« S'agissant de la loi ESR, vous êtes certes concernés par les aspects de gouvernance interne, mais le plus gros changement est la politique de site, fondamentale à l'heure de l'Europe des régions », déclare Simone Bonnafous, Dgesip, à l'adresse des DGS (directeurs généraux des services) des universités réunis pour leur colloque annuel à Besançon, les 30 et 31 mai 2013. La première journée du colloque a permis aux participants de revenir avec un regard critique sur la nouvelle politique de site prônée par le gouvernement au travers des CUE (communautés d'universités et d'établissements). Michel Deneken, vice-président de l'université de Strasbourg, s'insurge contre le « contrat de site insipide » que son université s'apprête à signer avec le ministère, appelant les autres universités à suivre l'exemple de Strasbourg et à fusionner quand cela est possible. (...) - AEF, par Anne Mascret, 31/05/2013