Enjeux géopolitique et stratégiques
18 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Économie africaine : ce qu'il faut retenir de 2013

Économie africaine : ce qu'il faut retenir de 2013 | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Jeune Afrique revient sur les grands événements économiques qui ont rythmé l'actualité du continent en 2013. Read more ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Cyril Fonrose from Comité Europe de la Défense
Scoop.it!

Des mesures pour améliorer l'efficacité de la défense européenne

Le journal français "Le Monde" a publié le 24 juillet 2013 un article à propos de la communication de la Commission européenne sur la défense européenne. 

Dans un contexte où les budgets de défense sont en baisse, la Commission européenne veut réorganiser ses moyens et améliorer le fonctionnement du marché intérieur de la défense en permettant notamment une meilleure ouverture des marchés publics et en luttant conte les distorsions de marchés.

 


Via Gaudérique Traub
more...
Gaudérique Traub's curator insight, July 24, 2013 12:28 PM

 

Extraits:

 

L'industrie européenne de la défense emploie directement quelque 400 000 personnes pour un chiffre d'affaires d'environ 96 milliards d'euros en 2012, a rappelé le président de la Commission, José Manuel Barroso.  Mais le secteur souffre des contraintes budgétaires, avec des budgets nationaux en baisse dans tous les pays.

L'Europe ne consacre plus que 1,6 % de son PIB à sa défense, contre 5 % pour les Etats-Unis. En 2011, les dépenses militaires sont tombées dans l'Union à environ 180 milliards d'euros, contre plus de 200 milliards il y a cinq ans. Il souffre aussi d'une grande fragmentation, qui conduit à des doublons. 

En matière de compétitivité, la Commission européenne  veut agir sur la normalisation avec l'élaboration de normes dites "hybrides" bénéficiant aux marchés de la sécurité et de la défense, et soutenir les PME en favorisant la mise en place de "clusters" – sorte de regroupements. Elle veut aussi développer les synergies entre recherches civile et militaire ainsi que les capacités technologiques à double usage. Le commissaire chargé de l'industrie,Antonio Tajani qui intervenait au côté de M. Barroso, a aussi évoqué la coopération dans le domaine des satellites et des drones.

Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Présidentielle malienne : IBK en tête du scrutin, 53,5% de participation au premier tour

Présidentielle malienne : IBK en tête du scrutin, 53,5% de participation au premier tour | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Selon les résultats provisoires annoncés mardi 30 juillet par le ministre de l'Administration territoriale, Ibrahim Boubacar Keïta, dit "IBK", bénéficie d'une "large avance sur ses concurrents" sur un tiers des bulletins de vote dépouillés.
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

American and Israeli officials conduct marathon phone calls on Egypt crisis - Diplomacy & Defense

American and Israeli officials conduct marathon phone calls on Egypt crisis - Diplomacy & Defense | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Following special White House press conference on Morsi's overthrow, Kerry and Netanyahu speak to coordinate policies vis-a-vis interim government in Egypt. Muslim Brotherhood protests expected Friday.
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Election d'Hassan Rohani : Vers un rééquilibrage géopolitique de l'Iran? - Zone Militaire

Election d'Hassan Rohani : Vers un rééquilibrage géopolitique de l'Iran? - Zone Militaire | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Syrie. Des preuves d’armes chimiques. “Toutes les options sont sur la table” (Fabius) (Maj) | Bruxelles2

Syrie. Des preuves d’armes chimiques. “Toutes les options sont sur la table” (Fabius) (Maj) | Bruxelles2 | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Détection de substances chimiques au Kosovo (archives - ECPAD) (BRUXELLES2) Le message est arrivé sur nos mails un peu avant 19h sur les boites mails des
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Arms exports not a 'bad thing but important' for China diplomacy, says defence ... - South China Morning Post

Arms exports not a 'bad thing but important' for China diplomacy, says defence ... - South China Morning Post | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Arms exports not a 'bad thing but important' for China diplomacy, says defence ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Cyril Fonrose from GUERRE AU MALI - FRENCH MILITARY OPERATIONS IN MALI
Scoop.it!

