Transformations n...
Follow
Find
3.3K views | +0 today
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from Digital Data
onto Transformations numériques
Scoop.it!

Pourquoi l’économie numérique est-elle en dehors des radars des politiques économiques ?

Pourquoi l’économie numérique est-elle en dehors des radars des politiques économiques ? | Transformations numériques | Scoop.it

Le numérique : programmes, réseau et données.

Il apparaît aujourd’hui évident que les enjeux du numérique s’articulent autour des données. Si l’on parle d’ingénierie numérique, il faut donc dire qu’il s’agit du Stockage, duTraitement et du Transfert des données (data).


Via Pierre Tran
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Les activités économiques et industrielles qui passent par les data ne rentrent pas dans lesmétadonnées, c’est à dire dans les catégories, de l’économie traditionnelle. C’est donc un enjeu de re-qualification et de re-catégorisation de l’économie politique dont il s’agit."

more...
No comment yet.
Transformations numériques
De la formation en e-learning au teletravail, le numerique transforme l'emploi. Et il est le moteur des mutations de nos societes.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Les défis du RH dans un monde digital

Les défis du RH dans un monde digital | Transformations numériques | Scoop.it
La Direction des Ressources Humaines après avoir intégré le cercle du pilotage stratégique de
l’entreprise doit maintenant entrer de plain-pied dans l’évaluation des solutions technologiques en termes de Gestion des Ressources Humaines.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:
La RH intervient dans les choix technologiquesLa RH accompagne les équipes dans l’appropriation du DigitalLe Digital : de nouveaux métiers et de nouveaux enjeux pour la RH

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Infographie : l'évolution du coworking en 20 ans

Infographie : l'évolution du coworking en 20 ans | Transformations numériques | Scoop.it

Le coworking est un concept qui a progressé très vite en 20 ans. Aujourd’hui plus de 3 000 espaces sont recensés dans le monde alors qu’en 2010, on en comptait 600. Dans son infographie réalisée pour Frenchweb, le site Coworking Paris Centre met en avant l’évolution du coworking de 1995 à nos jours. Pas de doute, l’engouement pour cette nouvelle organisation de travail est en pleine expansion.

more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from The New Reality of Work
Scoop.it!

How Robots Will Shape Future Employment & Labor Law

How Robots Will Shape Future Employment & Labor Law | Transformations numériques | Scoop.it

It is estimated that by 2025, half of the jobs in the United States will be performed by brilliant machines and intelligent systems,” Mathiason notes. “Creators and manufacturers of these new technologies must develop products that fall within the strictures of labor and employment laws … Ensuring compliance with (these) laws will help keep the focus on their product as opposed to avoidable and costly lawsuits.”

 



Via Denis Pennel
more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

A Lannion, la « mini-Silicon Valley » ne connaît pas la crise

A Lannion, la « mini-Silicon Valley » ne connaît pas la crise | Transformations numériques | Scoop.it
Dans une ville où les télécoms ont la part belle, Orange lance le chantier du très haut débit.
La petite capitale du Trégor reste épargnée par les restructurations, notamment chez Alcatel-Lucent.
L'écosystème commence à attirer des géants étrangers comme le suédois Ericsson, récemment installé.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Une succession d'essaimages issus d'Orange mais aussi de groupes aujourd'hui disparus comme Highwave - victime de la bulle Internet - contribuent à pérenniser les activités high-tech du Trégor. Pour réussir, « ces jeunes pousses, insiste Noël Foret, ne doivent pas être dépendantes d'Orange ». 2.500 emplois sont issus de ces transferts technologiques.


Afin d'accompagner ces start-up et de les aider à mieux vendre leurs innovations, l'Adit est candidate à l'opération French Tech, annoncée il y a quelques semaines par la ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, pour faire grandir les sociétés innovantes. L'Adit veut ainsi mettre en place une stratégie complète de soutien aux entreprises locales. Elle nécessite un investissement de 4,5 millions d'euros qui serait partagé entre les collectivités, les grandes entreprises et l'Etat. Un laboratoire de R & D sera créé à Lannion dans lequel pourront travailler les différentes start-up qui disposeront d'équipements communs mis à leur disposition."


> Histoire d'une reconversion réussie : Rennes, du déclin industriel à la renaissance numérique

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

La construction de la marque employeur selon Mazars

La construction de la marque employeur selon Mazars | Transformations numériques | Scoop.it

Martin Huerre est DRH France de Mazars. Il revient sur la construction de la marque employeur du cabinet d’audit : de la présence dans les campus à la digitalisation de la communication RH.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Et le digital dans tout ça ? 

