EntomoNews
Follow
Find tag "moustique"
71.6K views | +50 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Vers l'arme anti-moustiques imparable

Vers l'arme anti-moustiques imparable | EntomoNews | Scoop.it

passionSanté.be. « La compréhension des mécanismes grâce auxquels le moustique localise sa proie est fondamentale pour parvenir à lui tendre des pièges. »

« On sait depuis longtemps que le moustique femelle (c’est elle qui pique) s’oriente vers sa victime grâce à son odorat. Les émanations de dioxyde de carbone (CO2) et toute une série d'odeurs émises par la peau sont irrésistibles. Dans le cadre de la lutte contre les maladies graves transmises par les moustiques, tromper leur odorat constitue une stratégie prometteuse. »


« Des chercheurs de l’université de Californie viennent d’effectuer une avancée importante. Ils ont en effet réussi à intervenir sur les cellules ultra-spécialisées (les neurones cpA), situées dans les organes olfactifs, qui permettent au moustique de se diriger avec une grande acuité vers sa proie. Les spécialistes ont trouvé cela en travaillant sur les espèces Aedes aegypti et Anopheles gambiae (vecteurs l’un de la dengue et de la fièvre jaune, l’autre du paludisme), qu’ils ont mises en présence de supports en verre imprégnés d’odeur de… pied humain. »


[L'étude : Cell - Stop the Biting: Targeting a Mosquito’s Sense of Smell http://www.cell.com/retrieve/pii/S0092867414001585]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : identification du gène qui permet aux moustiques de résister aux insecticides

Paludisme : identification du gène qui permet aux moustiques de résister aux insecticides | EntomoNews | Scoop.it

Par Olivier Frégaville-Arcas. Information Hospitalière. « Pour lutter contre le paludisme, combattre le vecteur du parasite responsable de la maladie reste la meilleure option. Pourtant, il est de plus en plus difficile d’éradiquer ces moustiques. D’après une étude britannique, publiée dans la dernière édition de la revue Genome Biology, des chercheurs auraient mis au jour le gène responsable de cette résistance. Cette découverte devrait permettre d’ouvrir la voie à de nouvelles méthodes permettant de réduire efficacement les populations de ces insectes. »


[...]


« Charles Wondji et ses collaborateurs de l'Ecole de médecine tropicale de Liverpool, ont mené des travaux afin de comprendre les mécanismes expliquant la résistance des moustiques aux insecticides. Pour cela, ils ont comparé les génomes de deux souches de moustiques anophèles, l’une, connue pour être résistante aux substances chimiques; l’autre, élevée en laboratoire et donc, non résistante. Ils ont ainsi montré que le gène, baptisé « GSTe2 », est particulièrement actif chez les insectes résistants, et que cette particularité serait due à une seule mutation (« L119F »). »


[...]


[L'étude] A single mutation in the GSTe2 gene allows tracking of metabolically based insecticide resistance in a major malaria vector


[Image EurekAlert « This is a photo of Dr. Charles Wondji of Liverpool School of Tropical Medicine »


[Anopheles funestus, Diptera Culicidae]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : Le spermatozoïde du moustique a une antenne

Des nouvelles des insectes : Le spermatozoïde du moustique a une antenne | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes - Les Épingles entomologiques. « Le spermatozoïde du moustique a une antenne »


« Surprise : les substances chimiques auxquelles l’imago d’Aedes aegypti (Dip. Culicidé) est sensible sont les mêmes qui stimulent ses spermatozoïdes. Les récepteurs (« OR ») situés sur l’antenne du premier sont identiques à ceux qu’on vient de découvrir sur le flagelle du second. »


« Disposés tout au long du flagelle, ils contrôlent ses mouvements, accélérant la nage du spermatozoïde vers son but si les signaux chimiques favorables sont perçus. »


« La femelle du moustique s’accouple une fois et stocke le sperme dans sa spermathèque. Puis elle se met en quête d’un vaisseau sanguin superficiel chez un entomologiste (par exemple) où puiser le sang nécessaire à la maturation des ovocytes. Ensuite de quoi a lieu la fertilisation – par les spermatozoïdes qui ont reçu le signal chimique ad hoc - et le développement embryonnaire. »


