EntomoNews
233.5K views | +83 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'insecte change du steak

L'insecte change du steak | EntomoNews | Scoop.it
Atlantico : Une étude indique que les insectes sont bons en cas de sous-alimentation et mauvais en cas de suralimentation. Quelles sont les qualités nutritionnelles qui en font une alternative éventuelle à la viande ?


Développement durable : pourquoi les insectes ne doivent pas finir dans toutes les assiettes, par Béatrice de Reynal et Bruno Parmentier. Atlantico, 16.10.2015

Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’école supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livre sur les enjeux alimentaires :  "Manger tous et bien" et "Nourrir l’humanité". Aujourd’hui il est conférencier et tient un blog nourrir-manger.fr.


Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".



[L'étude] Are edible insects more or less /`healthy/' than commonly consumed meats[quest] A comparison using two nutrient profiling models developed to combat over- and undernutrition - European Journal of Clinical Nutrition, 16.09.2015
http://www.nature.com/ejcn/journal/vaop/ncurrent/full/ejcn2015149a.html#bib27

                                                       

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS - From www.efsa.europa.eu - October 9, 9:05 PM :

Consommer des insectes : quels sont les risques ? L'avis de l'EFSA

                           
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Manger des insectes, pas sans risque ?

Manger des insectes, pas sans risque ? | EntomoNews | Scoop.it
Par Pierre Feillet, Membre de l'Académie des technologies. Le Monde. « Avec l'accroissement de la population mondiale, les insectes pourraient bientôt envahir nos assiettes... C'est sans doute le schéma que s'imagine bon nombre d'entre nous. D'après Pierre Feillet, les partisans de cette théorie risquent d'être déçus ! Et vous, qu'en pensez-vous ? »

Via Christian Allié
Bernadette Cassel's insight:
 
 
 « Christian Allié's insight:

.......""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

.....   Chez les populations les plus pauvres des pays chauds, celles vivant en forêts, les insectes sont consommés à l'état adulte ou plus souvent larvaire (notamment des chenilles de papillons), bouillis, grillés, frits ou en farine pour compléter la diète quotidienne ou comme produit de substitution durant les pénuries alimentaires. Chez les populations urbaines et plus aisées de ces pays, ils sont consommés occasionnellement pour « se faire plaisir ». En Europe, les cibles visées sont des « bobos » fortunés : une société française vend en sachet 160 vers de farines (ou 50 grillons) natures et déshydratés, à croquer à l'apéritif, au prix de 12 euros ! 

Protéines : la chenille fraîche derrière le poulet !

L'une des raisons avancée par leurs promoteurs pour consommer plus d'insectes est leur valeur nutritionnelle exceptionnelle, notamment leur teneur élevée en protéines de bonne qualité. En réalité, si on y regarde de plus près, on observe que pour une même quantité de produits consommés, une chenille fraîche apporte à l'organisme une quantité de protéines certes supérieure à celle du lait, mais comparable à celle des oeufs et inférieure à celle du poulet, du boeuf ou du poisson.


Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! »

more...
Christian Allié's curator insight, March 7, 2014 3:39 AM

.......""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

.....   Chez les populations les plus pauvres des pays chauds, celles vivant en forêts, les insectes sont consommés à l'état adulte ou plus souvent larvaire (notamment des chenilles de papillons), bouillis, grillés, frits ou en farine pour compléter la diète quotidienne ou comme produit de substitution durant les pénuries alimentaires. Chez les populations urbaines et plus aisées de ces pays, ils sont consommés occasionnellement pour « se faire plaisir ». En Europe, les cibles visées sont des « bobos » fortunés : une société française vend en sachet 160 vers de farines (ou 50 grillons) natures et déshydratés, à croquer à l'apéritif, au prix de 12 euros ! 

Protéines : la chenille fraîche derrière le poulet !

L'une des raisons avancée par leurs promoteurs pour consommer plus d'insectes est leur valeur nutritionnelle exceptionnelle, notamment leur teneur élevée en protéines de bonne qualité. En réalité, si on y regarde de plus près, on observe que pour une même quantité de produits consommés, une chenille fraîche apporte à l'organisme une quantité de protéines certes supérieure à celle du lait, mais comparable à celle des oeufs et inférieure à celle du poulet, du boeuf ou du poisson.


Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.....................

Daniel Denninger's curator insight, March 8, 2014 5:21 AM

"Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! "

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insectes dans les assiettes belges

Des insectes dans les assiettes belges | EntomoNews | Scoop.it

Courrier international. « Au menu : grillon domestique, criquet migrateur africain, ver de farine géant, grillon à ailes courtes ou encore chenille de la fausse teigne. Autant d'insectes autorisés à la consommation humaine en Belgique. »


[...]


« Si de plus en plus d'entreprises et de restaurants à Bruxelles, de même qu'à Amsterdam, Londres, Berlin, Copenhague ou Paris se lancent dans ce marché en éclosion, les insectes ne sont néanmoins pas officiellement autorisés dans l'Union européenne. »


Dessin de Mix & Remix

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

La Belgique autorise la consommation de dix insectes



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes bientôt au menu des animaux d'élevage

Les insectes bientôt au menu des animaux d'élevage | EntomoNews | Scoop.it
par Axelle du Crest et Valerie Parent
PARIS (Reuters) - Les insectes sont une alternative crédible pour l'alimentation animale en Europe au moment où la course au...

 

[...]

 

Leur consommation par les humains, qui n'a pas encore été autorisée par les institutions européennes, restera encore un temps loin des assiettes, même si elle est tolérée dans quelques restaurants d'avant-garde et si certains producteurs français se sont lancés dans leur production.

