EntomoNews
Follow
Find tag "eau"
113.9K views | +58 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Toxicité & biodiversité : relations déchiffrées par des chercheurs belges

Toxicité & biodiversité : relations déchiffrées par des chercheurs belges | EntomoNews | Scoop.it

Des chercheurs des universités de Namur et de Gand ont mis au point le premier modèle capable de prédire l'impact des produits chimiques sur la biodiversité aquatique. Leurs travaux mettent également en évidence qu'au sein d'une même espèce, les individus réagissent différemment aux produits toxiques, et ce davantage qu'on le pensait jusqu'à présent. Une variable qui est prise en compte par leur nouveau modèle. Ces résultats de recherche viennent d'être publiés dans la prestigieuse revue 'Ecology Letters'. Jusqu'à présent, il était impossible de prédire la relation entre la toxicité chimique et la diversité des communautés aquatiques, ce qui rendait difficile une conservation environnementale efficace...


Via Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Chasse, Braconnage et Droits des Animaux
Scoop.it!

Les espèces d'eau douce font partie des espèces les plus menacées d'extinction

Les espèces d'eau douce font partie des espèces les plus menacées d'extinction | EntomoNews | Scoop.it


Par Jeremy Hance. Traduit par Sarah Nyst. Mongabay. « Près de 700 espèces ajoutées aux catégories « Menacé » de la Liste Rouge de l'UICN (photos) »


« Cette année, la Liste Rouge de l'UICN a ajouté 715 espèces aux catégories menacées « Vulnérable », « En Danger » et « En Danger Critique », ce qui constitue un nouvel avertissement [par rapport à] la crise mondiale de la biodiversité. »


[...]


« Les modifications de cette année incluent [...] la première évaluation des crevettes d'eau douce et des escargots de mer. Selon les scientifiques, 28 % des espèces de crevettes d'eau douce sont en danger, pour 8 % des escargots marins. »

« Les informations sur la crevette d'eau douce confirment ce que nous avons découvert en analysant d'autres groupes d'animaux : les espèces d'eau douce font partie des espèces les plus menacées d'extinction, et ce à cause des barrages, des canaux, de la pollution, et des espèces exotiques introduites dans ces écosystèmes », nous explique Mary Klein, présidente et Directrice générale de NatureServe. »


[...]


[Image : Crevette géante d'eau douce (Macrobrachium rosenbergii)]



Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les étranges propriétés des radeaux des fourmis de feu

Les étranges propriétés des radeaux des fourmis de feu | EntomoNews | Scoop.it

Sciences et Avenir. « Ces structures se comportent comme des matériaux viscoélastiques, ce qui leur permet de résister à de multiples contraintes. »


« Solenopsis invicta. C’est le nom scientifique des fourmis de feu, l’une des espèces les plus agressives de fourmis dont la morsure n’est pas spécialement douloureuse (classée au stade 1 de l’échelle de Schmidt) du moins quand un seul insecte pique. Problème : une fois qu’une fourmi déclenche une attaque c’est toute la colonie qui suit ! Et là, ça peut faire très mal… l’autre particularité des fourmis de feu c’est de pouvoir se rassembler pour former une grosse boule, sorte de radeau capable de flotter sur l'eau. Une colonie entière peut ainsi se déplacer ou résister aux inondations fréquentes dans leur habitat d’origine, l’Amérique du Sud. »


[...]


Image : « Le radeau de fourmi continue de flotter même quand il est poussé par une branche. Nathon Mlot »


How Ants Form Structure to Protect Against Raindrops and Waves Described at Upcoming APS Division of Fluid Dynamics Meeting


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES


L'index Schmidt (ou échelle de Schmidt)


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les reines de la biosurveillance

Les reines de la biosurveillance | EntomoNews | Scoop.it

 

Entre 150 000 à 180 000 abeilles, soit trois colonies de 50 000 à 60 000 insectes, il n’en faut pas moins pour surveiller la qualité de l’air, de l’eau et des sols. Trois ruches, fournies par un apiculteur de Saujon, M. Duret, ont pris place dans la future zone d’activités du Gua, à proximité de celle du Fief des Justices, dans ce but. C’est la première fois qu’un tel dispositif voit le jour en Poitou-Charentes.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les plus anciennes espèces du monde en déclin

Les plus anciennes espèces du monde en déclin | EntomoNews | Scoop.it
Dans sa liste rouge 2013 des espèces menacées, l'Union internationale pour la conservation de la nature tire la sonnette d'alarme sur la situation des conifères.