Il s’agit de la troisième phase sur laquelle nous travaillons toujours aujourd’hui. Nous sommes dans une période où il faut investir les réseaux sociaux, avoir une communication beaucoup plus directe et désinstitutionnalisée. Il s’agit de permettre l’échange sans intermédiaire entre notre public cible et les Mazariens. 
Si notre marque employeur était déjà portée par les Mazariens, la digitalisation a accéléré le phénomène. Ils sont de fait en première ligne et dans l’immédiateté. Nous avons, par exemple, lancé l’application Campus sur laquelle tous les candidats peuvent contacter un Mazarien, issu son école ou non. Les collaborateurs sont, à la fois des porteurs des valeurs que nous défendons et la démonstration de leur réalité. 
Cette phase de digitalisation nous oblige à adapter nos outils, la façon dont nous parlons, dont nous nous présentons, dont nous racontons notre marque employeur. La marque employeur va de plus en plus échapper à l’institution. Elle sera le reflet de notre « corpus » et ce que Facebook ou Twitter relaieront sur le sujet. "

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Les outils de collaboration effacent les frontières traditionnelles de l'entreprise

Les outils de collaboration effacent les frontières traditionnelles de l'entreprise | Transformations numériques | Scoop.it

Seuls 18 % des employés dans le monde pensent que leur entreprise possède les outils de collaboration nécessaires pour assurer sa compétitivité.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"De l'étude, il ressort que 70% des décideurs constatent qu'un nombre croissant de collaborateurs utilisent leurs outils de collaboration personnels au travail (e-mail professionnel (89 %), e-mail personnel (54 %), clé USB/CD (53 %), messagerie instantanée (44 %)). 78 % des utilisateurs professionnels interrogés considèrent qu’ils dépendent de plus en plus des communications avec les clients (57 %), les collaborateurs basés en externe (55 %) et les collaborateurs sur site (51 %) et estiment à 20 % l’expansion de leur réseau professionnel sur les deux prochaines années. Pourtant, seuls 18 % des personnes interrogées pensent que leur entreprise est à même de connecter les individus et de partager les connaissances pour assurer sa compétitivité.


Ainsi, au final, utilisateurs et décideurs souhaitent la même chose : un outil de partage de documents unique, convivial et sécurisé qui simplifie la collaboration."

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

La multiplication des mobiles chez les salariés favorise le télétravail

La multiplication des mobiles chez les salariés favorise le télétravail | Transformations numériques | Scoop.it
Une étude d'IDC pour Bouygues Telecom montre que la multiplication des équipements des salariés en smartphones, tablettes et autres PC portables fait progresser le télétravail.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

> La génération Y inscrit le télétravail dans les moeurs des entreprises

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Des « applis » pour déclarer ses congés et notes de frais

Des « applis » pour déclarer ses congés et notes de frais | Transformations numériques | Scoop.it
Les applications de smartphones débarquent au bureau et bousculent les directions informatiques.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Dans l'entreprise, ces applications répondent à de nombreux besoins : un collaborateur peut, depuis son smartphone, enregistrer ses notes de frais et les transmettre directement à la direction des ressources humaines ; un responsable commercial peut contrôler la mise en place de produits dans le réseau de distribution depuis sa tablette ; un manageur peut consulter un rapport et faire des simulations…


GDF Suez a ainsi lancé un magasin d'applications à l'intention de ses employés pour la gestion de ses expatriés. ADP, prestataire de services dans les ressources humaines, comptait 1,5 million d'utilisateurs de son application destinée aux employés à la fin de 2013."


"Selon le cabinet Gartner, une entreprise sur quatre dans le monde disposera d'un magasin d'applications d'ici à 2017."

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Quelques pistes pour bâtir un management digital performant

Le management « numérique » se limite au déploiement d'outils (smartphone, tablette, RSE, etc.). Or, l'e-transformation nécessite bien davantage : une révolution managériale de grande ampleur.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"L'adaptation au digital en vaut la chandelle : selon une étude menée par Capgemini Consulting avec le MIT, les entreprises les plus avancées en la matière présenteraient une rentabilité supérieure de 26 % par rapport aux autres, ce qui sous-entend l'implication de leur direction générale sur tous les sujets d'organisation. Un sujet lancé par Accenture dès l'ouverture du Forum de Davos, mardi.