Le ton monte entre Bamako et Paris à propos de Kidal

Les relations diplomatiques entre la France et le Mali se tendent doucement mais sûrement. Dans un entretien accordé au journal Le Monde , le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, s'en prend à la «communauté internationale», accusée d'obliger le Mali «à négocier sur son sol avec des gens qui ont pris des armes contre l'État». Ces propos font allusion à la situation dans la ville de Kidal, dans le nord du pays, et visent implicitement la France. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, y a donc répondu jeudi matin: «C'est aux Maliens et singulièrement au président IBK d'agir. La France ne soutient aucun groupe.»

À Gao ou à Tombouctou, libérés fin janvier grâce à l'intervention militaire française, les soldats maliens ont réinvesti la ville. Mais, à Kidal, la présence administrative et militaire reste très limitée: seuls 200 soldats maliens y sont présents, qui ne sortent jamais de leur camp. Ce sont les Casques bleus de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma, 200 hommes dans la ville) et les soldats français de la force «Serval» (350 hommes) qui tentent d'assurer la sécurité. Ce qui n'empêche pas des incidents réguliers de s'y produire, comme le rappelle l'assassinat le 2 novembre de deux journalistes de RFI. Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) n'ont pas été désarmés et, en attendant des négociations, les forces internationales jouent un rôle de «tampon» qui vise à éviter les exactions de l'armée malienne à l'encontre des Touaregs. Un rôle qui, avec le temps, est vécu comme une ingérence de plus en plus inacceptable.

La position du président IBK est d'ailleurs le strict reflet de l'opinion malienne. Les Maliens n'ont pas oublié le rôle joué par la France dans la libération du nord du pays, et leur reconnaissance est toujours prégnante, de sorte qu'on ne peut pas parler de sentiment anti-Français. Mais la stratégie française à Kidal suscite une incompréhension qui se mue en rejet. Pour les Maliens, comme pour leur président, c'est la présence de «Serval» qui empêche le Mali de rétablir son autorité à Kidal. La semaine dernière, près d'un millier de Bamakois défilaient dans les rues de la capitale pour le signifier: «Nous avons brandi le drapeau français et applaudi la France, rappelait un manifestant, mais aujourd'hui nous ne comprenons pas pourquoi le MNLA est armé et les soldats maliens cantonnés!»«Le MNLA ne pourrait pas rester à Kidal sans l'aide de la France, affirmait un autre. Nous ne sommes pas d'accord avec ça.»

 

 


Via Romain
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Les chefs de la Défense américain et israélien s'entretiennent sur la sécurité au Moyen-Orient

Les chefs de la Défense américain et israélien s'entretiennent sur la sécurité au Moyen-Orient | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
2013-08-22 xinhua   Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, s'est entretenu mercredi par téléphone avec son homologue israélien Moshe Ya'alon sur les questions de sécurité...
more...
No comment yet.
Rescooped by Cyril Fonrose from pattyfn69
Scoop.it!

APRES LA SYRIE, LA JORDANIE … | STATION ZEBRA GEOPOLITIQUE

APRES LA SYRIE, LA JORDANIE … | STATION ZEBRA GEOPOLITIQUE | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
La suite

Via PATTY69
more...
PATTY69's curator insight, June 19, 2013 3:03 AM

La logistique pour la livraison d’armes lourdes, missiles sol-sol et missiles sol-air, est prête. C’est l’armée jordanienne qui est en charge de ces livraisons.

Après trois jours en Israël et dans les territoires palestiniens, Barack Obama est passé en Jordanie.

Le président américain a rencontré le roi Abdallah II. Leurs entretiens ont porté notamment sur le conflit syrien et son impact sur le royaume. 

La Jordanie a accueilli 460 000 réfugiés syriens. Washington a annoncé une aide de 200 millions de dollars pour faire face à cet afflux de réfugiés. Mais la visite du président américain, c’est aussi une visite de soutien au dernier allié arabe de la région. Le président américain l’a souligné : » les Etats-Unis et la Jordanie sont des alliés de longue date« . Le royaume aide l’Amérique dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Washington verse en contrepartie environ un milliard de dollars en aides diverses. Le président Obama n’a fait que des compliments à son hôte pour sa sagesse. L’allié jordanien a su écouter les demandes de la rue et réformer. Obama a même donné des exemples.

Ainsi, le Parlement jordanien est consulté sur le choix du Premier ministre. La Jordanie est un modèle dans une région en ébullition. Un discours qui a dû remonter le moral d’un roi fragilisé car les caisses de l’Etat  sont vides. Le déficit a atteint trois milliards d’euros. Le pays ne peut plus subventionner les prix de la nourriture ou de l’électricité. L’arrêt des aides de l’Etat sur les produits pétroliers a récemment entraîné des émeutes. 

