Égypt-actus
Follow
Find tag "publications"
382.7K views | +17 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Demands of the Egyptian Revolution and the Newly-Emerging Actors"

"Demands of the Egyptian Revolution and the Newly-Emerging Actors" | Égypt-actus | Scoop.it

by Mohamed El-Agati, Political Science Researcher and Director of the Arab Forum for Alternatives 
IEMed/EuroMeSCo, 2014, 33 pages
During the 25th January Revolution in Egypt the masses raised their voices to articulate a number of demands, all of which expressed their hope for a better future for themselves, their families and future generations. These demands can be summarized under the four main principles of bread, freedom, social justice, and human dignity. 

In fact, none of these demands were achieved, and there are no indicators showing that those who ascended to power are working towards their fulfillment. Those in authority focus instead on concretizing their rule by imposing security and stability policies, directly reflecting the policies of the previous regime and not the revolution’s demands. Building on this foundation, this paper by Mohamed El-Agati, Political Science Researcher and Director of the Arab Forum for Alternatives, is divided into three parts:

the most important demands of the Egyptian revolution
the most important newly-emerging actors in Egypt, as well as those currently heading the post-30th June political scene
the interaction between these parties and the varying levels of the revolution’s demands.

In the conclusion, this paper poses a vision of the impact of this interaction on future developments in Egypt. 

PaperEuromesco20.pdf — PDF document, 3383Kb :http://www.iemed.org/publicacions/historic-de-publicacions/papersiemed-euromesco/demands-of-the-egyptian-revolution-and-the-newly-emerging-actors/at_download/arxiu_relacionat

 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"The Nile: Downriver Through Egypt’s Past and Present" [Kindle Edition], by Toby Wilkinson

"The Nile: Downriver Through Egypt’s Past and Present" [Kindle Edition], by Toby Wilkinson | Égypt-actus | Scoop.it

Format: Kindle Edition
File Size: 1907 KB
Print Length: 352 pages
Publisher: Bloomsbury Publishing; 1 edition (13 Feb 2014)
http://www.amazon.co.uk/The-Nile-Downriver-Through-Egypt’s-ebook/dp/B00HW0TKTI

 



A hypnotic journey in the company of one of the world's most acclaimed Egyptologists over the fabled river telling how the Nile continually brought life to an ancient civilization now dead and how it sustained its successors, now in tumult.

Renowned Egyptologist Toby Wilkinson leads us through space as much as time: from the river's mystical sources (the Blue Nile which rises in Ethiopia, and the White Nile coursing from majestic Lake Victoria); to Thebes, with its Valley of the Kings, Valley of the Queens, and Luxor Temple; the fertile Delta; Giza, home of the Great Pyramid, the sole surviving Wonder of the Ancient World; and finally, to the pulsating capital city of Cairo, where the Arab Spring erupted on the bridges over the Nile. Along the way, he introduces us to mysterious and fabled characters-the gods, godlike pharaohs, emperors and empresses, who joined their fate to the Nile and gained immortality; the adventurers, archaeologists, and historians who have all fallen under its spell. With matchless erudition and storytelling skill, through a lens equal to both panoramas and close-ups, Wilkinson brings millennia of history into view.
TOBY WILKINSON earned a degree in Egyptology from Downing College, Cambridge, and is the recipient of several prestigious awards given in his field. He has published seven books, and received the Hessell-Tiltman Prize for his latest work, The Rise and Fall of Ancient Egypt. He has appeared on radio and television as an expert on ancient Egyptian civilization, and is a member of the international editorial board of the Journal of Egyptian History. Since 2004, he has been a Fellow at Clare College, Cambridge, where he resides.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Publication : "Cleopatra - Roma e l’incantesimo dell’Egitto"

Publication : "Cleopatra - Roma e l’incantesimo dell’Egitto" | Égypt-actus | Scoop.it

Curatore: Gentili Giovanni 
Skira, 2013

“A quanto dicono la sua bellezza in sé non era del tutto incomparabile, né tale da colpire chi la guardava. Ma la sua conversazione aveva un fascino irresistibile, e da un lato il suo aspetto, insieme alla seduzione della parola, dall’altro il temperamento […] erano come un pungiglione penetrante. Dolce era il suono della sua voce quando parlava; e piegava facilmente la lingua, come uno strumento musicale dalle molte corde, all’idioma che usava. Pochissimi erano i barbari con i quali trattava mediante un interprete. Alla maggior parte rispondeva direttamente, ed erano Etiopi, Trogloditi, Ebrei, Arabi, Siri, Medi e Parti. Dicono che conoscesse anche la lingua di molti altri popoli, mentre i re precedenti non si erano curati di apprendere l’egiziano ed alcuni avevano dimenticato pure il macedone” (Plutarco, Vita di Antonio, 27, 3-5)

Nonostante la disinformazione su di lei promossa da Augusto e dagli storici filo-augustei, causa di una damnatio memoriae dalla durata ormai bimillenaria, Cleopatra continua a esercitare una curiosità e un fascino irresistibili. Perché? Chi era veramente l’ultima regina d’Egitto?



Cleopatra VII Thea Filopatore Neotera, ultima regina d’Egitto suicidatasi nel 30 a.C. per evitare di cadere nelle mani del vincitore Ottaviano, segna in modo indelebile la sua epoca. Non particolarmente bella ma seducente, intelligente e risoluta, dotata di intelletto brillante, colta e raffinata, fonda la sua forza sulla sua personalità libera e indipendente. Abile politica che cercò di reinserire l’Egitto nello scacchiere delle potenze del tempo, compartecipe dei progetti di Cesare, poi di quelli di Antonio, la più celebre delle regine della storia antica ha un impatto culturale, oltre che politico, che difficilmente si può riscontrare nelle epoche a seguire.

