Enseigner l'Histoire-Géographie
38.9K views | +15 today
Follow
Enseigner l'Histoire-Géographie
Liens collectés, nouveautés et actualités de l'enseignement de l'Histoire-Géographie
Curated by alozach
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by alozach
Scoop.it!

Le pouvoir hongrois imprime sa marque sur l’école et les manuels d'histoire

Le pouvoir hongrois imprime sa marque sur l’école et les manuels d'histoire | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Le gouvernement de Viktor Orban reprend en main les manuels scolaires.
alozach's insight:

"C'est un fascicule blanc encadré d'un liséré de rouge et vert, les couleurs du drapeau hongrois, avec, en couverture, deux lignes en pointillé où les élèves doivent inscrire leur nom et la date. La « profession de foi nationale » – préambule de la nouvelle Constitution – est distribuée à tous les écoliers de 13 ans à 14 ans. Agrémenté de chromos historiques, depuis saint Etienne, le roi qui a converti la Hongrie au christianisme autour de l'an mil, jusqu'à Jozsef Antall, le premier ministre conservateur élu après la chute du communisme, ce texte insiste sur les« accomplissements spirituels extraordinaires des Hongrois »."

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

A l’école, on instrumentalise la Shoah sans réfléchir à ses origines

A l’école, on instrumentalise la Shoah sans réfléchir à ses origines | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Fixée au 27 janvier, la « journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité » -- c’est son nom -- s’est accompagnée, dans les établissements scolaires, des traditionnelles injonctions administratives, si souvent revenues qu’on n’y prête plus guère attention.Elle prend place néanmoins cette année dans un contexte très particulier, qui voit des polémiques inopportunes, sans guère de rapport avec la réalité historique, obscurcir considérablement la cause que l’on...
alozach's insight:

Une analyse qui fait mouche de nouveau, et qui interpelle notre modèle éducatif et scolaire.

 

Cet extrait a de quoi faire débattre :

 

"Mais pas plus que leurs prédécesseurs des années 40, les éducateurs d’aujourd’hui ne sont disposés à admettre que le principe d’obéissance qui fonde leurs relations avec les élèves n’est au point de départ pas très différent de celui qui conduit aux pires drames de l’histoire."


Plus largement, Bernard Girard interroge notre modèle civique et le rôle de l'enseignement de l'histoire dans ce modèle : dévelo^pper une citoyenneté critique, de réflexion, ou une citoyenneté d'adhésion.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Le curriculum d’histoire made in USA | aggiornamento hist-geo

Le curriculum d’histoire made in USA | aggiornamento hist-geo | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Rédacteur : Samuel Kuhn  “We are the heirs of all time, and with all nations we divide our inheritance” (Herman Melville, Red...
alozach's insight:

Un article riche sur l'enseignement de l'histoire aux Etats-Unis à travers le prisme du curriculum. Les dérives sont pointées, tout autant que l'évolution du contenu enseigné avec une ouverture ces dernières années au multiculturalisme.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Pour Ph. Joutard, l'enseignement de l'histoire doit se saisir du numérique

Pour Ph. Joutard, l'enseignement de l'histoire doit se saisir du numérique | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Dans sa dernière livraison, la revue «Le Débat» [1] s’intéresse à «La culture du passé» et notamment aux usages médiatiques de l’histoire. Il ne manquera pas d’intéresser les enseignants concernant...
alozach's insight:

C'est à lire dans la chonique n°148 de Lyonel Kaufman consacré à "la culture du passé" (Le Débat)

 

Extrait :

Philippe Joutard s’interroge sur la révolution numérique, vieille d’un quart de siècle et qui prend de l’ampleur : que change-t-elle notre rapport au passé ? est-elle une chance pour l’historien ?

Si Joutard est moins optimiste que certains promoteurs de la Digital History concernant la démocratisation de l’histoire grâce au web 2.0 et au développement de la Public History, il souligne que «La révolution numérique donne un appui fort à l’historiographie et, plus largement, à l’histoire des représentations, par la mise à disposition des grandes bibliothèques virtuelles et des revues jusqu’à présent souvent inaccessibles, à plus forte raison étrangères. Une république des lettres à une échelle mondiale n’est plus une utopie, comme l’espère Robert Darnton.»

