncurrent/full/nbt.3439.html


[Anopheles gambiae]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Moustiques OGM, solution définitive au paludisme ?

Moustiques OGM, solution définitive au paludisme ? | EntomoNews | Scoop.it
Une technique de modification génétique  permet de créer de grandes populations de moustiques chez qui le parasite responsable du paludisme était neutralisé. Des travaux porteurs d'espoir.


Les moustiques OGM, une solution définitive au paludisme ? par Sciences et Avenir avec AFP, 25.11.2015


"La création de moustiques vecteurs du paludisme génétiquement modifiés afin de transmettre à leur progéniture des gènes bloquant le parasite responsable de cette infection mortelle ouvre la voie à une potentielle éradication de cette maladie. Car le taux de transmission de cette modification a atteint 99,5 % chez les descendants des individus, ont indiqué les chercheurs, dont les travaux ont été publiés lundi 23 novembre 2015 dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS)."


[Image] Les modifications génétiques effectuées sur des moustiques vecteurs du paludisme pour éviter qu'ils ne transmettent la maladie se transmettent de génération en génération.


[L'étude] Highly efficient Cas9-mediated gene drive for population modification of the malaria vector mosquito Anopheles stephensi, PNAS, Proceedings of the National Academy of Sciences, 23.11.2015 http://www.pnas.org/content/early/2015/11/18/1521077112

                                

[pdf] http://www.pnas.org/content/early/2015/11/18/1521077112.full.pdf

                              

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS - From actualite.housseniawriting.com - November 24, 5:24 PM :

Des moustiques génétiquement modifiés pour combattre le paludisme

                                    
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : de nouvelles perspectives sur la connaissance des parasites à l'origine de la maladie

Paludisme : de nouvelles perspectives sur la connaissance des parasites à l'origine de la maladie | EntomoNews | Scoop.it

"Une équipe du centre d'Immunologie et de Maladies Infectieuses1 (UPMC/CNRS/Inserm) codirigée par le Pr. Dominique MAZIER en collaboration avec le Dr. Hiroshi SUEMIZU du Central Institute for Experimental Animal2 (CIEA), vient de valider un nouveau modèle de souris « humanisée » pour l 'étude de Plasmodium, le parasite à l'origine du paludisme chez l'Homme. L'avancée scientifique de ces chercheurs de l'UPMC, du CNRS, de l'Inserm et de l'AP-HP ouvre de nouvelles perspectives quant à l'étude de la biologie de ces parasites dans des conditions plus proches de l'infection humaine naturelle. Les résultats de l'étude ont été publiés dans Nature communications le 24 juillet 2015."


[Image] communiquepresseupmc_plasmodium_240715_vf.pdf
http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/communiquepresseupmc_plasmodium_240715_vf.pdf


[L'étude] Plasmodium falciparum full life cycle and Plasmodium ovale liver stages in humanized mice.

                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le microbiote participe à la protection antipalustre | Le Quotidien du Medecin

Le microbiote participe à la protection antipalustre | Le Quotidien du Medecin | EntomoNews | Scoop.it
En induisant la production de certains anticorps naturels, le microbiote stimule une défense naturelle de l’organisme très efficace contre le paludisme, selon une équipe portugaise de l’Instituto Gulbenkian de Ciencia. L’équipe dirigée par Miguel Soares a montré chez la souris que des taux élevés d’anticorps anti-alpha-gal sont capables de neutraliser le parasite immédiatement après inoculation par le moustique et de bloquer ainsi la transmission de l’infection. Ces résultats ouvrent la voie à un nouveau type de vaccin, notamment à visée des enfants, sachant que les moins de 3 ans ont encore peu d’anticorps naturels anti-alpha-gal et présentent une plus grande vulnérabilité à l’infection palustre.