 

L'UICN a également procédé à la première évaluation mondiale des crevettes d'eau douce. Résultat : 28 % de ces espèces sont menacées d'extinction, comme ici la crevette géante d'eau douce (Macrobrachium rosenbergii). En cause : la pollution, la modification de leur habitat et le commerce aquariophile.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les marais, des foyers à insectes vecteurs de maladies

Les marais, des foyers à insectes vecteurs de maladies | EntomoNews | Scoop.it

 

Dans un article récemment publié dans la revue en ligne PLoS ONE, nous nous interrogeons sur le rôle des marais en tant que site refuge pour les insectes vecteurs de maladie. A lire en ligne sur le site de la revue.

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0066893

 

Zimmer J.-Y., Smeets F., Simonon G., Fagot J., Haubruge E., Francis F. & Losson B. (2013). Are Bogs Reservoirs for Emerging Disease Vectors? Evaluation of Culicoides Populations in the Hautes Fagnes Nature Reserve (Belgium). PLoS ONE 8(6): e66893. doi:10.1371/journal.pone.0066893

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Oséo : Des gammares, un prix et une start-up !

Oséo : Des gammares, un prix et une start-up ! | EntomoNews | Scoop.it
Un projet de mesure de la qualité de l’eau porté par une équipe de chercheurs Irstea, du centre de Lyon : lauréat du prix Oséo Emergence Entreprise 2013.

 

[...]

 

Le projet s’inscrit dans le cadre de la Directive cadre européenne sur l’eau (DCE) qui demande aux gestionnaires des milieux aquatiques d’établir un diagnostic de l’état des masses d’eau, soumises à de nombreuses pollutions (industrielles, urbaines, agricoles,…) afin d’atteindre le « bon état écologique » d’ici 2015.

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Les Gammares, indices de la qualité de l'eau

http://www.irstea.fr/nos-editions/info-media/les-gammares-indices-de-la-qualite-de-leau

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Même les riches peuvent subir les retombées de l'austérité sur leur santé

Même les riches peuvent subir les retombées de l'austérité sur leur santé | EntomoNews | Scoop.it
À premier abord, c’était un mystère. Comment cela se faisait-il qu’en dépit d’un été 2007 extrêmement sec et chaud les cas d’infections à virus du Nil occidental avaient augmenté de 276 pour cent à Bakersfield, en Californie?

 

Par temps sec, les moustiques, qui transmettent la maladie des oiseaux à l’homme, sont généralement plus rares.

 

Les laboratoires avaient confirmé 140 cas d’infection à Bakersfield, une ville de plus de 800 000 habitants située dans le sud de la Californie.

 

Les chercheurs de l’Université de la Californie avaient remarqué que les vues aériennes de la ville montraient quelque chose d’inhabituel – une prolifération d’algues dans les piscines privées, les cuves thermales et les étangs décoratifs. D’après les photos aériennes, 17 pour cent des piscines et des cuves thermales contenaient une eau verdâtre propice aux moustiques.

 

Bakersfield était aussi à l’épicentre des saisies hypothécaires – le fléchissement du marché immobilier ayant entraîné une hausse de 300 pour cent du nombre de délinquances hypothécaires.

 

Le Dr William K. Reisen, entomologiste et chercheur au Centre des maladies à transmission vectorielle, avait demandé à son équipe d’aller frapper aux portes de ces maisons et elles étaient vides. Laissées à l’état d’abandon, les piscines, les cuves thermales et autres pièces d’eau étaient devenues des aires de reproduction idéales pour les moustiques.

