EntomoNews
190.5K views | +132 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : La tête sur les épaules

Des nouvelles des insectes : La tête sur les épaules | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE « les Épingles entomologiques »

« Jusqu’à un certain point, jusqu'à un certain nombre de tours. On sait qu’une fourmi peut perde la tête si elle rencontre une femelle de Pseudacteon sp. (Dip. Phoridé), parasitoïde. Il n’y a pas que la mouche décapiteuse qui parvient à rompre le cou de la fourmi, les biomécaniciens de l’université de l’Ohio (États-Unis) aussi. »

« Une fourmi peut porter 1 000 fois son poids. Ne pourrait-on pas s’en inspirer pour concevoir des robots articulés supercostauds ? D’où l’idée d’étudier en détail et de mesurer la résistance de l’articulation tête-thorax.»

« Ce sont des ouvrières de Formica exsectoides (une espèce nord-américaine, polygyne, constructrice de grands dômes, élevée dans l’insectarium voisin) qui ont été invitées dans la centrifugeuse. Collées par la tête au rotor, elles se ne se sont pas senti peser de plus en plus lourd, car anesthésiées par le froid. À 350 fois leur poids, elles ont allongé le cou ; ce n’est que vers 3 500 à 5 000 G que leur corps s’est détaché. »

« La tomographie à rayons X a révélé des microstructures complexes et une transition douce entre les téguments durs de la capsule céphalique et du prothorax et la cuticule souple du cou – qu’il s’agira d’imiter. »

« D’après « With Their Amazing Necks, Ants Don’t Need “High Hopes” to Do Heavy Lifting », lu le 13 février 2014 à //mae.osu.edu/news/ »

« À (re)lire Résistance à la mort par décapitation ou submersion, par V. Bandicourt – 1901. »


[Image via Research and Innovation Communications : « Electron micrographs of an Allegheny mound ant. Ohio State University engineers studied the ant's neck region, shown in more detail to the right. Images courtesy of Ohio State University. »]


[L'étude : The exoskeletal structure and tensile loading behavior of an ant neck joint (Journal of Biomechanics)]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Elles utilisent leurs petits comme flotteurs

Elles utilisent leurs petits comme flotteurs | EntomoNews | Scoop.it
Des scientifiques de l’UNIL ont découvert comment une espèce de fourmis de la vallée du Rhône construit ses radeaux.


[L'étude] PLOS ONE: Ant Brood Function as Life Preservers during Floods

Bernadette Cassel's insight:


http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0089211


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les fourmis folles ne craignent plus le venin des fourmis de feu

Les fourmis folles ne craignent plus le venin des fourmis de feu | EntomoNews | Scoop.it
Pour lutter contre le puissant venin des fourmis de feu, les fourmis folles de Rasberry ont développé un antidote...

___________________________________________________________________


[Solenopsis invicta, Hymenoptera Formicidae

Nylanderia fulva, Hymenoptera Formicidae]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ant Colony Sets Up Home On The Space Station / La colonie de fourmis installe son nid sur la station spatiale

Ant Colony Sets Up Home On The Space Station / La colonie de fourmis installe son nid sur la station spatiale | EntomoNews | Scoop.it


By Ian O'Neill. Discovery News. « Ant Colony Sets Up Home On The Space Station »


« [...] When the Orbital Sciences Cygnus cargo vehicle arrived at the International Space Station on Jan. 9, it was carrying a colony of intrepid six-legged insects — 600 ants. This wasn’t, however, an invasion of the two-antennae kind; the colony was safely locked in a container, prepared to begin a cool NASA-sponsored microgravity experiment. »


[...]


« The applications of this experiment are wide-ranging. Ant colonies (on Earth) operate without a central command, instead relying on individual ants to aggregate information in a distributed manner. According to the ISS experiment description pages (1), this colony behavior is being increasingly used to coordinate swarms of robots and other complex human problems down here on Earth. So, by understanding how ants tolerate and adapt to a microgravity environment, we may be able to build better swarming algorithms. »


[...]


(1) ISS Science for Everyone : "Ants in Space"


  • Ants in Space (CSI-06) compares how the interaction rate of a group of ants depends on density, the number of ants per unit area, in normal gravity and microgravity conditions.

