EntomoNews
Follow
Find tag "entomologiste"
68.5K views | +246 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte | EntomoNews | Scoop.it

Par Luigi Jorio, swissinfo.ch. « Hans Rudolf Herren est le premier suisse à décrocher le Right Livelihood Award, une sorte de Prix Nobel alternatif. Rencontre à Zurich avec un entomologiste idéaliste, dont le programme de lutte biologique a permis ni plus ni moins d’éviter une famine en Afrique. »


[...]


« Au Nigeria, à l’Institut international d’agriculture tropicale, il prend conscience de la menace qui plane sur l’Afrique. La cochenille du manioc, un parasite introduit accidentellement, fait des ravages dans les cultures de ce tubercule qui constitue la ressource alimentaire de base pour les populations indigènes. [...] »
 
« Les insecticides utilisés par les autorités locales se révèlent inefficaces et la sélection des variétés requiert trop de temps. Il ne reste alors qu’une option : revenir aux origines du parasite pour identifier son ennemi naturel. "Nous savions que la cochenille du manioc vivait en Amérique latine. Mais où exactement ?" Avec un fonds de 250 000 dollars, Hans Rudolf Herren part à l’exploration du continent sud-américain. Du Nord au Sud, il enquête dans les zones de diffusion originelles du manioc. »
 
« C’est finalement au Paraguay, aux confins du Brésil et de l’Argentine, qu’il découvre la solution pour l’Afrique : elle se présente sous la forme d’une simple guêpe, qui pond ses œufs dans les larves de cochenille et les tue. [...] »


[...]


more...
Christian Allié's curator insight, December 9, 2013 10:37 AM

......""......

"""......"""

.......... 

Libre choix aux agriculteurs

L’efficacité de la lutte biologique est largement attestée. Il ne s’agit toutefois pas d’une panacée universelle, soulignent plusieurs chercheurs. Ce qui fonctionne pour la cochenille du manioc n’est pas forcément adapté pour les autres parasites. A l’Ecole polytechnique de Zurich, le groupe de recherche sur les cultures biotechnologiques a par exemple développé une nouvelle variété de manioc transgénique résistante au virus dévastateur CBSD (Cassava Brown Streak disease).
 
Des projets qui provoquent un hochement de tête réprobateur chez Hans Rudolf Herren. Les OGM peuvent avoir des effets positifs à court terme. Mais à la longue, ils impliquent des coûts écologiques et sociaux importants: les sols s’appauvrissent, la biodiversité se réduit et les agriculteurs s’endettent toujours davantage pour acheter les semences. Dans les champs africains, la bataille d’Hans Rudolf Herren en faveur d’une agriculture durable s’est ainsi portée vers d’autres fronts. «Nous devons restaurer la démocratie. Ce sont les gens qui doivent décider ce qu’ils veulent cultiver, et de quelle manière. Pas les multinationales, qui ont de l’argent pour influencer les politiciens.»

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sir David Attenborough raconte l' « histoire oubliée » du naturaliste gallois Alfred Russel Wallace [en anglais]

Sir David Attenborough raconte l' « histoire oubliée » du naturaliste gallois Alfred Russel Wallace [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it


On 7 November 2013, the Natural History Museum in London is unveiling a statue of the man who co-discovered the theory of evolution by natural selection.


Alfred Russel Wallace was a pioneering naturalist who discovered thousands of new species, published numerous books and conceived the most important theory in biology independently of Charles Darwin. But whilst Darwin has gone on to become a household name, Alfred Russel Wallace has largely remained in his shadow to this day.


[...]


via Twitter

Bernadette Cassel's insight:



The Natural History Museum



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

"Charismatic Minifauna" : Un nouveau blog pour les arthropodes sur Wired Science

"Charismatic Minifauna" : Un nouveau blog pour les arthropodes sur Wired Science | EntomoNews | Scoop.it



I’ll admit pandas and otters are adorable. They’re a great example of what’s known as “charismatic megafauna”: cute (usually fluffy) animals used to interest humans in ecosystem conservation.  But there are many charming insects, spiders, and arthropods that are just as worthy of love and attention as a baby sloth.


