EntomoNews
182.9K views | +117 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye

Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye | EntomoNews | Scoop.it

ForumPhyto. « "Inde : comment une guêpe a sauvé la papaye" (Courrier International). »


« Sous ce titre, Courrier International raconte une success story du biocontrôle en Inde : Acerophagus papayae, une microguêpe, en pondant ses œufs dans les cochenilles, est un moyen de lutte efficace. »


[...]


« Paracoccus marginatus, la cochenille du papayer, est un parasite majeur du papayer. Elle forme des amas cotonneux autour des feuilles et des fruits. Elle se nourrit de la sève de l’arbuste et déforme et racornit les organes végétaux. Feuilles et fruits tombent prématurément, ce qui provoque des dégâts considérables.
Cette cochenille « est en partie recouverte d’une sécrétion cireuse blanche qui lui permet de bien mieux résister aux pesticides que les autres cochenilles courantes en Inde ».
La lutte biologique est d’autant plus indiquée dans de tels cas. »


[...]


« Les trois vidéos inclues dans l’article [...] :
Explication concrète (in English) de l’élevage de la microguêpe et de son utilisation au Ghana
Interview d’une technicienne à la Réunion  expliquant les avantages et difficultés de la lutte biologique
Vidéo au microscope d’une micro-guêpe pondant ses œufs dans des cochenilles »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La pollinisation par les abeilles donne des meilleures fraises

La pollinisation par les abeilles donne des meilleures fraises | EntomoNews | Scoop.it

Le Nouvelliste. « La pollinisation par les abeilles donne des fraises plus fermes, annonce une étude publiée mercredi. »


[...]


« Les travaux, coordonnés par Björn Klatt de l'université de Goettingen en Allemagne, ont comparé des fraises issues de la pollinisation par les abeilles, par le vent et par autopollinisation.


L'expérience a montré que les fruits qui avaient été pollinisés par les abeilles avaient un poids supérieur, moins de malformations, une couleur plus rouge et étaient plus fermes, cette dernière caractéristique allongeant la durée de vie des fruits sur les étals. »


[...]


[L'étude : Bee pollination improves crop quality, shelf life and commercial value]


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Des mouches OGM pour sauver les olives

Des mouches OGM pour sauver les olives | EntomoNews | Scoop.it

Magazine GoodPlanet Info. « Des mouches transgéniques pourraient bientôt  servir à lutter contre les dommages causés par d’autres mouches dans les cultures d’olives d’Europe. Pour lutter contre un ravageur des cultures d’oliviers, la mouche de l’olive, une entreprise a en effet développé une version génétiquement modifiée de l’insecte. La version OGM du mâle de la mouche est équipée d’un gêne empêchant la perpétuation de l’espèce. Ce gêne doit entrainer la mort des femelles nées de la reproduction entre un  mâle  OGM et une femelle dans la nature. »


Des mouches OGM au secours des oliviers

« L’entreprise britannique Oxitec vient ainsi de déposer une demande d’autorisation pour effectuer des expérimentations en champs de cette technologie, rapporte la BBC le 20 novembre. Selon le site anglais, c’est la première fois qu’une entreprise dépose demande à tester l’introduction d’un insecte génétiquement modifiée dans des cultures.  Les tests, si l’autorisation est accordée par les autorités espagnoles, auront lieu en Espagne dans des oliviers recouverts de filets pour éviter la fuite des mouches OGM. »


Craintes autours de ces essais transgéniques

« Cette expérimentation fait craindre un risque de contamination. Helen Wallace de l’ONG Genewatch, dont la mission est de surveiller l’usage des OGM, explique ses craintes : "Nous ne pensons pas que cette technologie soit très efficace. Ces mouches ne sont pas stériles Elles vont produire une descendance. Et les descendantes sont programmées pour mourir au stade larvaire, ce qui signifie qu’il restera encore beaucoup d’asticots OGM dans ces olives." »