  • The investigation houses eight ant habitats containing three areas: nest area, Forage Area 1 and Forage Area 2.  Each area is separated by a sealed “door.”

  • Approximately 100 Tetramorium caespitum or pavement ants are launched in the nest area of each habitat.  Once the habitats are on the International Space Station (ISS) a crew member “activates” the experiment by releasing the ants from the nest area into Forage Area 1 by lowering a barrier door.  Once the ants have thoroughly explored Forage Area 1 (approximately 25 minutes), Forage Area 2 is opened. [...]

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Des fourmis dans l'espace : lancement réussi, regardez le décollage


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les fourmis peuvent devenir fluide ou solide…

Les fourmis peuvent devenir fluide ou solide… | EntomoNews | Scoop.it

Par Morgan. Gizmodo. « On le savait, les fourmis sont capables de bien des prouesses, individuellement mais aussi et surtout grâce à leur nombre. Avec parfois plusieurs millions d'individus, les colonies ont fait de la coopération leur maître-mot. Regardez-les par exemple devenir un épais fluide ou même une structure solide. »


« Le New York Times s’est récemment intéressé à ces hyménoptères [...]»


→ Ants That Can Flow Like a Fluid, or Move Like a Solid - The New York Times, 17.12.2013 http://www.nytimes.com/2013/12/17/science/ants-that-can-flow-like-a-fluid-or-move-like-a-solid.html?adxnnl=1&adxnnlx=1387393239-3tHNPX1lMSJYGQvEvl5EGg&_r=2&

                      

___________________________________________________________________


Source : Bulletin of the American Physical Society "Ants cushion applied stress by active rearrangements" (66th Annual Meeting of the APS Division of Fluid Dynamics - Volume 58, Number 18 

Sunday –Tuesday, November 24–26, 2013; Pittsburgh, Pennsylvania)


→ APS -66th Annual Meeting of the APS Division of Fluid Dynamics - Event - Ants cushion applied stress by active rearrangements
http://meetings.aps.org/Meeting/DFD13/Event/204162

                        

[Solenopsis invicta]

                                           

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS - From sciencesetavenir.nouvelobs.com - November 27, 2013 6:04 PM :              

                     

Les étranges propriétés des radeaux des fourmis de feu          

                                                                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insecticides rendent les fourmis agressives, voire suicidaires

Des insecticides rendent les fourmis agressives, voire suicidaires | EntomoNews | Scoop.it

Les néonicotinoides, déjà accusés de contribuer à l'effondrement des colonies d'abeilles, sont maintenant soupçonnés d'augmenter l'agressivité d'espèces de fourmis invasives. Les effets sur l'expansion de ces espèces, ou sur la disparition des espèces locales sont complexes et difficilement prévisibles. L'issue pourrait aussi bien être positive que négative, et devra être étudiée au cas par cas.


Nous sommes en Nouvelle-Zélande et l'espèce étudiée est Linepithema humile, une espèce envahissante qui prend du terrain sur Monomorium antarcticum, une fourmi locale. L'étude publiée dans Proceedings of the Royal Society B relate que, sous l'effet de l'insecticide, l'espèce locale devient moins combative, ce qui pourrait être une bonne chose puisque cela favoriserait sa propre expansion. Sauf que pour L. humile, l'effet est inverse, les neurotoxines les poussent à attaquer, même lorsque cela n'est pas à leur avantage. Dans certains cas, par exemple si l'espèce native n'est pas exposée à l'insecticide, cela peut lui permettre d'éliminer complètement l'envahisseuse.

Si les chercheurs s'inquiètent de l'utilisation parfois massive et irraisonnée des néonicotinoides et de ses effets potentiels, ils insistent sur la grande utilité que peuvent avoir ces molécules pour contrôler les populations d'insectes si on les utilise avec prudence.


Auteur : ben (g+), 23/10/2013

Références: Rafael F. Barbieri, Philip J. Lester, Alexander S. Miller, Ken G. Ryan. A neurotoxic pesticide changes the outcome of aggressive interactions between native and invasive ants Proc. R. Soc. B December 7, 2013 280 1772 20132157; doi:10.1098/rspb.2013.2157 1471-2954

ben (g+)

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Les néonicotinoïdes poussent les fourmis à se battre jusqu'à la mort


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les producteurs de mangues pourraient-ils se passer des fourmis tisserandes !