___________________________________________________________________

[L'étude] Gut Microbiota Elicits a Protective Immune Response against Malaria Transmission: Cell
http://www.cell.com/cell/abstract/S0092-8674(14)01425-1


ET AUSSI :


• Friendly bacteria are protective against malaria - Medical Xpress
http://medicalxpress.com/news/2014-12-friendly-bacteria-malaria.html


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : identification du gène qui permet aux moustiques de résister aux insecticides

Paludisme : identification du gène qui permet aux moustiques de résister aux insecticides | EntomoNews | Scoop.it

Par Olivier Frégaville-Arcas. Information Hospitalière. « Pour lutter contre le paludisme, combattre le vecteur du parasite responsable de la maladie reste la meilleure option. Pourtant, il est de plus en plus difficile d’éradiquer ces moustiques. D’après une étude britannique, publiée dans la dernière édition de la revue Genome Biology, des chercheurs auraient mis au jour le gène responsable de cette résistance. Cette découverte devrait permettre d’ouvrir la voie à de nouvelles méthodes permettant de réduire efficacement les populations de ces insectes. »


[...]


« Charles Wondji et ses collaborateurs de l'Ecole de médecine tropicale de Liverpool, ont mené des travaux afin de comprendre les mécanismes expliquant la résistance des moustiques aux insecticides. Pour cela, ils ont comparé les génomes de deux souches de moustiques anophèles, l’une, connue pour être résistante aux substances chimiques; l’autre, élevée en laboratoire et donc, non résistante. Ils ont ainsi montré que le gène, baptisé « GSTe2 », est particulièrement actif chez les insectes résistants, et que cette particularité serait due à une seule mutation (« L119F »). »


[...]


[L'étude] A single mutation in the GSTe2 gene allows tracking of metabolically based insecticide resistance in a major malaria vector


[Image EurekAlert « This is a photo of Dr. Charles Wondji of Liverpool School of Tropical Medicine »


[Anopheles funestus, Diptera Culicidae]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert | EntomoNews | Scoop.it

Par AFP. RTBF « Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont trouvé un marqueur permettant de repérer les parasites du paludisme résistants au traitement le plus efficace, l'artémisinine, une découverte qui devrait permettre de mieux suivre leur propagation et d'adapter plus rapidement les traitements. »


« Dans une étude publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature, les chercheurs qui ont travaillé sur des parasites résistants apparus au Cambodge il y a une dizaine d'années, indiquent avoir découvert que la résistance était liée à la mutation d'un gène particulier.

"Il s'agit en réalité de plusieurs mutations du même gène, mais au Cambodge nous avons trouvé un mutant dominant, présent dans 70 à 75% des parasites résistants" explique Odile Puijalon, la chercheuse qui a coordonné l'étude.»


[...]


→ A molecular marker of artemisinin-resistant Plasmodium falciparum malaria : Nature : Nature Publishing Group
http://www.nature.com/nature/journal/v505/n7481/full/nature12876.html


[Image] Des moustiques infectés par le paludisme


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les moustiques viennent à l'homme

Comment les moustiques viennent à l'homme | EntomoNews | Scoop.it

Dr Béatrice Vuaille. Le Quotidien du Médecin. « Des chercheurs du NIH (National Institute of Health américain) décrivent le système moléculaire d’attraction des moustiques par les humains. Cette découverte pourrait avoir des implications importantes pour le contrôle des maladies à transmission vectorielle : soit en masquant le système d’attraction des moustiques par les humains, soit en les leurrant pour les attirer vers un piège. »

« G.M.Tauxe et coll. (Université de Californie) montrent que certaines cellules nerveuses des moustiques, les neurones cpA, détectent le dioxyde de carbone ainsi que des odeurs émises par la peau humaine.

En travaillant sur Aedes aegypti et Anopheles gambiae (transmetteurs de la dengue et du paludisme), Tauxe et coll. montrent que les moustiques se dirigent vers du verre recouvert d’odeur de pied humain. Et que l’attraction est réduite lorsque les neurones cpA sont inactivés chimiquement. »


[...]


« Cell, 5 décembre »


___________________________________________________________________

Targeting a Dual Detector of Skin and CO2to Modify Mosquito Host Seeking


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme, toxoplasmose : vers de nouvelles voies de recherche ?

