EntomoNews
182.3K views | +131 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Découverte du premier crustacé venimeux !

Découverte du premier crustacé venimeux ! | EntomoNews | Scoop.it
Araignées, scorpions, serpents, insectes… des milliers d’espèces chez les arthropodes sont venimeuses. Les crustacés sont l’exception. Sur plus 70.000 espèces décrites dans la littérature, aucune ne l’est. Du moins c’est ce que l’on croyait, jusqu’à ce que l’on découvre que Speleonectes tulumensis, ce crustacé du Yucatán, déroge à l’exception.


L’arthropode en question, Speleonectes tulumensis, est semble-t-il endémique aux grottes du Yucatán. C’est un rémipède, un groupe décrit pour la première fois en 1981 seulement. Il est carnivore, aveugle, et particulièrement difficile à observer puisqu’il se cache dans les petits labyrinthes rocheux formés par la circulation de l’eau dans les grottes anchialines.


Un peu par chance, les biologistes Björn von Reumont et Ronald Jenner en ont aperçu quelques-uns durant leur première mission. Les crustacés étaient en train de jeter l’exosquelette d’une crevette, qui constituait probablement leur dernier repas. Ces biologistes ont par la suite découvert qu’au niveau de sa tête, le crustacé avait des structures rappelant la forme d’aiguille hypodermique. Ils soupçonnaient qu’elles servaient à injecter du venin dans leur proie et le prouvent aujourd’hui dans la revue Molecular Biology and Evolution.


[...]


The first venomous crustacean revealed by transcriptomics and functional morphology: remipede venom glands express a unique toxin cocktail dominated by enzymes and a neurotoxin http://mbe.oxfordjournals.org/content/early/2013/10/16/molbev.mst199


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Agriculture nouvelle : l'atelier des curieux de l'agriculture.
Scoop.it!

Agriculture : des chauves-souris pour remplacer les pesticides ?

Agriculture : des chauves-souris pour remplacer les pesticides ? | EntomoNews | Scoop.it
Selon une étude publiée dans le journal Frontiers in Ecology and the Environment, et reprise par l'ONU, les chauves-souris peuvent être plus efficaces et moins coûteuses que les pesticides traditionnels.

 

[...]

 

Comment les chauve-souris peuvent-elles remplacer les pesticides?


Durant les mois d'été, la chauve-souris brésilienne migre de son habitat du centre du Mexique jusqu'aux aires de reproduction dans le nord du pays et les zones du sud-ouest des Etats-Unis, où elle se nourrit de papillons et d'autres ravageurs agricoles très destructeurs tels que le ver de l'épi de maïs, le ver de la capsule de coton, le ver d'automne et le ver des bourgeons de tabac.

 

[...]

 

Une seule chauve-souris brésilienne femelle consomme huit grammes d'insectes adultes chaque nuit, ce qui représente à peu près deux tiers de son poids. Jusqu'à 20 papillons de nuit adultes sont ainsi mangés par une seule chauve-souris chaque nuit.

 

[...]

 

Dans la zone étudiée, la région Winter Garden du sud du Texas, les agriculteurs appliquent des pesticides tout au long du mois de juillet, au moment où la densité maximale des larves est atteinte. Bien que les pesticides détruisent près de 100% des oeufs et presque 90% des larves, les ravageurs deviennent de plus en plus résistants aux pesticides chimiques après seulement quelques jours, si bien que près de 80% des oeufs finissent finalement par survivre. En revanche, selon l'étude, une population d'1 million de chauves-souris empêcherait 5 millions de larves d'éclore par nuit.

 


Via Agriculture Nouvelle
more...
Agriculture Nouvelle's curator insight, April 18, 2013 5:02 AM

Et nos petites chauves souris françaises ? On a lu dernièrement qu'elles taient utilisées en viticulture. Mais ailleurs ?

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La coupe du bois menace les monarques au Mexique

La coupe du bois menace les monarques au Mexique | EntomoNews | Scoop.it
Une nouvelle étude sur les zones d’hivernage des papillons monarques, dans le centre du Mexique, soutient que l’exploitation forestière à petite échelle est pire que prévue et pourrait contribuer aux menaces compliquant les caractéristiques uniques de migration de ces insectes.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Drosophila pachea : « Jamais sans mon cactus ! »

Drosophila pachea : « Jamais sans mon cactus ! » | EntomoNews | Scoop.it

 

Des chercheurs de l'Institut Jacques Monod (CNRS/Université Paris Diderot) viennent de comprendre l'origine de la dépendance d'une mouche pour un cactus de la zone désertique du Mexique.

 

Ils ont identifié, chez cet insecte, des mutations sur un même et unique gène normalement responsable de la transformation du cholestérol en un dérivé essentiel à leur survie.

 

Au cours de l'évolution, ces mouches sont donc devenues dépendantes d'un cactus particulier, capable de leur fournir les molécules qu'elles ne sont plus en mesure de fabriquer elles-mêmes. Cette étude a été publiée dans Science.

 

Mutations in the neverland Gene Turned Drosophila pachea into an Obligate Specialist Species


Bernadette Cassel's insight:

 

→ Évolution des drosophiles, Virginie Orgogozo

http://www.normalesup.org/~vorgogoz/f-index.html


more...
No comment yet.