Attraverso 180 opere provenienti dai più importanti musei del mondo, il volume racconta l’Egitto dei Tolomei, l’appassionante vita di Cleopatra, la centralità della sua figura nelle vicende politiche dell’epoca e il rapporto tra Roma e l’Egitto. Tra i capolavori presentati spiccano la cosiddetta Cleopatra “Nahman”, uno straordinario ritratto di Ottavia (sorella di Augusto e moglie di Marco Antonio) rilavorato come Cleopatra, un ritratto della regina d’Egitto giovanissima (realizzato probabilmente quando salì al trono nel 51 a.C.), l’Alessandro Magno “Guimet” del Museo del Louvre, capolavoro della scultura ellenistica, uno straordinario bronzo che ritrae Alessandro Helios, figlio di Cleopatra e Marco Antonio, e lo spettacolare mosaico del Nilo proveniente dal Museo di Priverno.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Les Bronzes égyptiens de la Fondation Gandur pour l'Art", par Robert Steven Bianchi

"Les Bronzes égyptiens de la Fondation Gandur pour l'Art", par Robert Steven Bianchi | Égypt-actus | Scoop.it

Till Schaap Edition, 2014, 260 pages 
– La Fondation Gandur pour l’Art (FGA) sort un ouvrage de référence avec la publication d'un catalogue consacré aux bronzes de sa collection d’art antique égyptien. Ce premier volume d’une série à venir, confirme la volonté de la FGA de partager et de faire rayonner les œuvres dont elle est dépositaire. 
« Cet ouvrage marque l’aboutissement d’un processus qui m’a conduit à lever le voile sur ce qui était demeuré un jardin secret pendant près de trente ans » a confié Jean Claude Gandur, collectionneur et fondateur de la Fondation Gandur pour l’Art. « L’impulsion s’est produite il y a plus de dix ans lorsque les conservateurs des Musées d'art et d'histoire de la Ville de Genève m'ont fait part de l'intérêt artistique et scientifique de ma collection d'objets archéologiques. » 
Ce catalogue reproduit plus de 100 sculptures en cuivre, bronze, argent et or issues de la collection d'archéologie de la Fondation, chacune décrite dans une notice scientifique. Deux contributions introductives 
proposent une mise en perspective des œuvres. Le premier essai est consacré à la fabrication et l’utilisation des objets. Il est signé par Robert Steven Bianchi, conservateur en chef de la FGA, en charge de la collection d’archéologie, et ancien conservateur au Brooklyn Museum of Art de New York. Le second, de la main de Christiane Ziegler, directrice honoraire du département des antiquités égyptiennes du musée du Louvre à Paris, décrit les particularités de la collection. 
« Le choix de mettre à l’honneur les arts du métal de l’Égypte ancienne pour ce premier volume s’est imposé tout naturellement en rapport avec mon parcours de collectionneur » a expliqué Jean Claude Gandur. « Une 
enfance passée à Alexandrie m’a très tôt mis au contact des vestiges de la civilisation égyptienne, principal berceau des cultures grecque, romaine et judéo-chrétienne. Plus tard, une visite des musées d’Athènes et de Delphes a attisé ma passion pour les œuvres en bronze. » 

Ce catalogue constitue le premier volume d’une série dont chaque ouvrage portera sur une période, un mouvement ou un thème spécifique aux collections de la Fondation Gandur pour l’Art : l’archéologie (antiquité égyptienne, classique et proche-orientale), la peinture du XXe
siècle (abstraction européenne et américaine d’après-guerre, figuration narrative) ou encore les arts décoratifs (mobilier, horlogerie et objets d’art de l’époque médiévale à moderne).

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Discovering Tutankhamun - From Howard Carter to DNA" by Zahi Hawass

"Discovering Tutankhamun - From Howard Carter to DNA" by Zahi Hawass | Égypt-actus | Scoop.it

The American University in Cairo Press, dec. 2013, 264 pages

A thorough account of what we know and don't know about the life and times of the famous young pharaoh, from the discovery of his tomb in 1922 to the CT-scans of the twenty-first century 

Penned by a scholar who was personally involved in research into the enigmatic young pharaoh, this comprehensive and fully illustrated new study reviews the current state of our knowledge about the life, death, and burial of Tutankhamun in light of the latest investigations and newest technology. Zahi Hawass places the king in the broader context of Egyptian history, unraveling the intricate and much debated relationship between various members of the royal family, and the circumstances surrounding the turbulent Amarna period. He also succinctly explains the religious background and complex beliefs in the afterlife that defined and informed many features of Tutankhamun’s tomb. The history of the exploration of the Valley of the Kings is discussed, as well as the background and mutual relationships of the main protagonists. The tomb and the most important finds are described and illustrated, and the modern X-raying and CT-scanning of the king’s mummy are presented in detail. The description of the latest DNA examination of the mummies of Tutankhamun and members of his family is one of the most absorbing parts of the book and demonstrates that scientific methods may produce results that cannot be paralleled by traditional Egyptology. “This is a work by a man who passionately loves Egypt’s past and is not afraid of controversy. There is nothing like reading a book that contains first-hand recollections and impressions, bringing to life an exacting academic topic. Dr Hawass does this in masterly fashion.”—from the Foreword by Jaromir Malek

