EntomoNews
Follow
Find tag "ADN"
124.4K views | +11 today
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le deuxième agent du paludisme originaire d’Afrique

Le deuxième agent du paludisme originaire d’Afrique | EntomoNews | Scoop.it
IRD : L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement.


« Plasmodium vivax, le deuxième agent du paludisme dans le monde, a pour origine l’Afrique, et non l’Asie comme on le supposait. Une étude, que vient de publier Nature Communications , révèle que ce sont les grands singes africains qui ont infecté les hommes, avant que le parasite ne se propage à l’Asie et à l’Amérique latine où il sévit aujourd’hui. P. vivax s’avère très répandu chez nos cousins primates d’Afrique centrale. L’équipe de recherche a en effet découvert son ADN dans de nombreux échantillons fécaux de gorilles et chimpanzés. Le séquençage de cet ADN révèle que les parasites simiens sont très proches de ceux qui infectent les humains. Les grands singes constituent ainsi un réservoir naturel pour les personnes non résistantes à P. vivax en Afrique.  »


[...]


Références

et al. African origin of the malaria parasite Plasmodium vivax , Nature Communications , 2014, 5:3346. doi:10.1038/ncomms4346


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Origine du paludisme à Plasmodium vivax chez l’Homme : l’étude des parasites de grands singes apporte un nouvel éclairage


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une base de données d'ADN de mouches pour résoudre plus rapidement des meurtres

Une base de données d'ADN de mouches pour résoudre plus rapidement des meurtres | EntomoNews | Scoop.it

Muriel Lefevre. Le Vif. « L'ADN des mouches pour résoudre plus rapidement des meurtres »


« Les mouches et leurs œufs sont des indices précieux lorsqu’il s’agit de résoudre des meurtres. Hélas leur analyse prête facilement le flanc à l’erreur. Une base de données belge d’ADN de mouches devrait venir faciliter les enquêtes. »


[...]


« Prendre un échantillon représente beaucoup de travail, mais cela ne sert surtout à rien si on ne peut le comparer à une base donnée. C’est pourquoi Jordaens, avec l’aide de collègues du musée des sciences naturelles et du musée de l’Afrique, a établi un fichier qui reprend l’ADN d’une soixantaine de sortes de mouches qui apparaissent dans nos contrées. Leurs échantillons proviennent de l'Institut National de Criminalistique et de Criminologie qui collecte et recherche les différentes sortes de larves trouvées sur les scènes de crime. Si ce genre de banque de données existe déjà depuis quelque temps aux États-Unis et en Australie, c’est une primeur en Europe. Une avancée qui rendra les enquêteurs moins dépendants des entomologistes médicolégaux, une spécialité qui se fait rare. »


[Source] De Standaard - Insecten geven speurders informatie over tijdstip overlijden - Vliegen-DNA helpt moordzaken sneller oplossen -20/02/2014 | Nikolas Vanhecke

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'ADN de "soupe d'insectes" renseigne sur la biodiversité [en anglais]

L'ADN de "soupe d'insectes" renseigne sur la biodiversité [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
Scientists at the University of East Anglia have shown that sequencing the DNA of crushed up creepy crawlies can accelerate the monitoring and cataloguing of biodiversity around the world.
Bernadette Cassel's insight:

 

via OPIE-Insectes :

 

→ La purée, c’est bon

http://www7.inra.fr/opie-insectes/epingle13.htm#pur

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Punaises de lit: développement d'une résistance aux insecticides ; efficacité des traitements à la chaleur

Punaises de lit: développement d'une résistance aux insecticides ; efficacité des traitements à la chaleur | EntomoNews | Scoop.it

 

Les punaises de lit développent une résistance aux insecticides, suggère une étude américaine publiée dans la revue Scientific Reports.

 

Subba Palli de l'Université du Kentucky et ses collègues ont étudié 21 populations de punaises de lit recueillies dans des appartements infestés à proximité de l'université.

 

Ils ont identifié 14 gènes associés à des changements biologiques tels que le développement d'une peau plus épaisse qui empêche les poisons de pénétrer ainsi que des mutations qui empêchent les toxines d'atteindre le système nerveux, qui augmentent la production d'enzymes métabolisant les insecticides plus rapidement ou qui influencent comment les produits chimiques sont transportés dans l'organisme.