Les mouches transgéniques, une alternative aux pesticides

« Co-fondateur et responsables scientifique chez Oxitec, Dr Luke Alphey justifie ce choix technologique :  "La mouche de l’olive est le principal ravageur des cultures d’olives. Dans une mauvaise année, vous pouvez perdre une récolte entière. Et il s’agit d’un ravageur très difficile à contrôler. Il a été traité avec des insecticides mais face auquel il y  a désormais de nombreuses résistances." »

« En Europe, près de 5 millions d’hectares d’olives sont cultivées. Ce n’est pas la première fois que l’idée de modifier génétiquement des insectes trouve une application puisque de telles technologies sont déjà expérimentes dans le cadre de la lutte contre le paludisme, par exemple : sur le même principe, des moustiques sont modifiés génétiquement pour faire en sorte que leur descendance ne soit pas viable. » 


Via Christian Allié
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  Kabylie. La récolte oléicole compromise ?


more...
Christian Allié's curator insight, November 21, 2013 11:55 AM

........"".......

......

Les tests, si l’autorisation est accordée par les autorités espagnoles, auront lieu en Espagne dans des oliviers recouverts de filets pour éviter la fuite des mouches OGM.

Craintes autours de ces essais transgéniques

Cette expérimentation fait craindre un risque de contamination. Helen Wallace de l’ONG Genewatch, dont la mission est de surveiller l’usage des OGM, explique ses craintes : « nous ne pensons pas que cette technologie soit très efficace. Ces mouches ne sont pas stériles Elles vont produire une descendance. Et les descendantes sont programmées pour mourir au stade larvaire, ce qui signifie qu’il restera encore beaucoup d’asticots OGM dans ces olives. »

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2013/11/21/mouches-ogm/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.sawvZ5pD.dpuf
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les producteurs de mangues pourraient-ils se passer des fourmis tisserandes !

Comment les producteurs de mangues pourraient-ils se passer des fourmis tisserandes ! | EntomoNews | Scoop.it


La production fruitière d’Afrique de l’Ouest est victime d’un groupe de diptères téphritides rassemblés sous le nom de mouches des fruits. Ces insectes pondent à l’intérieur des fruits et leurs larves, qui s’en nourrissent, les détruisent.


Une espèce invasive originaire du Sri Lanka, Bactrocera invadens, est une des plus redoutables. Elle a été détectée en 2004 au Bénin, comme au Sénégal et au Togo. Elle s’est répandue depuis dans toute l’Afrique de l’Ouest, et les planteurs de manguiers, sans moyens de contrôle efficaces au début de l’invasion, se sont découragés.


Le Cirad et l’IITA ont lancé en 2008 un projet régional de lutte contre les mouches des fruits, le Waffi (West African Fruit Fly Initiative). Centré sur la mangue, ce projet avait pour objectif de mettre à la disposition des producteurs des techniques de lutte intégrée leur permettant de produire des fruits sains. C’est dans le cadre de ce projet, que les chercheurs se sont intéressés aux fourmis tisserandes, un agent de contrôle biologique des mouches des fruits et d’autres ravageurs des forêts d’Afrique de l’Ouest.


Les fourmis tisserandes africaines, Œcophylla longinoda, se rencontrent dans les forêts tropicales, où elles constituent des colonies complexes. Elles colonisent fréquemment les vergers de manguiers, d’agrumes et d’anacardiers, moins souvent les plantations de cacaoyers et de palmiers à huile. Elles ont la particularité de construire des nids arboricoles en « tissant » entre elles les feuilles des arbres avec les fils de soie produits par leurs larves. Ce sont aussi de féroces défenseurs de leur territoire, prêts à combattre tout intrus.


[...]


[Bactrocera invadens, Diptera, Tephritidae /

Œcophylla longinoda, Hymenoptera, Formicidae]

more...
Christian Allié's curator insight, October 24, 2013 8:33 AM

.....".........Avec les fourmis tisserandes, les producteurs de mangues disposent désormais d’un arsenal complet de moyens pour lutter contre les ravageurs de leurs vergers et produire des fruits sains tout en préservant l’environnement..............