Comment les producteurs de mangues pourraient-ils se passer des fourmis tisserandes ! | EntomoNews | Scoop.it


La production fruitière d’Afrique de l’Ouest est victime d’un groupe de diptères téphritides rassemblés sous le nom de mouches des fruits. Ces insectes pondent à l’intérieur des fruits et leurs larves, qui s’en nourrissent, les détruisent.


Une espèce invasive originaire du Sri Lanka, Bactrocera invadens, est une des plus redoutables. Elle a été détectée en 2004 au Bénin, comme au Sénégal et au Togo. Elle s’est répandue depuis dans toute l’Afrique de l’Ouest, et les planteurs de manguiers, sans moyens de contrôle efficaces au début de l’invasion, se sont découragés.


Le Cirad et l’IITA ont lancé en 2008 un projet régional de lutte contre les mouches des fruits, le Waffi (West African Fruit Fly Initiative). Centré sur la mangue, ce projet avait pour objectif de mettre à la disposition des producteurs des techniques de lutte intégrée leur permettant de produire des fruits sains. C’est dans le cadre de ce projet, que les chercheurs se sont intéressés aux fourmis tisserandes, un agent de contrôle biologique des mouches des fruits et d’autres ravageurs des forêts d’Afrique de l’Ouest.


Les fourmis tisserandes africaines, Œcophylla longinoda, se rencontrent dans les forêts tropicales, où elles constituent des colonies complexes. Elles colonisent fréquemment les vergers de manguiers, d’agrumes et d’anacardiers, moins souvent les plantations de cacaoyers et de palmiers à huile. Elles ont la particularité de construire des nids arboricoles en « tissant » entre elles les feuilles des arbres avec les fils de soie produits par leurs larves. Ce sont aussi de féroces défenseurs de leur territoire, prêts à combattre tout intrus.


[...]


[Bactrocera invadens, Diptera, Tephritidae /

Œcophylla longinoda, Hymenoptera, Formicidae]

more...
Christian Allié's curator insight, October 24, 2013 8:33 AM

.....".........Avec les fourmis tisserandes, les producteurs de mangues disposent désormais d’un arsenal complet de moyens pour lutter contre les ravageurs de leurs vergers et produire des fruits sains tout en préservant l’environnement..............

Rescooped by Bernadette Cassel from Zoologie et Ethologie
Scoop.it!

Comment les fourmis acquièrent-elles leur boussole magnétique ? [en anglais]

Comment les fourmis acquièrent-elles leur boussole magnétique ? [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
Tropical leafcutter ants rely on a magnetic mineral to navigate long distances, a new study says.






[Atta colombica, Hymenoptera, Formicidae, Myrmicinae]


Via Bourdoncle
Bernadette Cassel's insight:


→ Do leaf-cutter ants Atta colombica obtain their magnetic sensors from soil?

http://link.springer.com/article/10.1007/s00265-013-1621-7


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mangez moins riche, disent les fourmis

Mangez moins riche, disent les fourmis | EntomoNews | Scoop.it
Audrey Dussutour est myrmécologue, autrement dit spécialiste des fourmis au Centre de recherche sur la cognition animale de Toulouse (CRCA- UPS/CNRS), un labo très en pointe où la fourmi exerce une vraie fascination.

 

[...]

 

J’étudie en ce moment la nutrition chez les fourmis et, en particulier, les effets toxiques des régimes hyperprotéinés sur leur espérance de vie. J’ai nourri les colonies avec des régimes alimentaires très riches et me suis aperçue que leur durée de vie était diminuée de 10 à 20 fois. Un constat qui est très important pour l’Homme à une époque où ces régimes sont très à la mode. Nous avons fait un lien avec la mortalité des abeilles. On a remarqué que leur disparition coïncidait avec l’utilisation massive de suppléments protéinés par les apiculteurs pour compenser le manque de pollen dans l’environnement.

 

Les instituts de veille ont-ils été sensibilisés, alertés par vos travaux ?