« Jason Pitts et ses collaborateurs (université Vanderbilt, États-Unis) cherchaient depuis plusieurs années à comprendre pourquoi ils trouvaient tant d’OR – en principe l’apanage des femelles - chez les mâles d’Anopheles gambiae. Ceci dans le cadre de la recherche de répulsifs anti-moustiques. »


« Cette équipe a déjà retrouvé ces OR spermatozoïdaux « Orco » chez le Moustique tigré Aedes albopictus, la Mouche du vinaigre Drosophila melanogaster et Nasonia vitripennis (Hym. Ptéromalidé. Elle avance que ces OR jouent un rôle dans la reproduction chez beaucoup d’insectes et qu’ils ont préexisté à ceux des antennes. »


D’après « Mosquito sperm have 'sense of smell' », lu le 3 février 2013 à phys.org/news/


NDLR : le flagelle du spermatozoïde de l’entomologiste – bien plus petit - possède aussi un « sens de l’olfaction » mais dont le rôle reste controversé.


[Image via Phys.org « This is a photomicrograph of the sperm of the mosquito Aedes aegypti magnified 50 times. Mosquito sperm is substantially larger than human sperm. » Credit: Jason Pitts, Vanderbilt University]


[L'étude : Odorant receptor-mediated sperm activation in disease vector mosquitoes, PNAS, www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.1322923111]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Chikungunya : des vaccins bientôt testés chez l'homme

Chikungunya : des vaccins bientôt testés chez l'homme | EntomoNews | Scoop.it

Par Pierre Kaldy. Le Figaro. « Un vaccin contre le virus du chikungunya est envisageable à moyen terme, après les bons résultats obtenus chez l'animal par plusieurs équipes de recherche. «Nous savons désormais que différentes approches vaccinales sont efficaces pour prévenir la maladie, précise Pierre Roques, coauteur de l'une des études et chercheur à l'université Paris-Sud XI et au CEA. Elles devraient bientôt être testées chez l'homme.»


« Le chikungunya est dû à un virus transmis par la salive des moustiques du genre Aedes. La plupart des personnes piquées présentent une forte fièvre, des éruptions cutanées et surtout, chez l'adulte, de fortes douleurs articulaires qui ont donné son nom à la maladie («ce qui recourbe», en langue makondé de la Tanzanie). Il n'existe aucun traitement efficace. »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La lutte contre le chikungunya "priorité numéro 1" en Guyane (ARS)

La lutte contre le chikungunya "priorité numéro 1" en Guyane (ARS) | EntomoNews | Scoop.it

CAYENNE, 25 janvier 2014 (AFP). Tahiti Infos. « Le directeur de l'Agence régionale de santé de Guyane a déclaré samedi à l'AFP que la lutte contre le chikungunya était "la première priorité en matière de santé" dans ce département qui ne compte que des cas "importés".

"La lutte contre le chikungunya est aujourd'hui devenue la première priorité en matière de santé. Première priorité car il faut mobiliser et renforcer les actions de prévention afin d'éviter la circulation autochtone du virus", a expliqué Christian Meurin, directeur de l'ARS.

"Tant qu'on peut retarder la circulation autochtone du virus, les actions de prévention jouent un grand rôle. Lorsque la contamination est autochtone, leur efficacité est beaucoup plus diffuse", a poursuivi le responsable sanitaire.

Samedi, un quatrième cas a été recensé, alors que le dernier en date ne remonte qu'à la veille et avait occasionné l'évacuation d'un école à Kourou, la personne malade habitant dans les environs de l'établissement scolaire.

Les quatre cas actuellement confirmés en Guyane touchent tous des personnes revenues soit d'un séjour en Martinique (pour trois des quatre cas) soit de l'Ile de Saint-Martin, premier foyer identifié de la maladie dans les Antilles et où le stade d'épidémie a été atteint »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Connaissez-vous le virus Zika ?

