EntomoNews
210.4K views | +105 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des entomologistes marocains, algériens et tunisiens s’unissent pour un premier projet scientifique commun

Des entomologistes marocains, algériens et tunisiens s’unissent pour un premier projet scientifique commun | EntomoNews | Scoop.it

Par Larbi Amine. Lemag.ma, 14.02.2015


« Alger. Des entomologistes et experts des Instituts Pasteur du Maroc, d’Algérie et de Tunisie ont décidé de créer ensemble une riposte au paludisme, via un projet de recherche maghrébin, dit de ‘haute qualité’.  » 


[...]


« Selon une dépêche de l’agence de presse officielle algérienne APS, ce projet scientifique maghrébin qui unira, une fois n’est pas coutume, les scientifiques des trois pays du Maghreb, vise à développer une stratégie scientifique commune pour éradiquer le paludisme, en étudiant le moustique hématophage "Anophèle femelle" notamment Anopheles sergentii, une espèce vectrice du paludisme dans les zones sahariennes du Maroc, Tunisie et Algérie. »  

                

[...]    


[Image] [Distribution de l'espèce Anopheles sergentii]

Global Distribution (Robinson Projection) of Dominant or Potentially Important Malaria Vectors - CDC - Malaria - About Malaria - Biology - Mosquitoes
http://www.cdc.gov/malaria/about/biology/mosquitoes/map.html



___________________________________________________________________

ET AUSSI :

→ Larval Habitats Characterization and Species Composition of Anopheles Mosquitoes in Tunisia, with Particular Attention to Anopheles maculipennis Complex - Am J Trop Med Hyg
http://www.ajtmh.org/content/early/2015/01/02/ajtmh.14-0513.abstract

                     

                   

→ Thèse de Médecine, Université de Bamako, 04/01/2012 [p. 4 : Rappel sur les anophèles vecteurs du paludisme, dont An. sergentii]

http://www.keneya.net/fmpos/theses/2012/med/pdf/12M95.pdf


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Orientation of ants: every cue counts / Orientation chez les fourmis du désert

Orientation of ants: every cue counts / Orientation chez les fourmis du désert | EntomoNews | Scoop.it

Institut Max-Planck, 09.03.2012. « Foraging desert ants always find their way back to the nest, even when it is only marked by a magnetic cue, vibration, or carbon dioxide. »   


« Desert ants have adapted to a life in a barren environment which only provides very few landmarks for orientation. Apart from visual cues and odours the ants use the polarized sunlight as a compass and count their steps in order to return safely to their home after searching for food. In experiments with ants of the genus Cataglyphis in their natural habitats in Tunisia and Turkey, behavioural scientists of the Max Planck Institute for Chemical Ecology in Jena, Germany, have now discovered that ants can also use magnetic and vibrational landmarks in order to find their way back to their nest a small hole in the desert ground. In addition, carbon dioxide produced by their nestmates’ breathing also helps homing ants to pinpoint their nest entrance. Hence, the ants’ navigational skills prove enormously adaptable to their inhospitable environment. »

 

___________________________________________________________________


Traduction


Les fourmis du désert se sont adaptées à une vie dans un environnement inhospitalier qui ne prévoit que très peu de points de repère pour l'orientation. En dehors de repères visuels et olfactifs, les fourmis utilisent la lumière du soleil polarisée comme boussole et comptent leurs pas afin de revenir en toute sécurité à leur nid après la recherche de nourriture. Dans les expériences avec les fourmis du genre Cataglyphis dans leur habitat naturel en Tunisie et en Turquie, les spécialistes du comportement de l'Institut Max Planck, en Allemagne, ont maintenant découvert que les fourmis peuvent également utiliser les repères magnétiques et les vibrations pour trouver le chemin du retour à leur nid - un petit trou dans le sol du désert. En outre, le dioxyde de carbone produit par la respiration de leurs congénères à l'intérieur du nid leur permet également d'en repérer l'entrée. 

                                                


ET AUSSI :

• Retrouver son chez-soi - OPIE-Insectes "Des nouvelles des insectes : les Épingles de 2012 - mars 2012" par Alain Fraval
http://www7.inra.fr/opie-insectes/epingle12.htm#soi


« La fourmi Cataglyphis noda (Hym. Formicidé) vit dans le désert ; son nid souterrain s’ouvre par un petit trou, au milieu de nulle part. Pour le retrouver, les ouvrières fourrageuses déploient toute une gamme de moyens. Aux repères odorants et visuels s’ajoutent la perception du plan de polarisation de la lumière et le comptage des pas. Revenir dans son nid est vital pour la fourmi qui risquerait sinon d’être agressée par les ressortissantes d’une autre fourmilière ou tuée par des prédateurs.
Expérimentant en Turquie et en Tunisie, des myrmécologues de l’institut Max-Plank de Iéna (Allemagne), on découvert que cette fourmi est en plus sensible aux vibrations et au champ magnétique, dont elle mémorise les caractéristiques locales. De plus, elle se sert de la teneur de l’air en gaz carbonique (produit par ses congénères de la fourmilière) pour peu que cette information ne contredise pas les autres données dont elle dispose pour renter dans son nid.
D’après « Orientation of Desert Ants: Every Cue Count ». Communiqué de presse de l’institut Max-Planck, 9 mars 2012.



• Dans les pas des fourmis - Vidéo Dailymotion - France Info, 05.11.2013
http://www.dailymotion.com/video/x16tguv_dans-les-pas-des-fourmis_news

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une punaise cannibale pour protéger les tomates

Une punaise cannibale pour protéger les tomates | EntomoNews | Scoop.it

IRD. « La punaise prédatrice du nom de Macrolophus pygmaeus est utilisée depuis de nombreuses années comme agent de lutte biologique. Elle se révèle très efficace contre les aleurodes, ou « mouches blanches », qui font des ravages sur les cultures de tomates en Méditerranée. Mais, à l'instar de nombreux autres insectes, elle est cannibale, ce qui peut influer sur son appétit pour les aleurodes et donc diminuer son potentiel de prédation. D’après une nouvelle étude de chercheurs de l'IRD et leurs partenaires, ce comportement serait même inscrit dans son ADN, et non dicté par la disponibilité des ressources alimentaires, comme c’est en général le cas. En effet, leur expérience révèle que 60 à 70 % des individus, mâles et femelles confondus, ont invariablement recours au cannibalisme. »


Bernadette Cassel's insight:


IRD : L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le charançon rouge atteint nos palmiers | EcoloMag Tunisie

Le charançon rouge atteint nos palmiers | EcoloMag Tunisie | EntomoNews | Scoop.it
L’histoire du charançon rouge du palmier est relativement récente. Il a été identifié pour la première fois au début des années 80 quand il a attaqué des espèces de palmiers en Inde et dans le continent asiatique en général. Lors des années 90, il a fait des ravages parmi les palmiers dattiers des pays du Golfe avant de sévir en Egypte. Il y a trois ans, il a attaqué quelques pays de l’Europe du Sud, le sud de la France et l’Espagne en particulier. Parti d’Espagne, il est arrivé au Maroc et depuis l’Egypte, il vient d’atteindre la Libye. Ses arbres hôtes ce sont toutes les espèces de palmiers. Son moyen privilégié de voyage à travers les pays et les continents c’est l’exportation et l’importation de plants de palmiers d’ornementation.
more...
No comment yet.