La sénatrice PS DominiqueGillot s’impatiente. Elle a, aux cotés d’une trentaine de sénateurs socialistes, déposé mardi 12 février une proposition de loi pour restaurer « l’attractivité universitaire de la France », mise à mal  par la circulaire Guéant du 31 mai 2011 ; Certes, elle a été remplacée par un texte plus souple publié un an plus tard, le 31 mai 2012 mais sur le terrain les problèmes persistent  «Notre messagerie électronique déborde, avec plus d’une centaine récoltés depuis janvier, des appels au secours d’étudiants malmenés par les préfectures qui leur refusent le renouvellement de leur titre de séjour ou leur changement de statut d’étudiant à salarié alors qu’ils ont des promesses d’embauche » raconte Hajer Gorgi porte-parole du collectif du 31 mai date symbole de la circulaire Guéant  « Nous avons besoin d’une loi et non d’une circulaire qui peut changer à tout moment et dont la portée est moins forte. Il faut sécuriser les étudiants »plaide Hajer Gorgi (...) - Blog Le Monde "Le grand amphi", par Isabelle Rey-Lefebvre, 12/02/2013