EntomoNews
Follow
Find tag "orientation"
51.9K views | +135 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

D'énigmatiques neurones aident les mouches à s'orienter [en anglais]

D'énigmatiques neurones aident les mouches à s'orienter [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
Neurons deep in the fly’s brain tune in to some of the same basic visual features that neurons in bigger animals such as humans pick out in their surroundings. The new research is an important milestone toward understanding how the fly brain extracts relevant information about a visual scene to guide behavior.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Quand la chenille s'enroule pour mieux sauter

Quand la chenille s'enroule pour mieux sauter | EntomoNews | Scoop.it

 

La larve d’un papillon de nuit asiatique a trouvé un moyen de locomotion inédit pour fuir la lumière du soleil qui lui est fatale: s’enrouler dans une feuille et s’agiter à l’intérieur pour la faire sauter.

 

Même si elle est totalement privée d’une vue sur l’extérieur, la petite chenille parvient pourtant à trouver son chemin, qui la mène systématiquement à fuir les rayons du soleil et leur chaleur néfaste, indique une étude publiée mercredi dans les Biology Letters de l’Académie des Sciences britannique.

 

[...]

 

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

→ Not looking where you are leaping: a novel method of oriented travel in the caterpillar Calindoea trifascialis (Moore) (Lepidoptera: Thyrididae) http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/9/5/20130397.full?sid=2549286d-0e19-44d2-bf61-1d334327e003

 

VIDÉOS :

 

http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/9/5/20130397/suppl/DC1

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

L'intelligence collective des robots-fourmis

L'intelligence collective des robots-fourmis | EntomoNews | Scoop.it

 

L'éthologue toulousain Guy Theraulaz et son équipe viennent de transférer à des robots biomimétiques les principes de l'intelligence collective des fourmis en déplacement.

 

Si, enfant, vous avez passé des heures à observer les allées et venues des fourmis, le phénomène ne vous a pas échappé : les bestioles vont et viennent autour de leur fourmilière sur des chemins qui finissent par se dessiner dans la poussière à la manière d'un sentier de moutons en montagne. Mais du constat à la compréhension de cet itinéraire immuable, emprunté comme un seul homme par toute la colonie, le chemin était encore long. Il vient d'être parcouru à pas de robots biomimétiques par l'équipe de Guy Theraulaz du CNRS en collaboration avec Christian Jost et Maud Combe, au Centre de Recherches sur la Cognition Animale de l'Université Toulouse III Paul Sabatier et Simon Garnier de l'Institut de Technologie du New Jersey (États-Unis).

 

[...]

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

→ Do Ants Need to Estimate the Geometrical Properties of Trail Bifurcations to Find an Efficient Route? A Swarm Robotics Test Bed

http://www.ploscompbiol.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pcbi.1002903

 

 

SUR ENTOMONEWS :

 

→ Des chercheurs toulousains utilisent des micro-robots qui imitent les fourmis pour comprendre leur comportement http://sco.lt/6EU0cj

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Le journal du CNRS - Biologie : Certains insecticides nuisent aux abeilles

Le journal du CNRS - Biologie : Certains insecticides nuisent aux abeilles | EntomoNews | Scoop.it

 

Gérard Arnold, qui a cosigné le premier rapport approfondi pointant le
risque de certaines molécules pour les abeilles, analyse les récents avis de l’Efsa.

 

« C’est désormais établi : certains insecticides utilisés pour traiter les semences créent des risques graves pour les abeilles. Trois avis rendus par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa)  viennent de le confirmer. Pire : les tests d’homologation de ces produits ne sont pas pertinents.

 

[...]

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


Le journal du CNRS - N°271 - mars-avril 2013

 

IMAGE : C’est notamment en équipant les abeilles de puces RFID que les experts ont pu démontrer la perte d’orientation des abeilles du fait des résidus d’insecticides (ici, une Apis mellifera).

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des chercheurs toulousains utilisent des micro-robots qui imitent les fourmis pour comprendre leur comportement

Des chercheurs toulousains utilisent des micro-robots qui imitent les fourmis pour comprendre leur comportement | EntomoNews | Scoop.it

 

Comment les fourmis font-elles pour s'orienter et sélectionner le plus court chemin reliant deux zones dans un réseau de galeries ?

