EntomoNews
221.2K views | +32 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye

Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye | EntomoNews | Scoop.it

ForumPhyto. « "Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye" (Courrier International). »


« Sous ce titre, Courrier International raconte une success story du biocontrôle en Inde : Acerophagus papayae, une microguêpe, en pondant ses œufs dans les cochenilles, est un moyen de lutte efficace. »


[...]


« Paracoccus marginatus, la cochenille du papayer, est un parasite majeur du papayer. Elle forme des amas cotonneux autour des feuilles et des fruits. Elle se nourrit de la sève de l’arbuste et déforme et racornit les organes végétaux. Feuilles et fruits tombent prématurément, ce qui provoque des dégâts considérables.
Cette cochenille « est en partie recouverte d’une sécrétion cireuse blanche qui lui permet de bien mieux résister aux pesticides que les autres cochenilles courantes en Inde ».
La lutte biologique est d’autant plus indiquée dans de tels cas. »


[...]


« Les trois vidéos inclues dans l’article [...] :
Explication concrète (in English) de l’élevage de la microguêpe et de son utilisation au Ghana
Interview d’une technicienne à la Réunion  expliquant les avantages et difficultés de la lutte biologique
Vidéo au microscope d’une micro-guêpe pondant ses œufs dans des cochenilles »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte | EntomoNews | Scoop.it

Par Luigi Jorio, swissinfo.ch. « Hans Rudolf Herren est le premier suisse à décrocher le Right Livelihood Award, une sorte de Prix Nobel alternatif. Rencontre à Zurich avec un entomologiste idéaliste, dont le programme de lutte biologique a permis ni plus ni moins d’éviter une famine en Afrique. »


[...]


« Au Nigeria, à l’Institut international d’agriculture tropicale, il prend conscience de la menace qui plane sur l’Afrique. La cochenille du manioc, un parasite introduit accidentellement, fait des ravages dans les cultures de ce tubercule qui constitue la ressource alimentaire de base pour les populations indigènes. [...] »
 
« Les insecticides utilisés par les autorités locales se révèlent inefficaces et la sélection des variétés requiert trop de temps. Il ne reste alors qu’une option : revenir aux origines du parasite pour identifier son ennemi naturel. "Nous savions que la cochenille du manioc vivait en Amérique latine. Mais où exactement ?" Avec un fonds de 250 000 dollars, Hans Rudolf Herren part à l’exploration du continent sud-américain. Du Nord au Sud, il enquête dans les zones de diffusion originelles du manioc. »
 
« C’est finalement au Paraguay, aux confins du Brésil et de l’Argentine, qu’il découvre la solution pour l’Afrique : elle se présente sous la forme d’une simple guêpe, qui pond ses œufs dans les larves de cochenille et les tue. [...] »


[...]


more...
Christian Allié's curator insight, December 9, 2013 1:37 PM

......""......

"""......"""

.......... 

Libre choix aux agriculteurs

L’efficacité de la lutte biologique est largement attestée. Il ne s’agit toutefois pas d’une panacée universelle, soulignent plusieurs chercheurs. Ce qui fonctionne pour la cochenille du manioc n’est pas forcément adapté pour les autres parasites. A l’Ecole polytechnique de Zurich, le groupe de recherche sur les cultures biotechnologiques a par exemple développé une nouvelle variété de manioc transgénique résistante au virus dévastateur CBSD (Cassava Brown Streak disease).
 
Des projets qui provoquent un hochement de tête réprobateur chez Hans Rudolf Herren. Les OGM peuvent avoir des effets positifs à court terme. Mais à la longue, ils impliquent des coûts écologiques et sociaux importants: les sols s’appauvrissent, la biodiversité se réduit et les agriculteurs s’endettent toujours davantage pour acheter les semences. Dans les champs africains, la bataille d’Hans Rudolf Herren en faveur d’une agriculture durable s’est ainsi portée vers d’autres fronts. «Nous devons restaurer la démocratie. Ce sont les gens qui doivent décider ce qu’ils veulent cultiver, et de quelle manière. Pas les multinationales, qui ont de l’argent pour influencer les politiciens.»