 

Pas du tout. Notre article sorti en 2012 a eu beaucoup de difficulté à être publié. Les résultats de nos travaux en ont visiblement gêné quelques-uns qui refusaient toute forme d’amalgame entre l’homme et les fourmis. En fait, si les pollens artificiels sont de plus en plus utilisés, c’est parce qu’ils sont aussi sources de gros revenus.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Ant workers die young and colonies collapse when fed a high-protein diet

http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/early/2012/02/15/rspb.2012.0051.full

 

→ Dr Audrey Dussutour
http://dussutou.free.fr/index.html

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes | EntomoNews | Scoop.it

Il existe dans la nature de nombreuses formes de mutualisme entre un animal et une plante, les deux partenaires bénéficiant de la présence de l'autre. Bien que les interactions mutualistes génèrent des bénéfices pour les deux partenaires, elles n'en sont pas moins la source de conflits. Des chercheurs du CNRS, de l'Université Toulouse III- Paul Sabatier et de l'IRD viennent d'observer une interaction originale de sanction entre une plante et une fourmi : en Guyane, la plante Hirtella physophora est capable de sanctionner ses fourmis locataires qui l'empêchent de fleurir. Ces résultats illustrent l'importance des mécanismes de sanction qui permettent d'empêcher un partenaire mutualiste de devenir parasite. Ce travail est publié le 12 juillet 2013 dans la revue Evolutionary Biology.

 

[...]

 

Image :

« Une ouvrière d'Allomerus decemarticulatus en train de découper un bouton d'Hirtella physophora

 

Références :

Malé PJG, Ferdy JB, Leroy C, Roux O, Lauth J, Avilez A, Dejean A, Quilichini A & Orivel J. 2013. Retaliation in response to castration promotes a low level of virulence in an ant-plant mutualism. Evolutionary Biology.


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :


Quand la fourmi joue le parasite, la plante la ramène à l'ordre | ICI.Radio-Canada.ca
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/07/12/001-plantes-fourmis-relation.shtml


Bernadette Cassel's insight:

 

SUR ENTOMONEWS :

Une fourmi qui fait grandir, fleurir et fructifier sa plante hôte


more...
Christian Allié's comment, July 12, 2013 11:49 AM
S'agissant de respect....À quoi bon le langage?
Sapiens Sapiens si tu savais la valeur de la parole donnée...!
Christian Allié's curator insight, July 12, 2013 11:51 AM

S'agissant de respect....À quoi bon le langage?
Sapiens Sapiens si tu savais la valeur de la parole donnée...!

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Fourmis : les conditions environnementales influencent les castes

Fourmis : les conditions environnementales influencent les castes | EntomoNews | Scoop.it

 

Des chercheurs lausannois sont parvenus à démontrer que chez les fourmis, les conditions environnementales subies par la reine influencent la génération suivante. En plongeant la reine en hibernation artificielle, ils ont pu en manipuler la descendance.

 

C'est un des mystères du monde des insectes: on ignore encore comment des oeufs ayant le même patrimoine génétique peuvent produire des individus aussi différents qu'une reine fertile ou des ouvrières stériles. Jusqu'ici, on partait du principe que comme chez les abeilles, c'est la nourriture qui fait la différence.

 

L'équipe de Romain Libbrecht, de l'Université de Lausanne, vient de montrer que les conditions environnementales ont une influence. Ils ont constaté que les reines de la fourmi moissonneuse américaine Pogonomyrmex rugosus ne produisent de nouvelles reines que lorsqu'elles ont hiberné.

 

Pour ce faire, ils ont plongé des reines en hibernation artificielle et administré à d'autres une hormone simulant l'hibernation. La proportion de reines et d'ouvrières a ainsi pu être influencée artificiellement, écrivent les scientifiques dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences" (PNAS).

 

L'hibernation stimule en effet chez la reine la production d'une hormone qui influence la réserve de nourriture placée dans les oeufs. Les oeufs riches en nourriture produisent des reines, les autres des ouvrières.

 

[...]