 

Certaines punaises utilisent ces quatre mécanismes, d'autres trois ou moins…

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Bed bugs evolved unique adaptive strategy to resist pyrethroid insecticides http://www.nature.com/srep/2013/130314/srep01456/full/srep01456.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’ADN des punaises de lit a muté

L’ADN des punaises de lit a muté | EntomoNews | Scoop.it

 

Jean-Michel Berenger souhaite recevoir vos punaises de lit !

 

En effet, il conduit actuellement un programme de recherche, établi sur 3 ans, avec le Dr Pascal Delaunay entomologiste médical et parasitologue au CHU de Nice, Arezki IZRI, entomologiste médical et parasitologue AP-HP Université Paris XIII et Olivier Chosidow, dermatologue AP-HP Université Paris XII. Ils sont d’ailleurs les seuls chercheurs en France à s’intéresser aux punaises de lit.

 

Le programme a pour objectif d’une part, d’identifier les germes contenus dans les punaises de lits et transmissibles par leur piqûre, mais aussi d’établir une génétique des populations de punaises de lit en France métropolitaine et d’étudier la résistance des punaises de lit aux insecticides.

 

Les chercheurs à l’internationale en sont désormais certains : si les punaises de lit résistent à une exposition directe et prolongée aux insecticides qui les exterminaient quelques années plus tôt, c’est que l’ADN des punaises de lit a muté. En identifiant les gènes responsables de cette résistance, les chercheurs espèrent trouver de nouveaux moyens de lutte contre les punaises de lit plus efficaces.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des supercolonies de termites

Des supercolonies de termites | EntomoNews | Scoop.it

Des scientifiques de l'Université Western ont découvert que les termites dans le sud de l'Ontario formaient des colonies «spectaculairement énormes», car elles possèdent toutes le même patrimoine génétique. Cela permet aux insectes de former une famille géante dévoreuse d'édifices qui peut se propager dans des pâtés de maisons entiers.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Genetic Evidence for Multiple Invasions of the Eastern Subterranean Termite Into Canada

http://www.bioone.org/doi/abs/10.1603/EN12158

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert

Paludisme : un marqueur de résistance au traitement est découvert | EntomoNews | Scoop.it

Par AFP. RTBF « Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont trouvé un marqueur permettant de repérer les parasites du paludisme résistants au traitement le plus efficace, l'artémisinine, une découverte qui devrait permettre de mieux suivre leur propagation et d'adapter plus rapidement les traitements. »


« Dans une étude publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature, les chercheurs qui ont travaillé sur des parasites résistants apparus au Cambodge il y a une dizaine d'années, indiquent avoir découvert que la résistance était liée à la mutation d'un gène particulier.

"Il s'agit en réalité de plusieurs mutations du même gène, mais au Cambodge nous avons trouvé un mutant dominant, présent dans 70 à 75% des parasites résistants" explique Odile Puijalon, la chercheuse qui a coordonné l'étude.»


[...]


→ A molecular marker of artemisinin-resistant Plasmodium falciparum malaria : Nature : Nature Publishing Group
http://www.nature.com/nature/journal/v505/n7481/full/nature12876.html


[Image] Des moustiques infectés par le paludisme


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'absence d'ADN chez les insectes fossilisés est confirmée [en anglais]

L'absence d'ADN chez les insectes fossilisés est confirmée [en anglais] | EntomoNews | Scoop.it
It is hardly possible to talk about fossil insects in amber without the 1993 movie Jurassic Park entering the debate. The idea of recreating dinosaurs by extracting DNA from insects in amber has held the fascination of the public for two decades.
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Absence of Ancient DNA in Sub-Fossil Insect Inclusions Preserved in ‘Anthropocene’ Colombian Copal

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0073150

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La mouche drosophile, un excellent modèle pour la cicatrisation des plaies

La mouche drosophile, un excellent modèle pour la cicatrisation des plaies | EntomoNews | Scoop.it

 

Actu santé : PLAIES: Découverte de nouvelles enzymes qui favorisent la cicatrisation - Genetics Society of America

 