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La phylogénomique éclaire les relations évolutives entre les fourmis, les abeilles et les guêpes [en anglais]

La phylogénomique éclaire les relations évolutives entre les fourmis, les abeilles et les guêpes [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

 

"Current Biology - Phylogenomics Resolves Evolutionary Relationships among Ants, Bees, and Wasps"

 

Highlights :
• Genomic data resolve the phylogenetic relationships of ants, bees, and stinging wasps

• Ants are revealed to be the sister group of spheciform wasps and bees (Apoidea)Typical social wasps (e.g., yellow jackets) are not closely related to ants and bees

• Clades containing eusocial taxa are interposed among solitary ectoparasitoid wasps

 

Bernadette Cassel's insight:

 

(via Myrmecos "Genomic data reveal that ants and bees are close relatives" http://myrmecos.net/2013/10/03/genomic-data-reveal-that-ants-and-bees-are-close-relatives/)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Guêpes et tiques profitent du beau temps

Guêpes et tiques profitent du beau temps | EntomoNews | Scoop.it
Les températures estivales de cette fin d'été sont favorables au développement des guêpes. Elles ont aussi une influence sur le nombre de piqûres de tiques, également en hausse actuellement.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un nid de guêpes géant de plus de 2 mètres (Vidéo)

Un nid de guêpes géant de plus de 2 mètres (Vidéo) | EntomoNews | Scoop.it

 

Résumé de la vidéo :

 

Jonathan Simpkins, expert en insectes, a été appelé pour détruire ce nid dans la ville de Tampa en Floride.

Selon lui, il s’agit du plus gros nid qu’il n’ait jamais vu depuis 20 années.

Un nid de guêpes qui fait 2 mètres de hauteur pour 2,5 mètres de largeur, et qui pourrait contenir d’après lui au moins 1 million d’insectes !

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Cette mouche qui protège ses larves… avec de l’alcool

Cette mouche qui protège ses larves… avec de l’alcool | EntomoNews | Scoop.it


Maman sait ce qui est bon pour bébé. Et, en l'occurrence, maman drosophile pratique une forme étonnante de prophylaxie en pondant ses œufs... dans de l'alcool. Pour comprendre cette découverte, publiée dans Science du 22 février, il faut se mettre quelques minutes dans la "peau" d'une mouche du vinaigre, Drosophila melanogaster. L'objectif principal de sa courte existence étant d'assurer les meilleures conditions à sa descendance, la femelle de cette espèce de diptère a fort à faire avec certaines petites guêpes parasitoïdes. Celles-ci ont en effet la fâcheuse manie d'aller pondre elles-mêmes dans les larves des drosophiles : les guêpes installent douillettement leurs petits dans un garde-manger vivant...


Comment la mouche se débrouille-t-elle pour que sa progéniture ne serve pas de casse-croûte ? Pour le savoir, l'équipe de chercheurs américains de l'université Emory, à Atlanta, a demandé leur avis à quelque 300 drosophiles.

.../...

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Dans le monde des hyperparasites, des guêpes déposent leurs œufs dans ceux d’autres guêpes qui les déposent elles-mêmes dans des chenilles

Dans le monde des hyperparasites, des guêpes déposent leurs œufs dans ceux d’autres guêpes qui les déposent elles-mêmes dans des chenilles | EntomoNews | Scoop.it

« Et cela peut être plus compliqué. Certains hyperparasites pondent leurs œufs dans d’autres hyperparasites ! “Un ennemi commun d’un hyperparasitoïde est donc un autre hyperparasitoïde. Cela peut inclure d’autres femelles de la même espèce”, dit Poelman. Une chenille peut jouer l’hôte de deux, trois, peut-être même quatre niveaux de parasites.»

 

→ Hyperparasitoids Use Herbivore-Induced Plant Volatiles to Locate Their Parasitoid Host http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.1001435

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Top New Animals of 2011 - Wired Science

Top New Animals of 2011 - Wired Science | EntomoNews | Scoop.it
Découverte sur l'île indonésienne de Sulawesi, la guêpe Garuda est relativement énorme avec ses 6 cm de long.

 

Un article du 23 mars 2012 :

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20120323.OBS4445/une-guepe-de-belle-taille.html

Image : Kathy Garvey Keatley

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

277 espèces nouvelles de guêpes découvertes au Costa Rica

277 espèces nouvelles de guêpes découvertes au Costa Rica | EntomoNews | Scoop.it

Entomology Today. « Costa Rica reveals astonishing biodiversity of braconid wasps, with 277 new species of the tribe Heterospilini described in the latest special issue of the open access journal ZooKeys. »


« This is the second part of an extensive two-part study of the braconid subfamily Doryctinae from Costa Rica. Authors Paul M. Marsh, Alexander L. Wild, and James B. Whitfield describe a total of 286 species of wasps within the tribe, but reveal a possibility of additional 50-100 species to be added to the counts. »


[...]