 

C'est pour répondre à cette question que deux chercheurs toulousains, Guy Theraulaz et Christian Jost, du Centre de recherches sur la cognition animale (CNRS/Université Toulouse 3 Paul-Sabatier) ont utilisé des micro-robots biomimétiques.

 

Leur étude, conjointe avec l'institut de technologie du New Jersey vient d'être publiée dans la revue scientifique spécialisée PLos Computational Biology.

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

→ Do Ants Need to Estimate the Geometrical Properties of Trail Bifurcations to Find an Efficient Route? A Swarm Robotics Test Bed

http://www.ploscompbiol.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pcbi.1002903

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

La drosophile maintient le cap en regardant le ciel

La drosophile maintient le cap en regardant le ciel | EntomoNews | Scoop.it
Pour parcourir de longues distances en ligne droite, la mouche du vinaigre s'oriente grâce à la polarisation de la lumière naturelle. Les biologistes ont montré que, lorsque le Soleil est couvert, la drosophile n'utilise pas de repères dans le paysage pour se diriger, mais une propriété liée à la nature électromagnétique de la lumière : la polarisation, qui caractérise la direction de vibration du champ électrique de l'onde lumineuse. La lumière émise par le Soleil n'est pas polarisée, mais elle le devient lorsqu'elle est réfléchie – par exemple sur la surface d'un lac ou sur une vitre – ou lorsqu'elle est diffusée par les molécules de l'atmosphère. C'est ce dernier phénomène qui permettrait à la drosophile de se diriger.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter from Ethologie
Scoop.it!

Comment les fourmis acquièrent-elles leur boussole magnétique ? [en anglais]

Comment les fourmis acquièrent-elles leur boussole magnétique ? [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
Tropical leafcutter ants rely on a magnetic mineral to navigate long distances, a new study says.






[Atta colombica, Hymenoptera, Formicidae, Myrmicinae]


Via Bourdoncle
Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:


→ Do leaf-cutter ants Atta colombica obtain their magnetic sensors from soil?

http://link.springer.com/article/10.1007/s00265-013-1621-7


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Le système de navigation des abeilles décrypté

Le système de navigation des abeilles décrypté | EntomoNews | Scoop.it

 

Les abeilles ne naissent pas avec la faculté de trouver des fleurs, ni avec le sens de l'orientation. Avant de pouvoir trouver et retrouver leur chemin, elles doivent apprendre à se repérer grâce au soleil. Mais comment y parviennent-elles? La réponse se trouve dans un gène. Nom de code: Egr.

 

Les vertébrés (dont ne font pas partie les abeilles) en sont dotés, et c'est ce qui leur permet l'apprentissage et la détection d'un environnement nouveau. Une étude effectuée par des biologistes de l'University of Illinois (USA), publiée dans la revue américaine The journal of experimental biology, a permis de découvrir que ce même gène, qui existe aussi chez l'abeille, s'activait lorsqu'elles apprenaient à trouver de la nourriture et la rapporter à la ruche.

 

[...]

 

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

→ Activity-dependent gene expression in honey bee mushroom bodies in response to orientation flight

http://jeb.biologists.org/content/216/11/2031.abstract?sid=6d79a794-218f-439c-9b8b-cf26b88c6fcf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Le papillon monarque fascine toujours les scientifiques

Le papillon monarque fascine toujours les scientifiques | EntomoNews | Scoop.it

 

La migration des papillons monarques fascine les scientifiques depuis des générations. Chaque année, à l'automne, ils volent sur 4000 km et plus, jusqu'à leur lieu d'hibernation au Mexique.

 

Une nouvelle recherche semble démontrer qu'ils font ce voyage à l'aide d'une boussole, mais sans carte. Ils ne seraient donc pas de « vrais navigateurs », contrairement à plusieurs espèces d'oiseaux.

