EntomoNews
176.7K views | +165 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insectes plutôt que des OGM pour nourrir les animaux ?

Des insectes plutôt que des OGM pour nourrir les animaux ? | EntomoNews | Scoop.it

Par Jean-Jacques Valette. We Demain, 16.02.2015. « L'Agence nationale de la recherche envisage de nourrir les élevages de poulets ou de poissons avec des farines d'insectes. Une alternative écologique au soja transgénique importé du Brésil, d'Argentine ou des États-Unis. »


« Avec 4,6 millions de tonnes par an, la France est aujourd’hui le plus gros importateur de soja en Europe. Cette céréale est essentielle pour fournir des protéines au bétail, notamment depuis l’interdiction de l'usage des farines animales. La France, qui ne produit que 3 % de sa consommation de soja, doit donc recourir au soja brésilien, majoritairement issu des OGM et dont la culture menace la forêt amazonienne. »
 
« En quête d'une alternative plus écologique, l’Agence nationale de la recherche (ANR) s’est tournée vers les… insectes. Ces petits invertébrés sont en effet bourrés de protéines et de lipides de qualité. Sobres et efficients, ils ne consomment qu'une protéine végétale pour produire une protéine animale, là où le soja nécessite d'importantes surfaces de terre et quantités d'eau. » 


[...]     


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Chez la drosophile, la canneberge prolonge l'espérance de vie

Chez la drosophile, la canneberge prolonge l'espérance de vie | EntomoNews | Scoop.it


Agence QMI. Canoe - Infos. « Une nouvelle étude américaine, qui doit être publiée dans l'édition de février 2014 de la revue «Experimental Gerontology», a permis de découvrir que les propriétés antioxydantes des canneberges pourraient contribuer à prolonger votre vie. »


« La recherche menée sur des mouches des fruits par une équipe de scientifiques à l'Institut national sur le vieillissement à Baltimore a permis de constater que les insectes qui ont été nourris de sucre avec un supplément de 2% d'extrait de canneberge vivaient plus longtemps que ceux à qui l'on a donné que du sucre. »


___________________________________________________________________


Lifespan extension by cranberry supplementation partially requires SOD2 and is life stage independent


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Valorisation de la chenille comestible Bunaeopsis aurantiaca dans la gestion communautaire des forêts du Sud-Kivu (République Démocratique du Congo)

Valorisation de la chenille comestible Bunaeopsis aurantiaca dans la gestion communautaire des forêts du Sud-Kivu (République Démocratique du Congo) | EntomoNews | Scoop.it
Qualités nutritives des chenilles

La consommation des insectes est une pratique ancienne. Bodenheimer (1951) a décrit le rôle important joué par les insectes dans la nutrition humaine en Afrique. Quelle peut être la valeur nutritionnelle des insectes? Des analyses portant sur quelques insectes comestibles montrent que, d’une façon générale, leur valeur nutritionnelle est comparable à celle des aliments courants. Leur composition chimique met en évidence leur richesse en protéines et lipides. Celle-ci atteint des proportions 2 à 3 fois supérieures à celle de la viande ou du poisson.

Leur taux de vitamines sont très appréciables, particulièrement en Niacine (acide nicotinique: Vit PP et de riboflavine Vit B2), vitamines B1 et B6 et sels minéraux (de Foliart, 1991). Ces taux sont parfois nettement supérieurs à ceux trouvés dans d’autres aliments de consommation courante. Les protéines des insectes sont particulièrement riches en lysine et thrionine (de Foliart, 1992).

Les insectes sont aussi riches en matières grasses. Ce sont donc des aliments très énergétiques: 100 g de certaines espèces de Saturnidae (de poids sec) apportent 397 à 543 kcal (Malaisse et Parent, 1980). Selon les espèces d’insectes, l’apport calorique est supérieur de 3 à 7 fois à celui du poisson.

La digestibilité des insectes est très élevée en raison de leur faible teneur en glucides ainsi que de l’équilibre entre le taux d’acides aminés essentiels et des lipides (Ramas-Elorduy, 1996).

 

http://www.fao.org/docrep/007/j3463f/j3463f07.htm


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, December 17, 2013 4:20 AM

.........""........

.... 