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Imagining the Past: Historical Fiction in New Kingdom Egypt", by Colleen Manassa

"Imagining the Past: Historical Fiction in New Kingdom Egypt", by Colleen Manassa | Égypt-actus | Scoop.it

Oxford University Press, 2013, 368 pages

Five hundred years before Homer immortalized the Trojan Horse, the ancient Egyptians had already composed a tale of soldiers hiding Ali Baba-like in baskets to capture a besieged city. Shortly after the rise to power of the warrior pharaoh Ramesses II, Egyptian authors began to write stories about battles and conquest. However, these stories were not set in the present, but in the past: they were the world's first works of historical fiction. These literary recreations of past events, which preserve fascinating mixtures of fact and fiction, provide unparalleled information about topics as diverse as ancient Egyptian historiography, religion, and notions of humor and wit. 

Imagining the Past is the first volume to provide complete translations and commentary for the historical fiction composed during Egypt's New Kingdom. The four works include The Quarrel of Apepi and Seqenenre, The Capture of Joppa, Thutmose III in Asia, The Libyan Battle Story. An introduction explores Egyptian conceptions of the past, the universe of historical and literary texts in New Kingdom Egypt, and the definition of a new genre of Egyptian literature. Extensive commentary and new translations appear within each chapter, and a concluding analysis summarizes the audience and function of historical fiction as well as theology and historiography within the tales. Despite the fragmentary nature of the papyrus copies, the thorough research into the literary, political, and social context of each tale allows a modern reader to explore this forgotten literary subfield and appreciate the stories as works of historical fiction.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pharaon Magazine 16

Pharaon Magazine 16 | Égypt-actus | Scoop.it

Exposition : le voyage de l'obélisque de la Concorde, musée de la Marine

Mer Rouge et route de l'encens : les découvertes exceptionnelles de Pierre Tallet

Ermant : nouvelles découvertes

Vallée des rois : découvrez l'incroyable tombe royale de Séthy Ier. Le chef d'oeuvre de l'ancienne Egypte

Enquête : les troubles politiques de la 6e dynastie. Le pharaon Téti a-t-il été assassiné ?

Le char égyptien : à la pointe de technologie

Médecine : le système respiratoire vu par les médecins égyptiens

La pierre de Rosette

Amenhotep, fils de Hapou, 2e parte, par John Ward

Chameau ou dromadaire ? Il faut choisir !

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Monuments funéraires du palais et de la nécropole. Balat XI", édité par Georges Soukiassia

"Monuments funéraires du palais et de la nécropole. Balat XI", édité par Georges Soukiassia | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Balat XI n’est pas une monographie comme les dix précédents volumes de la série, mais réunit des études de monuments inédits qui illustrent la pratique du culte funéraire et l’histoire de la famille des gouverneurs de l’oasis de Dakhla de 2350 à 2050 environ.

Dans l’enceinte nord d’Ayn Asil, première résidence des gouverneurs, un linteau inscrit et deux fragments statuaires sont les indices de l’existence de sanctuaires de ka de gouverneurs dès le règne de Pépy Iᵉʳ. Au sud, après l’incendie du palais à l’extrême fin de l’Ancien Empire, la construction par un gouverneur inconnu d’un sanctuaire funéraire double, dont une chapelle est consacrée à Médou-néfer à titre d’ancêtre, marque une nouvelle fondation. Sur les sols de ces sanctuaires de ka, des dépôts de plats d’offrande, caractéristiques du site de Balat, représentent un indice concret de la pratique du culte.

Dans la nécropole de Qila al-Dabba, les petits monuments est du complexe du Mastaba I (M I/B et M I/C) sont les plus anciens tombeaux de gouverneurs et datent du début de la VIᵉ dynastie. Le vaste monument d’Ima-Pépy / Ima-Méryrê (M I/A) s’appuie contre eux. Puis le mastaba de Khentikaou-Pépy (M IV) inaugure un nouvel emplacement. Autour de ce monument, le plus grand et le plus haut de la nécropole, se groupent ceux de Khentika (M III, règne de Pépy II), puis de Médou-néfer (M V) et d’Ima-Pépy (M II).

 IFAO, 2013, 176 pages
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Djekhy & Son - Doing Business in Ancient Egypt", by Koenraad Donker van Heel

"Djekhy & Son - Doing Business in Ancient Egypt", by Koenraad Donker van Heel | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

The story of a small family business revealed through ancient documents, in a new paperback edition 

Djekhy & Son, two businessmen living 2,500 years ago in the densely populated neighborhoods built around the great temple of Amun at Karnak, worked as funerary service providers in the necropolis on the western bank of the Nile. They were also successful agricultural entrepreneurs, cultivating flax and grain. In 1885, the German Egyptologist August Eisenlohr acquired a unique collection of papyri that turned out to be Djekhy’s archive of mainly legal documents. Using this rich trove of evidence, augmented by many other sources, the author has painted a vivid picture of life in ancient Egypt between 570 and 534 bce, during the little-known Saite period. Approaching the subject from both business and personal aspects, he gives us a fresh look at some facets of ancient Egypt that have mostly been hidden from view—such as putting up one’s children as security for a loan.