Paludisme, toxoplasmose : vers de nouvelles voies de recherche ? | EntomoNews | Scoop.it

Une étude réalisée par des équipes de l’Institut Pasteur, de l’Institut Cochin (Inserm, CNRS, Université Paris Descartes) et du Wellcome Trust Centre for Molecular Parasitology de l’université de Glasgow pourrait redéfinir une partie des orientations actuelles de recherche d’un traitement contre les parasites responsables du paludisme et de la toxoplasmose. Ce travail, publié le 10 octobre sur le site de Nature Communications, concerne le rôle d’une protéine commune à ces deux parasites. Appelée AMA1, celle-ci est depuis des années au centre de nombreuses recherches en vue de la mise au point de traitements et de vaccins contre le paludisme. Cependant, les auteurs émettent ici des réserves sur le succès des stratégies thérapeutiques s’appuyant uniquement sur le blocage d’AMA1, en démontrant que les parasites du paludisme et de la toxoplasmose dépourvus de la protéine peuvent se développer normalement.

___________________________________________________________________

 

→ Apical membrane antigen 1 mediates apicomplexan parasite attachment but is dispensable for host cell invasion

http://www.nature.com/ncomms/2013/131010/ncomms3552/full/ncomms3552.html

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : un vaccin expérimental aux performances inédites a été mis au point

Paludisme : un vaccin expérimental aux performances inédites a été mis au point | EntomoNews | Scoop.it
Les résultats encourageants d'un essai sur un vaccin relancent l'espoir de venir à bout de cette maladie que la prévention a déjà fait reculer.


La lutte contre le paludisme avance, mais à pas comptés. Le Monde (Abonnés), 27.08.2013


[L'étude] Protection Against Malaria by Intravenous Immunization with a Nonreplicating Sporozoite Vaccine | Science, 08.08.2013
http://science.sciencemag.org/content/early/2013/08/07/science.1241800

                         ___________________________________________________________________

ET AUSSI :

• Paludisme : un vaccin expérimental aux performances inédites a été mis au point. Par Alain Tranet, Le Journal de la Science, 10.08.2013
http://www.journaldelascience.fr/sante/articles/paludisme-un-vaccin-experimental-aux-performances-inedites-ete-mis-au-point-3192


"Des biologistes américains ont mis au point un vaccin expérimental contre le paludisme aux performances exceptionnelles. Toutefois, des doutes subsistent quant à la capacité de produire ce vaccin à grande échelle.

C'est un résultat tout bonnement inédit. Et pour cause, puisque six des neuf personnes ayant reçu la plus forte dose du vaccin expérimental Sanaria PfSPZ Vaccine ont obtenu une protection à 100 % contre le paludisme (cette maladie parasitaire, transmise par le moustique anophèle, tue près d’un million de personnes chaque année).

Conçu par des biologistes américains, les performances étonnantes de ce vaccin expérimental ont fait l'objet d'une publication le 8 août 2013 dans la revue Science, sous le titre "Protection Against Malaria by Intravenous Immunization with a Nonreplicating Sporozoite Vaccine".

Jusqu'ici, force est de constater que les vaccins antipaludiques précédemment testés présentaient des performances bien plus modestes. Parmi les vaccins expérimentaux considérés jusqu'ici comme les plus prometteurs, il y avait notamment le RTS,S, un vaccin développé par le laboratoire GSK (GlaxoSmithKline) et la fondation Gates (créée par le fondateur de Microsoft, Bill Gates). Problème : une étude publiée en mars 2013 dans la revue New England Journal of Medicine a montré que ce vaccin n'offrait plus aucune efficacité contre le paludisme quatre ans seulement après l'injection. Qui plus est, la protection offerte par le vaccin RTS,S au cours de la première année n'est que de 43.6%, soit des performances bien moindres que celles du vaccin expérimental Sanaria."

(...)

                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un vaccin contre le palu fait mouche sur des souris

Un vaccin contre le palu fait mouche sur des souris | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs australiens ont découvert un remède potentiellement efficace contre le paludisme (ou malaria).
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Cross-species malaria immunity induced by chemically attenuated parasites

http://www.jci.org/articles/view/66634

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le moustique porteur du paludisme ne serait pas manipulé par son parasite lorsqu’il nous chasse

Le moustique porteur du paludisme ne serait pas manipulé par son parasite lorsqu’il nous chasse | EntomoNews | Scoop.it

 

« Le Guru vous a récemment décrit une étude concernant les moustiques porteurs du paludisme qui, selon les conclusions de chercheurs des Pays-Bas, semblaient être manipulés par les parasites qu’ils transportent, les rendant plus sensibles à l’odeur humaine. Le Guru vous invite donc à la découvrir, si ce n’est déjà fait, pour pouvoir comprendre la suite : “Comment le paludisme a-t-il rendu son moustique encore plus sensible à l’odeur humaine ?”.