Ouvrir les organisations

La vertu du digital serait d'instiller du collaboratif entre les étages, voire de diminuer les strates hiérarchiques, récitent les consultants, mais pour quels bénéfices ? Une structure organisationnelle « plate » serait-elle un modèle ? « L'entreprise ne sera jamais seulement "horizontale", analyse Dominique Turcq, fondateur de l'institut Boostzone. Les verticalités, les hiérarchies formelles, les silos sont essentiels. Mais toutes ces verticalités sont désormais poreuses, transparentes, ouvertes et permettent à chacun de savoir qui est qui, qui sait quoi et d'approcher les autres plus directement, sans avoir à subir les coûts de transaction qu'imposaient des verticalités étanches », défend l'expert.

De fait, le numérique plaiderait plutôt pour l'entreprise «  latérale », un concept cher à Olivier Charbonnier, coauteur de « A quoi ressemblera le travail demain » (Dunod). « Les écosystèmes de type solaire autour d'un centre qui directement ou indirectement génère des relations et des productions qui reviennent à l'entreprise sont une bonne synthèse à la fois des logiques industrielles éprouvées et des dynamiques artisanales », développe le cofondateur de DSides. Dans son livre, il cite deux modèles : l'intermédiation « qui valorise la création de valeur hors les murs à orchestrer à partir des réseaux sociaux » et l'excubation « qui encourage l'éclosion de start-up accolées au lieu de faire la révolution en interne ».


Le changement de paradigme proposé vise à ouvrir les organisations. « Les opportunités qui émergent du 2.0 sont des évolutions du "business model" avec des changements de position dans la chaîne de valeur, la suppression des intermédiaires ou au contraire la création de valeur par l'intermédiation. Quelqu'un capable de bien qualifier l'information devient une ressource de valeur », résume Nicolas Monomakhoff, fondateur de MNM Consulting.

Du manager dimi nué au manager augmenté

Dans cet écosytème, le manager a-t-il encore un rôle à jouer ? « Plus que jamais », répond Dominique Turcq. «  Son rôle est bien sûr diminué dans le sens où il est moins qu'avant courroie de transmission, d'autorité ou de savoir. Sa nouvelle position est d'apporter du coaching, de la réflexion et de l'analyse », souligne l'inventeur du concept de management augmenté (1). Ses champs d'intervention sont encore plus vastes et... plus flous. « Le numérique, c'est le management de la confiance », traduit simplement Louis Treussard, directeur de L'Atelier BNP Paribas. « La performance de la start-up, ce n'est pas son organisation, c'est la certitude que les personnes choisies sont fiables, capables, parfois source d'erreurs et souvent à l'origine de grandes choses. » « Cela sous-entend d'accepter de perdre le contrôle de l'aléa », enchaîne Olivier Charbonnier, directeur général d'Interface, rappelant que « la simple injonction d'innover entrave la créativité ». « Induire sans prescrire, orienter sans programmer, piloter sans enfermer voici les nouveaux drivers ».


Une aubaine pour les RH

Dans ce vaste chantier, le « digital pourrait permettre à la fonction RH de (ré)concilier une posture conservatrice inhérente à son rôle de gardien du temple du droit social avec un visage plus innovant », analyse Marie-Laure Fayet, coauteur d'un rapport sur le sujet pour Eurogroup Consulting. « Jusqu'ici le digital est l'affaire de tous, donc de personne, chaque structure de l'entreprise et de l'administration s'en saisit avec son propre angle d'attaque », poursuit-elle. Michel Germain, dans un ouvrage à paraître (2) insiste sur la nécessité de conjuguer le management éprouvé et l'e-management : « Pour greffer aux deux fondamentaux que sont la directivité et l'impulsion d'une dynamique partagée la dimension digitale, il faudra infuser la coresponsabilité, la coinnovation, la cocontribution, le copartage d'informations, voire le comanagement entre entités. »


Le chantier est colossal : selon le baromètre Capgemini Consulting, les DRH jusqu'ici n'ont guère été moteurs.


> "Le manager peut devenir beaucoup plus stratégique qu'avant" : l'interview de Dominique Turcq

more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from Accès à l'emploi
Scoop.it!