Introduction

1La province du Sud-Kivu présente naturellement de larges réserves forestières dont Ulindi, Mushwere, Kadubu et Kamano dans le territoire de Walungu, Lolemba et l’île Kifumbwe à Fizi, Mokanga, Kasombe, Mikelo et Itula à Shabunda, Kamonye, Kahuihuira et la vallée de la Ruzizi à Uvira ainsi que Mushwere à Kabare. Avec les crises politiques et les conflits armés qui se sont inféodés dans les espaces forestiers du Kivu depuis 1994, l’on assiste à une déforestation non sélective dans ces réserves forestières. La dynamique d’évolution de ces écosystèmes est aussi influencée par une exploitation artisanale de bois d’œuvre, la carbonisation et l’agriculture itinérante sur brûlis (GIZ/PBF, 2012). Plus l’on s’approche de la ville de Bukavu, plus la carbonisation et la coupe de bois pour la construction ou la cuisson de briques augmentent leur incidence sur la déforestation..........

.... 

MéthodologieMilieu de récolte des insectes étudiés

9Les insectes ayant fait l’objet de cette étude ont été récoltés dans la partie forestière du territoire de Mwenga non loin du chef-lieu (Fig. 1). Le territoire de Mwenga (zone de collecte) est caractérisé par un climat équatorial submontagnard et les précipitations y atteignent 2000mm voire 3000 mm.an-1 et sont bien reparties sur toute l’année mais avec un minimum relatif en juin et en juillet (Doumenge et al., 1997). Les températures moyennes sont comprises entre 17,5⁰C (à la station de Mwana) et 22,2⁰C (à la station de Kamituga) (Prigogine, 1978). Les monts Itombwe constituent l’un des sites critiques les plus importants pour la conservation de la diversité biologique de la République Démocratique du Congo et couvre l’une de régions les plus riches en espèces floristiques du pays et peut-être d’Afrique (Doumenge, 1990). ................

 

[ ..... ]

Conclusion

............ ......

........ L’intérêt de cette ressource exige également que des efforts de reboisement/reforestation ciblé utilisant les arbres à chenille et doivent être promus afin de pouvoir contribuer à la diversification des produits forestiers, sources de revenus pour les populations riveraines, ce qui permet en même temps de maintenir les équilibres écosystémiques forestiers. De surcroît, cet arbre à chenille est aussi apprécié pour ses fruits consommés par les humains et les animaux sauvages. Il serait également utile d’investiguer sur la possibilité de domestication de ces chenilles dans des plantations de tierces personnes (Balinga et al., 2004). Ces arbres peuvent donc être classés comme essences à protéger et dont l’abattage en forêt doit requérir d’une autorisation spéciale par les autorités compétentes à l’issue du constat de leur vieillesse avérée.

 

CF: Afrique de l'Ouest

Burkina Faso
Le ver de karité, caviar des savanes

(SYFIA) Dans l'Ouest du Burkina Faso, les karités ne donnent pas que des noix. Dans les premières semaines de l'hivernage, les femmes vont secouer leurs branches pour recueillir des milliers de larves dont raffolent les gourmets et qui se vendent à prix d'or............

http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=1796

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En vidéo : Le jet-lag des fruits et légumes

En vidéo : Le jet-lag des fruits et légumes | EntomoNews | Scoop.it
D’après les travaux de chercheurs de la Rice University, au Texas, l’obscurité qui règne dans nos réfrigérateurs ne serait pas bénéfique pour la conservation des propriétés nutritionnelles des légumes.


Grâce à un éclairage contrôlé, Danielle Goodspeed et ses collaborateurs ont découvert qu’il est possible de manipuler le rythme circadien du chou même après sa récolte – une prouesse déjà réalisée chez Arabidopsis thaliana en 2012 – afin de le préserver de ravageurs tels que la fausse-arpenteuse du chou (Trichoplusia ni). Quand le cycle jour/nuit est bien respecté, le chou est moins attaqué par la chenille.


[...]


Postharvest Circadian Entrainment Enhances Crop Pest Resistance and Phytochemical Cycling 


[Trichoplusia ni, Lepidoptera, Noctuidae]


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

Horloge biologique : Votre salade aussi sait quelle heure il est


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mangez moins riche, disent les fourmis

Mangez moins riche, disent les fourmis | EntomoNews | Scoop.it
Audrey Dussutour est myrmécologue, autrement dit spécialiste des fourmis au Centre de recherche sur la cognition animale de Toulouse (CRCA- UPS/CNRS), un labo très en pointe où la fourmi exerce une vraie fascination.

 

[...]