Donc, une nouvelle étude vient répondre et contredire la précédente et comme le Guru dans sa multitude de qualités (…) est également consciencieux, il vous la rapporte. Selon des entomologistes de l’Université Penn State, cette manipulation pourrait simplement être une partie de la réponse immunitaire des moustiques.»

 

[...]

 

L’étude publiée le 22 mai et accessible gratuitement sur The Proceedings of the Royal Society B : ‘Manipulation’ without the parasite: altered feeding behaviour of mosquitoes is not dependent on infection with malaria parasites.

Bernadette Cassel's insight:

 

Image :

 

« Sporozoites, les parasites du paludisme trouvés dans les glandes salivaires des moustiques. (Université Penn State) »

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : des moustiques immunisés contre le parasite

Paludisme : des moustiques immunisés contre le parasite | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs sont parvenus à immuniser de façon héréditaire des moustiques anophèles contre le parasite responsable du paludisme que les femelles de ces insectes transmettent à l'homme...

 

[...]

 

Pour immuniser ces moustiques, ces scientifiques de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) les ont infectés avec une bactérie, appelée Wolbachia, fréquente chez les insectes et qui a déjà montré sa capacité à empêcher le développement du parasite du paludisme chez les moustiques anophèles.

 

Mais jusqu'alors les chercheurs n'étaient pas parvenus à immuniser ces moustiques de façon durable, avec la transmission de cette immunité par les femelles à leurs progénitures de génération en génération.

 

Désormais, ils ont réussi à établir une infection héréditaire avec cette bactérie chez ces moustiques mâles comme femelles, expliquent-ils dans leur étude publiée dans la revue américaine Science datée du 9 mai.

 

La bactérie Wolbachia empêche le développement du parasite Plasmodium, responsable du paludisme, dans l'intestin du moustique et le détruit dans ses glandes salivaires à partir desquelles il est transmis à l'homme via la piqûre de l'insecte.

 

[...]

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La menace d'un prédateur subie à l'état de larve réduit la capacité du moustique à transmettre le paludisme

La menace d'un prédateur subie à l'état de larve réduit la capacité du moustique à transmettre le paludisme | EntomoNews | Scoop.it
Les moustiques vecteurs du paludisme ayant subi les assauts d'un prédateur alors qu'ils n'étaient que des larves voient leur fécondité et leur longévité réduites. Ce « stress post-prédation » durant le stade larvaire a ainsi des effets à retardement sur la capacité des moustiques adultes à transmettre la maladie. Cette découverte est publiée le 16 décembre 2015 dans la revue Proceedings of the Royal Society B par des chercheurs de l'IRD, du CNRS et de l'IRSS1 au Burkina Faso.


[L'étude] Evidence for carry-over effects of predator exposure on pathogen transmission potential | Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences, 16.12.2015 http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/282/1821/20152430


[Image] Une notonecte (Anisops jaczews) dévorant une larve du moustique Anopheles coluzzii, vecteur majeur du paludisme en Afrique (IRD, Olivier Roux)

                    

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le réchauffement climatique est aussi une question de santé

Le réchauffement climatique est aussi une question de santé | EntomoNews | Scoop.it
Avec l'élévation des températures, les maladies transmises par des insectes (moustiques, tiques), comme le paludisme, la dengue et la maladie de Lyme, pourraient toucher un territoire plus étendu, estime l'OMS (Quantitative risque assessment of the effects of climate change on selected causes of death, 2030s and 2050s, 2014). «Les arthropodes (insectes ou tiques) vecteurs d'agents pathogènes n'ont pas une température interne stable, elle s'aligne sur la température ambiante. Or la réplication du virus ou du parasite dans l'organisme de ces insectes nécessite une certaine chaleur », explique Vincent Robert, entomologiste à l'Institut de recherche et développement. La température n'est toutefois pas le seul paramètre en jeu: la densification des déplacements, l'humidité ambiante, l'urbanisation, le mode de vie des riverains pèsent aussi sur la circulation de la maladie. «La nature fonctionne de façon très complexe. Il faut se garder de faire des extrapolations catastrophistes à partir de la seule température», relativise Vincent Robert.