The Doryctinae (Braconidae) of Costa Rica: genera and species of the tribe Heterospilini


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ancient 'fig wasp' lived tens of million years before figs / Un ancien pollinisateur du figuier existait avant les figuiers

Ancient 'fig wasp' lived tens of million years before figs / Un ancien pollinisateur du figuier existait avant les figuiers | EntomoNews | Scoop.it

News Bureau | University of Illinois. « CHAMPAIGN, Ill. — A 115-million-year-old fossilized wasp from northeast Brazil presents a baffling puzzle to researchers. The wasp’s ovipositor, the organ through which it lays its eggs, looks a lot like those of present-day wasps that lay their eggs in figs. The problem, researchers say, is that figs arose about 65 million years after this wasp was alive. »


[...]


« Paleoentomologist Sam Heads, of the Illinois Natural History Survey, discovered the fossil of a parasitic wasp that lived in the time of dinosaurs. »


[...]


[Image] « Although it lived roughly 65 million years before the earliest known occurrence of figs, the fossil wasp’s ovipositor closely resembles those of today’s fig wasps. »


[Parviformosus wohlrabeae gen. et sp. nov., Hymenoptera, Pteromalidae]


Bernadette Cassel's insight:


Sur le mutualisme figuier-pollinisateur, un document en ligne de l'UPMC "Les figuiers et leur communauté de chalcidiens : histoire évolutive, coévolution,  écologie des communautés"


Jousselin : Les figuiers et leurs communautés de Chalcidiens

www.edu.upmc.fr/sdv/desdevises/master_sduee/PDFs/Jousselin08.pdf‎



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une nouvelle espèce de guêpe découverte par des scientifiques taiwanais

Une nouvelle espèce de guêpe découverte par des scientifiques taiwanais | EntomoNews | Scoop.it

 

 

C’est à une équipe de l’Université nationale de Taiwan que l’on doit cette découverte étonnante : celle d’une guêpe minuscule (1,2 millimètre de long) qui a la particularité de faire de la procréation assistée grâce à une libellule.

 

Les chercheurs ont réussi à établir ce fait en s’appuyant sur la découverte d’œufs de guêpe dans les œufs d’une libellule à New Taipei. La guêpe porte le nom d’Hydrophylita emporos, ce qui signifie passager en latin.

 

Ils ont publié les résultats de leur recherche dans un journal en accès libre, PLoS ONE.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Hydrophylita (Lutzimicron) emporos Shih & Polaszek (Hymenoptera: Trichogrammatidae) from Taiwan, Parasitising Eggs, and Phoretic on Adults, of the Damselfly Psolodesmus mandarinus mandarinus (Zygoptera: Calopterygidae)

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0069331

 

 

UN AUTRE ARTICLE (en anglais) :

 

→ New Parasitic Wasp Species Discovered In Taiwan

http://www.asianscientist.com/in-the-lab/parasitic-wasp-species-discovered-taiwan-2013/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Thérapie génique naturelle chez les insectes, depuis des millions d’années !

Thérapie génique naturelle chez les insectes, depuis des millions d’années ! | EntomoNews | Scoop.it

 

Des guêpes de la famille des braconides parasitent des chenilles hôtes grâce à l’injection de gènes de virulence d’origine virale.

 

Ces gènes viennent d'être identifiés dans le génome de plusieurs espèces de guêpes, par une équipe de l'Institut de recherche sur la biologie de l'insecte (CNRS/Université François-Rabelais Tours), en collaboration avec le CEA/Genoscope d'Evry.

 

De manière surprenante la plupart de ces gènes d’immunosuppression sont conservés dans la même position dans le génome des guêpes depuis au moins 17 millions d’années !