The College Degrees That Get The Most Job Offers

The College Degrees That Get The Most Job Offers | Transformations numériques | Scoop.it
Nearly 70% of computer science majors had at least one job offer before they graduated from college last year, according to data gathered by the National Association for Colleges and Employers (NACE), which surveyed nearly 10,000 college seniors...
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

Here is NACE’s list of academic majors, showing the percentage of student applicants who had at least one job offer by the time they graduated:

  • Computer Science: 68.7%
  • Economics: 61.5%
  • Accounting: 61.2%
  • Engineering: 59%
  • Business Administration: 54.3%
  • Sociology/Social Work: 42.5%
  • Mathematics/Statistics: 40.3%
  • Psychology: 39.2%
  • History/Political Science: 38.9%
  • Healthcare: 37.8%
  • Liberal Arts/Humanities: 36.8%
  • Biology: 35.2%
  • Communications/Journalsim: 33.8%
  • English: 33%
  • Environmental Science: 30.5%
  • Education: 28.9%
  • Visual & Performing Arts: 27.8%
more...
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's curator insight, January 22, 11:40 PM

Here is NACE’s list of academic majors, showing the percentage of student applicants who had at least one job offer by the time they graduated:

  • Computer Science: 68.7%
  • Economics: 61.5%
  • Accounting: 61.2%
  • Engineering: 59%
  • Business Administration: 54.3%
  • Sociology/Social Work: 42.5%
  • Mathematics/Statistics: 40.3%
  • Psychology: 39.2%
  • History/Political Science: 38.9%
  • Healthcare: 37.8%
  • Liberal Arts/Humanities: 36.8%
  • Biology: 35.2%
  • Communications/Journalsim: 33.8%
  • English: 33%
  • Environmental Science: 30.5%
  • Education: 28.9%
  • Visual & Performing Arts: 27.8%
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from HEC Paris Executive Education
Scoop.it!

2014 : la grande année des MOOCs

2014 : la grande année des MOOCs | Transformations numériques | Scoop.it
Réponse a Tout
2014 : la grande année des MOOCs
Le Monde
Citons HEC, l'ENS Cachan, l'ENS Lyon, Grenoble INP, l'Université Joseph Fourier de Grenoble, Toulouse 2 Le Mirail Paris 1 Panthéon Sorbonne et, bien sûr, l'École polytechnique.

Via Xavier LAGRANGE
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

Lire aussi : MOOC : cap sur la formation continue à l'université

more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Le travail de 2030 se prépare aujourd’hui

Le travail de 2030 se prépare aujourd’hui | Transformations numériques | Scoop.it

En 1997, Jeremy Rifkin écrivait « La fin du travail », best-seller visionnaire qui décrivait l’inexorable augmentation planétaire du chômage et dessinait les prémisses d’une nouvelle économie positive et solidaire. En 2014, la question est toujours d’actualité.

 

En 2014, la question est toujours d'actualité. Le chômage a effectivement globalement augmenté entre 1990 et 2012 dans le monde développé - et le phénomène est loin d'être terminé. Une étude publiée par deux chercheurs de l'université d'Oxford décrit au contraire une accélération. D'après leur article, intitulé « The Future of Employment » , jusqu'à 47% des emplois aux Etats-Unis pourraient, à un horizon de vingt ans, être confiés à des machines intelligentes. Le développement exponentiel de la puissance informatique, la démocratisation des machines apprenantes et l'avènement de la robotique mobile devraient, d'après les auteurs, faire disparaître la plupart des nombreux emplois peu qualifiés et entamer très largement la masse des professions administratives, de chauffeurs, de télé-conseillers… et même de mannequins !

 

Face à cette transition économique et sociale majeure, que faire ? Clive Thompson explique dans son dernier ouvrage (« Smarter than you think ») que la course contre la machine est une lutte vaine. Et que, au contraire, les technologies de l'information permettent de « sous-traiter » à la machine ce qu'elle fait le mieux et de développer la spécificité du cerveau humain : ses capacités d'intuition et de créativité. Il va de soi que cette transition se fera plus naturellement si nous préparons la génération à venir. Celle-ci devra imaginer, concevoir, « hacker », inventer notre nouveau monde. L'école ne peut donc se contenter d'être le sanctuaire qu'elle a été au XXe siècle. Elle doit intégrer les modifications massives apportées par la technologie en devenant un lieu de création d'un nouveau savoir par l'expérimentation et la découverte.

