EntomoNews
Follow
Find tag "Liban"
114.8K views | +200 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'ambre libanais, formidable machine à remonter le temps

L'ambre libanais, formidable machine à remonter le temps | EntomoNews | Scoop.it

 

Un colloque international sur l’étude des insectes contenus dans l’ambre a récemment eu lieu à Jbeil, rassemblant des experts scientifiques de quelque 22 pays.

 

[...]


Ce n’est pas un hasard si ce colloque, qui a lieu environ tous les trois ans, s’est déroulé cette année au Liban. Dany Azar nous explique que cela fait longtemps qu’il tente de réunir les experts dans ce pays, et pour cause : c’est l’un des lieux privilégiés des gisements d’ambre au monde. Autant Vincent Perrichot que Michael Engel expliquent pourquoi : l’ambre du Liban est le plus ancien au monde à contenir des insectes, d’où le fait qu’il intéresse au plus haut point des scientifiques du monde entier.


Ce n’est pas seulement l’ancienneté de nos gisements d’ambre, mais l’ère à laquelle ils ont été formés, qui les rend si précieux pour les scientifiques. Un soupçon de fierté dans la voix, Dany Azar explique que ce n’est qu’au Liban que l’on trouve de l’ambre (contenant des insectes) datant du crétacé inférieur, c’est-à-dire d’environ 135 à 125 millions d’années. Pourquoi est-ce si fascinant ? Parce que c’est l’époque à laquelle apparaissent les premières plantes à fleurs (90 % de notre flore actuelle), en d’autres termes où le monde a connu un de ses grands bouleversements environnementaux.


« Si on veut comprendre pourquoi cette évolution a eu lieu, il faut étudier les insectes piégés dans l’ambre de cette époque, explique Dany Azar. Comme on sait, il existe une relation très intime entre les plantes à fleurs et les insectes, qui sont responsables de 90 % de la pollinisation. Il se trouve que l’ambre du Liban est le seul qui date de cette période et qui contienne des insectes, donc le seul à fournir ce genre d’informations. C’est une pure chance. »

 

[...]


L’entomologiste est intarissable sur cette richesse unique dont la nature a doté le Liban. « Dans nos recherches sur l’ambre libanais, nous avons fait des découvertes fascinantes, dont un grand nombre de nouveautés mondiales, affirme-t-il. Ces découvertes sont la clé de voûte pour comprendre l’évolution de plusieurs familles d’insectes de notre époque. À titre d’exemple, les plus anciens papillons du monde sont préservés dans l’ambre du Liban, le plus ancien accouplement d’insectes y a été observé, le plus ancien parasitisme connu au monde (un acarien se nourrissant sur un insecte), le plus ancien lézard, le plus ancien gastéropode (escargot), les plus anciens phlébotomes (genre de petits moustiques qui peuvent transmettre des maladies)... Nous avons trouvé des espèces d’insectes que nous ne soupçonnions pas dater de cette époque, parfois même de nouveaux genres, de nouvelles familles. »

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

SUR ENTOMONEWS :

→ L’ambre libanais à l’honneur http://sco.lt/6PtmqH

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’ambre libanais à l’honneur

L’ambre libanais à l’honneur | EntomoNews | Scoop.it

 

Quelque 55 scientifiques de 22 pays et de divers domaines tiennent actuellement au Liban leur sixième Congrès international sur les insectes fossiles, les arthropodes et l’ambre. Ce congrès, organisé environ tous les trois ans, a lieu à Jbeil depuis le 14 avril et se clôture aujourd’hui à la faculté des sciences de l’Université libanaise (UL) à Fanar, sur le thème de l’ambre libanais. L’évenement est organisé par l’UL, la municipalité de Jbeil et la Société internationale de paléoentomologie (IPS).
Les experts présents au congrès, venus des cinq continents, ont exposé durant ces cinq jours les avancées dans leurs recherches. À savoir que l’on considère l’ambre comme étant un précieux atout pour étudier la faune d’antan et son évolution à travers les âges, étant donné que l’insecte y est parfaitement préservé et observable en trois dimensions, contrairement aux organismes fossilisés. D’où l’explosion de cette discipline ces vingt dernières années.

 

Le congrès, dans sa dernière partie qui se tient aujourd’hui à Fanar, devra mettre l’accent sur la particularité de l’ambre que l’on trouve au Liban et qui est, selon ce que nous ont assuré plusieurs experts, notamment le Pr Dany Azar, entomologiste et paléontologiste, « la plus ancienne au monde dans laquelle des insectes ont été trouvés ». Un réel trésor national méconnu, mis à l’honneur au cours de ce congrès international.

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Talaya batraba gen. et sp. nov. − the first nymph of Protopsyllidiidae (Hemiptera: Sternorrhyncha: Psyllomorpha) from the Lower Cretaceous Lebanese amber

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1755-6724.12027/pdf

 

more...
No comment yet.