Égypt-actus
Follow
Find tag "réconciliation"
362.8K views | +60 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les ponts rompus de la réconciliation

Les ponts rompus de la réconciliation | Égypt-actus | Scoop.it

Nafea a baptisé son initiative « Plan de sauvetage de la patrie ». Les grandes lignes de cette initiative sont la formation d’un comité des sages qui aura le rôle de négociateur avec les deux parties. Pour siéger au sein de ce comité, des personnalités ont été proposées comme l’écrivain Mohamad Hassanein Heykal, les penseurs islamistes Mohamad Sélim Al-Awa et Fahmi Howeidi, le conseiller Tareq Al-Béchri, ainsi que Ziad Bahaeddine, ex-vice-premier ministre.

Une plateforme équilibrée de libéraux et d’is­lamistes visant à rafraîchir les rapports glaciaux entre les deux camps. En vertu de l’initiative, les négociations doivent porter sur l’arrêt des mani­festations et des violences, ainsi que des dia­tribes médiatiques réciproques, la libération des dirigeants de la confrérie incarcérés si aucune charge criminelle n’est retenue contre eux, la formation d’une commission pour enquêter sur les actes de violence commis depuis le 25 jan­vier 2011. La commission dispose de trois mois pour achever ses travaux. L’initiative appelle toutes les parties à renoncer à la violence.

L’autre initiative baptisée « La dernière chance » a été lancée par le parti islamiste Al-Badil. Elle exige aussi la libération de tous les détenus des Frères musulmans et le rétablis­sement symbolique du président destitué Morsi à son poste. Un retour temporaire permettant une issue constitutionnelle et la tenue d’une élection présidentielle anticipée, celle réclamée par l’opposition le 30 juin. Ceci en contrepartie d’une reconnaissance de la révolution du 30 juin par les Frères. L’initiative exige aussi des garan­ties équitables et transparentes à la participation des islamistes aux prochaines élections. Hossam Aquel, président du parti d’Al-Badil, affirme que la Coalition du soutien à la légitimité est « prête à négocier immédiatement avec les mili­taires et le pouvoir sur les détails de cette initia­tive » qu’il qualifie de « rationnelle ».

Mauvais timing

Les deux initiatives interviennent dans un contexte difficile, ce qui laisse peu de chance à leur succès. Les forces politiques civiles et laïques y voient seulement une tentative pour briser l’isolement des Frères et semer la zizanie dans les rangs des forces politiques. Ahmad Bahaa Chaaban, membre du Front national du salut, qualifie ces initiatives de « trahison » à la volonté du peuple et au sang des martyrs. « Cette réconciliation présumée sera pactisée par le sang des martyrs, ces innocents tués par les Frères. Après tout ce sang et ces complots contre le pays, il ne serait pas honnête de don­ner une sortie garantie pour les Frères ou de les réintégrer à la vie politique », affirme Chaaban. Refus partagé par Moustapha Bakri, ex-député et journaliste, qui trouve que la réconciliation avec des terroristes signifie un fiasco dans leur guerre contre le terrorisme. « Ceux qui présen­tent de telles initiatives semblent être déconnec­tés des faits sur le terrain et ne sont pas au fait du terrorisme qui secoue notre pays », dit Bakri. Et d’ajouter : « Les Frères sont animés par l’es­prit de vengeance et ne veulent pas de réconci­liation. Il serait difficile de renouer avec une faction qui veut démolir l’Etat et liquider ses opposants ».

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt Govt Offers Convicted Investors 'Reconciliation'

Egypt Govt Offers Convicted Investors 'Reconciliation' | Égypt-actus | Scoop.it

The Egyptian government moved on Wednesday to entice back convicted investors who have fled the country, offering them arbitration that could overturn verdicts issued in absentia and that may lead to "full reconciliation".

With the country deep in economic crisis, the move signals that Egypt may be seeking to draw on the finances and expertise of exiled business leaders associated with ousted president Hosni Mubarak.

In a statement, the government said such a reconciliation would lead to the cancellation of jail sentences and unlock the investors' frozen assets.

The cabinet agreed on Wednesday to amend a law related to investor guarantees and incentives, it said. This would add a "clause stipulating that in the case of a court verdict issued in absentia convicting (someone), it is possible to take measures to reexamine the case".

 

More on: http://www.60news.com/news-blank-headline-received-188918/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Selon le parti Nour, les initiatives de réconciliation nationale doivent venir des Frères musulmans

Selon le parti Nour, les initiatives de réconciliation nationale doivent venir des Frères musulmans | Égypt-actus | Scoop.it

By AHMED ARAFA

 CAIRO: Member of the supreme committee of the Nour Party Ibrahim Ragheb said that a reconciliation with the interim administration must come from the Muslim Brotherhood in order to solve the current crisis.

 Ragheb told Youm7 on Saturday that the initiative should not come from political figures or parties allied with the Brotherhood, because the Brotherhood may disavow an initiative that it did not present itself.

 All sides must intend to reconcile in order to solve the crisis, Ragheb added, assuring the crisis will only be solved through political actions and not security solutions.

 He demanded Brotherhood members cease the escalation method they are using.

 Originally published in Youm7.

more...
No comment yet.