 


Via Denis Pennel
more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

La Redoute veut se relancer par le numérique

L’enseigne de VPC prévoit de supprimer un tiers de son effectif tout en investissant quelque 80 millions d’euros dans l’informatique et la modernisation de son outil logistique.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:
"« La logistique de la Redoute, c’est 30 % de productivité en moins que l’ensemble des acteurs français de l’e-commerce », a déploré Eric Courteille, l’un des deux repreneurs sur BFM Business (vidéo ci-dessous).
Le big data pour mieux servir ses dix millions de clients
Connu pour ses catalogues papier distribués deux fois par an, La Redoute veut casser cette image et poursuivre sa mue de poids lourd français du commerce électronique en phase avec les attentes des consommatrices. « De deux collections par an, nous sommes passés à huit collections et dix demain »
Sixième site d’e-commerce en France selon le dernier classement de la Fevad, La Redoute peut s’appuyer sur sa notoriété (99 % !) et son audience avec 7 millions de visiteurs uniques par mois, une base de 10 millions de clients. « L’e-CRM et le big data vont nous permettre de personnaliser la relation client et d’anticiper les besoins des clientes », poursuit Eric Courteille."
more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Salesforce, le « social network » des objets connectés ?

Salesforce, le « social network » des objets connectés ? | Transformations numériques | Scoop.it

Salesforce, c'est un OVNI sur la planète des logiciels professionnels. Cette entreprise fondée en 1999 par Marc Benioff fut la première à conceptualiser ce que tout le monde connaît aujourd'hui sous le terme de "cloud computing". Elle tente de se positionner aujourd'hui comme la plateforme privilégié de l'Internet des objets.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Marc Benioff en est persuadé, avec le développement de l'"Internet of everything", aucune entreprise ne pourra rester isolée. Les leaders de demain seront ceux qui sauront capter la valeur de leur réseau, et donc être capable d’interagir. Lors de ses "show", il aime d’ailleurs rappeler sa conversation avec Akio Toyoda, le PDG de Toyota. Ce dernier lui demandait, raconte Benioff, comment il voyait l’avenir du constructeur. Comme il le fait souvent, il lui répondit par une longue liste de questions, toutes ayant pour point commun son interaction avec son écosystème. Comment votre entreprise se connecte avec ses clients ? Avec ses concessionnaires ? Avec ses fournisseurs ? Avec ses salariés ? Comment vos véhicules communiquant avec d’autres appareils ou véhicules ? Etc, etc, etc. Dans le monde que nous promet Marc Benioff, toute entreprise est un réseau social, et ses produits en sont le support…"

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Votre entreprise est-elle numérique ? C'est aussi une question de culture...

Le Cigref, association des DSI de grandes entreprises, publie un questionnaire destiné aux dirigeants soucieux d’identifier les freins et les leviers au renouveau numérique de leurs entreprises.


L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

Dans une entreprise, les freins au numérique sont autant culturels que technologiques. C’est le parti pris du Cigref qui publie un outil de diagnostic à destination des organisations désireuses de développer leurs ambitions numériques. Les stratégies 2.0, cloud ou big data ne se construisent pas sans avoir préalablement identifié les leviers et les obstacles à la mise en place de cette autre façon de travailler. La culture d’entreprise joue tout autant que la maîtrise technique.


Ouverture, viabilité, responsabilité, interdépendance, agilité, confiance et connaissance : il s’agit-là des 7 dimensions d’une culture numérique qu’un dirigeant avisé doit, d’après le Cigref, appréhender pour lui et ses troupes. Par exemple, l’ouverture demande d’établir « des réseaux de relation entre toutes les parties prenantes de l’entreprise ». Pour savoir si une entreprise est prête à suivre cette direction, l’association des DSI des grandes entreprises propose d’interroger ses forces vives.

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Apec 2014 : croissance fragile mais confirmée pour l'emploi IT

Apec 2014 : croissance fragile mais confirmée pour l'emploi IT | Transformations numériques | Scoop.it

Après une année 2013 marquée par une forte diminution des recrutements,  le volume des embauches devrait repartir à la hausse dans la fonction informatique, indique l'Apec dans une étude parue aujourd'hui.  En 2014, les intentions d'embauches pourraient s'établir à plus de 36 800, soit une hausse pouvant atteindre +16%.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

Au niveau régional, l'Ile-de-France continue de tirer le marché de l'emploi informatique, avec 20 500 recrutements réalisés l'an dernier. « Le marché est resté stable uniquement dans la région parisienne », observe le porte-parole de l'Apec. Le volume des recrutements a baissé  un peu partout en province, surtout en Bretagne avec 1 200 embauches d'informaticiens en moins, soit seulement 800 recrutements réalisés en 2013). A l'opposé, les Pays de Loire et la région Nord-Pas-de-Calais devraient tirer leur épingle du jeu en 2014, avec des prévisions atteignant respectivement +10 et +8%. 

more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from RH et Talents : recrutement, formation, management, diversité
Scoop.it!