Par Pauline Fréour - Le Figaro, 02/12/2015
                            

« Le volet santé s'impose de lui-même dans les discussions de la COP21, car on commence déjà à voir l'impact du changement climatique, notamment sur les maladies respiratoires.»Le constat du Dr Abdon Goudjo, chef du pôle de politique de santé mondiale au ministère des Affaires étrangères, est partagé par de nombreux experts, qui mettent en garde depuis des années contre les répercussions sanitaires d'une élévation de la température du globe. «La menace est si grande qu'elle pourrait nous faire perdre les bénéfices du développement de ces 50 dernières années», insistent des scientifiques du University College London dans une édition du Lancet consacrée au climat, en juin. Nous avons passé en revue les principales menaces recensées, directes et indirectes.


[Image] WHO | Quantitative risk assessment of the effects of climate change on selected causes of death, 2030s and 2050s, WHO, 2014
http://www.who.int/globalchange/publications/quantitative-risk-assessment/en/

                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Réchauffement climatique : les enfants très exposés aux maladies

Réchauffement climatique : les enfants très exposés aux maladies | EntomoNews | Scoop.it

"L’Académie américaine de pédiatrie (AAP) s’est saisie du dossier du réchauffement planétaire. Elle l’aborde sous un éclairage nouveau : les conséquences du changement climatique sur la santé des plus jeunes."


Par Audrey Vaugrente. Pourquoi Docteur ? 27.10.2015


[...]


La menace des maladies infectieuses


« Avec le réchauffement, les insectes s’installent plus largement sur la planète. C’est le cas des tiques et des moustiques en particulier. Or ce sont les vecteurs de nombreuses maladies infectieuses. Les plus connues sont le paludisme, la dengue, le chikungunya pour le moustique, la maladie de Lyme pour la tique. [...] »


[Image] Children’s health more vulnerable to global climate change - AboutKidsHealth, 3/2/2011 http://www.aboutkidshealth.ca/En/News/NewsAndFeatures/Pages/Childrens-health-more-vulnerable-to-global-climate-change.aspx


[L'étude] Global Climate Change and Children’s Health, Pediatrics, 26.10.2015 http://pediatrics.aappublications.org/content/early/2015/10/21/peds.2015-3232


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

Sheffield PE, Landrigan PJ. Global Climate Change and Children’s Health: Threats and Strategies for Prevention. Environmental Health Perspectives 2011;119:ePub http://ehp03.niehs.nih.gov/article/fetchArticle.action;jsessionid=626D286BDF0749E9671579277326B85B?articleURI=info:doi/10.1289/ehp.1002233. Accessed Mar 2, 2011.

                                           

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des entomologistes marocains, algériens et tunisiens s’unissent pour un premier projet scientifique commun

Des entomologistes marocains, algériens et tunisiens s’unissent pour un premier projet scientifique commun | EntomoNews | Scoop.it

Par Larbi Amine. Lemag.ma, 14.02.2015


« Alger. Des entomologistes et experts des Instituts Pasteur du Maroc, d’Algérie et de Tunisie ont décidé de créer ensemble une riposte au paludisme, via un projet de recherche maghrébin, dit de ‘haute qualité’.  » 


[...]


« Selon une dépêche de l’agence de presse officielle algérienne APS, ce projet scientifique maghrébin qui unira, une fois n’est pas coutume, les scientifiques des trois pays du Maghreb, vise à développer une stratégie scientifique commune pour éradiquer le paludisme, en étudiant le moustique hématophage "Anophèle femelle" notamment Anopheles sergentii, une espèce vectrice du paludisme dans les zones sahariennes du Maroc, Tunisie et Algérie. »  

                

[...]    