This blog will be a celebration of the diversity of all things tiny and crawly that run our planet, written by a professional bug dork.


Who the heck am I, and what’s an entomologist?


I trained as an agricultural entomologist, or insect scientist, at North Carolina State University (MS and PhD), and then spent some time as a faculty member. I jumped off the tenure track to work at a dot.com, in higher education and research administration, and I’m now a web consultant and writer full time.  I blogged under the pseudonym “Bug Girl” for many years.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’indifférence dans la peau

L’indifférence dans la peau | EntomoNews | Scoop.it

 

[...]

 

Ulrich Bernier (ministère états-unien de l’agriculture, USDA) a étudié les réactions des moustiques aux diverses sécrétions de la peau. Un groupe de produits, incluant la 1-methylpiperzine, s’est révélé capable de rendre le moustique anosmique : l’insecte ignore la peau du bras de l’entomologiste qui lui est offerte, ointe de ce produit, et reste sur la paroi de la cage, l’air complètement indifférent.

 

[...]

 

D’après « Mosquito 'invisibility cloak' discovered », par Melissa Hogenboom. Lu le 9 septembre 2013 à www.bbc.co.uk/

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Mosquito 'invisibility cloak' discovered

http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-23987827

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pollinisateurs sauvages à risque - Le même destin tragique que l’abeille domestique ?

Pollinisateurs sauvages à risque - Le même destin tragique que l’abeille domestique ? | EntomoNews | Scoop.it
Il est possible de poser des actes concrets pour protéger ces alliées, mais avec l’aide des gouvernements

 

[...]

 

Pendant que les apiculteurs s’acharnent à rebâtir leurs colonies perdues, qui s’occupe des pollinisateurs sauvages ? Ces espèces hébergées par les milieux naturels sont-elles aussi en train de dépérir ?

 

À l’échelle mondiale, quelque 17 000 espèces de pollinisateurs sauvages ont été identifiées, dont 3500 en Amérique du Nord. Au moins 1000 de ces espèces sont présentes au Canada, dont plus de 350 au Québec. Depuis le milieu des années 1990, des baisses de population de ces pollinisateurs ont été signalées sur pas moins de quatre continents.

 

[...]

 

La protection et le maintien des populations naturelles locales s’avèrent des stratégies durables de conservation des pollinisateurs. Or, une des signataires de la présente lettre, Madeleine Chagnon, qui s’intéresse aux effets des insecticides néonicotinoïdes systémiques sur les abeilles, a publié avec sa collègue Monique Boily une étude dans laquelle elles réitèrent leurs inquiétudes par rapport à la présence même de ces composés chimiques dans l’environnement pour la survie des pollinisateurs. En effet, à partir de biomarqueurs, l’étude a démontré une hausse de l’activité de l’enzyme AChE chez les abeilles qui étaient exposées au pollen de plants de maïs qui avaient été ensemencés avec des graines enrobées de ces pesticides systémiques de la famille des néonicotinoïdes. Ainsi traitée, la plante récupère une dose mortelle de l’insecticide, ce qui la protège des insectes ravageurs. Malheureusement, ce produit se retrouve aussi, à plus faibles doses, dans le pollen et le nectar des plantes. Basé sur les résultats de nombreuses études importantes, l’usage de ces insecticides fait présentement l’objet d’un moratoire dans plusieurs pays du monde.

 

Il existe bien sûr d’autres causes possibles du déclin des pollinisateurs, incluant la perte de diversité des ressources florales, les pathogènes et les parasites. Cependant, des études ont démontré que l’exposition, même sous-létale, à ces pesticides neurotoxiques pourrait accentuer les effets néfastes de ces autres facteurs de stress. Des études sont en cours au laboratoire de Valérie Fournier de l’Université Laval pour vérifier les risques d’exposition des abeilles domestiques et sauvages aux poussières de semences contenant des néonicotinoïdes, lors des semis de maïs, de soya et de canola.

 

[...]

