EntomoNews
229.8K views | +62 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule

La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule | EntomoNews | Scoop.it

Par AFP. La Presse. « La mouche de l'Antarctique, seul insecte endémique du continent glacé, dont la larve est capable de survivre deux hivers de suite dans des conditions extrêmes, possède un génome "minuscule", le plus petit jamais identifié chez un insecte, ont découvert des

biologistes. »

 

« Chaque hiver, les larves de cette mouche sans aile (Belgica antarctica) qui vit sur des éminences rocheuses de la péninsule antarctique perdent près de la moitié de leur poids. Elles résistent également à des vents violents, pouvant atteindre 140 km/h, à une concentration en sel élevée et à des rayonnements ultraviolets intenses. Parvenu au stade adulte, la mouche aptère vit à peine plus d'une semaine, juste le temps de se reproduire et de pondre pour poursuivre le cycle biologique de son espèce. »

 

« Et elle accomplit ces prouesses avec un génome de seulement 99 millions de paires de base (les briques élémentaires de l'ADN), soit 32 fois moins qu'un être humain (3,2 milliards de paires de base). » 

 

[...]   

 

[L'étude] Compact genome of the Antarctic midge is likely an adaptation to an extreme environment : Nature Communications, 12.08.2014 http://www.nature.com/ncomms/2014/140812/ncomms5611/full/ncomms5611.html

 

[Image] « Fourth (final) instar larvae of the Antarctic midge B. antarctica (a) and an adult male (b). This is the southernmost insect and the only insect species endemic to Antarctica. Larval length is 6–7 mm, and the adult male is ~3 mm. Photo by Richard E. Lee Jr. » 

 

___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

→ Congélation du moucheron - Libération, 16.08.2008
http://www.liberation.fr/cahier-special/2008/08/16/congelation-du-moucheron_78184

                                                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Cold spring 'blasted' winged insects / Les insectes ailés souffrent du printemps froid

Cold spring 'blasted' winged insects / Les insectes ailés souffrent du printemps froid | EntomoNews | Scoop.it
Bees, moths and butterflies are suffering in the UK this year following the late, cold spring, a National Trust report reveals.
Bernadette Cassel's insight:

 

Une étude a révélé que les insectes ailés, dont les abeilles, les papillons de jour et les papillons de nuit, souffrent cette année suite au printemps tardif et froid qu'il y a eu au Royaume-Uni.

 

La diminution du nombre de ces insectes pourrait conduire à une pénurie de nourriture pour les oiseaux et les chauves-souris.

 

(d'après le début de l'article en anglais)

 

 

Image :

 

Jusqu'à présent les papillons ont été très rares cette année...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Petit guide de la résistance au froid

Petit guide de la résistance au froid | EntomoNews | Scoop.it

 

« Champion toutes catégories qui est aussi une de mes bébêtes préférées : le tardigrade.

 

Cette minuscule bestiole, surnommée « ourson d’eau » en raison de son apparence, cumule les titres en matière de survie : résistance aux radiations, à la déshydratation, aux produits toxiques, et même au vide intersidéral ! Hé bien oui, lâchés dans l’espace, beaucoup survivent ! Ces bestioles sont aussi capables d’être actifs à des températures très négatives (allez donc leur faire un petit coucou au Groenland !), mais aussi de survivre à une température proche… du zéro absolu (Persson et al. 2011), soit -273,15 °C ou autrement dit, la plus basse température qui puisse exister dans l’univers ! »

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Extreme stress tolerance in tardigrades: surviving space conditions in low earth orbit

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1439-0469.2010.00605.x/abstract

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le soleil disparait... les cigales aussi

Le soleil disparait... les cigales aussi | EntomoNews | Scoop.it
Sans cigale, point de véritable été... En Drôme et en Ardèche, les cigales sont sorties quelques jours, puis sont vite rentrées au chaud. Patience, les insectes devraient vite chanter à nouveau



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Cryogénisation d'un animal : une première chez la drosophile

Cryogénisation d'un animal : une première chez la drosophile | EntomoNews | Scoop.it
Une équipe de chercheurs tchèques a partiellement congelé des larves de drosophiles tropicales avant de les ramener à la vie. Deux ingrédients sont nécessaires : une alimentation enrichie en proline et une période d’acclimatation au froid.
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Conversion of the chill susceptible fruit fly larva (Drosophila melanogaster) to a freeze tolerant organism

http://www.pnas.org/content/early/2012/02/06/1119986109.full.pdf

 

 

Actualité sur le même sujet, chez le collembole :

 

→ Bleach and antifreeze integral to Arctic animal survival

http://www.scoop.it/t/les-insectes-ne-parlent-pas-francais/p/3997536769/bleach-and-antifreeze-integral-to-arctic-animal-survival

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mécanisme de la tolérance au froid des insectes

Via BE Canada 413 > Zoologie > 2012/12/18 : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71755.htm

« Des chercheurs en biologie de l'Université de Western ont découvert un principe par lequel les insectes ont la capacité de sortir de l'engourdissement causé par le froid.

Les photographes animaliers font souvent poser les insectes après les avoir fait refroidir au réfrigérateur, où ils entrent dans un état de paralysie appelé "chill coma", caractérisé par une perte totale de la fonction musculaire. Si le photographe est alors suffisamment patient, il aura la chance d'observer l'insecte lors de son réveil. Le "chill coma" a été décrit pour la première fois il y a plus d'un siècle, et les photographes ne sont pas les seuls à avoir su en tirer profit. Par exemple, un certain nombre d'araignées des neiges prennent pour proie des insectes ayant atterri par mégarde sur la neige et y ont été paralysés. Les biologistes, quant à eux, ont appliqué ce phénomène à la mesure de la tolérance des insectes au froid : une équipe de l'Université de Western a étudié la sortie du "chill coma" du grillon automnal (Gryllus pennsylvanicus) et a découvert que leur capacité de récupération dépend de la façon dont ils organisent les déséquilibres hydrique et salin qui se produisent lorsque l'insecte est froid. (...) »

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Reestablishment of ion homeostasis during chill-coma recovery in the cricket Gryllus pennsylvanicus

http://www.pnas.org/content/109/50/20750

more...
No comment yet.