En conclusion, il rejoint des positions qui sont défendues dans nos chroniques depuis 2008. Ainsi, note-t-il que les historiens doivent s’emparer de l’univers des jeux vidéos pour en faire une analyse systématique de leur contenu historique et qu’ «À partir de là, les professeurs, dans les collèges et les lycées, pourraient mieux connaître les présupposés historiques du grand nombre de leurs élèves.»

Puis il poursuit «Autant qu’aux possibilités pédagogiques offertes par le numérique, l’attention doit être portée à la culture historique implicite véhiculée par ces divers médias, dans les jeunes générations; ce serait une aide précieuse pour une pédagogie efficace de l’histoire. Ainsi, il ne sert à rien de nier Wikipedia, il faut savoir simplement l’utiliser.»

Enfin il conclut qu’il s’agit de développer l’esprit critique de nos élèves dès leur plus jeune âge et trouve «dangereux le maintien d’une histoire-mémoire sous la forme plus ou moins aménagée du roman national. Le passé ne peut en aucun cas se confondre avec le présent et l’approche mémorielle avec l’approche historique.»

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Pour une historiographie visible dans l’histoire scolaire | aggiornamento hist-geo

Pour une historiographie visible dans l’histoire scolaire | aggiornamento hist-geo | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Rédactrice : Servane Marzin Le champ historiographique fait l’objet, depuis maintenant une vingtaine d’années, de publications no...
alozach's insight:

Une réflexion et des propositions pertinentes

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

"Dans les pas des archéologues", le blog de Nicolas Constans

"Dans les pas des archéologues", le blog de Nicolas Constans | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Des fouilles au labo
alozach's insight:

"Les premiers hommes, les anciens Égyptiens, les Gaulois, les Incas… : tous les peuples ont laissé derrière eux des traces parfois ténues, parfois monumentales. Loin des fouilles à marche forcée du XIXe siècle, les archéologues d'aujourd'hui mobilisent les techniques les plus fines pour révéler la vie de ces hommes et de ces femmes. Ce blog se propose de mettre en lumière certaines découvertes et recherches en cours."

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz

Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Entreposées depuis 1945 dans les combles de la mairie du village d'Auvillar, une quinzaine de valises n'avaient jamais été réclamées. Elles appartenaient à une famille juive qui a péri à Auschwitz.
alozach's insight:

Un témoignage émouvant, et le parcours d'une famille juive retracée à partir des traces qu'elle a laissées.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Solomon Northup, "Twelve Years a Slave" : son récit complet, en Anglais

Solomon Northup, "Twelve Years a Slave" : son récit complet, en Anglais | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Twelve years a slave :
narrative of
Solomon Northup, a citizen of New-York, kidnapped in
Washington City in
1841, and rescued in 1853--, by Solomon Northup (b. 1808)
more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Jacques Le Goff : Faut-il découper « l’histoire en tranches » ? | Mediapart

Jacques Le Goff : Faut-il découper « l’histoire en tranches » ? | Mediapart | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
alozach's insight:

Extraits de l'interview de l'historien à propos de la parution de son nouveau livre

 

Oui, il faut découper l’histoire en tranches, mais ce travail de découpage n’est pas évident et doit être repensé. Depuis maintenant près d’un demi-siècle, à la suite notamment de l’historien Fernand Braudel, on sait qu’il faut étudier et expliquer l’histoire dans la longue durée, ce qui semble aller contre l’habitude de la découper en tranches. Un problème majeur de la périodisation historique est de mettre l’accent sur les ruptures, davantage que sur les continuités, alors que les premières sont, en fin de compte, rares.

Cette recherche de la longue durée n’est pourtant pas incompatible avec la nécessité de distinguer des périodes dans l’évolution de l’histoire. L’histoire se situe dans le temps. Le temps est même la matière de l’histoire. Le problème, pour l’historien, est de combiner cet intérêt pour la longue durée avec la reconnaissance d’un certain nombre de mutations qui aboutissent à de nouveaux visages de l’histoire. L’histoire aujourd’hui n’a pas le même visage que l’histoire de l’Antiquité.