 

Ces résultats, publiés dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society le 12 août 2013, permettent de mieux comprendre comment fonctionne cette thérapie génique inventée par les insectes, bien avant l’émergence des biotechnologies actuelles.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Functional endogenous viral elements in the genome of the parasitoid wasp Cotesia congregata: insights into the evolutionary dynamics of bracoviruses

http://rstb.royalsocietypublishing.org/content/368/1626/20130047.abstract?sid=7824c9d9-4b74-4c7e-92c8-ed553409495f

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Nouvelles guêpes Maimetshides dans l’ambre crétacé du Myanmar (Insecta: Hymenoptera)

Nouvelles guêpes Maimetshides dans l’ambre crétacé du Myanmar (Insecta: Hymenoptera) | EntomoNews | Scoop.it

 

Résumé

 

Des guêpes de la famille crétacée Maimetshidae sont signalées dans l’ambre du Cénomanien basal du Myanmar. Deux nouveaux genres et espèces sont décrits. Burmaimetsha concava gen. et sp. nov., d’après un mâle et une femelle, est assez semblable à Guyotemaimetsha Perrichot, Nel & Néraudeau, de l’ambre albo-cénomanien de France, mais diffère par des mandibules plus grandes, la face nettement concave, les antennomères allongés, et l’aile antérieure avec la cellule [1Rs] plus petite et la quatrième abscisse de Rs plus courte. Maimetshasia kachinensis gen. et sp. nov., connu par un mâle, se caractérise par des mandibules asymmétriques à deux et trois dents, l’aile antérieure sans nervure 2rs-m, avec la cellule [1M] large et trapézoïdale, la nervure 2Rs + M très courte, et par l’aile postérieure sans extrémité libre de Rs. La famille était visiblement largement répandue au Crétacé, sa présence au Myanmar étendant l’aire paléobiogéographique au Sud-Est eurasien. La biologie probable des Maimetshides est discutée.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Image :
Maimetshasia kachinensis Perrichot, gen. et sp. nov., holotype mâle (JWJ-Bu-Hym37). A: vue de profil; B: tête en vue frontale. Barre d’échelle = 1 mm.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Si vous mangez un cafard de l’intérieur, pensez à ramener vos antibiotiques

Si vous mangez un cafard de l’intérieur, pensez à ramener vos antibiotiques | EntomoNews | Scoop.it

 

D’un bleu et vert luisant (iridescent), la guêpe Ampulex compressa est surement une belle demoiselle de la nature, mais son masque extérieur cache un cruel comportement. La guêpe émeraude du cafard est la plus impressionnante des neurochimistes de la nature. À la base, il s’agit d’un parasite. La guêpe femelle pond ses œufs dans un hôte cafard et quand ils éclosent, les larves mangent la créature de l’intérieur.

[...]

Cette étude est l’une des premières à suggérer que les larves parasites possèdent la capacité de se protéger contre des microbes pathogènes, mais les auteurs soupçonnent que de nombreuses espèces d’insectes pourraient disposer de stratégies similaires.

[...]


→ Larvae of the parasitoid wasp Ampulex compressa sanitize their host, the American cockroach, with a blend of antimicrobials

http://www.pnas.org/content/early/2013/01/02/1213384110


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une guêpe de belle taille / Megalara garuda: the King of Wasps

Une guêpe de belle taille / Megalara garuda: the King of Wasps | EntomoNews | Scoop.it


Phys.org. « A new and unusual wasp species has been discovered during an expedition to the Indonesian island of Sulawesi. » 

« It was independently also found in the insect collections of the Museum für Naturkunde in Berlin, where it was awaiting discovery since the 1930s, when it had been collected on Sulawesi. The new species is pitch-black, has an enormous body size, and its males have long, sickle-shaped jaws. The findings have now been described in the open access journal ZooKeys. »


[L'étude] Megalara garuda, a new genus and species of larrine wasps from Indonesia (Larrinae, Crabronidae, Hymenoptera)
http://zookeys.pensoft.net/article_preview.php?id=2649

                

[Image] This is a a close view of the enormous jaws of the male wasps. Credit: Dr. Lynn Kimsey, Dr. Michael Ohl


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET (en français) :

→  Une guêpe de belle taille - Sciences et Avenir
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20120323.OBS4445/une-guepe-de-belle-taille.html

              

Bernadette Cassel's insight:



Chez Megalara garuda, une guêpe fouisseuse originaire d'Indonésie, le mâle est plus grand que la femelle. Il est probable que ses énormes mandibules lui servent à maintenir la femelle pendant l'accouplement mais il est possible aussi qu'il les utilise pour se défendre.


more...
No comment yet.