 

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Photo de Pogonomyrmex rugosus www.antweb.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En vidéo : les tunnels antichute des fourmis de feu

En vidéo : les tunnels antichute des fourmis de feu | EntomoNews | Scoop.it

 

Les fourmis de feu sont des as en matière de construction de galeries souterraines. Pour percer leurs secrets, des chercheurs les ont observées en train d’en creuser, en laboratoire. Surprise, tous les tunnels verticaux ont un même diamètre qui ne doit rien au hasard : il permet à ces insectes de se rétablir rapidement en cas de chute, y compris à l’aide des antennes s’il le faut !

 

[...]

 

Liens externes

 

 • Pnas : Climbing, falling, and jamming during ant locomotion in confined environments http://www.pnas.org/content/early/2013/05/16/1302428110.abstract

 

 • Présentation de Nick Gravish (en anglais) http://www.physics.gatech.edu/~ngravish3/Pages/Home/index.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : Les dangers de la surchauffe

Des nouvelles des insectes : Les dangers de la surchauffe | EntomoNews | Scoop.it

« Iridomyrmex purpureus (« meat ant ») est une fourmi australienne, diurne, territoriale, charognarde et détritivore (avec du miellat en complément), buffocide, équarisseuse et cruciale. Elle constitue en effet souvent la plus grosse biomasse locale et est donc essentielle pour le fonctionnement de la biocénose.
Quel effet aurait (aura) sur elle le réchauffement de l’atmosphère ? Un sujet peu étudié sur les fourmis.»

(...)

 

→ Study tests whether ants can take the heat http://www.abc.net.au/science/articles/2012/11/27/3642135.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des nouvelles des insectes : Invincible sous acide

Des nouvelles des insectes : Invincible sous acide | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. « Des nouvelles des insectes : les Épingles entomologiques - Invincible sous acide »


« La Fourmi folle de Rasberry Nylanderia fulva (Hym. Formicidé), une peste, déloge la Fourmi de feu importée Solenopsis invicta, autre peste précédemment installée dans le Sud des États-Unis. Les deux espèces invasives sont originaires d’Amérique latine. »


« Dans un premier temps, on a attribué cette substitution à l’épuisement des ressources par la Fourmi folle, meilleure exploitante. À y regarder de plus près, c’est-à-dire en observant des ouvrières de la première foncer dans le tas de celles de la seconde, gardiennes d’un criquet mort, il est apparu un comportement particulier. La Fourmi folle, atteinte par un jet de venin, se tord sur elle-même, les mandibules au contact de l’extrémité de l’abdomen puis passant sur le corps. Ensuite, elle repart à l’attaque comme immunisée et, avec ses consœurs, s’approprie la provende. »


« L’expérience suivante a lieu au labo : si l’on jette dans un récipient contenant des Fourmis de feu des Fourmis folles, 98% de ces dernières survivent. Mais seulement la moitié si l’on a bouché leur glande à glande à venin avec du vernis à ongles. »


« De fait, atteinte par le venin de son ennemi, la Fourmi folle produit de l’acide méthanoïque (CH2O2, dit formique), le prélève avec la bouche et s’en oint, ce qui détoxifie le poison mortel. C’est le premier cas connu d’un insecte produisant l’antidote au venin d’un autre insecte.
La Fourmi folle ne se répand pas très vite, sa capacité naturelle d’expansion est faible : moins de 200 m par an. Mais elle peut compter sur les automobilistes et camionneurs qui transportent des plantes en pots… »


Travaux d’ Ed LeBrun à l’université d’Austin (Texas, États-Unis).


D’après « Crazy ants dominate fire ants by neutralizing their venom », lu le 13 février 2014 à www.sciencedaily.com/


À (re)lire l’Épingle « la Fourmi court-jus » de 2013



___________________________________________________________________


Image via ScienceDaily :

University of Texas at Austin. "Crazy ants dominate fire ants by neutralizing their venom." ScienceDaily. ScienceDaily, 13 February 2014. <www.sciencedaily.com/releases/2014/02/140213142233.htm>.