Le développement d’une histoire connectée, mondialisée, soucieuse d’un récit historique à parts égales entre l’Europe et le reste du monde, brouille la périodisation de l’histoire issue d’un récit occidental. Faut-il alors en abandonner les grandes scansions pour ne pas reproduire le« vol de l’histoire » dénoncé par l’anthropologue Jack Goody ? L’opposition canonique entre antiquité et modernité a-t-elle, par exemple, un sens cohérent pour l’ensemble de la planète ?

Il est toujours nécessaire de combiner le temps avec l’espace. Même s’il n’y a plus de blancs sur les cartes du monde, il existe encore des types différents de civilisation, qui échangent et interagissent, mais ne se confondent pas. Du fait de la mondialisation des cultures et du décentrement de l’Occident, le principe de la périodisation en histoire est aujourd’hui mis en cause. La périodisation demeure cependant un instrument nécessaire à l’historien, mais elle doit être employée avec plus de souplesse qu’elle ne l’a été depuis qu’on a commencé à périodiser l’histoire, à une époque où l’Occident dominait le monde.

Quant aux notions d’antiquité et de modernité, elles ont joué un grand rôle dans l’histoire, mais sont complexes. « Moderne » a longtemps signifié simplement « récent », entendu comme une question de fait, et non de valeur, alors que désormais la modernisation est devenue quasiment synonyme de progrès. Quant à l’idée d’une Antiquité constituant une période à part de l’histoire, elle ne s’est imposée que tardivement en Europe, à partir du XVIe siècle.

De toute façon, l’idée de périodiser l’histoire est corollaire de la transformation de ce qui était avant tout un récit littéraire en matière que l’on enseigne et que l’on transmet, à travers l’école et les Universités, qui ne se développent en Europe qu’à partir de la fin du XIIe siècle.

 

La principale périodisation que vous cherchez à redéfinir est celle qui oppose le Moyen Âge et la Renaissance, comme si le Moyen Âge n’était qu’une parenthèse reliant l’Antiquité à la modernité. Faut-il alors supprimer le terme même de Renaissance ?

Pétrarque

La notion même de Moyen Âge a été inventée au XIVe siècle, par Pétrarque. Le Moyen Âge a connu plusieurs renaissances : la renaissance carolingienne, celle du XIIesiècle... Je considère que ce qu’on appelle habituellement la Renaissance, avec une majuscule, n’est en réalité que l’une de ces renaissances à l’intérieur d’un long Moyen Âge, qui ne se termine pas, comme on le croit traditionnellement, au XVesiècle, mais plutôt à un moment que je situe vers le milieu du XVIIIe siècle, où se situe un véritable changement de période.

Dans le domaine économique, c’est au milieu XVIIIe siècle, et pas avant, que se produit le changement profond qu’est la fin d’une économie essentiellement rurale, scandée par des famines qui se terminent alors partout en Europe si on met à part la Russie, et le développement de l'industrie avec l’invention de la machine à vapeur.

D’un point de vue intellectuel, l’Europe a été longtemps dominée par la religion chrétienne et je ne pense pas qu’il faille accorder une aussi grande importance que certains le font à la Réforme du XVIe siècle. L’apparition des protestants ne constitue pas le passage d’une période à une autre. Le christianisme reste présent, même s’il l’est désormais sous deux formes. Au contraire, au milieu du XVIIIe siècle, la lente laïcisation des sociétés éclate avec la parution en 1753 de l’Encyclopédie.

Enfin, dans le domaine politique et social, la Révolution française met fin à un monde politique dominé par la monarchie et initie des progrès démocratiques, plus ou moins lents selon les régions. Si on considère la genèse de l’État moderne, c’est là que se situe la rupture, et non pas entre le Moyen Âge et la Renaissance, puisqu’il existe un long développement sans rupture fondamentale du VIIe au milieu du XVIIe siècle.