 

Yhe  American University in Cairo Press, 3013, 224 pages

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le matériel archéologique et les restes humains de la nécropole de Dabashiya, par Françoise Dunand, Bahgat Ahmed Ibrahim, Roger Lichtenberg

Le matériel archéologique et les restes humains de la nécropole de Dabashiya, par Françoise Dunand, Bahgat Ahmed Ibrahim, Roger Lichtenberg | Égypt-actus | Scoop.it

Le site de Dabashiya a été exploré par les Inspecteurs du Conseil Suprême
des Antiquités Égyptiennes de Kharga, sous la direction de l’Inspecteur en
Chef Bahgat Ahmed Ibrahim, au cours de deux campagnes effectuées en
1994. Pendant une première période allant du 4 au 24 juin, trente deux
tombes ont été explorées. Au cours de la deuxième période, du 21 août au
9 septembre, trente cinq autres tombes ont été explorées. Au total, soixante
sept tombes ont été identifiées et fouillées.
À cette époque, l’équipe française dirigée par F. Dunand travaillait déjà en
collaboration avec les Inspecteurs du Service Égyptien des Antiquités sur
le site d’Aïn el-Labakha exploré par eux au cours des années précédentes.
Un ouvrage publié en 2008 présente le résultat de ce travail commun 1. Par
la suite, la collaboration s’est poursuivie entre les équipes égyptienne et
française en vue de la publication du matériel des tombes de Dabashiya.
En 1996, les momies de la tombe 22 ont été radiographiées par
R. Lichtenberg au taftish de Kharga. Deux campagnes de photos ont été
réalisées par lui en 2010 et 2011 en vue de la publication.
Entre l’exploration de la nécropole de Dabashiya et sa publication, plusieurs années se sont écoulées. Ce délai est dû en grande partie au fait que
dans les années 1997-2012 l’équipe française se consacrait essentiellement
à l’exploration et à l’étude des nécropoles d’El-Deir (actuellement en cours
de publication).

 

CENIM 7, Montpellier, 2013.

http://www.enim-egyptologie.fr/index.php?page=cenim&n=7

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Révolutions arabes, suite sans fin…"

"Révolutions arabes, suite sans fin…" | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Les Cahiers de l'Orient, n° 109 (printemps 2013)

Au sommaire :

Le dessin de Paul Avoine

Merci Monsieur Morsi ! L’éditorial d’Antoine Sfeir

Armée et police égyptiennes face à la révolution, Tewfik Aclimandos

Égypte : récits des journées révolutionnaires, Ahmad al-Bahâr et Hânî Darwich

Tunisie – Égypte : un laboratoire exemplaire ? Pierre Piccinin da Prata

http://cahiersdelorient.wordpress.com/2013/01/18/revolutions-arabes-suite-sans-fin/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egyptian comic strips

Egyptian comic strips | Égypt-actus | Scoop.it

By Thoraia Abou Bakr

One of the most popular comics series in Egypt during the nineties was Flash, an Arabic comic magazine aimed at children. Other comic magazines originated from the GCC or USA and Europe, lacking Egyptian flair and local artistic capabilities.

Flash was different from other magazines because it was purely Egyptian and not affiliated with any foreign characters like Mickey Mouse or Donald Duck. The characters in Flashhad Arabic names, such as Karim or A’laam, and were very specific to Egyptian culture.

Then there was a hiatus during which there were no new creations on the Egyptian comic scene. In 2011 a group of comic artists gathered to publish a new magazine, Toktok.

The magazine dubbed itself the home of Egyptian comics as it accepts submissions of comic artists of any age or genre. It sparked a renewed interest in the Egyptian comic scene and other initiatives followed in its wake. The main difference between the current magazines and Flash is that they are aimed at adults and not children.

 

More : http://www.dailynewsegypt.com/2013/02/10/egyptian-comic-strips/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Appel à contributions (revue "Confluences Méditerranée")

Appel à contributions (revue "Confluences Méditerranée") | Égypt-actus | Scoop.it

Confluences méditerranée revue trimestrielle concernent les peuples et les sociétés du bassin méditerranéen. 

Egypt-actus's insight:

L’objet de ce numéro de Confluences Méditerranée sur les villes et les mobilisations socio-politiques n’est pas de livrer une énième analyse des « révoltes arabes » mais d’interroger à la fois le rôle des villes (grandes, petites et moyennes), leurs transformations, le gouvernement urbain ainsi que les reconfigurations de pouvoirs qui s’y opèrent. 


La place des petites et moyennes villes dans les bouleversements en cours diffèrent sensiblement d’un pays à l’autre : tantôt elles semblent avoir été les fers de lance de la contestation (Syrie, Tunisie), tantôt, la capitale semble être l’unique théâtre des mobilisations. Comment éclairer ces disparités et comment décrypter l’activisme parfois fort des villes périphériques ? 


Les villes ont-elles été le siège d’affirmation de nouveaux acteurs sur la scène politique et voit-on le déclassement de notabilités anciennes ? Quels liens établir entre les méga-projets urbains et les mouvements de protestation ? Un autre aspect de la réflexion porte sur la mise en œuvre, certes inégale, des processus de décentralisation politico-administrative. 


Le mouvement de « révolte » dans le monde arabe marque un refus de l’autoritarisme et une exigence de prendre son destin en main. Or, le premier stade de la démocratisation affecte la municipalité, où il est beaucoup plus difficile de changer les pratiques d’un Etat. Quels changements affectent les municipalités et, plus globalement, le paysage et le fonctionnement urbains depuis le « printemps arabe » ? 


