C’est une mobilisation aussi spectaculaire qu’inattendue. Le président du CNRS, le directeur général de l’Inserm, l’administrateur général du CEA, la présidente directrice générale d’Universcience…au total, ils étaient 12 la semaine dernière, 12 responsables d’établissements publics de recherche à signer une déclaration commune pour faire part de leur inquiétude, suite à la relaxe de plusieurs dizaines de ‘’faucheurs volontaires’’. - France Culture, 27/05/2014