 

J’étudie en ce moment la nutrition chez les fourmis et, en particulier, les effets toxiques des régimes hyperprotéinés sur leur espérance de vie. J’ai nourri les colonies avec des régimes alimentaires très riches et me suis aperçue que leur durée de vie était diminuée de 10 à 20 fois. Un constat qui est très important pour l’Homme à une époque où ces régimes sont très à la mode. Nous avons fait un lien avec la mortalité des abeilles. On a remarqué que leur disparition coïncidait avec l’utilisation massive de suppléments protéinés par les apiculteurs pour compenser le manque de pollen dans l’environnement.

 

Les instituts de veille ont-ils été sensibilisés, alertés par vos travaux ?

 

Pas du tout. Notre article sorti en 2012 a eu beaucoup de difficulté à être publié. Les résultats de nos travaux en ont visiblement gêné quelques-uns qui refusaient toute forme d’amalgame entre l’homme et les fourmis. En fait, si les pollens artificiels sont de plus en plus utilisés, c’est parce qu’ils sont aussi sources de gros revenus.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Ant workers die young and colonies collapse when fed a high-protein diet

http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/early/2012/02/15/rspb.2012.0051.full

 

→ Dr Audrey Dussutour
http://dussutou.free.fr/index.html

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Sustain Our Earth
Scoop.it!

Les insectes comme source de protéines, nous dit l'ONU, mais... [en anglais]

Les insectes comme source de protéines, nous dit l'ONU, mais... [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it

 

There has been a lot of press, both positive and negative, about a recent United Nations report in which scientists recommended that we start eating insects to fight world hunger.

 

But the other U.N. recommendation—that farmers should consider feeding insects to poultry and aquacultured fish—did not garner nearly as much attention, despite seeming more feasible.

 

After all, when given the opportunity, fish and chickens readily eat insects. And there is no shortage of literature on their high nutritional value and ease of breeding.

 

But if feeding insects to animals presents so many advantages, why aren’t we doing it already?

 

[...]

 


Via SustainOurEarth
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Combattre la faim dans le monde par les insectes

Combattre la faim dans le monde par les insectes | EntomoNews | Scoop.it
Les insectes pourraient devenir les nouveaux soldats de la lutte contre la faim, suggère un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) publié lundi à Rome.

 

[...]

 

En plus d'être nutritive, la culture d'insectes constitue une alternative écologique à la production industrielle de viande, responsable de 18 % des émissions globales des gaz à effet de serre. Deux kilos de nourriture sont nécessaires pour produire un kilo d'insectes, comparativement à la viande bovine, qui en nécessite quatre fois plus.

 

Plutôt que de les déguster eux-mêmes, certains éleveurs à travers le monde utilisent les insectes pour nourrir poissons et volailles. Une solution écologique, puisque la culture d'insectes peut se faire à partir de déchets organiques, les restes de table et le lisier compris. De plus, leur élevage nécessite peu d'eau et produit de très faibles émissions de gaz à effet de serre.

 

[...]

 

D'ici 2030, il y aura plus de 9 milliards de bouches à nourrir, rappelle la FAO, en plus des milliards d'animaux élevés chaque année.

 

Signe que les insectes gagnent en popularité, l'Union européenne avait investi près de 4 milliards de dollars en 2011 dans la recherche et la promotion des insectes dans l'alimentation.

 

Le potentiel forestier est l'objet de la Conférence internationale sur les forêts au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition, qui se tient à Rome du 13 au 15 mai.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

FICHE D'INFORMATION SUR LES INSECTES COMESTIBLES - FAO

 

→ La contribution des insectes à la sécurité alimentaire, aux moyens
de subsistance et à l'environnement

http://www.fao.org/docrep/018/i3264f/i3264f00.pdf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Afrique du Sud : un élevage industriel de mouches primé par l'ONU

Afrique du Sud : un élevage industriel de mouches primé par l'ONU | EntomoNews | Scoop.it

 

Une entreprise sud-africaine produisant des larves de mouches destinées à l'alimentation animale en recyclant du sang, des viscères, du fumier ou des déchets alimentaires a reçu mardi un prix de l'innovation en Afrique parrainé par l'ONU.

 

"Nous avons créé la première opération d'élevage industriel de mouches", a raconté mercredi Jason Drew, un membre de l'équipe de AgriProtein Technologies, une entreprise qui a développé le concept.