Articles à envoyer d’ici le 15 mars.

Leur longueur ne doit pas excéder les 25000 signes. 
Ils doivent être accompagnés d’un résumé de 10 lignes au maximum. 


Articles à renvoyer à Karine Bennafla, IEP Lyon, membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée :karine.bennafla@9online.fr 

Une courte proposition d’article (titre et résumé) devra lui être adressée d’ici le 1er février.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"L'art dentaire en Egypte Antique"

"L'art dentaire en Egypte Antique" | Égypt-actus | Scoop.it

par Pauline Ledent
L'Harmattan, février 2014, 226 pages

Les médecins égyptiens sont considérés comme les précurseurs de la médecine occidentale, bien avant Hippocrate. A partir de papyri égyptiens d'origine, d'études archéologiques très poussées, l'auteur nous emmène dans un voyage initiatique à la rencontre de la médecine et de la dentisterie. Passionnée d'égyptologie et d'histoire de l'art dentaire, Pauline Ledent a obtenu le prix George Villain d'histoire de l'art dentaire 2013.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

“La tête haute dans les rues du Caire”

“La tête haute dans les rues du Caire” | Égypt-actus | Scoop.it
Ingénieur en électronique, Pino Creanza a pour passion le dessin, qu’il met entre autres au service des souvenirs et impressions qu’il rapporte de ses voyages.
De 2008 à 2011, il fit plusieurs séjours au Caire, au terme desquels il rassembla sa lecture de l’actualité sous forme de “cartes postales”. En clair : des illustrations dessinées, accompagnées de brefs commentaires complétant ce que le trait ne peut qu’esquisser ou suggérer.

Nous nous retrouvons ainsi, en 2009, dans la mégalopole cairote avec ses encombrements, son urbanisme chaotique, ses vagues de touristes, son surpeuplement, ses contrastes sociaux. 

Quelques haltes bien choisies permettent à l’auteur de s’attarder sur ce qui donne à la capitale égyptienne sa personnalité : ses monuments éminemment représentatifs de l’art islamique, le Nilomètre de l’île de Rodah, al-Azhar, le quartier des “zabbalines” (éboueurs, profession représentative de la communauté copte) et, bien entendu, l’incontournable, l’emblématique place Tahrîr qui fut au coeur de la Révolution du 25 janvier 2011, ainsi que des soubresauts ultérieurs de ce soulèvement populaire.

Par touches successives, Pino Creanza donne à son récit en images une tournure journalistique. Il s’intéresse ainsi à la naissance du syndicalisme en Égypte, dans les milieux du textile, à la situation de la communauté copte, à la position de l’université d’Al-Azhar au regard de la politique égyptienne, au rôle des femmes dans la société, aux signes annonciateurs de la Révolution de janvier 2011…

L’ouvrage ne décrit pas cette Révolution. Mais son récit en est comme imprégné. 
Certes, on ne peut attendre d’une BD qu’elle évolue dans les contours d’un exposé sociologique ou d’une analyse politique. Elle ne peut qu’illustrer, par raccourcis et condensés, des tranches de vie ou fragments d’histoire. De surcroît, la société égyptienne que l’auteur nous donne à voir est exclusivement celle du Caire. 

Néanmoins, en observateur sans préjugés, Creanza a consigné avec soin ce qui change dans la ville, tout comme ce qui semble immuable. Son témoignage est intéressant pour permettre au lecteur de comprendre les événements qui se sont déroulés ces dernières années en Égypte, mais aussi ce qui est en train de s'y produire aujourd'hui.
“L’avenir de l’Égypte, écrit l’auteur en commentaire de l’un de ses dessins, reste difficile et incertain, mais pour les protagonistes de cette Révolution, rien ne sera plus comme avant. Maintenant, les hommes, les femmes et les gosses de la place Tahrîr peuvent vraiment marcher la tête haute dans les rues du Caire.”

“Cairo Blues”, par Pino Creanza, Rackham, 2014, 96 pages 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

“Egyptomania” : un ouvrage (en anglais) de l’égyptologue américain Bob Brier

“Egyptomania” : un ouvrage (en anglais) de l’égyptologue américain Bob Brier | Égypt-actus | Scoop.it

L'Égypte est de tout temps une terre de magie, de mystère et de sagesse profonde. Depuis Hérodote, elle hante l'imaginaire occidental.
Le monde a toujours été fasciné par l'Égypte ancienne. Quand les Romains ont conquis l'Égypte, c'était vraiment l'Égypte qui, en fait, a conquis les Romains.

Pourquoi, aujourd’hui encore, l'Égypte ancienne engendre-t-elle une telle obsession ?
Depuis quarante ans, Bob Brier, un des égyptologues les plus éminents, surnommé “Mr. Mummy”, cherche à comprendre cet attrait que l'Égypte antique exerce sur notre monde d'aujourd'hui. 
Dans ce livre original et novateur, avec vingt-quatre pages de photos en couleurs provenant de sa collection personnelle, l'auteur explore 3.000 ans d’histoire. Adoptant plus le ton de la vulgarisation que celui de l’exposé scientifique, il retrace notre fascination aussi bien pour les momies qui semblent avoir trompé la mort, que pour les pyramides vouées également à l’immortalité. 

