EntomoNews
213.9K views | +67 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’étude de fossiles de coléoptères révèle l’aspect du paysage lors de la dernière période interglaciaire

L’étude de fossiles de coléoptères révèle l’aspect du paysage lors de la dernière période interglaciaire | EntomoNews | Scoop.it

Par Joël Ignasse. « Les grands mammifères ont sculpté l’écosystème préhistorique » 


« En étudiant des fossiles d’insectes coprophages, c'est-à-dire se nourrissant d’excréments, comme des bousiers et de xylophages (dont le régime alimentaire est composé de bois) des paléontologues danois ont pu reconstituer le paysage des écosystèmes tempérés de la dernière période interglaciaire, il y a entre 132.000 et 110.000 ans. »


« Leur étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences indique que les écosystèmes tempérés étaient composés non seulement de forêts denses (c’est l’hypothèse généralement admise) mais aussi de vastes prairies. »


more...
Christian Allié's curator insight, March 7, 2014 10:57 AM

.........""""""""""""""........

 

......... 

"Les grands animaux font partie intégrante de la nature des temps préhistoriques. La distribution des coléoptères dans les sites de fossiles nous dit que la proportion et le nombre de grands animaux sauvages ont diminué après l'apparition de l'homme moderne. À la suite de cette apparition, la campagne s’est d’abord développée en forêts denses qui ont ensuite été effacées lorsque l'homme a commencé à utiliser la terre pour l'agriculture" résume Jens-Christian Svenning, qui a dirigé les analyses.

Des grands animaux en Europe ?

Outre l’intérêt de ces travaux qui améliorent la compréhension de la préhistoire, les auteurs expliquent qu’ils peuvent être utilisés par les spécialistes de l’ingénierie écologique qui tentent de restaurer les écosystèmes abîmés avec des techniques durables.

"Un moyen important de créer des écosystèmes avec un haut niveau de biodiversité est de faire de la place pour les grands herbivores dans le paysage européen. Et éventuellement de réintroduire des animaux comme les bovins sauvages, les bisons et même des éléphants !" conclut Rasmus Ejrnæs, auteur principal de la publication. Si l’expérience est tentée un jour cela risque de créer du désordre…

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insectes utilisent les étoiles pour s'orienter : on a trouvé des bousiers qui suivaient la Voie Lactée !

Des insectes utilisent les étoiles pour s'orienter : on a trouvé des bousiers qui suivaient la Voie Lactée ! | EntomoNews | Scoop.it

ScienceDaily. « Dung beetles follow the milky way: Insects found to use stars for orientation »


« An insect with a tiny brain and minimal computing power has become the first animal proven to use the Milky Way for orientation. Scientists from South Africa and Sweden have published findings showing the link between dung beetles and the spray of stars which comprises our galaxy. »


[L'étude] Dung Beetles Use the Milky Way for Orientation: Current Biology


___________________________________________________________________

Articles en français :

→ Des scarabées s'orientent grâce à la Voie lactée

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/01/24/002-bousiers-voie-lactee.shtml

 

→ Le scarabée bousier marche droit grâce à la Voie Lactée

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2013/01/24/le-scarabee-bousier-marche-droit-grace-a-la-voie-lactee/


Bernadette Cassel's insight:

 

Un insecte au cerveau minuscule s'avère être le premier animal connu à se servir de la Voie Lactée  pour s'orienter. Des scientifiques d'Afrique du Sud et de Suède ont publié des résultats qui établissent un lien entre des bousiers et les étoiles de notre galaxie.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi certains bousiers sont-ils les seuls insectes qui galopent ?

Pourquoi certains bousiers sont-ils les seuls insectes qui galopent ? | EntomoNews | Scoop.it


Un genre de bousier sud-africain a opté pour une démarche qui semble assez inefficace.
La plupart des insectes pratiquent la marche tripode, en gardant au moins trois pieds sur le sol tandis que les autres se déplacent. Ce type de marche est la plus courante dans le règne animal, sauf que trois espèces de bousier ont décidé de ne pas pratiquer la jambe alternante, en développant le seul galop connu dans le monde des insectes. Au lieu de déplacer les pattes de chaque côté séparément, le Pachysoma endroedyi, le P. Hippocrate et le P. glentoni déplacent chaque paire de pattes en phase, comme un lapin bondissant ou un cheval en course.


[...]


L’étude (Université de Lund, Suède – Université du Witwatersrand et Université de Pretoria, Afrique du Sud) publiée sur Current Biology : A new galloping gait in an insect.


more...
No comment yet.