Le cloud impose d'autres besoins en compétences IT

Le cloud impose d'autres besoins en compétences IT | Transformations numériques | Scoop.it

L'impact du passage au cloud sur l'emploi des informaticiens a été abordé lors d'une conférence organisée hier matin par le club de la presse informatique BtoB.

more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from RH et Talents : recrutement, formation, management, diversité
Scoop.it!

Du social graph au work graph

Du social graph au work graph | Transformations numériques | Scoop.it

Tout le monde est d’accord pour dire que les pratiques et outils sociaux sont un levier majeur de compétitivité pour les entreprises, notamment auprès des travailleurs du savoir. Le problème est que dans les faits, ces fameux social software ne sont pas très utilisés. Une étude récente de Deloitte nous apprend ainsi que les collaborateurs français apprécient le portage de leurs emails ou fichiers dans les nuages, mais que les pratiques “sociales” sont en dessous de celles de nos voisins européens.

more...
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's curator insight, February 11, 6:48 AM

Dans le monde de l’entreprise, c’est la même chose, chaque type d’outils correspond à un objectif précis :

Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) servent à trouver la bonne personne ou compétence ;

Les communautés internes servent à trouver la bonne information, connaissance ou donnée (de l’intérêt des wikis pour gérer les connaissances) ;

Les plateformes collaboratives servent à travailler plus efficacement ;


Les limites des RSE sont particulièrement bien expliquées dans cet article publié chez Wired : The Way We Work Is Soul-Sucking, But Social Networks Are Not the Fix. L’auteur y explique qu’une bonne partie de nos journées n’est pas consacrée au travail en lui-même, mais à des tâches connexes : participer à des réunions, lire / envoyer des emails, prendre connaissance et demander aux autres de prendre connaissance de documents… Dans ce contexte, les RSE ne sont d’aucune utilité, car ils ne permettent pas de réduire le nombre de réunions et d’emails ou d’accélérer le partage des informations et connaissances. La raison principale est que le social graph n’est constitué que d’individus et d’interactions autour de ces individus (messages, événements…). L’auteur décrit ce que pourrait être le work graph : un réseau d’entités en rapport avec le quotidien professionnel (idées, tâches, objectifs, processus, clients…), d’informations à propos de ces unités de travail (documents, conversations, statuts, données…) ainsi que les interactions qui vont avec (alertes, commentaires, notifications…). L’objectif du work graph ne serait pas de vous mettre en relation avec la bonne personne, mais avec les bonnes entités pour vous faire travailler plus efficacement ("Next generation work tech has to build on the work graph, not just social networks")

Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

La transformation numérique oblige les sociétés à réviser leurs stratégies d'entreprise

La transformation numérique oblige les sociétés à réviser leurs stratégies d'entreprise | Transformations numériques | Scoop.it

L'omniprésence des technologies numériques bouscule les modèles d'entreprise, les chaines de valeur et les écosystèmes actuels dans la quasi-totalité des secteurs. Cela oblige les sociétés du B2C autant que du B2B à réviser leurs stratégies d'entreprise et leurs structures organisationnelles en profondeur.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

Nouvelles exigences en termes de compétences :
La transformation numérique implique une nouvelle génération de fournisseurs de technologies de l'information et de prestataires de services qui allient une connaissance approfondie des affaires et des technologies à des compétences en créativité et en design. Les projets numériques doivent être menés beaucoup plus rapidement que les projets IT traditionnels, ce qui implique des méthodes de développement et de gestion (de projet) souples.

Nouveaux concurrents et écosystèmes :
L'écosystème des acteurs de la transformation numérique est en train de changer radicalement. Les agences digitales, en particulier, renforcent actuellement leur portefeuille de services technologiques et se positionnent directement contre les SSII.

