La publication de "statistiques comportant les taux d’insertion professionnelle des étudiants, un et deux ans après l’obtention de leur diplôme" - ainsi que le prévoit la loi ESR - peut-elle résulter d’une adaptation de l’enquête actuelle à 30 mois ou bien implique-t-elle de nouvelles enquêtes ? Resosup (Réseau des observatoires de l’enseignement supérieur) s’est déclaré favorable à la première option, indique l’association, mardi 12 mai 2014. Elle demande au MENESR "la poursuite du dispositif d’enquête en l’état", c’est-à-dire une enquête "intégrant un volet de questions sur la situation du diplômé".- AEF, par Catherine Buyck - Le vendredi 16 mai 2014 - dépêche n°480594