Autonomie, les mirages des réformes | Enseignement Supérieur et Recherche en France | Scoop.it

L'excellence et l'autonomie se sont révélées les noms d'une destruction des fondements de l'enseignement supérieur et de la recherche modernes, estiment trois professeurs de sciences politiques, Jean-Philippe Heurtin, Pascale Laborier et Frédéric Sawicki.

Depuis 2005, l'enseignement supérieur et la recherche ont été en butte à une série de réformes imposées sans concertation – les assises de l'enseignement supérieur organisées en 2013 en ont été un simulacre, tant la voix de ceux-là mêmes qui font la recherche et l'enseignement a été sciemment étouffée. La conséquence des ces réformes a été, comme à la poste, à l'hôpital, dans les services sociaux ou la justice une dégradation de la qualité de service et une démoralisation du personnel. Dans l'université, ces réformes se sont faites au nom de l'autonomie et de l'excellence. Avec la loi du 10 août 2007 (LRU), l'autonomie promettait « plus de libertés et plus de responsabilités » pour les universités, et l'excellence, leur reconnaissance dans les classements internationaux. (...) - Le Monde, 09/06/2014