L’un de ses amis, l’architecte Jean-Pierre Houdin, fut témoin de la genèse de ce nouvel ouvrage : ”Ce que je peux te dire, c'est que Bob est un ‘collectionneur d'égyptomanie’, et cela depuis une trentaine d'années. Il a de tout chez lui...il y en a partout : des affiches de cinéma au bagues de cigare, du bouchon de réservoir de vieille voiture à la vaisselle : une véritable caverne d'Ali Baba. 
Bob a trois passions par rapport à l'Égypte. Tout d’abord, les momies, les obélisques et les pyramides. Ensuite, l’égyptomanie depuis ses origines. Et enfin, Napoléon Bonaparte : le personnage l’intéresse, mais surtout l'expédition qu’il mena en Égypte. Bob possède ainsi un exemplaire du célèbre ouvrage encyclopédique “La Description de l’Égypte”.
Tel est son côté sérieux, dans lequel il a trouvé l’inspiration de son nouvel livre… tout en s'amusant ! C’est cela Bob Brier!”

“Egyptomania : Our Three Thousand Year Obsession with the Land of the Pharaohs”, by Bob Brier 
Palgrave Macmillan, 2013, 256 pages

http://www.washingtonpost.com/entertainment/books/egyptomania-our-3000-year-obsession-with-the-land-of-the-pharaohs-by-bob-brier/2014/01/22/203ed8a2-7eef-11e3-9556-4a4bf7bcbd84_story.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Sharia and the Making of the Modern Egyptian", by Reem A. Meshal

"Sharia and the Making of the Modern Egyptian", by Reem A. Meshal | Égypt-actus | Scoop.it

The American University in Cairo Press, 2014, 304 pages

 

The origins of citizenship and individual rights in the Sharia courts of sixteenth-century Cairo 

In this new study, the author examines sijills, the official documents of the Ottoman Islamic courts, to understand how sharia law, society, and the early-modern economy of sixteenth- and seventeenth-century Ottoman Cairo related to the practice of custom in determining rulings. In the sixteenth century, a new legal and cultural orthodoxy fostered the development of an early-modern Islam that broke new ground, giving rise to a new concept of the citizen and his role. Contrary to the prevailing scholarly view, this work adopts the position that local custom began to diminish and decline as a source of authority. These issues resonate today, several centuries later, in the continuing discussions of individual rights in relation to Islamic law.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

La fin de l’Egypte antique

La fin de l’Egypte antique | Égypt-actus | Scoop.it
Ce troisième volume de notre collection « Histoire et Civilisations » est consacré à la fin de l’Empire égyptien (de 1550 à 1069 av. J.-C.), ou plutôt à sa renaissance.

Même si le Ier millénaire en Egypte est une période de divisions et si elle est marquée par des invasions étrangères, l’arrivée de pharaons libyens et nubiens, puis les dominations perse, grecque et romaine, ce n’est pas une lente décadence !

De nouvelles villes apparaissent, Tanis, Saïs, capitales des dernières dynasties. Il y a encore des périodes de réunification, des conquêtes et de grands projets comme le canal de Néchao, précurseur du canal de Suez. La restauration d’un royaume indépendant en Haute-Egypte, à l’instigation de pharaons indigènes, est tentée jusqu’au IIe siècle.

INTERACTIONS

Les temples d’Edfou ou de Denderah semblent nous renvoyer au temps des pharaons. En effet, les rois étrangers assument les fonctions, les insignes et le décor de pharaon ; ils se font investir dans le temple du taureau Apis à Memphis, où le rituel pharaonique a été observé sans interruption, comme le révèle la série de sarcophages des taureaux momifiés – même sous les rois perses, victimes pourtant d’une violente campagne de dénigrement de la part des temples.

Longtemps considérée comme une « colonie » sous la domination de l’hellénisme, l’Egypte tardive a produit une culture du métissage, dont témoigne la personnalité de Cléopâtre. Les stèles funéraires livrent des cas de double culture : Egyptiens hellénisés, puis Grecs égyptianisés. La pierre de Rosette, qui permit le déchiffrement des hiéroglyphes, est un document trilingue, utilisant les écritures hiéroglyphique, « populaire » et grecque, qui normalisait les relations entre le roi grec et le pouvoir sacerdotal indigène.

Cela s’explique par le rayonnement durable de la religion égyptienne dans sa spécificité : magie, astrologie, culte des morts. L’oracle de Siwa, dans le désert libyen, devient un point de rencontre entre Grecs et Egyptiens. L’historien Hérodote, le philosophe Platon séjournent et se forment dans les temples égyptiens. Ces interactions culminent dans l’émergence de Sarapis, un dieu égyptien pour les Grecs. Il devient le dieu de la dynastie et le développement de son culte rend toute sa gloire à Memphis, la plus ancienne capitale des pharaons.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Clouds over Alexandria", by Ibrahim Abdelmeguid

"Clouds over Alexandria", by Ibrahim Abdelmeguid | Égypt-actus | Scoop.it
In "Clouds over Alexandria", Ibrahim Abdelmeguid completes his trilogy about Alexandria, begun with No-one Sleeps in Alexandria and Birds of Amber. In these three novels - which can be read as a sequence or individually - he describes life in the famous city, beginning in an era of openness to the wider world and ending at a time of closure to outside influences. The events of the novel take place in the 1970s, when the cosmopolitan spirit which has characterised the city throughout history has disappeared. In place of the melting pot of ethnicities, religions and cultures comes intolerance and hatred, destroying Alexandria’s secular traditions. The city occupies a large portion of the imaginary space of the novel, in which the characters play out their parts to reveal the social and religious crisis of a city now bereft of its free spirit.