« A new development in the competition between two ants invading the southern United States: tawny crazy ants (Nylanderia fulva) can detoxify the venom of the red imported fire ant (Solenopsis invicta). It's the first known example of an insect with the ability to detoxify another insect's venom, and it is likely helping the crazy ant beat out fire ants where the two species overlap. » Credit: Ed LeBrun


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

[Vidéo] Les fourmis folles capables de détoxication face au venin des fourmis de feu


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

[Vidéo] Les fourmis folles capables de détoxication face au venin des fourmis de feu

Par utexasCNS. YouTube. « Crazy Ants Detoxify the Venom of Fire Ants »


« A new development in the competition between two ants invading the southern United States: tawny crazy ants (Nylanderia fulva) can detoxify the venom of the red imported fire ant (Solenopsis invicta). It's the first known example of an insect with the ability to detoxify another insect's venom, and it is likely helping the crazy ant beat out fire ants where the two species overlap. »

Read more about this research here: http://cns.utexas.edu/news/crazy-ants...


[Solenopsis invicta, Hymenoptera Formicidae

Nylanderia fulva, Hymenoptera Formicidae]


___________________________________________________________________

Suite (lu le 18/03/2014) :


Fire Ant Meets Its Match in Texas | Science/AAAS


→  Chemical Warfare Among Invaders: A Detoxification Interaction Facilitates an Ant Invasion

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Les fourmis folles ne craignent plus le venin des fourmis de feu


more...
julien levy's curator insight, February 17, 2014 10:20 AM

This is a real problem in Texas 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Symbiose acacia-fourmis : un nouveau niveau dévoilé

Symbiose acacia-fourmis : un nouveau niveau dévoilé | EntomoNews | Scoop.it

BE Allemagne. Les Bulletins Electroniques des Ambassades de France. « L'acacia Acacia hindsii, originaire des forêts tropicales d'Amérique centrale, est un exemple de myrmécophyte [1]. Il héberge des fourmis du genre Pseudomyrmex au creux de ses épines. Les fourmis se nourrissent quasi-exclusivement du nectar de la plante. En contrepartie du gîte et du couvert, les fourmis mutualistes assurent la protection de leur hôte contre les autres insectes et les plantes concurrentes. »


« Des chercheurs de l'Institut Max Planck d'écologie chimique à Iéna (Thuringe) ont découvert un autre bienfait lié à la présence des fourmis. En effet, celles-ci protègent également la plante des microorganismes nuisibles au feuillage. [...] »


[...]


[L'étude] Mutualistic ants as an indirect defence against leaf pathogens - New Phytologist


___________________________________________________________________

[Image] "Ants protect acacia plants against pathogens"


« Mutualistic Pseudomyrmex ferrugineus ants on an acacia plant. » via ScienceDaily


http://www.sciencedaily.com/releases/2014/01/140115113243.htm



« Pseudomyrmex ferrugineus protects the Acacia with its bacteria from pathogens.  » via  Max-Planck-Gesellschaft


http://www.mpg.de/7747062/ants-acacia-plants-pathogens 

   

more...
Christian Allié's curator insight, February 15, 2014 9:41 AM

...............""""""""""""""""""""............

 

[  ......  ]

............ Une analyse détaillée de la composition bactérienne de la surface des feuilles a mis en évidence que la présence de fourmis mutualistes réduisait les populations d'agents pathogènes nuisibles. Leur présence a donc un effet positif combiné sur la santé des plantes.

L'étude [2] indique que cet effet inhibiteur serait dû à l'action des bactéries vivant elles-mêmes en symbiose avec les fourmis. Cependant, le transfert de la protection antimicrobienne de la fourmi à la plante n'est pas encore décrit. Une enquête plus approfondie en laboratoire a suggéré que les populations de "bactéries protectrices" sont transportées et propagées par les pattes de l'insecte.

Face à ce niveau de complexité, les chercheurs suggèrent que les bactéries et autres micro-organismes soient pris en compte dans les futures études des phénomènes de symbiose et mutualisme.

--

[1] Les Myrmécophytes sont des plantes qui vivent en symbiose avec les fourmis

 

Ants protect acacia plants against pathogens" - Communiqué de l'Institut Max Planck - 25/01/2014 - http://www.mpg.de/7747062/ants-acacia-plants-pathogens

Rédacteurs :

Clément Guyot, clement.guyot@diplomatie.gouv.fr - http://www.science-allemagne.fr

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une fourmi « ninja pillarde » et esclavagiste découverte aux États-Unis

Une fourmi « ninja pillarde » et esclavagiste découverte aux États-Unis | EntomoNews | Scoop.it
Une espèce de fourmi qui capture ses cousines pour les réduire en esclavage en usant de techniques d'infiltration existe aux Etats-Unis.