 

--

Madeleine Chagnon - Entomologiste et chercheuse associée au Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal

Christine Gingras - Directrice générale adjointe de Nature Québec

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Retour de mission au Laos sur la canopée des forêts

 

Canopée du Laos, il a marché sur les arbres...
En mai-juin 2012, une 1re mission au Laos a réuni une équipe multidisciplinaire internationale de chercheurs naturalistes pour étudier la biodiversité de la forêt laotienne, du sous-bois au niveau de la canopée.


Henri-Pierre Aberlenc, entomologiste du Cirad, présente cette belle aventure et quelques uns des résultats obtenus en termes de connaissance des insectes.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Lancement de « SAPROX » : l’inventaire national des Coléoptères saproxyliques

Lancement de « SAPROX » : l’inventaire national des Coléoptères saproxyliques | EntomoNews | Scoop.it

Le premier comité de pilotage de l'Inventaire national des Coléoptères saproxyliques (SAPROX) a eu lieu vendredi 19 octobre. Animé par le Muséum et l'Opie, il a réuni une trentaine de spécialistes issus d’organismes et d’associations reconnus pour leur expertise sur le sujet.

Cliché : Buprestis novemmaculata (Buprestidé). Une des nombreuses espèces de Coléoptères saproxyliques visées par l'inventaire. J. Touroult

Bernadette Cassel's insight:

 

SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

→ Inventaire national des Coléoptères saproxyliques - "SAPROX" http://sco.lt/68awjJ

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un précieux criquet primitif refait surface…

Un précieux criquet primitif refait surface… | EntomoNews | Scoop.it


Yeux bleus, pattes rouges, antennes striées de noir et de blanc, belle robe verte, le criquet Pyrgacris relictus est magnifique, et surtout, il est vivant ! S’il n’avait pas déjà été nommé et décrit d’après un spécimen collecté dans le passé, Sylvain Hugel lui aurait peut-être affecté l’épithète superbus comme pour la nouvelle espèce de grillon qu’il a découverte à Rodrigues en 2012 (un Metioche). L’entomologiste qui se passionne pour nos forêts et marécages, a dû se pincer pour y croire il y a quinze jours, lorsqu’il a découvert au sol quelques juvéniles de cette espèce considérée éteinte depuis plusieurs années, qui relève d’une famille endémique aux Mascareignes, ce qui le situe dans la catégorie des animaux terrestres les plus précieux de la région…


L’entomologiste français Sylvain Hugel a tout fait pour retrouver le criquet Pyrgacris relictus depuis douze ans qu’il consacre tous ses congés à sonder les marécages, forêts et autres zones humides mauriciens et réunionnais pour la recherche et l’observation d’orthoptères mascarins. Dans la classification taxonomique, cet insecte est particulièrement précieux pour la science et l’histoire naturelle parce qu’il est endémique de Maurice en tant qu’espèce et surtout qu’avec une seule autre espèce — son cousin réunionnais Pyrgacris descampsi, gravement menacé lui aussi — il représente une famille endémique des Mascareignes qui compte parmi les plus primitives, au même titre par exemple que le dodo, le solitaire ou le boa fouisseur de l’île Ronde.


Son classement dans la « généalogie » scientifique des espèces le situe donc probablement avant la naissance des îles mascarines que nous connaissons, ce qui permet d’imaginer qu’il a vécu sur les terres émergées du plateau avant la formation volcanique de Maurice. [...]


[Pyrgacris relictus, Orthoptera, Pyrgacrididae]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un papillon gros comme une assiette photographié pour la première fois

Un papillon gros comme une assiette photographié pour la première fois | EntomoNews | Scoop.it
SCIENCES - L'insecte, découvert en 1859, ne s'était jamais fait tirer le portrait...


Des entomologistes passionnés viennent de réaliser un rêve vieux de vingt-cinq ans en traversant le globe pour faire des photos exceptionnelles d'un papillon gros comme une assiette sur son île indonésienne.


Jamais personne n'avait photographié l'Ornithoptera croesus vivant, volant dans la nature et non pas épinglé dans une vitrine de musée, assure Jean-Marc Sor, président de l'association Pyrénées entomologie.