Ibrahim Abdelmeguid is a writer from Alexandria, Egypt, born in 1946. He obtained a BA in Philosophy from Alexandria University in 1973 and left Alexandria to live in Cairo in 1975. He is the author of 14 novels and five short story collections. He also writes articles on literature and politics. His novels include: The Other Place (2004), The House of Jasmine (2005), The Hunter and the Doves (2006) and The Threshold of Pleasure (2007). He has also published a book about the Egyptian revolution, Days of Tahrir (2011). Four of his novels have been translated into French and five into English, as well as other languages. He received both the Egyptian State Prize for Literature and the Sawiris Prize for his novel In Every Week there is a Friday (2009). Some of his work has been adapted for television and film. 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’Empire égyptien

L’Empire égyptien | Égypt-actus | Scoop.it

Ce deuxième volume de la collection « Histoire & civilisations », présentée par Jacques Le Goff, est consacré au Nouvel Empire égyptien (environ 1500 à 1000 av. J.-C.), période de conquêtes militaires et de rayonnement commercial qui mit l’Egypte au centre du monde.
Cet ouvrage fait la part belle aux découvertes archéologiques de la vallée des Rois, où les figures mythiques des trois grandes dynasties (XVIIIe, XIXe, XXe) sont saisies dans leur intimité familiale et leur simple humanité : Toutmosis III, Aménophis IV, Toutankhamon, Ramsès II… De femmes aussi : Néfertiti, bien sûr, mais également Hatchepsout, pharaon au féminin qui alla jusqu’à s’approprier la barbe postiche du chef de guerre.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Construire l'image, ordonner le réel - Les vases peints du IVe millénaire en Egypte", par Gwenola Graff

"Construire l'image, ordonner le réel - Les vases peints du IVe millénaire en Egypte", par Gwenola Graff | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Longtemps éclipsée par les ors et les fastes de la période pharaonique, l’iconographie des cultures de la Haute-Égypte prédynastique apparaît aujourd’hui comme un ensemble cohérent et original qui s’exprime principalement en ronde-bosse, mais aussi par la peinture ou les gravures sur des parois rocheuses du désert. Elle apporte un éclairage précieux sur cette culture à la charnière entre Préhistoire et Histoire en Égypte.
La présente étude aborde l’iconographie de l’Égypte prédynastique par le biais des vases peints. Ceux-ci apparaissent en Haute-Égypte, au sein d’une culture qui porte le nom du plus prestigieux de ses sites, Nagada. Ces vases sont peints entre 3 900 et 3 400 av. J.-C., principalement en Haute-Égypte. Ils constituent un ensemble particulièrement bien documenté, avec près de 700 objets référencés. Nous en avons sélectionné vingt. Ceux-ci donnent à voir les principales formes de supports mais aussi les différentes thématiques traitées par les peintres. Trois d’entre elles s’imposent : le renouvellement de la vie, le pouvoir et la domination, enfin la détermination d’espaces ordonnés et maîtrisés. Ces thèmes ne sont pas abordés séparément mais conjointement, sur un même support. Ils s’articulent et s’imbriquent l’un l’autre. Cette iconographie, ni “ornementale” ni narrative, sert de toute évidence une idéologie dominante au sein de la société de production. Nous verrons quelles implications et quelles répercussions celle-ci peut avoir eu dans l’Égypte du 4e millénaire. Nous franchirons aussi le hiatus théorique entre Préhistoire et Histoire pour saisir de quels développements nous avons là les origines.


Editions Errance, 2013, 152 pages

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"L'Égypte ancienne : Textes funéraires, contes, sagesses, lettres, textes juridiques, hymnes, textes historiques", par Claude Carrier

"L'Égypte ancienne : Textes funéraires, contes, sagesses, lettres, textes juridiques, hymnes, textes historiques", par Claude Carrier | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Ce recueil nous plonge dans la culture de l’Égypte Ancienne. Les héros sont les principaux rois des dynasties. Les textes funéraires regroupent des textes à réciter aux dieux pour passer dans l’autre monde après la mort. Les contes sont des petites histoires à part entière.

Le Conte du Paysan éloquent nous raconte la vie d’un paysan au dur labeur. Quant aux Sagesses, elles regroupent de nombreux textes sur les valeurs des hommes de l’époque : comment il faut se comporter avec son semblable, quels sont les devoirs d’un vizir, comment respecter les dieux de son vivant pour assurer son passage dans l’au-delà…

Un ouvrage clair, exhaustif et complet sur la question. On découvre toute une période de l’Antiquité, mais aussi toute une organisation sociale très hiérarchisé. Au-delà des mots, ce recueil est un hommage à toute une civilisation.