 

Les insectes pourraient se substituer dans l'alimentation animale notamment aux tourteaux de soja dont les prix fluctuent au gré des accidents climatiques et des évolutions monétaires.

 

Ils pourraient permettre de réduire la dépendance de l'UE, qui importe environ 70% des matières riches en protéines consommées par l'alimentation animale.

 

[...]

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Combattre la faim dans le monde par les insectes

Combattre la faim dans le monde par les insectes | EntomoNews | Scoop.it
Les insectes pourraient devenir les nouveaux soldats de la lutte contre la faim, suggère un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) publié lundi à Rome.

 

[...]

 

En plus d'être nutritive, la culture d'insectes constitue une alternative écologique à la production industrielle de viande, responsable de 18 % des émissions globales des gaz à effet de serre. Deux kilos de nourriture sont nécessaires pour produire un kilo d'insectes, comparativement à la viande bovine, qui en nécessite quatre fois plus.

 

Plutôt que de les déguster eux-mêmes, certains éleveurs à travers le monde utilisent les insectes pour nourrir poissons et volailles. Une solution écologique, puisque la culture d'insectes peut se faire à partir de déchets organiques, les restes de table et le lisier compris. De plus, leur élevage nécessite peu d'eau et produit de très faibles émissions de gaz à effet de serre.

 

[...]

 

D'ici 2030, il y aura plus de 9 milliards de bouches à nourrir, rappelle la FAO, en plus des milliards d'animaux élevés chaque année.

 

Signe que les insectes gagnent en popularité, l'Union européenne avait investi près de 4 milliards de dollars en 2011 dans la recherche et la promotion des insectes dans l'alimentation.

 

Le potentiel forestier est l'objet de la Conférence internationale sur les forêts au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition, qui se tient à Rome du 13 au 15 mai.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

FICHE D'INFORMATION SUR LES INSECTES COMESTIBLES - FAO

 

→ La contribution des insectes à la sécurité alimentaire, aux moyens
de subsistance et à l'environnement

http://www.fao.org/docrep/018/i3264f/i3264f00.pdf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Consommer des insectes : quels sont les risques ? L'avis de l'EFSA

Consommer des insectes : quels sont les risques ? L'avis de l'EFSA | EntomoNews | Scoop.it
De plus en plus, on s’intéresse aux avantages potentiels des insectes en tant qu’alimentation humaine ou animale. Mais quels seraient les risques liés à la production, à la transformation et à la consommation de cette source alternative de protéines ?

L’EFSA a abordé cette question en élaborant un profil de risque qui identifie les dangers biologiques et chimiques potentiels, ainsi que les risques d’allergénicité et les dangers pour l’environnement associés à l’utilisation d’insectes d’élevage pour l’alimentation humaine et animale. L'avis scientifique compare également ces dangers potentiels avec ceux associés aux sources traditionnelles de protéines animales.

Selon les experts scientifiques de l’EFSA, la présence éventuelle de risques biologiques et chimiques dans des aliments dérivés d’insectes dépendrait des méthodes de production utilisées, du substrat sur lequel les insectes sont nourris, de l’étape du cycle de vie à laquelle les insectes sont « récoltés », de l’espèce d’insecte, ainsi que des méthodes utilisées pour leur traitement ultérieur.


[L'étude] Risk profile related to production and consumption of insects as food and feed | Autorité européenne de sécurité des aliments, EFSA Journal, 08.10.2015 http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/4257

                   

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Consommation d'insectes : l’Europe veut réglementer

Consommation d'insectes : l’Europe veut réglementer | EntomoNews | Scoop.it

lavenir.net. « Insectes : l'Europe veut réglementer »


[...]


« La Commission européenne vient de publier une proposition de règlement. Selon ce texte, toutes les formes d’insectes consommables pourraient intégrer, après évaluation, la catégorie des nouveaux aliments.

«Dès lors, les zones d’ombre qui persistent en ce qui concerne les insectes entiers et préparations à base d’insectes entiers seront définitivement levées», explique le SPF Santé publique. »


« Quelles conséquences? Essentiellement trois, selon la réglementation «novel foods»:

1. tous les nouveaux aliments ou ingrédients alimentaires doivent faire l’objet d’une analyse des risques;

2. pas de mise sur le marché de l’Union européenne sans une autorisation de la Commission européenne;

3. pas de distribution gratuite sans autorisation. »


[...]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La Belgique autorise la consommation de dix insectes

La Belgique autorise la consommation de dix insectes | EntomoNews | Scoop.it

Par Audrey Garric. Le Monde. « Si ces nouveaux aliments se retrouvent de plus en plus dans les assiettes européennes, ils ne sont néanmoins pas officiellement autorisés dans l'Union. »

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Sustain Our Earth
Scoop.it!

Les insectes comme source de protéines, nous dit l'ONU, mais... [en anglais]

Les insectes comme source de protéines, nous dit l'ONU, mais... [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

 

There has been a lot of press, both positive and negative, about a recent United Nations report in which scientists recommended that we start eating insects to fight world hunger.

 

But the other U.N. recommendation—that farmers should consider feeding insects to poultry and aquacultured fish—did not garner nearly as much attention, despite seeming more feasible.

 

After all, when given the opportunity, fish and chickens readily eat insects. And there is no shortage of literature on their high nutritional value and ease of breeding.

 

But if feeding insects to animals presents so many advantages, why aren’t we doing it already?

 

[...]

 


Via SustainOurEarth
more...
No comment yet.