Connaissez-vous le virus Zika ? | EntomoNews | Scoop.it

JIM.fr. « Le virus Zika (ZIKV) tire son nom d'une forêt en Ouganda où il a été identifié pour la première fois en 1947. Répandu dans les régions tropicales d'Asie et d'Afrique, c’est un Flavivirus, transmis par les moustiques du genre Aedes. » 


« La présentation clinique de l’infection à ZIKV est proche des autres arboviroses : éruption maculo-papuleuse, myalgies, fièvre et arthralgies, surtout distales. L’évolution est spontanément résolutive au bout d’une semaine au maximum, sans séquelle. Aucune complication grave ni décès n’a été rapporté dans le monde. Cependant, une évolution de la pathogénicité est possible lors d’une épidémie. Celles-ci ont été d’ailleurs peu décrites et restent mal connues. »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un nouveau cas de chikungunya en Guyane

Un nouveau cas de chikungunya en Guyane | EntomoNews | Scoop.it

ct-news. « Un cas de chikungunya, une maladie due au virus Chikungunya (arbovirus) transmis par les moustiques du genre Aedes, a été confirmé en Guyane, a annoncé L'Agence régionale de santé (ARS). »


« Deux cas de chikungunya ont été confirmés à Saint-Martin, une île du nord-est des Antilles [...]. Quatre cas probables et 26 cas suspects ont également été identifiés le 5 décembre dernier. Il s'agit des premiers cas de chikungunya identifiés dans la région Caraïbe et Amérique avec une transmission locale. »


« Après l'épidémie de chikungunya à Saint-Martin, une personne en provenance des Antilles a été reconnue porteuse du virus de chikungunya en Guyane par l'Agence Régionale de Santé du département. [...] »


[...]


___________________________________________________________________


Et aussi :


CIRE Antilles Guyane "Alerte «chikungunya» dans les Antilles"

(via le Cnev "Chikungunya : situation aux Antilles-Guyane", publié le vendredi 20 décembre 2013)


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Découverte des composés chimiques qui rendent inopérant le détecteur de vertébré du moustique

Découverte des composés chimiques qui rendent inopérant le détecteur de vertébré du moustique | EntomoNews | Scoop.it

GuruMeditation. « C’est une percée dans la lutte contre les moustiques porteurs de maladies. Des chercheurs ont trouvé une substance chimique qui désactive la partie du cerveau de l’insecte qui “sent l’homme”. »


[...]


« L’étude publiée sur Cell : Targeting a Dual Detector of Skin and CO2 to Modify Mosquito Host Seeking. »


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Comment les moustiques viennent à l'homme


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les moustiques viennent à l'homme

Comment les moustiques viennent à l'homme | EntomoNews | Scoop.it

Dr Béatrice Vuaille. Le Quotidien du Médecin. « Des chercheurs du NIH (National Institute of Health américain) décrivent le système moléculaire d’attraction des moustiques par les humains. Cette découverte pourrait avoir des implications importantes pour le contrôle des maladies à transmission vectorielle : soit en masquant le système d’attraction des moustiques par les humains, soit en les leurrant pour les attirer vers un piège. »

« G.M.Tauxe et coll. (Université de Californie) montrent que certaines cellules nerveuses des moustiques, les neurones cpA, détectent le dioxyde de carbone ainsi que des odeurs émises par la peau humaine.

En travaillant sur Aedes aegypti et Anopheles gambiae (transmetteurs de la dengue et du paludisme), Tauxe et coll. montrent que les moustiques se dirigent vers du verre recouvert d’odeur de pied humain. Et que l’attraction est réduite lorsque les neurones cpA sont inactivés chimiquement. »


[...]