[L'étude] Temnothorax pilagens sp. n. – a new slave-making species of the tribe Formicoxenini from North America (Hymenoptera, Formicidae), ZooKeys, 08.01.2014 http://zookeys.pensoft.net/article_preview.php?id=3181

                                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les étranges propriétés des radeaux des fourmis de feu

Les étranges propriétés des radeaux des fourmis de feu | EntomoNews | Scoop.it

Sciences et Avenir. « Ces structures se comportent comme des matériaux viscoélastiques, ce qui leur permet de résister à de multiples contraintes. »


« Solenopsis invicta. C’est le nom scientifique des fourmis de feu, l’une des espèces les plus agressives de fourmis dont la morsure n’est pas spécialement douloureuse (classée au stade 1 de l’échelle de Schmidt) du moins quand un seul insecte pique. Problème : une fois qu’une fourmi déclenche une attaque c’est toute la colonie qui suit ! Et là, ça peut faire très mal… l’autre particularité des fourmis de feu c’est de pouvoir se rassembler pour former une grosse boule, sorte de radeau capable de flotter sur l'eau. Une colonie entière peut ainsi se déplacer ou résister aux inondations fréquentes dans leur habitat d’origine, l’Amérique du Sud. »


[...]


[Image] Le radeau de fourmi continue de flotter même quand il est poussé par une branche. Nathon Mlot

             

→ Flexible, Stretchable Fire-Ant Rafts - How Ants Form Structure to Protect Against Raindrops and Waves Described at Upcoming APS Division of Fluid Dynamics Meeting, 18.11.2013
http://www.newswise.com/articles/flexible-stretchable-fire-ant-rafts

                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Algérie - L’utilisation abusive d’insecticides déséquilibre l'écosystème de la plaine du Chéliff

Algérie - L’utilisation abusive d’insecticides déséquilibre l'écosystème de la plaine du Chéliff | EntomoNews | Scoop.it
Région fertile, la plaine du Cheliff connait un bouleversement du milieu naturel. En cause, l’utilisation abusive de produits chimiques et d’insecticides.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En Afrique de l’Ouest, les mouches des fruits ont trouvé leur maître

En Afrique de l’Ouest, les mouches des fruits ont trouvé leur maître | EntomoNews | Scoop.it


Les mouches des fruits occasionnent des pertes considérables dans les vergers d'Afrique de l’Ouest. Mangues, agrumes et anacardes deviennent impropres à la consommation à cause de leurs piqûres.


Mais ces mouches semblent avoir trouvé leur maître : la fourmi tisserande, l’un de leurs prédateurs, non seulement dévore leurs larves, mais émet aussi des signaux chimiques qui exercent un effet répulsif vis-à-vis de leurs femelles.


Une arme fatale que les chercheurs du Cirad et de l’International Institute of Tropical Agriculture (IITA), au Bénin, ont mise en évidence dans le cadre d’un projet régional de lutte contre les mouches des fruits, le Waffi (West African Fruit Fly Initiative).


Résultat : des fruits nettement moins attaqués et de qualité grandement améliorée.


Lire l’article dans l’espace « Résultats de recherche »


[Bactrocera invadens, Diptera, Tephritidae]


Bernadette Cassel's insight:


→ Comment les producteurs de mangues pourraient-ils se passer des fourmis tisserandes ! http://sco.lt/5sKjVh


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le rôle des insectes sociaux dans la régulation des processus écosystémiques des forêts tempérées [en anglais]

Le rôle des insectes sociaux dans la régulation des processus écosystémiques des forêts tempérées [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

PLOS ONE: Social Insects Dominate Eastern US Temperate Hardwood Forest Macroinvertebrate Communities in Warmer Regions


[...]


Figure 4. The myrmecosphere is centered upon ant nests constructed at the soil surface and below ground.