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mouches des fruits : Deux zones de quarantaine décrétées à l'Île Maurice

Mouches des fruits : Deux zones de quarantaine décrétées à l'Île Maurice | EntomoNews | Scoop.it

 

Deux régions du nord, Labourdonnais et Trou-aux-Biches, ont été décrétées zones nuisibles de quarantaine pour cause de la prévalence d’une nouvelle mouche des fruits. La Bactrocera dorsalis a été détectée dans un piège à mouches des fruits dans les Vergers Labourdonnais le 8 mars par la Division d’entomologie du ministère de l’Agro-industrie. Un deuxième spécimen a été trouvé à Trou-aux-Biches le 14 mars.


Un comité technique chargé de surveiller la mise en œuvre du programme d’éradication a été institué au niveau du ministère. La circulation des fruits et légumes en dehors des régions de quarantaine est interdite.

 

La mouche des fruits trouvée dans le nord de l’île a été signalée notamment aux Comores, à Madagascar et dans certaines régions d’Afrique du Sud. Ce ravageur s’attaque à une large gamme de fruits, dont la banane, le fruit à pain, le letchi, la mangue, la goyave, l’ananas, la tomate et les légumes comme, la concombre, la citrouille, l’aubergine et la squash.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Nouvel insecte ravageur dans les fruits du Québec

Nouvel insecte ravageur dans les fruits du Québec | EntomoNews | Scoop.it

La drosophile à ailes tachetées fait partie de la même famille que les petites mouches à fruits qui se retrouvent souvent dans nos maisons à l'automne sur les fruits trop mûrs. En fait, on retrouve pas moins de 110 sortes de drosophiles en Amérique du Nord qui s'attaquent aux fruits en décomposition, explique Jean-Philippe Légaré, biologiste-entomologiste au laboratoire de diagnostic en phytoprotection du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ).

Le problème de ce nouveau ravageur est qu'il s'introduit dans les fruits sains, ayant à peine commencé à mûrir, pour y pondre ses oeufs. À mesure que les larves se développent, le fruit s'affaisse et devient rapidement non commercialisable.

→ La drosophile à aile tachetée, nouvelle menace pour les cultures de fruits tendres et de petits fruits http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/pest-alert-swd.htm

 

→ Drosophila suzukii prolifère à vitesse grand V http://www4.inra.fr/sante-plantes-environnement/Actualites/Drosophila-suzukii-prolifere-a-vitesse-grand-V

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Y a-t-il une grave menace sur la banane ? [en anglais]

Y a-t-il une grave menace sur la banane ? [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

The Independent. « Scientists ‘incredibly concerned’ for fate of banana as plagues and fungus infections spread across world’s supplies »


« The world’s supply of bananas is under threat from plagues of bugs and fungal infections which could be disastrous if they continue to spread, researchers say. »


« The government in Costa Rica, one of the biggest suppliers of the fruit, has already declared a “national emergency” over the state of its crop. »


« The country’s half-a-billion-dollar banana export industry has been hit by two separate plagues of mealybugs and scale insects, with up to 20 per cent of its produce written off. »


« Magda Gonzalez, the director of the agriculture ministry’s State Phytosanitary Services (SFE), told The Tico Times last week that climate change had boosted insect populations in recent years, making plagues increasingly likely across the world. »


[...]

Bernadette Cassel's insight:


via Pierre Barthélémy "La sélection scientifique de la semaine (numéro 101)"


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from plant and insect vector
Scoop.it!

La filière de production d'agrumes est en danger en Guadeloupe

La filière de production d'agrumes est en danger en Guadeloupe | EntomoNews | Scoop.it

France Télévisions. « Les plantations d'agrumes de Guadeloupe sont touchées par la maladie du Citrus Greening. Elle provoque un blocage de la production de la sève dans les plants, ce qui entraîne des problèmes de croissance et d'apport en sucre pour les fruits. »


[...]


