Il y a stage et stage… mais députés et sénateurs ne le savent peut-être pas. D’où le risque que fait peser un amendement voté au Sénat, louable en son principe, de contraindre les employeurs à rémunérer les stagiaires dès le 1er mois, et non à partir du 2ème. La rémunération étant de 523,26 euros par mois. Cette loi, portée par Geneviève Fioraso, vise à mettre les entreprises en face de leur responsabilité sociale et à protéger les étudiants en stage contre les abus, très fréquents. (...) - {Sciences⊃2;}, par Sylvestre Huet, 20/05/2014