Nouvelles stratégies de marché : 
Beaucoup de fournisseurs de technologies et prestataires de services continuent de vendre des technologies dépassées aux départements informatiques à l'heure actuelle. Ils vont devoir revoir leurs stratégies de marché en faveur de solutions numériques intégrées pour relever les défis d'ordre commercial.

Augmenter l'intérêt du SaaS et du BPO : 
Les départements informatiques n'ayant généralement pas suffisamment d'expérience et de ressources pour pouvoir gérer des projets informatiques complexes, privilégient souvent les modèles SaaS et les services de processus d'affaires/externalisation qui fournissent un résultat précis.

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Welcome To The French Tech Ecosystem

Welcome To The French Tech Ecosystem | Transformations numériques | Scoop.it

This is the story of a city that keeps reinventing itself. Over the past three weeks, I’ve been walking around Paris to meet with the brightest minds of a tech ecosystem in the making. My experience is as personal as it is relevant about what makes a startup ecosystem work, and why Europe is the next frontier.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"I recently talked with a VC-turned-entrepreneur about the seismic changes in the tech scene. According to him, France has the potential to become a new startup nation.


You can receive up to 70 percent of your salary for up to two years when you create a company. Moreover, a lot of public money has been injected into VC firms or directly into VC-like public institutions over the past few years.

As a business angel, when you invest in a startup, you will pay less tax. As an entrepreneur, when you create a company and hire people, you will pay less corporate tax for the first few years. All of this is mostly unknown when you aren’t French, but it’s about to change.

Building An Ecosystem

An ecosystem is a four-sided network — you need entrepreneurs, VC firms, schools, and journalists. France is lucky enough to have some of the best schools in the world. That’s why many great engineers and smart investors come out of France’s school system. Many have been working in the Silicon Valley for decades. But many choose to work in Paris now.

What about entrepreneurs? While French people are historically risk averse, it is starting to change. Cass Phillipps and Roxanne Varza have hosted a few FailCon editions in Paris, it’s an encouraging sign.

And there is a broader shift happening in tech — startups are increasingly becoming a mainstream cultural element. It’s not as obvious as in the U.S., but huge exits (like Google buying Nest) now make the front page of Les Échos, and a good part of business coverage is now focused on startups and innovation.

In other words, people are interested in startups. Every day, I’m surprised to find out that a friend of mine is listing “startup” as one of his or her interests on Twitter or LinkedIn. 31 percent of French people eventually want to create or lead a company.


what’s missing here?

We all know some great companies that came out of Europe: Skype, Spotify, SoundCloud… There are a few big tech companies in France, such as Criteo, Dailymotion and Deezer, but it’s still very early. There is no acquisition market with good valuations in France right now. So there’s no incentive to sell your startup to a big French company.

Similarly, it’s hard to get funding for Series B and C rounds, because French VC firms are smaller than expected. But if you’re working for a successful startup that needs to raise a Series B round, you won’t have any problems finding right people in France or elsewhere.

In many ways, France is now a little like the New York startup scene was a few years ago. Young and passionate people are trying to create a working and coherent ecosystem. It’s an exciting time to be part of the French ecosystem. And I hope that I can contribute in some way now that I’m here. If you think we should talk, get in touch with me.

What’s missing then? Not much, we just need to work hard and be patient. We are building something great. And this is just the beginning.

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

How to get the hottest job in tech with two months’ study and $2,000

How to get the hottest job in tech with two months’ study and $2,000 | Transformations numériques | Scoop.it
Data science—the "science" of gathering and parsing the enormous flood of data pouring into America's more technologically-adept firms—is so hot that even US president Barack Obama has declared it an educational priority.
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Enter Udacity, the online education startupFor about $2,000 and two months’ effort, students will soon be able to take a course in data science at Udacity taught by a Facebook engineer or an engineer from retail startup YubA “degree” from Udacity won’t have the cred of a sheepskin from Berkeley, but considering how quickly the field of data science is moving, students might be better off learning directly from teachers who are currently practicing data science, anywayAnd for those who want to try out a site that’s still in progress, a startup called DataCamp is working on a beta of a self-teaching course for data science—current price, $0.


The recent crop of online courses in data science adds to a growing pile of online and in-person schools offering coding or startup education.


As an alternative to traditional degrees in data science, which are increasingly common, online courses are a quicker avenue to learning on the job. That’s a wise move considering how varied the field of data science has become—these days being a data scientist could involve anything from working in the fraud department of a bank to the analytics desks of a media company."

