La prime de l’indécence | Enseignement Supérieur et Recherche en France | Scoop.it

La prime de l’indécence. Lettre ouverte de Pascal Maillard, administrateur, aux membres du CA de l’université de Strasbourg, 3 juillet 2013. « C’est sous le coup d’une profonde indignation que j’ai été conduit ce jour à quitter la séance du conseil d’administration… après avoir entendu les arguments du vice-président Ressources humaines et du président visant à obtenir le maintien des primes des vice-présidents à un montant de 11.459,48 euros« (...) - Blog "Histoires d'universités", 05/07/2013