« Cell, 5 décembre »


___________________________________________________________________

Targeting a Dual Detector of Skin and CO2to Modify Mosquito Host Seeking


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des hologrammes contre le paludisme

Des hologrammes contre le paludisme | EntomoNews | Scoop.it

Sciences et Avenir. « Des hologrammes en 3D des gamètes du parasite offrent de nouvelles informations sur le comportement de ces minuscules formes de vie. »


Image : « C'est à l'intérieur de l'intestin des moustiques que le plasmodium se reproduit. (CC - Centers for Disease Control and Prevention's PHIL #7861) »


High-speed holographic microscopy of malaria parasites reveals ambidextrous flagellar waveforms

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Colombie : Epidémie de dengue, 129 morts sont à déplorer

Colombie : Epidémie de dengue, 129 morts sont à déplorer | EntomoNews | Scoop.it
La Colombie fait face à une sévère épidémie de dengue, cette maladie tropicale a déjà causé la mort de 129 personnes, un dernier bilan officiel communiqué par le directeur de l’Institut national de santé (INS), Fernando de la Hoz.


Plus de la moitié des habitants de ce pays d’Amérique du Sud vivant à moins de 1 800 m d’altitude au-dessus du niveau de la mer, soit à peu près 26 millions d’individus, se trouvent en situation de risque et peuvent être contaminés par la dengue, une maladie qui a atteint cette année son seuil épidémique. Début novembre, un bilan épidémiologique faisait mention de 110 036 malades pour l’année 2013, dont 3000 patients gravement atteints. Les individus de moins de 15 ans sont souvent les plus sérieusement touchés par ce virus véhiculé par le moustique Aedes aegypti, le principal vecteur de la dengue,


[...]


P-S : Communiqué du Ministère des Affaires étrangères français
Dernière mise à jour le: 20 novembre 2013 – Information toujours valide le: 21 novembre 2013

La Colombie connaît actuellement une épidémie de dengue dans l’ensemble des zones chaudes du pays situées en dessous de 1800 m. Cette maladie virale potentiellement grave étant transmise par les piqûres de moustiques, des mesures prophylactiques sont donc fortement recommandées: port de vêtements longs, pulvérisation de produits anti-moustiques sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, utilisation de moustiquaires, et élimination de tout foyer propice au développement de larves (eau stagnante).


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des moustiques bloqueurs de dengue libérés au Vietnam

Des moustiques bloqueurs de dengue libérés au Vietnam | EntomoNews | Scoop.it
Pour lutter contre la dengue, les chercheurs ne manquent pas d’imagination. En implantant une bactérie pathogène dans les moustiques, ils ont pu bloquer le développement du virus.


[...]


Wolbachia, une bactérie qui empêche la dengue de s’implanter


La solution pour bloquer la multiplication du virus de la dengue chez les moustiques est arrivée par hasard. Des chercheurs de l’université Monash en Australie s’intéressaient à une bactérie pathogène d’insecte appelée Wolbachia. Ils voulaient implanter ce germe dans les moustiques afin de diminuer leur durée de vie. En 2008, après de multiples tentatives, leurs efforts ont enfin porté leurs fruits et ils ont réussi à introduire la bactérie de façon stable dans la flore bactérienne du moustique, de sorte qu’elle soit transmise aux générations futures de l’insecte. Comme ils s’y attendaient, le moustique modifié avait une durée de vie plus courte que ses congénères.


Mais les chercheurs n’étaient pas au bout de leurs surprises. En plus de vivre moins longtemps, le moustique était devenu résistant au virus de la dengue. En d’autres termes, il n’était plus capable d’accueillir et de permettre à l’agent infectieux de se développer. « Le virus de la dengue ne peut pas se multiplier dans le moustique si Wolbachia est déjà présente, la maladie ne peut donc plus être transmise à l’Homme à partir de ces insectes », s’enthousiasme Scott O'Neill, le directeur de l’équipe.


(Image : Wolbachia)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le plus ancien fossile de moustique contenant du sang découvert

Le plus ancien fossile de moustique contenant du sang découvert | EntomoNews | Scoop.it
Des scientifiques américains ont annoncé lundi la découverte inédite d'un moustique fossilisé avec du sang dans son abdomen, absorbé pour son dernier repas il y a 46 millions d'années.


Il s'agit du plus ancien fossile de moustique contenant du sang jamais retrouvé. 