 

Cette histoire figure dans le nouveau livre intitulé The Body Economic: Why Austerity Kills, de David Stuckler et Sanjay Basu, qui nous rappelle que nous sommes tous concernés.

 

[...]

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ The Body Economic de David Stuckler et Sanjay Basu

http://thebodyeconomic.com/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment le grillon pygmée bondit hors de l'eau

Comment le grillon pygmée bondit hors de l'eau | EntomoNews | Scoop.it

Des chercheurs de l'université de Cambridge ont décortiqué en images la manière dont un petit insecte d'Afrique du Sud réussit à s'extraire de l'eau pour éviter la noyade.

 

→ Pygmy mole crickets jump from water http://download.cell.com/current-biology/pdf/PIIS0960982212012663.pdf?intermediate=true

 

→ The Jesus Christ cricket: it jumps from the water http://whyevolutionistrue.wordpress.com/2012/12/04/the-jesus-christ-cricket-it-jumps-from-the-water/

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Biodiversité
Scoop.it!

Des crustacés standardisés comme indicateurs de la qualité des rivières

Des crustacés standardisés comme indicateurs de la qualité des rivières | EntomoNews | Scoop.it
Une équipe de l'Irstea a développé une nouvelle méthode de détection de la contamination chimique dans les cours d'eau. Sa particularité ? Elle repose sur un bio-indicateur, un crustacé, standardisé.


« Remonter jusqu'à la source des dégradations des rivières grâce à de petits crustacés, les gammares : c'est le pari que s'est lancé l'Institut de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea). Deux de ses équipes a élaboré une nouvelle méthodologie pour diagnostiquer la contamination chimique et la toxicité des milieux aquatiques. Si les bio-indicateurs constituent un révélateur bien connu de l'état écologique des cours d'eau, la méthode de l'Irstea présente une particularité : les organismes utilisées, avant d'être confrontées au milieu à tester, sont "standardisées". Après avoir été pêchées, elles sont exposées en laboratoire, aux mêmes conditions de température, de nourriture, etc. durant une période donnée avant leur transplantation sur les stations d'étude. »

[...]


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Oséo : Des gammares, un prix et une start-up !


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'extinction d'insectes affecterait la qualité de l'eau

L'extinction d'insectes affecterait la qualité de l'eau | EntomoNews | Scoop.it

BE Suède. « Le 6 décembre dernier, André Frainer a soutenu sa thèse portant sur l'importance des insectes sur l'écosystème marin à l'Université d'Umea. En raison de l'augmentation de l'agriculture, de l'urbanisation et de l'industrialisation, beaucoup d'espèces sont en voie d'extinction. La zone naturelle du Vasterbotten n'échappe pas à cette extinction.

Avons-nous besoin de ces espèces ? Pouvons-nous substituer ces espèces par des solutions chimiques ? Ou alors devons-nous sélectionner les espèces nécessaires au bon fonctionnement de l'écosystème ? C'est à ce genre de question qu'André Frainer a tenté de répondre dans sa thèse. Pour cela il a étudié un certain nombre d'écosystèmes des cours d'eau d'Umea tels que Lycksele, Hörnefors, Vindeln, Botsmark, Robertsfors, et plusieurs autres localités de Vasterbotten.