Cette étude de la cicatrisation des plaies chez la mouche, présentée à la Réunion annuelle de la Genetics Society of America (Washington D.C), suggère de nouvelles cibles pour des médicaments cicatrisants. 8 nouveaux gènes jusque-là inconnus pour leur rôle dans la cicatrisation et de nouvelles enzymes comme les protéases à sérine pourraient bien donner lieu à de nouveaux pansements pour les plaies chroniques et même à de nouveaux traitements pour certaines affections dermatologiques comme le psoriasis ou l’eczéma.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Intersection of Drosophila innate immunity and epidermal wound response in the serine proteolytic pathway

http://www.dros-conf.org/2013/abstracts/text/f13531787.htm

 

→ Skin Deep: Fruit Flies Reveal Clues to Wound Healing in Humans

http://www.newswise.com/articles/skin-deep-fruit-flies-reveal-clues-to-wound-healing-in-humans

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi les insectes n'éternuent pas ?

Pourquoi les insectes n'éternuent pas ? | EntomoNews | Scoop.it
Les insectes peuvent transporter les pires maladies sans pâtir de la présence de leurs mortels passagers, les virus. Des chercheurs lèvent le voile sur cette étrange immunité.
more...
Henri Guérin's comment, March 1, 2013 10:41 AM
Quand on cherche INSEEC, on trouve les insectes !!! Complètement scoopit
Bernadette Cassel's comment, March 1, 2013 2:12 PM
Dans ce sens-là, c'est pas grave ;)
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des mouches pour mesurer… la biodiversité

Des mouches pour mesurer… la biodiversité | EntomoNews | Scoop.it
Près d'un quart des espèces de mammifères sont aujourd'hui menacées et, dans de nombreux cas, principalement pour les animaux vivant dans les forêts tropicales denses, les données sur la biodiversité sont insuffisantes, voire inexistantes. Or il n'est pas d'action de conservation pertinente sans une mesure précise de la diversité et de la répartition des espèces et, dans ce domaine, la tâche est proprement complexe et herculéenne, sans parler de son coût souvent rédhibitoire... Les écologues se prennent sans doute parfois à rêver d'auxiliaires zélés autant qu'ailés, capables d'explorer sans se fatiguer les espaces naturels et d'y faire, gratuitement ou presque, l'état des lieux du vivant.

 

Si l'on en croit une étude allemande parue ce lundi 7 janvier dans la revue Molecular Ecology, ces auxiliaires existent pour évaluer la diversité des mammifères : ce sont les mouches vertes ou bleues, grandes amatrices d'excréments animaux et de charognes, dont elles dépendent pour une bonne part de leur cycle de vie. Comme me l'a expliqué Sébastien Calvignac-Spencer, chercheur français en post-doctorat à l'Institut Robert Koch de Berlin (sorte d'équivalent allemand de l'Inserm) et premier auteur de cette étude, "le principe est tout bête : on capture des mouches, on les réduit en poudre, on les met en solution et on en extrait l'ADN. Certes il y aura beaucoup d'ADN de mouches, mais il y aura aussi de l'ADN de mammifères, que ces insectes auront ingéré, soit sur des carcasses, soit dans des fèces." Il faut ensuite comparer les séquences génétiques ainsi obtenues à celles des bases de données pour savoir quelles espèces de mammifères vivent dans les parages.

(...)

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

→ Flesh-eating flies map forest biodiversity
http://www.nature.com/news/flesh-eating-flies-map-forest-biodiversity-1.12147

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Santé : l'impact des insectes génétiquement modifiés

Santé : l'impact des insectes génétiquement modifiés | EntomoNews | Scoop.it

Pour lutter contre les maladies transmises par les moustiques, une entreprise anglaise, Oxitec, veut diffuser dans la nature des moustiques génétiquement modifiés. Alors que les vaccins font défaut, la technologie est en passe de séduire le Brésil.


___________________________________________________________________

À propos de moustiques GM, d''autres articles :

Des insectes OGM de Syngenta bientôt dans la nature ?
International – Des moustiques OGM « stériles » qui se reproduisent...
Insectes génétiquement modifiés : une aberration écologique


Le rapport “Genetically modified insects: under whose control?” peut être téléchargé sur le site de la Déclaration de Berne (DB) et de SWISSAID  
more...
No comment yet.