Mais je ne pense pas qu’il faille supprimer le mot de renaissance, parce qu’elle porte une référence importante à l’Antiquité en termes de valeur. L’Antiquité ne représente pas seulement le passé, mais la formation de dimensions qui, plus tard, conquerront le monde : République, Démocratie, École, Philosophie…

 

(à lire en intégralité sur médiapart)

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

40 cartes pour expliquer le monde

40 cartes pour expliquer le monde | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
I've searched wide and far for maps that can reveal and surprise and inform in ways that the daily headlines might not.
more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Cédric Villani : « La meilleure méthode pour apprendre un sujet, c’est de l’enseigner »

Cédric Villani : « La meilleure méthode pour apprendre un sujet, c’est de l’enseigner » | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Cédric Villani : « La meilleure méthode pour apprendre un sujet, c’est de l’enseigner ». Post posté dans sur philomag.com.
alozach's insight:

"D’abord, on apprend en enseignant. La meilleure méthode pour apprendre un sujet, c’est de l’enseigner. C’est ma stratégie systématique. J’enseigne les choses que je ne connais pas très bien et sur lesquelles je veux approfondir mes connaissances. Cela suppose beaucoup de discipline, de travail, de préparation. Mais on ne maîtrise bien que ce qu’on est capable d’expliquer clairement. Et puis on fait d’autant mieux passer un sujet qu’on comprend où sont les difficultés. Si vous avez sué sang et eau il y a une semaine pour comprendre un problème, vous allez l’expliquer à vos élèves en attirant leur attention sur la difficulté. Si vous l’enseignez depuis 20 ans, vous aurez tendance à ne plus voir la difficulté, à ne pas comprendre que vos élèves ne comprennent pas. Le fait d’avoir eu à surmonter la difficulté soi-même rend la transmission plus simple."

more...
No comment yet.
Rescooped by alozach from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Retour de la série « Paysages d’ici et ailleurs » sur Arte - Géoconfluences

Retour de la série « Paysages d’ici et ailleurs » sur Arte - Géoconfluences | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it

Cette série de documentaires portant sur un paysage français ou européen a connu un grand succès et a été souvent exploitée par les enseignants de géographie. Arte propose une nouvelle série depuis le début du mois de janvier et jusqu’en avril. D’une durée de 26 mn, ces films sont réalisés par 5 réalisateurs différents.


Via HG Académie de Rennes
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, January 14, 2014 1:38 AM

À noter la diffusion d'un épisode de la série consacré à la Bretagne. À vos enregistrements ! Si vous souhaitez enregistrez ces émissions au format numérique, consultez un message de notre scoop it consacré aux usages numériques qui présentait Captvty: http://www.scoop.it/t/usages-numeriques-et-hg/p/4013262918/2013/12/26/captvty-un-logiciel-qui-vous-fera-oublier-votre-vieux-magnestoscope

"La situation géographique de ce bout de littoral breton constitue depuis des siècles l'une des portes d'entrée du territoire français et un avant-poste privilégié. Les fortifications militaires, construites à partir du XVIIe siècle, sont aujourd'hui recouvertes par la végétation." ARTE

Scooped by alozach
Scoop.it!

La géographie, une question de point de vue

La géographie, une question de point de vue | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Il y a plus d'une manière de voir le monde...
alozach's insight:

Pour faire comprendre aux élèves la différence entre déterminisme et possibilisme, à partir d'une métaphore sur les veugles et l'éléphant.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle | Une exposition virtuelle de grande qualité !

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle | Une exposition virtuelle de grande qualité ! | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Selon les estimations des historiens, 427 navires négriers sont partis de La Rochelle au XVIIIe siècle et ont chargé environ 130 000 captifs en Afrique, à destination des colonies de l’Amérique et principalement de Saint-Domingue. Découvrez la complexité des rouages de la traite, la multitude des acteurs, les conditions indignes imposées aux esclaves.
alozach's insight:

le service des archives de Charente-Maritime propose une exposition virtuelle de grande qualité pédagogique. La navigation est fluide, les documents sont très bien contextualisés et sont dignes d'intérêt.

more...
Scooped by alozach
Scoop.it!

