EntomoNews
219.0K views | +10 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des bottines pour les drosophiles

Des bottines pour les drosophiles | EntomoNews | Scoop.it
Pourquoi en 2D, les insectes n'adoptent-ils pas le mode de locomotion le plus efficace ? Et comment un robot à 6 pattes doit-il se déplacer pour être plus rapide ? Pour le savoir, ces chercheurs ont muni des drosophiles de petites bottes en polymère.

 

Les surprenantes révélations des pieds de drosophiles : Sur terrain plat, la meilleure façon de marcher à 6 pattes n'est pas celle des insectes. Par Sarah Sermondadaz, Sciences et Avenir, 17.02.2017

 

[L'étude] Climbing favours the tripod gait over alternative faster insect gaits : Nature Communications, 17.02.2017 http://www.nature.com/articles/ncomms14494

 

[Image] Blocking leg adhesion in D. melanogaster abolishes the tripod gait and uncovers the potential for atypical bipod-like leg coordination

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des drosophiles guéries de la maladie de Parkinson

Des drosophiles guéries de la maladie de Parkinson | EntomoNews | Scoop.it
Curieuse nouvelle pour cette Journée mondiale de la maladie de Parkinson : le mannitol, entrant dans la composition de chewing-gums sans sucre ou de certaines confiseries, pourrait devenir un traitement.

 

[...]

 

Les drosophiles constituent un modèle animal de choix dans la maladie de Parkinson, car des mutations peuvent induire chez elle une pathologie similaire à la neurodégénérescence humaine. Les auteurs ont testé les insectes sur leurs capacités de locomotion. Il s’agissait de comptabiliser le pourcentage de mouches capables de grimper 1 cm sur une surface verticale dans un temps de 18 secondes.

 

Les expérimentations ont été réalisées tous les jours pendant 27 jours. Quelque 72 % des mouches normales réussissaient l’exercice, contre 38 % des drosophiles mutantes, preuve de la sévérité de leurs troubles moteurs. Mais celles nourries à l’état larvaire par du mannitol atteignaient des scores presque normaux, puisque 70 % d’entre elles passaient le test avec succès.

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

54th Annual Drosophila Research Conference, sponsored by The Genetics Society of America (April 3-7, 2013) :

 

→ Nancy Bonini (University of Pennsylvania) uses Drosophila as a model for human neurodegenerative disease. The lab is focused on identifying pathways and molecules involved in Drosophila models of Huntington’s and Parkinson’s disease to enable development of novel therapeutics for these diseases.

http://www.dros-conf.org/2013/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Description d'une nouvelle espèce d'araignée qui parcourt le désert en vraie gymnaste

Description d'une nouvelle espèce d'araignée qui parcourt le désert en vraie gymnaste | EntomoNews | Scoop.it

Guru Med. « La nouvelle description de l'araignée qui parcoure le désert en flip-flap »

« En 2008, tout en explorant un désert au Maroc, l’informaticien, bionicien et spécialiste des algorithmes évolutionnistes, le Pr Ingo Rechenberg a trouvé une étrange araignée. Elle semblait se déplacer en exécutant des flips avant ou des roues »


« Rechenberg en a confié un spécimen à l’expert en araignée, le Pr Peter Jäger de l’institut de recherche Senckenberg à Francfort, en Allemagne. Celui-ci vient d’annoncer et de décrire la découverte dans une étude (lien plus bas) et il a donné la nouvelle désignation de l’espèce comme étant Cebrennus rechenbergi. »

[...] 

   

« La description de l’espèce publiée récemment sur Zootaxa : Cebrennus Simon, 1880 (Araneae: Sparassidae): a revisionary up-date with the description of four new species and an updated identification key for all species. » 

  

« L’annonce et plus de détails sur le site du Senckenberg Research Institute : The Moroccan Flic-Flac Spider: a Gymnast among the Arachnids. »  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les chenilles avancent avec leur estomac

Les chenilles avancent avec leur estomac | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs ont découvert chez la chenille un mode de locomotion inédit : le tube digestif et l'enveloppe ne bougent pas en même temps !

 

Quand elles ne sont pas groupées dans leur boule de soie en haut d’un pin, les chenilles processionnaires rampent sur le sol en file indienne. La chenille se déplace en ondulant : ses segments abdominaux se contractent puis se détendent successivement de l'arrière du corps vers la tête, le premier segment entraînant le deuxième dans son mouvement et ainsi de suite. Plus mystérieux est ce qui se passe à l’intérieur du corps de la chenille… Grâce aux travaux du biologiste Michael Simon et ses collègues de l’Université Tufts à Medford, aux États-Unis, en collaboration avec des chercheurs du Laboratoire de mécanique et ingénierie de l’Université Virginia Tech et du Laboratoire national d’Argonne, le mystère s’éclaircit

...

more...
No comment yet.