EntomoNews
Follow
Find tag "entomologie"
71.4K views | +33 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les nazis voulaient-ils faire des armes biologiques à base d’insectes ?

Les nazis voulaient-ils faire des armes biologiques à base d’insectes ? | EntomoNews | Scoop.it

Par Pierre Barthélémy. Le Monde. « Il existait, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une petite structure en marge du camp de concentration de Dachau, dans le sud de l'Allemagne. Sa création avait été ordonnée au tout début de 1942 par Heinrich Himmler (1900-1945), chef de la SS et de la police, un des principaux architectes de la Shoah et un des plus grands criminels du régime nazi. Pourtant, à première vue, il n'y avait rien de monstrueux dans cette structure, puisqu'il s'agissait... d'un institut d'entomologie. »


« On a longtemps pensé que ce laboratoire menait avant tout des recherches dans un but sanitaire, afin de protéger les SS qui, au front ou bien dans les camps de concentration, étaient exposés aux maladies transportées par les insectes, comme par exemple le typhus. [...] »


« Dans une étude publiée en décembre 2013 dans la revue Endeavour, l'entomologiste allemand Klaus Reinhardt (université de Tübingen) se demande si, derrière les objectifs officiels de cet institut ne se cachaient pas d'autres buts moins avouables. Il a en effet retrouvé des protocoles de recherche émanant du laboratoire, qui n'avaient jamais été rendus publics jusqu'à aujourd'hui et qui éclairent l'activité de l'institut d'entomologie de la Waffen-SS d'un jour différent. [...] »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Guy Théraulaz, chercheur collectiviste

Guy Théraulaz, chercheur collectiviste | EntomoNews | Scoop.it

 

Guy Théraulaz, chercheur collectiviste. De Viviane Thivent, Le Monde Science & Médecine du 22 mai 2013. "Cet éthologue rêve de trouver les clés pour développer une intelligence collective chez l'espèce humaine". "Quand on me demande à quoi cela sert d'étudier des fourmis, je réponds toujours la même chose : à améliorer le fonctionnement des réseaux de télécommunications"

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Guy Théraulaz, chercheur collectiviste

http://www.cataglyphis.fr/Presse/2013/Le%20Monde%2022%20mai13-Theraulaz.pdf

 

(via la page "Revue de presse des fourmis", site de Alain LENOIR - IRBI, Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte Université François Rabelais Tours http://www.cataglyphis.fr/)

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from De Natura Rerum
Scoop.it!

Expédition à Lengguru, la vallée perdue

Expédition à Lengguru, la vallée perdue | EntomoNews | Scoop.it

Par Loïc Chauveau, Sciences et Avenir. « Hormis une 1re expédition en 2010, cette région de Papouasie-Nouvelle Guinée n'a jamais été explorée par les scientifiques : ils partent en janvier 2014, à la recherche d'espèces archaïques. »


[...]


« L’expédition de 32 scientifiques européens et 60 indonésiens comptera une équipe en herpétologie et une en mammalogie qui exploreront les différentes strates du milieu terrestre, des forêts de fonds de vallées aux canopées d’altitude, à la recherche de reptiles, amphibiens, mammifères terrestres. Botanique, ornithologie, ichtyologie, entomologie auront également leurs équipes dédiées. [...] »



Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, December 4, 2013 3:15 AM

............"""..........

.......

 

.... La première expédition a confirmé le grand potentiel du Lengguru. Les kangourous y vivent dans les arbres, les pigeons font plus de cinq kilos et l’absence totale de singes a permis la colonisation de la canopée par les oiseaux. On dénombre ainsi la présence d’environ 150 et 200 espèces d’oiseaux par km2.....

 

........  Toutes les découvertes seront analysées dans un premier temps sur site avant d’être envoyées dans un premier temps au LIPI. Le matériel génétique ne devrait donc pas sortir du territoire indonésien, sauf pour des analyses qui ne pourraient être traitées localement. L’IRD a signé avec les autorités indonésiennes un accord de partage des avantages (APA) qui garantit une utilisation juste et équitable des découvertes qui pourraient être faites. On pourra suivre l’aventure sur ce site web dédié.