L'écriture des programmes d'histoire en France (1944-2010). Sociologie historique de la production d'un instrument d'une politique éducative.

alozach's insight:

Un résumé de la thèse de Patricia Legris (2010)

more...
No comment yet.
Rescooped by alozach from Cartes mentales
Scoop.it!

Développer sa pensée critique avec les cartes argumentaires / une variation très pertinente des cartes mentales

Développer sa pensée critique avec les cartes argumentaires / une variation très pertinente des cartes mentales | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Les cartes mentales ou mindmaps et les cartes conceptuelles commencent à être connues : elles ont à présent droit de cité dans les écoles, depuis la maternelle jusqu'à l'université.   De plus en pl...

Via Marco Bertolini, Louis Levy
more...
Gilles Le Page's curator insight, September 6, 2014 3:16 AM

Comment est-il possible qu'un formateur, un manager, un cadre ou un étudiant (par exemple) n'utilise pas encore les cartes mentales ?

C'est tellement efficace ! Et les outils gratuits sont si simples à utiliser ! - 

Un article convaincant de Marco Bertolini

#elearning #mindmap

Marco Bertolini's comment, September 6, 2014 4:02 AM
Merci pour le partage et ton enthousiasme, Gilles, et excellent week-end ;-)
Michèle Drechsler's curator insight, September 7, 2014 3:52 AM

add your insight...


Scooped by alozach
Scoop.it!

Comment et à quelle échelle périodiser l’histoire ? | lecture de Jacques le Goff

Comment et à quelle échelle périodiser l’histoire ? | lecture de Jacques le Goff | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
alozach's insight:

Introduction

 

"Que vaut le découpage traditionnel de l’histoire en périodes comme le Moyen Âge ou la Renaissance ? La mondialisation actuelle et ses précédents ne remettent-ils pas en cause l’importance de ces phases par trop enracinées dans l’histoire européenne ? Est-il raisonnable enfin, et plus généralement, de trancher dans le fil de l’histoire pour construire des intervalles précis, supposés porteurs d’identité et de sens ? Telles sont quelques unes des questions que pose Jacques Le Goff au seuil de son dernier ouvrage. S’il y montre avec brio combien la Renaissance est une période largement arbitraire, il n’esquive pas pour autant la question méthodologique de l’intérêt du travail de « découpage de l’histoire en tranches ». Il aborde enfin, trop rapidement peut-être, la possibilité de construction de périodes dans une histoire devenue « globale ».

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Blocus de Léningrad

Blocus de Léningrad | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Il y a 70 ans, le 27 janvier 1944, l'Armée rouge levait complètement le blocus de Léningrad assiégée par les troupes nazies depuis septembre 1941. Le blocus de 872 jours a causé la mort d'environ 1,5 million de personnes.
alozach's insight:

Une infographie intéressante pour célébrer l'anniversaire de la fin du blocus.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Enseigner l'art et la geographie : un blog pour les élèves

Enseigner l'art et la geographie : un blog pour les élèves | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Mme Valin professeur d'histoire-géographie ( académie de Rouen)
alozach's insight:

Une initiative et des propositions de travail à suivre !

more...
Benjamin Lennon's curator insight, March 4, 2014 6:32 AM

Art et géographie 

ESD géo

Scooped by alozach
Scoop.it!

Benoît Falaize : “L'histoire n'est pas le lieu de l'opinion”

Benoît Falaize : “L'histoire n'est pas le lieu de l'opinion” | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Shoah, esclavage, colonisation… Certains sujets suscitent parfois le débat en classe, surtout quand l'actualité donne prétexte à polémique, comme cela a r&...
alozach's insight:

Shoah, esclavage, colonisation… Certains sujets suscitent parfois le débat en classe, surtout quand l'actualité donne prétexte à polémique, comme cela a récemment été le cas avec l'affaire de la quenelle de Dieudonné. À l'occasion de la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité, qui commémore, le 27 janvier, la libération du camp d'Auschwitz, Benoît Falaize, professeur d'histoire à l'université de Cergy-Pontoise, fait le point sur la manière d'aborder ces thématiques, lui qui a contribué au document du ministère de l'Éducation nationale, “Mémoire et histoire de la Shoah à l'école” (1).