Dans ces cours d'eau, les insectes aquatiques communs sont les plécoptères et les trichoptères. Ils jouent un rôle important dans la qualité de l'eau douce. Ces petits insectes sont source de nutriments pour de nombreux poissons. De plus, ils aident à la décomposition de la litière végétale qui tombe dans les cours d'eau en automne. En se nourrissant des déchets, ils réduisent les feuilles en particules plus petites. Bien que ce rôle ne semble pas très sophistiqué, il a de grandes implications pour la biodiversité des cours d'eau. En effet, la décomposition des feuilles est un engrais naturel pour d'autres organismes aquatiques. »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les Broméliacées de Guyane : des micro-écosystèmes étudiés à la loupe

Les Broméliacées de Guyane : des micro-écosystèmes étudiés à la loupe | EntomoNews | Scoop.it

 

Des chercheurs du CNRS, de l’IRD et des universités de Toulouse et Clermont-Ferrand ont étudié les écosystèmes nichés dans les réservoirs d’eau de 365 Broméliacées de Guyane. L’ensemble des micro-organismes et insectes présents dans ces plantes ont été répertoriés, et la chaîne alimentaire a été reconstituée. Objectif : voir comment la structure de ces réseaux varie en fonction des modifications environnementales. Une étude vient d’être publiée dans PLOS ONE le 14 août 2013.

 

[...]

 

Référence de la publication :
Food-web structure in relation to environmental gradients and predator-prey ratios in tank-bromeliad ecosystems
Olivier Dézerald, Céline Leroy, Bruno Corbara, Jean-François Carrias, Laurent Pélozuelo, Alain Dejean et Régis Céréghino.
Revue PLOS ONE, 14 août 2013.

Pour accéder à la publication : http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0071735

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Image :

 

« Larve de libellule présente dans une Broméliacée (Les Broméliacées, plantes typiques de l’Amérique du sud, forment des réservoirs d’eau où se développent micro-organismes et insectes) »

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le moustique tigre prend ses quartiers d'été

Le moustique tigre prend ses quartiers d'été | EntomoNews | Scoop.it

 

L'été tardif a repoussé le danger. Mais les chaleurs de juillet ont mis en alerte les services de veille sanitaire : Aedes albopictus, le moustique tigre vecteur des maladies de la dengue et du chikungunya, est actif. Près d'une trentaine de cas de dengue confirmés ont déjà été signalés en France (dont neuf dans les Bouches-du-Rhône, quatre dans les Alpes-Maritimes...). Il s'agit exclusivement de cas importés, c'est-à-dire de personnes ayant été piquées lors de voyage, généralement dans les départements d'outre-mer, en Amérique latine ou en Asie.


[...]

 

Pour éviter un scénario catastrophe – l'épidémie de chikungunya en Italie par exemple qui a touché, en 2008, plus de 200 personnes pour un seul touriste de retour d'Inde –, les 150 salariés de l'EID travaillent en concertation avec les agences régionales de santé et les conseils généraux.

 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la période de fortes pluies et d'inondations de juin en France n'a pas accru le danger. "Les inondations et la forte présence d'eau augmente la présence des espèces autochtones, il y a plus d'œufs et de larves, explique Christophe Lagneau, le directeur recherche et développement de l'EID. Mais Aedes albopictus est un insecte qui prolifère grâce à l'homme." Explication : quand il pleut beaucoup, les températures sont moins élevées, la mise en eau importante a tendance à nettoyer les zones.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

[Vidéo] Aube : après les crues, l'invasion de moustiques

[Vidéo] Aube : après les crues, l'invasion de moustiques | EntomoNews | Scoop.it
Les crues de printemps ont favorisé la prolifération de moustiques, qui ont pondu le long de la Seine et de ses affluents.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pesticides réduisent considérablement la biodiversité dans les milieux aquatiques [en anglais]

Les pesticides réduisent considérablement la biodiversité dans les milieux aquatiques [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
The pesticides, many of which are currently used in Europe and Australia, are responsible for reducing the regional diversity of invertebrates in streams and rivers by up to 42 percent, researchers report in the Proceedings of the National Academy...