 

L'entreprise élève entre 7 et 8 millions de mouches femelles dans son établissement de Stellenbosch (sud-ouest).

 

Bien nourries, ces mouches pondent des oeufs qui sont déposés parmi les déchets, où ils éclosent. Les larves sont ensuite récoltées, séchées et broyées jusqu'à obtenir la consistance de cornflakes, et livrées à un fabricant d'aliments pour animaux.

 

"En 72 heures, un kilo d'oeufs se transforme en environ 380 kilos de larves", a relevé M. Drew.

 

Les larves séchées ont la même composition que la farine de poisson, couramment utilisée dans les aliments pour animaux.

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Innovation Prize for Africa 2013 announces winners

http://vc4africa.biz/blog/2013/05/08/innovation-prize-for-africa-2013-announces-winners/

 

 

VIDÉOS [en anglais]

 

→  Innovation Prize for Africa

http://africaninnovationnews.com/videos/

 

(via Twitter)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les bienfaits présumés du thé d'excréments d'insectes

Les bienfaits présumés du thé d'excréments d'insectes | EntomoNews | Scoop.it

 

Communément appelé «thé d'insectes» en Chine, les infusions d'excréments d'insectes ont bonne réputation dans le pays depuis plus de quatre siècles. La bible de la médecine traditionnelle chinoise, le Ben Cao Gang Mu (Abrégé de matière médicale), écrit au 16e siècle, les considère par exemple comme un traitement efficace contre l'otite. Si cette croyance n'a jamais été vérifiée scientifiquement, plusieurs équipes chinoises ont commencé depuis une dizaine d'années à appliquer des méthodes d'analyse moderne à l'étude de cette boisson étrange.

 

Dans une récente méta-analyse publiée dans Food Research International, six chercheurs chinois résument l'état des connaissances sur le sujet. Ils mettent notamment en avant ses propriétés anti-oxydantes ainsi que ses bienfaits présumés pour la flore intestinale et contre l'hypertension.

 

Ces propriétés sont voisines de celles du thé traditionnel. Ce n'est pas si étonnant puisque le thé d'insecte se fabrique à partir de larves de mites qui se nourrissent exclusivement de feuilles de thé. Les maisons traditionnelles élèvent ces insectes dans de grands bacs tapissés de feuilles humides. En grandissant, les larves mangent les feuilles. Lorsqu'elles se transforment en mites, elles sont libérées dans l'environnement. Il suffit alors d'enlever les cocons vides pour récupérer les excréments et les faire sécher. Il faut compter environ 10 kg de thé pour produire un kilo de ces petites crottes séchées qui peuvent se conserver pendant des années. .../...

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Insect tea, a wonderful work in the Chinese tea culture

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0963996913000240

 

 

SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

→ Thé - Kouadeneuf  http://sco.lt/5uJNrN

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une première ferme d'élevage d'insectes en France

Une première ferme d'élevage d'insectes en France | EntomoNews | Scoop.it

Installé depuis 2011 à Toulouse, Micronutris est la première ferme d'élevage d'insectes agréée par les services vétérinaires en France. « Après deux années de recherche et 200.000 euros investis, nous avons mis en place des process de production et de traçabilité conformes aux réglementations agroalimentaires pour anticiper le développement du marché », explique son fondateur, Cédric Auriol, qui a associé dans son aventure entrepreneuriale un ingénieur agronome et un entomologiste. Son usine « produit » des grillons, des criquets et des vers de farine déshydratés qui sont vendus en ligne (Mangeons-des-insectes.com).

Bernadette Cassel's insight:

 

Le site de l'entreprise, et trois vidéos :

http://www.micronutris.com/

 

more...
Bourdoncle's curator insight, January 8, 2013 10:09 PM

 

Le site de l'entreprise, et trois vidéos :

http://www.micronutris.com/

 

Bernadette Cassel's comment, February 1, 2013 4:04 AM
ToulÉco, 31/01/2013 : Les insectes de Micronutris, coup de coeur du concours Inn'Ovations http://www.scoop.it/t/entomonews/p/3995795073/les-insectes-de-micronutris-coup-de-coeur-du-concours-inn-ovations
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment la reine des abeilles décide du futur rôle de ses sujets

Comment la reine des abeilles décide du futur rôle de ses sujets | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs suisses suggèrent que chez les abeilles de l’espèce Halictus scabiosae, la reine crée des couvées, soit de travailleuses, soit de reproductrices, en jouant sur les rations alimentaires qu’elle leur attribue.