 

 → An experimental displacement and over 50 years of tag-recoveries show that monarch butterflies are not true navigators.

http://www.pnas.org/content/early/2013/04/03/1221701110


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Les pesticides nuisent à la capacité d’apprentissage des abeilles, mettant en jeu leur survie

Les pesticides nuisent à la capacité d’apprentissage des abeilles, mettant en jeu leur survie | EntomoNews | Scoop.it

 

Deux nouvelles études soulignent l’impact négatif sur la capacité d’apprentissage des abeilles à la suite d’une exposition à une combinaison de pesticides fréquemment utilisés en agriculture. Les chercheurs ont découvert que ces pesticides, utilisés lors de l’étude à des concentrations que l’on retrouve dans les champs, pourraient interférer avec les mécanismes d’apprentissage des cerveaux des abeilles. Ils ont également constaté que les abeilles exposées à ces pesticides combinés apprenaient plus lentement, ou oubliaient complètement les associations entre les odeurs florales et les récompenses en matière de nourriture.

 

Dans l’étude publiée mercredi dans Nature Communications, le Dr Christopher Connolly et son équipe de l’Université de Dundee se sont penchés sur l’impact, sur les cerveaux des abeilles, de deux pesticides fréquemment utilisés: les pesticides utilisés sur les cultures appelés néonictoninoïdes, et les coumaphos, qui sont utilisés dans les ruches pour tuer l’insecte Varroa, qui attaque les abeilles productrices de miel.

 

Les cerveaux d’abeilles intacts ont été exposés en laboratoire à des pesticides dont le niveau de concentration correspond à ce qui existe dans la nature; l’activité cérébrale a ensuite été enregistrée. Les scientifiques ont découvert que les deux genres de pesticides ciblaient la même région du cerveau impliqué dans l’apprentissage, provoquant des pertes cognitives. Si les deux pesticides sont utilisés ensemble, l’effet est plus grand.

 

L’étude est la première à démontrer que ces pesticides ont un impact directe sur la physiologie du cerveau d’un insecte pollinisateur. Les travaux ont été motivés par les recherches de scientifiques de l’Université de Newcastle qui ont découvert que des combinaisons des mêmes pesticides nuisaient à l’apprentissage et à la mémoire des abeilles. Ces études ont révélé que lorsque les abeilles sont exposées à des mélanges de ces pesticides pendant quatre jours, jusqu’à 30 pour cent d’entre elles étaient incapables d’apprendre ou obtenaient des résultats décevants lors de tests de mémoire. Encore une fois, les expériences répétaient les concentrations de pesticides que l’on retrouve dans la nature.

 

Les deux équipes de chercheurs ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’utilisation de pesticides qui ciblent la même région du cerveau d’insectes, ainsi qu’à propos du risque de toxicité potentielle pour les insectes qui ne sont pas ciblés.

 

Au dire du Dr Connolly, « ensemble, ces études soulignent les dangers potentiels de l’exposition continue des pollinisateurs à des pesticides qui ciblent le système nerveux de l’insecte, et l’importance d’identifier les combinaisons de pesticides qui pourraient avoir un important impact sur la survie des insectes pollinisateurs ».

 

Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

→ Cholinergic pesticides cause mushroom body neuronal inactivation in honeybees

http://www.nature.com/ncomms/journal/v4/n3/full/ncomms2648.html

 

→ Exposure to multiple cholinergic pesticides impairs olfactory learning and memory in honeybees

http://jeb.biologists.org/content/early/2013/02/04/jeb.083931.abstract

 

 

 

DANS "LES INSECTES NE PARLENT PAS FRANCAIS" :

 

→ Pesticide combination affects bees' ability to learn

http://sco.lt/67SurB

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel @collemyria on Twitter
Scoop.it!

Des insectes utilisent les étoiles pour s'orienter : on a trouvé des bousiers qui suivaient la Voie Lactée !

Des insectes utilisent les étoiles pour s'orienter : on a trouvé des bousiers qui suivaient la Voie Lactée ! | EntomoNews | Scoop.it
Bernadette Cassel @collemyria on Twitter's insight:

 

Un insecte au cerveau minuscule s'avère être le premier animal connu à se servir de la Voie Lactée  pour s'orienter. Des scientifiques d'Afrique du Sud et de Suède ont publié des résultats qui établissent un lien entre des bousiers et les étoiles de notre galaxie.

 

(d'après le résumé en anglais)

 

→ Des scarabées s'orientent grâce à la Voie lactée

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/01/24/002-bousiers-voie-lactee.shtml

 

→ Le scarabée bousier marche droit grâce à la Voie Lactée

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2013/01/24/le-scarabee-bousier-marche-droit-grace-a-la-voie-lactee/

 

more...
No comment yet.