Du sang vieux de 46 millions d'années, la découverte est digne d'un scénario hollywodien. Des scientifiques américains ont annoncé lundi avoir mis au jour le plus ancien fossile de moustique contenant du sang dans l'abdomen. La petite bête appartenait à le collection d'un entomologiste (spécialiste des insectes) américain donnée au Musée d'Histoire naturelle de Washington. L'insecte provient d'une couche sédimentaire d'un ancien lac dans la formation géologique Kishenehn, dans le nord-ouest de l'Etat américain du Montana.


[...]


[Hemoglobin-derived porphyrins preserved in a Middle Eocene blood-engorged mosquito]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Dengue à Mayotte : le point de l’ARS

Dengue à Mayotte : le point de l’ARS | EntomoNews | Scoop.it
La situation épidémiologique de la dengue à Mayotte a évolué depuis deux semaines : six cas autochtones supplémentaires ont été recensés à Petite Terre, Koungou, Bandrélé et Mamoudzou, soit un total de 26 cas détectés depuis le début de l’année. Cette situation suggère la présence d’une circulation autochtone de la dengue dans l’île. Afin de limiter la propagation du virus, l’ARS OI intensifie les mesures de lutte et de surveillance et recommande la plus grande vigilance à la population : consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes et se protéger contre les piqûres de moustiques.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert | EntomoNews | Scoop.it

Par AFP. RTBF « Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont trouvé un marqueur permettant de repérer les parasites du paludisme résistants au traitement le plus efficace, l'artémisinine, une découverte qui devrait permettre de mieux suivre leur propagation et d'adapter plus rapidement les traitements. »


« Dans une étude publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature, les chercheurs qui ont travaillé sur des parasites résistants apparus au Cambodge il y a une dizaine d'années, indiquent avoir découvert que la résistance était liée à la mutation d'un gène particulier.

"Il s'agit en réalité de plusieurs mutations du même gène, mais au Cambodge nous avons trouvé un mutant dominant, présent dans 70 à 75% des parasites résistants" explique Odile Puijalon, la chercheuse qui a coordonné l'étude.»


[...]


→ A molecular marker of artemisinin-resistant Plasmodium falciparum malaria : Nature : Nature Publishing Group
http://www.nature.com/nature/journal/v505/n7481/full/nature12876.html


[Image] Des moustiques infectés par le paludisme


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Historique de la domestication et l'expansion du moustique Aedes aegypti

Historique de la domestication et l'expansion du moustique Aedes aegypti | EntomoNews | Scoop.it


Memórias do Instituto Oswaldo Cruz - History of domestication and spread of Aedes aegypti - A Review


___________________________________________________________________

Via CNEV. Publié le Lundi, 03 Février 2014 09:38. « Historique de la domestication et l'expansion d'Aedes aegypti »


« Une revue sur la domestication et l'expansion d'Aedes aegypti dans le monde a été publiée par le journal Memorias do Instituto Oswaldo Cruz. L'article insiste notamment sur la grande variabilité de comportement, d'écologie, de morphologie et de génétique de l'espèce, et plaide pour un abandon de l'approche typologique pour une vision plus réaliste et compréhensive de ce vecteur. »


Bernadette Cassel's insight:


À propos de "domestication", s'agissant d'un moustique :

« L'adaptation des insectes vecteurs de maladies humaines à se reproduire dans les habitats humains (domestication) est l'un des phénomènes les plus importants de l'entomologie médicale. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une maladie rare liée au virus de la dengue a causé un décès au Texas en 2012

Une maladie rare liée au virus de la dengue a causé un décès au Texas en 2012 | EntomoNews | Scoop.it

By Annie Hauser. The Weather Channel. « A woman in Texas who died in 2012 succumbed to a rare blood cell disease, which was caused by the mosquito-borne dengue virus infection, according to a report of her case published today. »


[Image : LiveScience "Deadly Virus Increases Mosquito Blood Lust"


« This picture shows the presence of the dengue virus in the mosquitoes' chemosensory (antennae and palp) and feeding organs (proboscis). »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des lâchers expérimentaux de moustiques génétiquement modifiés ont été autorisés au Panama

Des lâchers expérimentaux de moustiques génétiquement modifiés ont été autorisés au Panama | EntomoNews | Scoop.it