------------------------

Sur le journal en ligne de l'Université de Lausanne :

→ Entre reine et ouvrière : un destin sous influence « Reproductrice ou ouvrière: la reine est capable d'influencer le sort de ses filles en jouant sur leur régime alimentaire, selon une étude réalisée sur une abeille sauvage par Michel Chapuisat et Nayuta Brand du Département d'écologie et évolution (DEE) de l'UNIL. Les résultats sont publiés dans l'édition du 10 décembre 2012 de Frontiers in Zoology. »
http://www.unil.ch/actu?showActu=1354786547552.xml
Bernadette Cassel's insight:

→ Born to be bee, fed to be worker? The caste system of a primitively eusocial insect http://www.frontiersinzoology.com/content/9/1/35/abstract

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Manger des insectes, pas sans risque ?

Manger des insectes, pas sans risque ? | EntomoNews | Scoop.it
Par Pierre Feillet, Membre de l'Académie des technologies. Le Monde. « Avec l'accroissement de la population mondiale, les insectes pourraient bientôt envahir nos assiettes... C'est sans doute le schéma que s'imagine bon nombre d'entre nous. D'après Pierre Feillet, les partisans de cette théorie risquent d'être déçus ! Et vous, qu'en pensez-vous ? »

Via Christian Allié
Bernadette Cassel's insight:
 
 
 « Christian Allié's insight:

.......""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

.....   Chez les populations les plus pauvres des pays chauds, celles vivant en forêts, les insectes sont consommés à l'état adulte ou plus souvent larvaire (notamment des chenilles de papillons), bouillis, grillés, frits ou en farine pour compléter la diète quotidienne ou comme produit de substitution durant les pénuries alimentaires. Chez les populations urbaines et plus aisées de ces pays, ils sont consommés occasionnellement pour « se faire plaisir ». En Europe, les cibles visées sont des « bobos » fortunés : une société française vend en sachet 160 vers de farines (ou 50 grillons) natures et déshydratés, à croquer à l'apéritif, au prix de 12 euros ! 

Protéines : la chenille fraîche derrière le poulet !

L'une des raisons avancée par leurs promoteurs pour consommer plus d'insectes est leur valeur nutritionnelle exceptionnelle, notamment leur teneur élevée en protéines de bonne qualité. En réalité, si on y regarde de plus près, on observe que pour une même quantité de produits consommés, une chenille fraîche apporte à l'organisme une quantité de protéines certes supérieure à celle du lait, mais comparable à celle des oeufs et inférieure à celle du poulet, du boeuf ou du poisson.


Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! »

more...
Christian Allié's curator insight, March 7, 2014 3:39 AM

.......""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

.....   Chez les populations les plus pauvres des pays chauds, celles vivant en forêts, les insectes sont consommés à l'état adulte ou plus souvent larvaire (notamment des chenilles de papillons), bouillis, grillés, frits ou en farine pour compléter la diète quotidienne ou comme produit de substitution durant les pénuries alimentaires. Chez les populations urbaines et plus aisées de ces pays, ils sont consommés occasionnellement pour « se faire plaisir ». En Europe, les cibles visées sont des « bobos » fortunés : une société française vend en sachet 160 vers de farines (ou 50 grillons) natures et déshydratés, à croquer à l'apéritif, au prix de 12 euros ! 

Protéines : la chenille fraîche derrière le poulet !

L'une des raisons avancée par leurs promoteurs pour consommer plus d'insectes est leur valeur nutritionnelle exceptionnelle, notamment leur teneur élevée en protéines de bonne qualité. En réalité, si on y regarde de plus près, on observe que pour une même quantité de produits consommés, une chenille fraîche apporte à l'organisme une quantité de protéines certes supérieure à celle du lait, mais comparable à celle des oeufs et inférieure à celle du poulet, du boeuf ou du poisson.


Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.....................