[Image] [Distribution de l'espèce Anopheles sergentii]

Global Distribution (Robinson Projection) of Dominant or Potentially Important Malaria Vectors - CDC - Malaria - About Malaria - Biology - Mosquitoes
http://www.cdc.gov/malaria/about/biology/mosquitoes/map.html



___________________________________________________________________

ET AUSSI :

→ Larval Habitats Characterization and Species Composition of Anopheles Mosquitoes in Tunisia, with Particular Attention to Anopheles maculipennis Complex - Am J Trop Med Hyg
http://www.ajtmh.org/content/early/2015/01/02/ajtmh.14-0513.abstract

                     

                   

→ Thèse de Médecine, Université de Bamako, 04/01/2012 [p. 4 : Rappel sur les anophèles vecteurs du paludisme, dont An. sergentii]

http://www.keneya.net/fmpos/theses/2012/med/pdf/12M95.pdf


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Petits, mais dangereux

Petits, mais dangereux | EntomoNews | Scoop.it

20 minutes. « Les maladies à transmission vectorielle sont une menace grandissante. Plus d'un milliard de personnes sont infectées chaque année par des moustiques, des mouches, des tiques ou des gastéropodes, a affirmé vendredi à Genève l'OMS. »


« Les maladies à transmission vectorielle, comme le paludisme, la dengue, la leishmaniose, la maladie de Lyme, la schistosomiase ou la fièvre jaune, font plus d'un million de victimes par an. La Journée mondiale de la santé, lundi, leur est consacrée, avec pour slogan "Petits, mais dangereux".


[Image via OMS | Affiches de la Journée mondiale de la Santé 2014]


Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE :

Journée mondiale de la Santé 2014 : Outils et documents


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le deuxième agent du paludisme originaire d’Afrique

Le deuxième agent du paludisme originaire d’Afrique | EntomoNews | Scoop.it
IRD : L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement.


« Plasmodium vivax, le deuxième agent du paludisme dans le monde, a pour origine l’Afrique, et non l’Asie comme on le supposait. Une étude, que vient de publier Nature Communications , révèle que ce sont les grands singes africains qui ont infecté les hommes, avant que le parasite ne se propage à l’Asie et à l’Amérique latine où il sévit aujourd’hui. P. vivax s’avère très répandu chez nos cousins primates d’Afrique centrale. L’équipe de recherche a en effet découvert son ADN dans de nombreux échantillons fécaux de gorilles et chimpanzés. Le séquençage de cet ADN révèle que les parasites simiens sont très proches de ceux qui infectent les humains. Les grands singes constituent ainsi un réservoir naturel pour les personnes non résistantes à P. vivax en Afrique.  »


[...]


Références

et al. African origin of the malaria parasite Plasmodium vivax , Nature Communications , 2014, 5:3346. doi:10.1038/ncomms4346


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Origine du paludisme à Plasmodium vivax chez l’Homme : l’étude des parasites de grands singes apporte un nouvel éclairage


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

9e conférence Louis Pasteur sur les maladies infectieuses émergentes

9e conférence Louis Pasteur sur les maladies infectieuses émergentes | EntomoNews | Scoop.it

CLP2014. « 9th Conference Louis Pasteur Emerging Infectious Diseases »


« Fifty years ago, the General Surgeon declared the end of the infectious diseases era based on the success of antimicrobial therapies that improved substantially the life expectancy in developed countries. However, infectious disease remained a problem in impoverished regions and rapid human development steadily increased the risk for emergence of new infectious diseases. The recent outbreaks of SARS, multidrug resistant MDM1 E. coli and the never-ending burden of malaria constitute such an example. »


Preliminary Scientific programme


Bernadette Cassel's insight:


Du 9 au 11 avril 2014 à l'Institut Pasteur de Paris


Cette conférence rassemblera un large éventail de participants : scientifiques de haut niveau, jeunes chercheurs et étudiants, travaillant sur les maladies émergentes bactériennes, parasitaires et virales ou sur l'étude des vecteurs et de l'impact du changement climatique  sur les épidémies.


Le but de ces journées est de mobiliser la communauté scientifique et d'encourager les chercheurs à développer leur collaboration.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des hologrammes contre le paludisme

Des hologrammes contre le paludisme | EntomoNews | Scoop.it

Sciences et Avenir. « Des hologrammes en 3D des gamètes du parasite offrent de nouvelles informations sur le comportement de ces minuscules formes de vie. »


Image : « C'est à l'intérieur de l'intestin des moustiques que le plasmodium se reproduit. (CC - Centers for Disease Control and Prevention's PHIL #7861) »


High-speed holographic microscopy of malaria parasites reveals ambidextrous flagellar waveforms

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi les moustiques nous piquent plus la nuit

