« Je peux annoncer aujourd'hui que les hypothèques pesant sur trois opérations parmi les plus importantes sont désormais levées. Il s'agit de l'installation sur le plateau [de Saclay] de l'École centrale, d'AgroParisTech et de l'Institut Mines-Télécom », annonce Jean-Marc Ayrault le 10 octobre 2013, lors d'un déplacement sur le plateau de Saclay. « Ces opérations ont été jusqu'ici retardées par des incertitudes sur leurs plans de financement, mais j'ai décidé que le PIA consacré à Saclay assurerait dans son intégralité les risques liés aux cessions foncières qui conditionnent les plans de financement. J'ai également décidé que ce même programme couvrirait 50 % des risques liés aux projets eux-mêmes hors cessions, le risque restant étant garanti par les trois ministères de tutelle. » Le Premier ministre annonce aussi le lancement de la Satt de Saclay, dotée de 66 MEUR, et d'un nouvel IEED, doté de 19 MEUR. Lors d'un déplacement sur le plateau de Saclay, le 10 octobre 2013, pendant laquelle il a visité le chantier du centre de recherche et développement d'EDF, le laboratoire de recherche NeuroSpin et l'école d'ingénieurs Supélec, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rassuré la communauté saclaisienne sur le sort des trois écoles dont le déménagement sur le plateau n'était pas encore complètement acquis malgré les financements du PIA (programme d'investissements d'avenir), la plus incertaine étant AgroParisTech. « Les hypothèques pesant sur trois opérations parmi les plus importantes sont désormais levées », a-t-il indiqué. (...) - AEF, par Sarah Piovezan, 10/10/2013