 

→ Pesticides reduce regional biodiversity of stream invertebrates". PNAS, Early Edition. 17 June 2013, DOI: 10.1073/pnas.1305618110

http://www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.1305618110

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Pesticides reduce regional biodiversity of stream invertebrates

http://www.pnas.org/content/early/2013/06/12/1305618110

 

 

SUR LE MÊME SUJET :

 

→ Les pesticides réduisent fortement la biodiversité aquatique

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/18/les-pesticides-reduisent-fortement-la-biodiversite-aquatique_3431797_3244.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Aube : Les moustiques envahissent le département

Aube : Les moustiques envahissent le département | EntomoNews | Scoop.it
Les moustiques colonisent le département. Les traitements chimiques contre les adultes étant inefficaces, reste la prévention ou, à défaut, les traitements après piqûre

 

Les inondations survenues il y a un mois dans l'Aube ont une conséquence fâcheuse. Une de plus… Dans les zones, sèches d'ordinaire et inondées cette année, les larves issues des œufs pondues par des femelles il y a quelques semaines, voire plusieurs années, sont en train de se transformer en moustiques adultes, lesquels sont en train d'envahir les jardins situés aux abords des cours d'eau ou situés en pleine ville, causant, au passage, de nombreux désagréments : piqûres, démangeaisons, boursouflures… La « bonne » nouvelle de cette propagation, c'est que le Culex pipiens, en France, ne véhicule pas de maladies.

 

[...]

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Épidémie de dengue à Saint-Barthélemy

Épidémie de dengue à Saint-Barthélemy | EntomoNews | Scoop.it
Depuis ces dernières semaines, l'île de Saint-Barthélemy est confrontée à une épidémie de dengue "en phase ascendante", selon le dernier bilan publié mardi par le bureau régional de l'Institut national de veille sanitaire (INVS), avec l'Agence régionale de santé (ARS).

 

Le 11 avril, réuni sous l'autorité du préfet délégué à Saint-Barthélemy et Saint-Martin et de la 1ere vice-présidente de la collectivité, le comité de gestion de lutte contre la dengue avait décidé du passage en alerte épidémie sur l'île, au regard de différents indicateurs : le nombre de cas évocateurs rencontrés par les médecins généralistes, et le nombre de cas biologiquement confirmés de ce virus transmis par les moustiques.

 

[...]

 

La population a donc été appelée à se protéger contre les piqûres de moustiques, avec des répulsifs ou des moustiquaires. Et surtout, à empêcher la formation de gîtes à moustiques. Ou à les détruire, en vidant toute poche d'eau stagnante autour des habitations. Les agents de l'ARS chargés de la lutte anti vectorielle et ceux de la collectivité de Saint-Barthélemy ont également procédé à des pulvérisations d'insecticide, ces derniers jours, dans quatre quartiers de l'île : Saint-Jean, Lorient, Anse des Cayes et Grand Fond.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Surveillance de la dengue - Le point épidémiologique N° 04 / 2013 http://www.cnev.fr/images/pe_dengue_st_barth_230413.pdf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une bouteille d’eau à remplissage automatique

Une bouteille d’eau à remplissage automatique | EntomoNews | Scoop.it

La science a toujours puisé son inspiration dans la nature : prenez l’art du vol par exemple. Eh bien, Onymacris unguicularis, une espèce de coléoptère vivant dans les dunes du désert de Namibie et connue pour sa capacité à obtenir de l’eau à partir de l’humidité du brouillard qui se condense sur son corps, s’est avéré être une source d’inspiration pour Deckard Sorensen, le co-fondateur de NBD Nano.

 

Onymacris unguicularis peut en effet vivre dans une zone qui ne reçoit que 13 mm de pluie par an, et il survit en collectant l’humidité du brouillard, apporté par la brise du matin de la mer vers le désert.

 

Les coléoptères se positionnent sur les crêtes des dunes, lèvent l’abdomen dans le sens du vent et baisse la tête vers le bas. Dans cette position, ils attendent que le brouillard se condense sur les rebords et à travers la rainure centrale via la bouche. L’humidité ainsi obtenue peut représenter jusqu’à 40 % du poids corporel.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Fog-basking behaviour and water collection efficiency in Namib Desert Darkling beetles

http://www.frontiersinzoology.com/content/7/1/23/


more...
No comment yet.