Pourquoi les moustiques nous piquent plus la nuit | EntomoNews | Scoop.it
La nuit, l’attaque des moustiques est encore plus traîtresse que le jour. Ils se posent en silence, piquent et disparaissent, gorgés de leur butin sanguin.
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Daily rhythms in antennal protein and olfactory sensitivity in the malaria mosquito Anopheles gambiae

http://www.nature.com/srep/2013/130829/srep02494/full/srep02494.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Origine du paludisme à Plasmodium vivax chez l’Homme : l’étude des parasites de grands singes apporte un nouvel éclairage

Origine du paludisme à Plasmodium vivax chez l’Homme : l’étude des parasites de grands singes apporte un nouvel éclairage | EntomoNews | Scoop.it

 

Une équipe internationale de chercheurs de l’IRD, du CNRS, de l’université et du CHU de Toulouse, du CIRMF, de l’IRET et de l’Université de Californie vient d’apporter un éclairage nouveau dans la compréhension de l’origine du paludisme à Plasmodium vivax chez l’Homme, deuxième agent du paludisme dans le monde.

 

Ils ont démontré que les parasites des gorilles et des chimpanzés formaient un groupe génétique distinct, bien plus diversifié que celui formé par les parasites de l’Homme. Cette découverte surprenante suggère ainsi une origine plus ancienne des parasites chez les grands singes.

 

Par ailleurs, les chercheurs montrent que les transferts des singes vers les hommes (ou des hommes vers les singes) sont possibles.

 

Ces résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences le 1er mai 2013.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

(via Twitter https://twitter.com/CNRSImages/status/352712799497101312)

 

→ Diversity, host switching and evolution of Plasmodium vivax infecting African great apes

http://www.pnas.org/content/early/2013/05/01/1306004110

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un vaccin prometteur contre le paludisme accessible en 2018 ?

Un vaccin prometteur contre le paludisme accessible en 2018 ? | EntomoNews | Scoop.it
Face aux modestes succès des candidats vaccins contre le paludisme, de nouveaux traitements préventifs doivent être testés.

 

Le paludisme frappe toujours sévèrement l’Afrique et l’Asie. L’OMS estime que plus de 600.000 personnes en meurent chaque année, principalement de jeunes enfants. Les efforts investis ces dernières années ont porté leurs fruits, en faisant reculer l’incidence de la maladie. Mais les prémices de la résistance aux traitements couplés à une diminution des moyens déployés, pourraient anéantir les dernières avancées.

 

L’une des pistes envisagées de longue date est celle de la vaccination. Un candidat semble avoir un peu d’avance : le vaccin RTS,S des laboratoires GlaxoSmithKline. Offrant une protection de l’ordre de 43,6 % durant la première année après l’injection, des résultats récents ont montré que son efficacité était réduite à néant quatre ans après administration. Le succès est donc vraiment relatif.

 

Les scientifiques poursuivent leur quête, afin de proposer un vaccin plus efficace. La concurrence pourrait venir du Japon. Les premières phases d’un essai clinique piloté par des chercheurs de l’université d’Osaka confirment la sûreté d’un vaccin nommé BK-SE36, et montrent son effet protecteur sur un effectif réduit. Les investigations vont donc être poursuivies.

 

[...]


[L'étude] Phase 1b Randomized Trial and Follow-Up Study in Uganda of the Blood-Stage Malaria Vaccine Candidate BK-SE36

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0064073

 

 

[Image] Le Plasmodium, en forme de banane, est l'agent responsable du paludisme. C'est un unicellulaire qui commence son développement dans le moustique et qui est transmis à l'Homme lors des piqûres de l'insecte. © Ute Frevert, Wikipédia, cc by 2.5   

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment le paludisme a-t-il rendu son moustique encore plus sensible à l’odeur humaine ?

Comment le paludisme a-t-il rendu son moustique encore plus sensible à l’odeur humaine ? | EntomoNews | Scoop.it

 

Sans les moustiques, le paludisme ne serait pas capable d’infecter les humains. Non seulement il profite du transport, mais il semble maintenant que le parasite modifie également le comportement des insectes, rendant les moustiques infectés encore plus assoiffés de sang humain.

 

[...]

 

L’étude publiée sur PLOS ONE : Malaria Infected Mosquitoes Express Enhanced Attraction to Human Odor. http://www.plosone.org/article/info:doi/10.1371/journal.pone.0063602

 

more...
No comment yet.