(1) Prey and carrion, plant material, plant and insect exudates are brought into the colony. (2) Below-ground prey and carrion, plant material, plant and animal exudates are brought into the colony. (3) Materials brought into the colony are assimilated into the soil over time. (4) Feces, saliva, and other excretions are produced within the colony. (5) Soil, corpses, and midden material are returned to the soil surface.




more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La phylogénomique éclaire les relations évolutives entre les fourmis, les abeilles et les guêpes [en anglais]

La phylogénomique éclaire les relations évolutives entre les fourmis, les abeilles et les guêpes [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

 

"Current Biology - Phylogenomics Resolves Evolutionary Relationships among Ants, Bees, and Wasps"

 

Highlights :
• Genomic data resolve the phylogenetic relationships of ants, bees, and stinging wasps

• Ants are revealed to be the sister group of spheciform wasps and bees (Apoidea)Typical social wasps (e.g., yellow jackets) are not closely related to ants and bees

• Clades containing eusocial taxa are interposed among solitary ectoparasitoid wasps

 

Bernadette Cassel's insight:

 

(via Myrmecos "Genomic data reveal that ants and bees are close relatives" http://myrmecos.net/2013/10/03/genomic-data-reveal-that-ants-and-bees-are-close-relatives/)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes de l'IRBI bien logés

Les insectes de l'IRBI bien logés | EntomoNews | Scoop.it

Installé au cœur du parc Grandmont, à Tours, l'Institut de recherche sur la biologie de l'insecte (Irbi) élève et surtout étudie une dizaine d'espèces. Les termites, chenilles, fourmis et autres guêpes sont logés dans des locaux trois étoiles, avec régulation de la température, du taux d'humidité, de la lumière, etc.

Les près de 800 m2 de laboratoires situés au sous-sol des locaux ont été entièrement rénovés.

 

[...]

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Présentation | IRBI
http://irbi.univ-tours.fr/index.php?page=presentation

 

→ Les insectes ont la belle vie à l’IRBI

http://recherche-valorisation.univ-tours.fr/actualites/les-insectes-ont-la-belle-vie-a-l-irbi-354654.kjsp

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Guy Théraulaz, chercheur collectiviste

Guy Théraulaz, chercheur collectiviste | EntomoNews | Scoop.it

 Guy Théraulaz, chercheur collectiviste. De Viviane Thivent, Le Monde Science & Médecine du 22 mai 2013. "Cet éthologue rêve de trouver les clés pour développer une intelligence collective chez l'espèce humaine". "Quand on me demande à quoi cela sert d'étudier des fourmis, je réponds toujours la même chose : à améliorer le fonctionnement des réseaux de télécommunications"

 

[Image] Guy Théraulaz, chercheur collectiviste http://www.cataglyphis.fr/Presse/2013/Le%20Monde%2022%20mai13-Theraulaz.pdf (capture d'écran)


[via la page "Revue de presse des fourmis", site de Alain LENOIR - IRBI, Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte Université François Rabelais Tours http://www.cataglyphis.fr/]  

                                     

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Symbiose : les fourmis qui protègent les acacias profitent d’une récompense exclusive

Symbiose : les fourmis qui protègent les acacias profitent d’une récompense exclusive | EntomoNews | Scoop.it

 

[...]

 

Cette alliance entre les fourmis et les acacias est maintenant inscrite dans les manuels scolaires, mais elle est encore plus intime qu’on ne l’avait pensé. Certains acacias ne se contentent pas de fournir leurs fourmis avec une nourriture. Ils offrent l’équivalent biologique d’un chèque, d’une récompense que seules les fourmis peuvent encaisser.

 

Chaque partenariat est vulnérable aux voleurs. Les très nutritifs corps beltiens de l’acacia pourraient facilement être pillés par n’importe quel insecte assez rapide pour éviter les fourmis qui patrouillent. Mais les insectes voleurs se retrouveraient devant un repas pauvre et potentiellement dangereux.

 

[...]

 

L’étude publiée sur Molecular Ecology :Exclusive rewards in mutualisms: ant proteases and plant protease inhibitors create a lock–key system to protect Acacia food bodies from exploitation. http://tinyurl.com/pzojuue


more...
No comment yet.