Les Éditions Thélès, 2013, 916 pages

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"La zone minière pharaonique du Sud-Sinaï-I", par Pierre Tallet. Plans topographiques de Damien Laisney

"La zone minière pharaonique du Sud-Sinaï-I",  par Pierre Tallet. Plans topographiques de Damien Laisney | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Près d’une soixantaine d’années se sont écoulées depuis la parution de l’ouvrage de référence d’A.H. Gardiner, T.E. Peet et J. Černy, Inscriptions of Sinai, dont les deux volumes, publiés respectivement en 1952 et 1955, présentaient un ensemble de 471 documents permettant d’étudier la présence des Égyptiens au sud de la péninsule du Sinaï entre la IIIᵉ dynastie et la fin du Nouvel Empire. Le présent ouvrage, premier résultat d’un survey de la zone minière engagé en 2006, a pour objectif d’apporter un complément à cette étude, en établissant le catalogue des inscriptions qui ont été découvertes depuis cette date par les différentes équipes qui ont travaillé dans cette région. Un certain nombre de textes connus ont également été repris, lorsqu’il était possible d’apporter des éléments nouveaux à leur compréhension. Les sites où des inscriptions d’époque pharaonique ont été relevées font l’objet d’une rapide présentation, accompagnée d’un plan topographique qui permet de localiser précisément les documents épigraphiques étudiés. Aux inscriptions rupestres du Sinaï proprement dit, nous avons jugé bon d’ajouter le matériel provenant de sites comme Ayn Soukhna, Timna et Tayma, qui jalonnent le parcours des mêmes expéditions minières égyptiennes, et permettent d’en avoir une vision d’ensemble. Les 272 documents réunis ici sont de nature variée : on y trouve de simples dessins et des marques de carriers aussi bien que des comptes rendus officiels relativement complexes. L’ensemble couvre la plus grande partie de la période chronologique concernée par les expéditions minières, de la Iʳᵉ dynastie au règne de Ramsès III.

 

IFAO, 2012, 2 vol., 366+180 p.

Sommaire : http://www.ifao.egnet.net/uploads/publications/sommaires/IF1063.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Texts, Languages & Information Technology in Egyptology "

"Texts, Languages & Information Technology in Egyptology " | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Selected papers from the meeting of the Computer Working Group of the International Association of Egyptologists (Informatique & Égyptologie), Liège, 6-8 July 2010
par Stéphane POLIS et Jean WINAND with the collaboration of Todd GILLEN

 

Présentation du volume

 

This volume represents the outcome of the meeting of the Computer Working Group of the International Association of Egyptologists (Informatique & Égyptologie) held in Liège in 2010 (6-8 July) under the auspices of the Ramses Project. The papers are based on presentations given during this meeting and have been selected in order to cover three main thematic areas of research at the intersection of Egyptology and Information Technology: (1) the construction, management and use of Ancient Egyptian annotated corpora; (2) the problems linked to hieroglyphic encoding; (3) the development of databases in the fields of art history, philology and
prosopography. The contributions offer an up-to-date state of the art, discuss the most promising
avenues for future research, developments and implementation, and suggest solutions to longstanding issues in the field.

Two general trends characterize the projects laid out here: the desire for online accessibility made
available to the widest possible audience; and the search for standardization and interoperability.
The efforts in these directions are admittedly of paramount importance for the future of Egyptological research in general. Indeed, for the present and increasingly for the future, one cannot overemphasize the (empirical and methodological) impact of a generalized access to structured data of the highest possible quality that can be browsed and exchanged without loss of information.

 

Notice des auteurs 

 

Stéphane POLIS is Research Associate at the National Fund for Scientific Research (Belgium). His fields of research are Ancient Egyptian linguistics and Late Egyptian philology and grammar. His work focuses on language variation and language change in Ancient Egyptian, with a special interest for the functional domain of modality. He supervises the development of the Ramses Project at the University of Liège with Jean Winand.

 

Jean WINAND is professor ordinarius at the University of Liège, and currently Dean of the Faculty of Philosophy and Letters. He specializes in texts and languages of ancient Egypt. His major publications includeÉtudes de néo-égyptien. La morphologie verbale (1992); Grammaire raisonnée de l’Égyptien classique (1999, with Michel Malaise); Temps et Aspect en égyptien. Une approche sémantique (2006). He launched the Ramses Project in 2006, which he supervises with Stéphane Polis.

 

Presses universitaires de Liège, 2013, 183 pages

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt Exploration Society : Egyptian Archaeology 42

Egypt Exploration Society : Egyptian Archaeology 42 | Égypt-actus | Scoop.it

EA 42 will be published in March 2013 and the EES ‘news’ section at the front includes a summary by the EES Director, Chris Naunton, of his report to the Society’s 2012 AGM, Patricia Spencer’s editorial on the Amelia Edwards Projects and a personal recollection by David Jeffreys of Margaret Drower who died on 11 November 2012, see also here. The EES Chair Aidan Dodson contributes a short piece on the restoration of the gravestones of Sarah Belzoni, and there are photographs of recent EES events, as well as a list of current EES Patrons.

Egypt-actus's insight:

The main articles are:

Joanne Rowland and Salima Ikram, The falcon necropolis at Quesna 
With an inset box by Lisa Yeomans: Analysis of the faunal remains

Eva Lange, The Old Kingdom temples and cemeteries of Bubastis

Hélène Virenque, Letters from the Delta: Edouard Naville and the EEF

Ute Rummel, Ramesside tomb-temples at Dra Abu el-Naga

Philippa Ryan and Neal Spencer, Diet and plant-use at Amara West

José M Galán, The Book of the Dead in Djehuty’s burial chamber

Robert Schiestl and Tomasz Herbich, Kom el-Gir in the western Delta

Chloé Ragazzoli and Elizabeth Frood, Writing on the wall: two graffiti projects in Luxor 

Campbell Price, Displaying Egypt and Sudan at the Manchester Museum

Maria Helena Trinidade Lopes, The Apries Palace Project

Martina Ullmann, Wadi es-Sebua: the temple of Amenhotep III

Digging Diary includes reports on many of the fieldwork projects active in Egypt during the second half of 2012.

more...
No comment yet.