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

How to get the hottest job in tech with two months’ study and $2,000

How to get the hottest job in tech with two months’ study and $2,000 | Transformations numériques | Scoop.it

Data science—the “science” of gathering and parsing the enormous flood of data pouring into America’s more technologically-adept firms—is so hot that even US president Barack Obama has declared it an educational priorityThe Harvard Business Review called data science “the sexiest job of the 21st century” (paywall).Startups are producing so much data they’ve become “frantic” to find more data scientists, making salaries on the order of $300,000 a year not unreasonable.

L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Enter Udacity, the online education startupFor about $2,000 and two months’ effort, students will soon be able to take a course in data science at Udacity taught by a Facebook engineer or an engineer from retail startup YubA “degree” from Udacity won’t have the cred of a sheepskin from Berkeley, but considering how quickly the field of data science is moving, students might be better off learning directly from teachers who are currently practicing data science, anywayAnd for those who want to try out a site that’s still in progress, a startup called DataCamp is working on a beta of a self-teaching course for data science—current price, $0.


The recent crop of online courses in data science adds to a growing pile of online and in-person schools offering coding or startup education.


As an alternative to traditional degrees in data science, which are increasingly common, online courses are a quicker avenue to learning on the jobThat’s a wise move considering how varied the field of data science has become—these days being a data scientist could involve anything from working in the fraud department of a bank to the analytics desks of a media company."

more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

Le numérique représentera 87% de la croissance des dépenses de l'industrie des Médias et Loisirs entre 2013 et 2017

Le numérique représentera 87% de la croissance des dépenses de l'industrie des Médias et Loisirs entre 2013 et 2017 | Transformations numériques | Scoop.it
Le poids du numérique dans les dépenses du secteur sera de 42,6% en 2017 contre 33,1% en 2013.
more...
No comment yet.
Scooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
Scoop.it!

L’entreprise en route vers la transformation numérique

L’entreprise en route vers la transformation numérique | Transformations numériques | Scoop.it

Le numérique va entraîner des modifications importantes dans les entreprises dans les douze prochains mois notamment pour réduire les coûts et pour recruter de nouveaux clients.


L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's insight:

"Le numérique oui, mais pour faire quoi ? L’augmentation de l’efficacité des processus interne vient assez largement en premier avec plus de 70 % des personnes interrogées considérant cet objectif comme important devant  l’amélioration de l’expérience client (61%) et la rétention des meilleurs talents dans l’entreprise (60%)."


more...
No comment yet.
Rescooped by L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup from RH et Talents : recrutement, formation, management, diversité
Scoop.it!

Les outils numériques, pierres angulaires de la flexibilité RH

Les outils numériques, pierres angulaires de la flexibilité RH | Transformations numériques | Scoop.it
Espaces collaboratifs, réseaux sociaux d'entreprise et accès IT en mobilité sont très prisés par les DRH. Résultats exclusifs de l'Observatoire des DRH et de la e-transformation.
more...
L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup's curator insight, January 14, 2:26 AM

"Avec 34% d'actions mises en place pour exploiter l'innovation complétées par 26% de projets déclarés, on arriverait à plus de 50% d'entreprises engagées dans l'utilisation de tels dispositifs pour 2014"


"Pour favoriser le transfert de compétences et apporter davantage de flexibilité dans le parcours professionnel des salariés, les outils numériques sont bien souvent au cœur des dispositifs mis en place par la DRH. Ainsi, concernant le transfert des compétences, les espaces collaboratifs et de partage d'expériences sont présents dans plus du tiers des entreprises interrogées (34%). Sachant qu'elles sont 28% à mener des projets en la matière. 25% ont mis en place des réseaux sociaux d'entreprise (et 25% mènent actuellement de tels projets) tandis que les blogs et les wikis sont respectivement présents parmi 21% et 18% des entreprises consultées dans le cadre de l'étude de l'Observatoire."


"Selon l'étude également, 82% des entreprises fournissent des outils permettant le nomadisme (tablettes, PC portables, smartphones...), et 21% autorisent les salariés à utiliser leur propre matériel dans le cadre d'une politique BYOD (14% projettent d'adopter cette pratique). Et en matière de télétravail, les entreprises ne sont pas en reste : 29% ont ainsi développé un programme pour faciliter le travail à distance des dirigeants et/ou des cadres, sachant que 75% ont mis en place des infrastructures de connexion à distance (3G, VPN, extranet)."