Quand les inégalités se creusent, les inégalités homme/femmes se creusent aussi. C'est la lecture que l'on peut faire du bilan social de l'Inserm pour 2013, qui montre, en trompe l'œil, les effets du plafond de verre sur la carrière du personnel féminin de l'Institut. Elles représentent 69 % des ITA, 47,38 % des chercheurs et seulement 21,31 % des directeurs d'unité. Alors que, sur 99 doctorants, 61 sont des femmes… Pour Carlos Labat, vice-président du comité d'action et d'entraide sociale (CAES) de l'organisme, l'égalité de carrière et de revenus entre les hommes et les femmes n'est pas encore acquise au sein de l'organisme.

60 % des effectifs de l'Inserm. Quand on regarde les chiffres de plus près, les femmes sont à 69 % des ITA et 47,38 % chercheures. Elles se répartissent entre 53 % de chargées de recherche, 39 % de directrices de recherche et 21,31 % en tant que directrices d'unité... Avant le recrutement, parmi les doctorants, elles sont pourtant les plus nombreuses : (...) -  l'ORS.fr, par Cécile Prévost , 26/05/2014