Avec ses collègues toulousains Christian Boy et Gilbert Murat, il est parti en septembre sur l'île indonésienne de Bacan. Mais prendre cet insecte en photo a été une lutte acharnée. 


[Ornithoptera croesus, Lepidoptera, Papilionidae]

Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

Partir à la rencontre d'un papillon à l'autre bout du monde


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les entomologistes sont aussi arachnophobes que vous

Les entomologistes sont aussi arachnophobes que vous | EntomoNews | Scoop.it
On pourrait être surpris de ce résultat, mais la moyenne des entomologistes considère les araignées comme « une bestiole à part ». C'est plus fort qu'eux !
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Arachnophobic Entomologists: When Two More Legs Makes a Big Difference http://esa.publisher.ingentaconnect.com/content/esa/ae/2013/00000059/00000003/art00011

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les mouches sont partout

Les mouches sont partout | EntomoNews | Scoop.it
Les fortes chaleurs du mois de juillet ont provoqué une prolifération de mouches.

 

[...]

 

Pour Vincent Albouy, entomologiste (spécialiste des insectes) et vice-président de l’Office pour les insectes et leur environnement de Poitou-Charentes (OPIE), « il n’y a pas plus de mouches que d’habitude. La situation était pire vingt ou trente ans en arrière ». Seulement, le printemps difficile a bloqué le développement des larves. Les mouches sont toutes sorties au début du mois de juillet : « Comme pour les plantes, le climat a un impact sur les mouches. Leur cycle a été décalé. »

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

En Belgique :

 

→ Les mouches aiment la chaleur

http://www.lalibre.be/light/societe/les-mouches-aiment-la-chaleur-5208faff3570fb19a88c0b43

 

→ [Vidéo] Invasion de mouches cet été chez nous en raison de la chaleur

http://www.rtl.be/videos/video/454266.aspx

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Google Doodle sur Maria Sibylla Merian : hommage à la naturaliste et artiste-peintre

Google Doodle sur Maria Sibylla Merian : hommage à la naturaliste et artiste-peintre | EntomoNews | Scoop.it
Le célèbre gadget de Google célèbre ce mardi le 366e anniversaire de cette artiste naturaliste allemande qui a laissé une forte empreinte dans l'histoire de l'entomologie.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from L'actualité de l'Université de Liège (ULg)
Scoop.it!

Les coccinelles asiatiques nous envahissent...

Les coccinelles asiatiques nous envahissent... | EntomoNews | Scoop.it

« Les coccinelles asiatiques envahissent de plus en plus les maisons. François Verheggen, entomologiste à Gembloux Agro-Bio Tech ULg nous dit comment faire face à ce qui peut devenir un fléau.»

 

→ La coccinelle asiatique, une alliée devenue envahissante http://www.scoop.it/t/entomonews/p/3131119183/la-coccinelle-asiatique-une-alliee-devenue-envahissante


[Harmonia axyridis, Coleoptera, Coccinellidae]


Via Université de Liège
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les envahisseurs ailés sont de retour

Les envahisseurs ailés sont de retour | EntomoNews | Scoop.it
ENVIRONNEMENT - Les insectes exotiques font trembler palmiers et marronniers...
Ils sont de retour avec les beaux jours: moustique tigre, charançon rouge, frelon asiatique ou mineuse du marronnier sortent de leur torpeur hivernale pour s’attaquer les uns aux ruches, les autres aux palmiers ou aux marronniers. Mais ces insectes venus des quatre coins du monde ne sont pas mus par de mauvaises intentions: ils profitent des déséquilibres écologiques provoqués par l’homme. «L’arrivée du moustique tigre sur le pourtour méditerranéen coïnciderait avec les phases de démoustication, explique Arnaud Horellou, expert entomologiste pour le Service du patrimoine naturel au Muséum national d'Histoire naturelle. En réduisant la densité de moustiques autochtones, on a créé une brèche écologique qui lui a permis de s’installer.»
more...
No comment yet.