Daniel Denninger's curator insight, March 8, 2014 5:21 AM

"Entre une cinquantaine de grosses chenilles bien fraiches ou une tranche de gigot d'agneau, à chacun de choisir pour « ingurgiter » une même quantité de protéines de bonne qualité ! "

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La Belgique autorise la consommation de dix insectes

La Belgique autorise la consommation de dix insectes | EntomoNews | Scoop.it

Par Audrey Garric. Le Monde. « Si ces nouveaux aliments se retrouvent de plus en plus dans les assiettes européennes, ils ne sont néanmoins pas officiellement autorisés dans l'Union. »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Why Disappearing Bees Mean You’ll Pay More for Almonds / Pourquoi vous pourriez payer vos amandes plus cher

Why Disappearing Bees Mean You’ll Pay More for Almonds / Pourquoi vous pourriez payer vos amandes plus cher | EntomoNews | Scoop.it
Why colony collapse, Chinese consumer habits, weather patterns in the Midwest, economic sanctions against Iran and even nicotine will mean you'll pay more for that bag of California almonds.
Bernadette Cassel's insight:


Les pesticides de la famille des néonicotinoïdes (chimiquement similaires à la nicotine dans le tabac) sont soupçonnés d'être une cause majeure de mortalité dans les populations d'abeilles. C'est pour cette raison qu'ils ont été interdits dans l'Union européenne, mais ils sont toujours utilisés en Californie, où 80 % des amandes du monde sont cultivées.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Halloween : les enfants peuvent se gaver, mais pas les adultes

Halloween : les enfants peuvent se gaver, mais pas les adultes | EntomoNews | Scoop.it
Les scientifiques comprennent maintenant pourquoi les enfants peuvent se gaver de bonbons le soir de l'Halloween, tandis que les adultes doivent s'arrêter après quelques friandises.


Des chercheurs de l'Institut Buck, un organisme américain voué à l'étude du vieillissement, ont découvert que l'organisme de jeunes mouches à vinaigre, connues sous le nom scientifique de drosophiles, leur permet de s'adapter facilement à un changement soudain de leur alimentation, mais que ce mécanisme commence à se détraquer au fur et à mesure qu'elles vieillissent.


Leur étude met en cause le gène FoxO, qui est présent partout dans l'organisme (autant des humains que des mouches), mais surtout dans les muscles, le foie et le pancréas. Ce gène peut aussi réguler la réponse du métabolisme à l'insuline.


Ce gène peut s'activer ou se désactiver très aisément chez les jeunes animaux, ce qui permet une transition aisée d'une alimentation à une autre. Les chercheurs ont expliqué qu'il s'agit d'une adaptation évolutive qui favorisait la survie des jeunes individus.


En revanche, en vieillissant, le gène FoxO cesse de réagir à l'insuline et demeure constamment activé, ce qui peut entraîner une inflammation chronique de l'intestin - d'où le malaise ressenti par les adultes qui pigent trop allègrement dans la récolte de leurs enfants.


Les conclusions de l'étude sont publiées dans le journal scientifique Cell Reports.


[l'étude] Misregulation of an Adaptive Metabolic Response Contributes to the Age-Related Disruption of Lipid Homeostasis in Drosophila: Cell Reports, 26.09.2013 http://www.cell.com/cell-reports/abstract/S2211-1247%2813%2900428-2

                             

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes bientôt au menu des animaux d'élevage

Les insectes bientôt au menu des animaux d'élevage | EntomoNews | Scoop.it
par Axelle du Crest et Valerie Parent
PARIS (Reuters) - Les insectes sont une alternative crédible pour l'alimentation animale en Europe au moment où la course au...

 

[...]

 

Leur consommation par les humains, qui n'a pas encore été autorisée par les institutions européennes, restera encore un temps loin des assiettes, même si elle est tolérée dans quelques restaurants d'avant-garde et si certains producteurs français se sont lancés dans leur production.

 

Les insectes pourraient se substituer dans l'alimentation animale notamment aux tourteaux de soja dont les prix fluctuent au gré des accidents climatiques et des évolutions monétaires.

 

Ils pourraient permettre de réduire la dépendance de l'UE, qui importe environ 70% des matières riches en protéines consommées par l'alimentation animale.

 

[...]

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des moustiquaires pour les poulaillers

Des moustiquaires pour les poulaillers | EntomoNews | Scoop.it

 

Une récente étude danoise a démontré une importante réduction de l’incidence de Campylobacter dans les élevages de poulets lorsque des moustiquaires étaient installées dans les poulaillers.

 

La prévalence de la bactérie est passée de 41,4% avant la pose des moustiquaires, entre 2003 et 2005, à 10,3% après la pose, de 2006 à 2009. Les résultats ont été publiés dans le journal Emerging Infectious Diseases.

 

L’étude suggère que les mouches jouent un rôle important dans la transmission du Campylobacter chez les poulets à griller. Les moustiquaires seraient donc un moyen de réduire la prévalence de cette bactérie.