Peut-on contester ce qu'on apprend en cours d'histoire ?

“L'histoire a le même statut que n'importe quelle autre discipline scolaire. La question de la contestation ne peut être comprise que dans le cadre d'une discussion argumentée en cours, dans le cadre des apprentissages. Contester un cours d'histoire dans le conflit, ce n'est pas possible : ce n'est autorisé ni par le professeur, ni par l'institution scolaire. En revanche, que les élèves débattent d'un point ou d'un autre, sur la base d'une réflexion commune, pourquoi pas (c'est même parfois très souhaitable). La question n'est pas : ‘peut-on contester ?’, mais ‘comment faire quand il y a contestation et quelle réponse apporter ?’ Si on n'apporte pas de réponse, le cours est raté.”

 

Suite de l'interview sur le site de l'Etudiant

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Des anecdotes quotidiennes pour mieux découvrir les oeuvres d'art, c'est Artips !

Des anecdotes quotidiennes pour mieux découvrir les oeuvres d'art, c'est Artips ! | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Découvrez Artips, une dose d'art au quotidien. L'inscription est gratuite.
alozach's insight:

Une belle idée et un site superbe : recevez trois fois par semaine une anecdote éclairant une oeuvre d'art.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Les ressorts de la violence : peur de l'autre ou peur du semblable - une thèse originale de Russell Jacoby

Les ressorts de la violence : peur de l'autre ou peur du semblable - une thèse originale de Russell Jacoby | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Les ressorts de la violence selon Russell Jacoby - À l'heure où s'exacerbent les extrémismes, où attentats, guerres civiles, répressions font rage, on a tôt fait d'assimiler cette violence inouïe au choc des cultures et à la peur de la différence....
alozach's insight:

À l'heure où s'exacerbent les extrémismes, où attentats, guerres civiles, répressions font rage, on a tôt fait d'assimiler cette violence inouïe au choc des cultures et à la peur de la différence. Prenant l'exact contrepied du discours ambiant, l'un des plus grands intellectuels américains contemporains bouscule les idées reçues et relance le débat : selon Russell Jacoby, c'est de la peur du semblable que naîtrait la violence.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

En Chine, le repentir de l’ancienne garde rouge enragée

En Chine, le repentir de l’ancienne garde rouge enragée | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
En Chine, le repentir de l’ancienne garde rouge enragée
alozach's insight:

"Song Binbin est restée célèbre pour avoir remis, devant des milliers de jeunes réunis sur la place Tiananmen, le 18 août 1966, le brassard de garde rouge au président Mao en personne. Les deux caractères de son prénom, Binbin, signifient "bien élevé"et "polie". Mao lui avait lancé: "Sois violent!" et elle s'était alors baptisée Yaowu ("Vouloir le combat"). Deux semaines auparavant, la responsable de leur école avait été battue à mort."

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

« Se mettre dans la peau de… » Faut-il développer l'empathie des élèves en cours d'histoire ?

« Se mettre dans la peau de… » Faut-il développer l'empathie des élèves en cours d'histoire ? | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
alozach's insight:

excellente réflexion qui mériterait un débat structuré.

 

"Combien de fois ai-je entendu des collègues dire aux jeunes pubères qui se trouvaient devant eux de s’imaginer être à la place de Colomb découvrant un univers inconnu.  Des Romains voyant pour la première fois une armée soutenue par des éléphants conduits par Hannibal. Des premiers colons survivant à leur premier hiver en sol nord-américain. Des Noirs subissant la politique de ségrégation étasunienne.  Comme si se mettre à leur place nous permettaient de mieux saisir le passé. "

more...
No comment yet.
Rescooped by alozach from Histoire, Géographie, EMC
Scoop.it!

Des images de Paris au Moyen Age

Des images de Paris au Moyen Age | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Le Louvre, l'Hôtel de Ville ou Notre Dame présentaient des visages différents au Moyen Age. Voici des images de synthèse qui permettent de découvrir la ville de Paris telle qu'on ne l'a jamais vue. Passionnant.

Via Mila Saint Anne
more...
No comment yet.