« GM insects. « Experimental releases of Oxitec's GM mosquitoes have been approved in Panama. The experiments are due to start 15th February. No environmental risk assessment has been published. Read La Prensa (in Spanish). »


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

[Vidéo] Brésil : l'envol du moustique OGM


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Recul remarquable de la dengue au Cambodge

Recul remarquable de la dengue au Cambodge | EntomoNews | Scoop.it

Radio Chine Internationale. « Cambodge : 17 491 cas de dengue signalés depuis janvier »


« Le Cambodge a signalé 17 491 cas de dengue durant les onze premiers mois de l'année, soit une baisse de 58% par rapport à la même période en 2012, a déclaré mercredi un responsable médical. »


« De janvier à novembre, 59 enfants sont morts de la dengue, contre 183 à la même période en 2012, soit une baisse de 68%, a indiqué le Dr Char Meng Chuor, directeur du Centre national de la parasitologie, de l'entomologie et du contrôle du paludisme. »


« Ce recul remarquable de la dengue peut être attribué aux efforts visant à éduquer le peuple sur le danger de la maladie et à lui conseiller d'utiliser la moustiquaire à tout moment", a expliqué le responsable. »

Bernadette Cassel's insight:


« En 2012, le Cambodge avait signalé 42 362 cas de dengue, et 189 enfants étaient décédés de cette maladie. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Diffusion d’insecticide : et les abeilles dans tout ca ?

Diffusion d’insecticide : et les abeilles dans tout ca ? | EntomoNews | Scoop.it

Par Laurent, Radio1 Tahiti. « Le Syndicat des Apiculteurs de Polynésie française s’indigne face à la décision des autorités de diffuser, en masse, des produits insecticides dans le cadre du plan de lutte contre la dengue. »


« Une méthode trop peu efficace et écologique, selon eux, et qui décimerait des ruches entières. »


[...]



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Guadeloupe : Alerte au chikungunya à Saint-Martin

Guadeloupe : Alerte au chikungunya à Saint-Martin | EntomoNews | Scoop.it

Par Boris Colombet. FranceAntilles.fr. « Jusqu'à présent, seule l'île de La Réunion, située dans le Pacifique, était concernée par le chikungunya. Avec une épidémie majeure, entre 2005 et 2006, qui avait touché près de 40% de la population. Cette maladie virale, transmise par le moustique, vient de faire son grand retour à Saint-Martin. C'est en tout cas ce qu'assurent les services de l'ARS (Agence régionale de santé) implantés sur la petite île du Nord : « Nous avons recensé des cas évocateurs de chikungunya, dont deux ont été confirmés par le centre national de référence de Marseille, le 5 décembre. »


[Aedes aegypti, Diptera, Culicidae]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La coupe du monde de foot au Brésil menacée par la dengue ?

La coupe du monde de foot au Brésil menacée par la dengue ? | EntomoNews | Scoop.it

metronews.fr. « Une étude nous met en garde : certaines régions du Brésil présenteront, au moment de la compétition, un risque non négligeable d'épidémie de dengue, multiplié par l'augmentation de la population. »


« Depuis la qualification in extremis des Bleus, il faudrait vraiment vivre sur Mars pour ignorer que la Coupe du monde de foot aura lieu au Brésil. Les matches, répartis dans 12 villes, attireront environ 500 000 personnes entre le 12 juin et le 13 juillet 2014. Simon Hay, spécialiste maladies infectieuses à Université d'Oxford, tire la sonnette d'alarme dans un article publié par la revue Nature, mettant en avant la question de la dengue, récurrente au Brésil. »


Image : FIFA.pdf "Dengue fever risk during the World Cup"


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Stegomyia pia, nouveau moustique comorien

Stegomyia pia, nouveau moustique comorien | EntomoNews | Scoop.it


Cette nouvelle espèce de moustique a été découverte sur l'île de Mayotte, dans l'archipel des Comores, par Vincent Robert, Gilbert Le Goff et Cécile Brengues, de l'IRD (Institut de recherche pour le développement) à Montpellier. Elle a été nommée Stegomyia pia (« pia » signifie « joli » en shimaore, la langue de Mayotte, en écho aux écailles à reflet argenté ou doré du corps noir et brillant de l'insecte), et fait partie des quatre espèces du même genre Stegomyia présentes à Mayotte.