L’opposition jordanienne dénonce des réformes politiques cosmétiques qui n’entament pas le pouvoir du roi et les manifestations continuent dans tout le pays. Abdallah II et ses proches y sont surnommés « Ali Baba et les 40 voleurs ». Reste qu’une majorité des Jordaniens a peur de voir le conflit syrien déstabiliser le pays. Dans ce contexte, le souverain hachémite demeure encore la meilleure option.

Lors du sommet de Bruxelles, transporté incognito par l’armée de l’air britannique, le chef d’état-major de l’armée jordanienne, le lieutenant-général Mashal Mohammad al-Zaben, s’est longuement entretenu avec des officiers de l’armée britannique et des membres des services de sécurité pour peaufiner les préparatifs de transfert d’armes lourdes françaises et britanniques, via la Jordanie. L’armée jordanienne serait chargée de distribuer à des « djihadistes modérés » de l’ASL, Al-Nosra et Cie, ces armes lourdes. 

Début mars, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, s’est rendu secrètement en Jordanie où il s’est entretenu avec le roi Abdallah II. Le contenu de cet entretien est resté secret, mais on peut facilement deviner que la Syrie aura été au centre des discussions. On peut aussi penser, compte tenu du passé d’Abdallah II et de son père avec le régime israélien, que tous les deux ont discuté de livraisons d’armes aux rebelles ASL, Al-Nosra, Al-Qaïda, via la Jordanie.

Le roi Abdallah II de Jordanie avait pourtant affirmé, en décembre dernier, que son pays ne participerait pas à une opération militaire contre la Syrie et qu’« il ne participerait pas à une ingérence militaire dans les affaires syriennes ». 

Selon les médias israéliens, l’armée israélienne envisage de monter un hôpital de campagne près de la frontière syrienne, sur le plateau du Golan, afin de traiter les Syriens rebelles blessés dans les combats. Cette partie de la frontière est d’ailleurs occupée sur vingt cinq kilomètres par les troupes rebelles qui s’y ravitaillent, s’y reposent et s’y organisent. Il ya donc un partage des tâches : à la Jordanie le rôle de passeurs d’armes, à l’armée israélienne celui d’« humanitaire ». 

En Syrie, l’armée israélienne a ses supplétifs pour faire le boulot à sa place :

-détruire la Syrie et «neutraliser» l’armée syrienne par épuisement, pour qu’Israël puisse ensuite attaquer l’Iran sans risquer d’embraser la région. Le roi Abdallah II de Jordanie vient de se joindre à François Hollande et David Cameron pour intervenir militairement dans le conflit syrien, au risque de voir la Jordanie elle-même tomber dans le piège de l’extrémisme islamique et s’embraser à son tour. 

Abdallah II risque gros et risque d’en payer le prix fort, en perdant son royaume, ce que, bien sûr, Netanyahu – convaincu que l’État de Palestine, c’est la Jordanie – s’est bien gardé de lui dévoiler. On opèrera ensuite le transfert de population en vidant Gaza !

Le site Al-Manar a fait état récemment de concentrations massives de troupes israéliennes, (blindés, chars…), à la frontière libanaise, près de la Syrie, de même que sur la ligne de démarcation, sur le Golan syrien occupé. Cela bouge mais rien n’est incompréhensible.

Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Japan scrambles to catch up with China’s yuan diplomacy in Africa | World Tribune

more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

British push to blacklist Hezbollah hits EU opposition - Haaretz

British push to blacklist Hezbollah hits EU opposition - Haaretz | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Haaretz British push to blacklist Hezbollah hits EU opposition Haaretz But at a meeting in Brussels, convened to weigh the British request, several EU governments questioned whether there was sufficient evidence to link Hezbollah to the attack in...
more...
No comment yet.
Scooped by Cyril Fonrose
Scoop.it!

Hillary, Foreign Policy, and the all-American Superbowl - Huffington Post

Hillary, Foreign Policy, and the all-American Superbowl - Huffington Post | Enjeux géopolitique et stratégiques | Scoop.it
Hillary, Foreign Policy, and the all-American Superbowl
Huffington Post
When Barack Obama selected Hillary Clinton -- with her limited experience in foreign affairs, far more limited than her knowledge of the sad affairs of her marital (martial?
more...
No comment yet.