« Le Citrus Greening se développe dans les arbres suite à l'implantation d'une bactérie appelée Candidatus Liberibacter par un insecte, le Psylle. »


« La bactérie prolifère dans les milieux chauds, secs et à basse altitude. L'an dernier, certains producteurs avaient perdu 50% de leur récoltes. En 2013, sur la côté sous le vent, principale région productrice d'agrumes de Guadeloupe, les plantations de Baillif ou Vieux-Habitants enregistrent des pertes à hauteur de 90% de leurs récoltes totales. Certains agriculteurs sont mêmes obligés de jeter la totalité de leur production. En revanche dans les zones à flans de montagne et plus humides, le Psylle, vecteur de cette maladie, est peu présent et la contamination est moins importante. »


[Diaphorina citri (Asian Citrus Psyllid), Hemiptera, Psyllidae]



Via julien levy
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :
Un insecte pillard


SUR INSECT ARCHIVE :

 → Can Scientists (and Wasps) Save Orange Juice? [Slide Show and Video]: Scientific American



more...
Christian Allié's curator insight, December 2, 2013 12:07 PM

......""......

.....  Il n'existe pas encore de traitement contre le Citrus Greening. Il est de plus très difficile de regénérer les plants touchés et de les étudier.

 

Seule la      ""modification génétique""     des pieds d'agrumes pourrait permettre d'empêcher la prolifération de la maladie.

90% des récoltes ont été perdues sur certaines zones

La bactérie prolifère dans les milieux chauds, secs et à basse altitude. L'an dernier, certains producteurs avaient perdu 50% de leur récoltes. En 2013, sur la côté sous le vent, principale région productrice d'agrumes de Guadeloupe, les plantations de Baillif ou Vieux-Habitants enregistrent des pertes à hauteur de 90% de leurs récoltes totales. Certains agriculteurs sont mêmes obligés de jeter la totalité de leur production. En revanche dans les zones à flans de montagne et plus humides, le Psylle, vecteur de cette maladie, est peu présent et la contamination est moins importante.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Kabylie. La récolte oléicole compromise ?

Kabylie. La récolte oléicole compromise ? | EntomoNews | Scoop.it
La mouche de l'olive ou Dacus olea constitue une menace sérieuse contre l'oléiculture, en ce sens qu'elle cause des dégâts irrémédiables aux oliviers.


[Bactrocera oleae, Diptera, Tephritidae]

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  [Vidéo] Les oliviers varois victimes de Bactrocera oleae



more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Mes passions natures
Scoop.it!

Espagne : Les ruches mobiles pourront-elles sauver les ours ?

Espagne : Les ruches mobiles pourront-elles sauver les ours ? | EntomoNews | Scoop.it
Huit cent mille abeilles s’installent en montagne et volent au secours des ours bruns et des coqs de bruyère.

 

[...]

 

Les unités de pollinisation sont installées dans une zone de 550 kilomètres carrés, composée de nombreuses forêts de chênes et de hêtres. Le rôle des abeilles est d’augmenter la production de baies sauvages, en particulier celle de myrtilles, essentielles à l’alimentation de l’ours brun et du coq de bruyère.

 

[...]

 

 


Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'alternative de la lutte biologique

L'alternative de la lutte biologique | EntomoNews | Scoop.it

 

Avec 55% de la production nationale de mangues, la Casamance ne couvre pourtant que 7% seulement du marché sénégalais. La faute aux fortes invasions de «bactrocera invadens» ou mouches des fruits, qui sont à l’origine de pertes de l’ordre de 60 à 80% de la récolte.

 

C’est pour prendre à bras-le-corps cette source du mal que depuis 2007, le gouvernement des États-Unis fournit une assistance au Sénégal dans sa lutte contre les invasions de mouches des fruits qui menacent les zones de production.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Intensification écologique - Projet Régional de Lutte Contre les Mouches des Fruits en Afrique de l'Ouest

http://www.cirad.bf/fr/anx/mouche1_02.php

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Drosophila suzukii : une mouche asiatique à l'attaque des fruits européens.

Drosophila suzukii : une mouche asiatique à l'attaque des fruits européens. | EntomoNews | Scoop.it
Sa propagation a lieu essentiellement par le transport des fruits infectés. Ses préférences vont à la cerise et aux fruits rouges. Depuis 2009, des régions de France et d'Italie signalent des attaques de cet insecte, dommageable pour la production des fruits.
more...
No comment yet.