 

[...]

 

Source : The Poultry Site

 

(via Agriculture Nouvelle http://www.scoop.it/t/intrants-pratiques-agricoles)

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Foodborne Disease Prevention and Broiler Chickens with Reduced Campylobacter Infection

http://wwwnc.cdc.gov/eid/article/19/3/11-1593_article.htm

 

(Image http://www.nature.com/nrmicro/journal/v5/n9/fig_tab/nrmicro1718_F1.html)

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Madagascar en proie à une invasion ravageuse de criquets

Madagascar en proie à une invasion ravageuse de criquets | EntomoNews | Scoop.it
MADAGASCAR - Le sud-ouest de la Grande île est ravagé depuis plusieurs semaines par une invasion de criquets. Toutes les cultures de cette partie de Madagascar sont atteintes...

 

Une récente mission de comptage des criquets est parvenue au résultat vertigineux de 500 milliards ! Ce sont donc de véritables nuées de ces insectes volants qui s’abattent sur le sud-ouest de Madagascar. Le temps de se poser et les cultures disparaissent en quelques heures englouties par des mandibules voraces.

 

[...]

Bernadette Cassel's insight:

 

LIEN DE LA PREMIÈRE VIDÉO :

 

→ Madagascar battles worst locust plague in 60 years

http://youtu.be/MTOgUjMcQWk

 

 

LA MÊME VIDÉO EN FRANÇAIS :

 

→ Les criquets ravagent Madagascar mettant les paysans à genoux

http://www.youtube.com/watch?v=woLeZbs86bc

 

(Mis à jour le 13 mai 2013)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des milliards d'insectes modifiés génétiquement vont être disséminés dans les fruits et légumes

Des milliards d'insectes modifiés génétiquement vont être disséminés dans les fruits et légumes | EntomoNews | Scoop.it
L'organisation GeneWatch Royaume-Uni rejette le nouveau projet de règlement européen pour l'autorisation d'insectes, de poissons, d'animaux de fermes et domestiques génétiquement modifiés. La firme...
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes de Micronutris, coup de coeur du concours Inn'Ovations

Les insectes de Micronutris, coup de coeur du concours Inn'Ovations | EntomoNews | Scoop.it

La jeune entreprise Micronutris s’est lancée dans l’élevage industriel biologique d’insectes comestibles. En attendant de convaincre les Français par l’entomophagie, le projet a séduit le jury du 32e concours de l’Inn’Ovation qui lui a décerné, hier soir, son coup de coeur.

Bernadette Cassel's insight:

 

Dans EntomoNews :

 

→ Une première ferme d'élevage d'insectes en France

http://www.scoop.it/t/entomonews/p/3994736982/une-premiere-ferme-d-elevage-d-insectes-en-france

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insectes dans la farine

Des insectes dans la farine | EntomoNews | Scoop.it

 Par Hervé Guénot - Le Journal du Dimanche. « Boulevard Raspail, une jeune start-up récemment primée a testé l’élevage de scarabées et de mouches pour fabriquer de la farine destinée, dans un premier temps, aux animaux. »

 

 « Jeune pousse hébergée boulevard Raspail dans l’incubateur Agoranov (6e), Ynsect vient de remporter le Grand Prix de l’innovation de la Ville de Paris. Créée l’an dernier, spécialisée dans les biotechnologies, elle participe à la nouvelle révolution agroalimentaire durable en cultivant un secteur a priori insolite : les insectes. [...] »


« Au départ, les larves de deux insectes communs : un scarabée (Tenebrio molitor) et une mouche (Hermetia illucens). Rentables, ils produisent de cinq à dix générations par an. Pour en faire la culture, Ynsect a mis au point un concept : l’"entoraffinerie". "C’est une sorte de ferme de production où on élève les insectes, on les abat, on les transforme en farine de protéines",précise Jean-Gabriel Levon. En attendant la phase industrielle, une tonne par an va être produite lors de cette phase pilote. Nombreux sont les avantages des farines d’insecte. Le premier : l’indépendance protéinique de l’Europe, aspect géostratégique essentiel. Autre avantage : acter le développement durable. Moins de farine de poisson, c’est moins de surpêche. Moins de farine de soja, c’est moins de déforestation. La filière permettrait enfin d’éviter le recours massif aux OGM. »


[...]


more...
No comment yet.