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE :

Dengue, chikungunya : un vecteur potentiel découvert à Mayotte



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Stériliser les moustiques : un sujet de thèse pour le premier entomologiste polynésien

Stériliser les moustiques : un sujet de thèse pour le premier entomologiste polynésien | EntomoNews | Scoop.it
PAPEETE, vendredi 15 novembre 2013. L’idée de la stérilisation des moustiques pour diminuer notablement ces populations d’insectes nuisibles n’est pas nouvelle.


Les chercheurs ont d’abord pensé à stériliser les moustiques mâles par irradiation, comme cela se pratique depuis une quarantaine d’années sur d’autres insectes, la mouche des fruits par exemple, avec des résultats spectaculaires. Mais ce type de stérilisation marche moins bien pour le moustique que pour d’autres insectes. Aussi il a fallu chercher ailleurs.

Depuis 2011, une technique plus novatrice a donc fait l’objet de recherches particulières : il s’agit cette fois de moustiques mâles rendus stériles par une bactérie. Ces mâles moustiques génétiquement modifiés sont ensuite relâchés dans la nature ils s’accouplent avec les femelles, mais sont incapables d’assurer une descendance car ils sont porteurs de gènes qui les empêchent d’atteindre la maturité sexuelle. En quelques semaines à peine cela provoque un effondrement perceptible des moustiques adultes des générations suivantes.

C’est avec ce postulat de base et des expériences déjà très concluantes menées dans le monde sur la stérilisation par modification génétique de l’Aedes Aegypti, qu’un jeune chercheur polynésien s’est lancé en 2009 sur un sujet de thèse de doctorat. En ligne de mire de Limb K. Hapairai, le moustique Aedes polynesiensis qui ne vit que dans le Pacifique sud. Ce moustique est le vecteur principal de la filariose lymphatique et le vecteur secondaire de la dengue, du chikungunya et du zika. Installé depuis trois ans au sein de l’unité d’entomologie de l’Institut Louis Malardé à Tahiti, Limb Hapairai aujourd’hui docteur ayant soutenu sa thèse d’entomologie, est allé au bout de son travail.


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

On a (presque) trouvé le moustique de Jurassic Park

On a (presque) trouvé le moustique de Jurassic Park | EntomoNews | Scoop.it
Des traces de sang ont été découvertes dans un moustique fossilisé, vieux de 46 millions d’années. Pas assez, hélas, pour avoir croisé des dinosaures.


La découverte fait immédiatement penser au film Jurassic Park dans lequel des chercheurs découvrent de l’ADN de dinosaure dans un moustique fossilisé dans de l’ambre. Aujourd’hui, c’est un fossile de moustique « gorgé de sang », ou plus exactement dont l’abdomen est rempli de molécules présentes dans le sang, qui vient d’être exhumé par une équipe américaine du Muséum National d’Histoire Naturelle de Washington.


Cette découverte des plus surprenantes a été publiée dans la dernière livraison des PNAS, les comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences. Ce moustique femelle contient dans son abdomen des traces de fer et de porphyrines, des constituants très stables de l’hémoglobine, grosse protéine qui transporte l’oxygène dans le sang. Ces porphyrines étaient quasiment ou totalement absentes de moustiques mâles (qui ne piquent pas), eux aussi fossilisés et retrouvés au même endroit.


[...]


[Culiseta (ancien genre de Culicidae), Diptera, Culicidae Culicinae]

Bernadette Cassel's insight:


Figure : Fossil Culiseta Female USNM 559050 and Male USNM 559051 http://www.pnas.org/content/suppl/2013/10/09/1310885110.DCSupplemental/pnas.201310885SI.pdf


SUR ENTOMONEWS :


Le plus ancien fossile de moustique contenant du sang découvert



more...
No comment yet.