Égypt-actus
Follow
Find tag "liberté"
374.7K views | +4 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Activists call for end to online censorship

Activists call for end to online censorship | Égypt-actus | Scoop.it

An Egyptian group called for an online campaign Tuesday in support of greater internet freedoms, coinciding with the World Day Against Cyber Censorship.

The campaign, which ends at midnight, aims to end to restrictions and censorship on the internet.In a Tuesday statement on its Facebook page, the Association for the Freedom of Thought and Expression said they had extended its call to global activists and organizations.

The group said it will do its part by raising awareness on its blog and Facebook and Twitter accounts.The day was first marked 12 March 2008 by Reporters Without Borders and Amnesty International.According to AFTE, “Everybody has the right to blog, write, communicate with anybody online ... express your opinion and access any content without facing censorship.

”The groups supporters said censorship and content bans must end.'The internet is the virtual space where we try to achieve what we fail to do in reality. [No one] has the right to suppress our freedom in our own world,” posted one supporter identified as Ahmed Sayyed.

 

This text is from El-Masry El Youm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Conférence « Libertés publiques et nouvelles technologies »

Conférence « Libertés publiques et nouvelles technologies » | Égypt-actus | Scoop.it

Dans le cadre du Forum France-Egypte et de la fête de la francophonie, l’Institut français d’Egypte à Mounira propose un débat sur les libertés publiques et la protection de la vie privée des citoyens face aux nouvelles technologies et sur la protection de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Intervenants

- Mohamed Chawki (Conseiller d’Etat, président de l’Association internationale de lutte contre la cybercriminalité) : 25 mn
Le développement de la carte d’identité électronique en Europe: une atteinte à la vie privée?

- Corinne Thierache (Avocate du Barreau de Paris, Associée du Cabinet Carbonnier Lamaze Rasle & Associés « CARLARA ») : 25 mn
La liberté d’expression sur internet: entre opportunité et responsabilité.

Modérateur

- Christian Velud (Attaché de coopération à l’IFE)

 

Alors qu’Internet est et restera au regard de l’histoire un des principaux vecteurs de la transition en Egypte et que son accès libre est revendiqué comme étant un droit de l’homme majeur, le discours sur les effets positifs de la modernité et de la science est mis à mal par les risques encourus par les citoyens dans leur vie quotidienne. Se posent ainsi de façon particulière la question de l’éducation des masses citoyennes et celle, plus large, des rapports entre sociétés développées et sociétés en phase rapide de développement.

La conférence aura lieu de 18h à 20h à l’auditorium de l’Institut français de Mounira.
Entrée libre

 

http://cfcc-eg.org/2013/02/24/forum-france-egypte-conference-libertes-publiques-et-nouvelles-technologies/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt's YouTube ban causes criticism

Egypt's YouTube ban causes criticism | Égypt-actus | Scoop.it

The decision by an Egyptian court to ban YouTube in the country for one month due to its continued hosting of an anti-Islamic film has attracted harsh criticism from human rights organisations, online activists, and disgruntled users of the video-sharing website.(...)

 

"It makes no sense to ban all of YouTube because of one film; the film is just a pretext. They are testing Egyptian society's reaction to such verdicts, using religion as a pretext to facilitate imposing such restrictions," says Salma Said, member of the whistle-blowing citizen-journalist collective Mosireen, whose main film depository is a YouTube channel.

 

Said maintains that the decision is an attempt by the state to restrict access to politically sensitive information provided by sites like YouTube in recent years.(...)

 

Mohamed Al-Ansari, legal researcher at the Cairo Institute for Human Rights Studies, condemns the verdict as being in violation of Article 19 of the International Covenant on Civil and Political Rights, of which Egypt is a signatory, which guarantees freedom of expression and information.

Al-Ansari adds that the decision to shut down YouTube in its entirety is such a disproportional response to the unrest caused by the video, six months after the events, that it can only be seen as an attack on free expression.

 

More on: http://www.albawaba.com/business/egypt-youtube-470202

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

ANHRI denounces assaulting the staff of “Egypt 25 channel” and holds the authorities and the political forces responsible for the protecting media-outlets during the protests

ANHRI denounces assaulting the staff of “Egypt 25 channel” and holds the authorities and the political forces responsible for the protecting media-outlets during the protests | Égypt-actus | Scoop.it

The Arabic Network for Human Rights Information (ANHRI) denounces today the assault on the staff of “Egypt 25” by unknown people during performing their job and media covering the Friday of dignity in Tahrir square, held them and ban them from continuing the live broadcast from Tahrir and confiscation of their equipments.

The correspondent “Ahmed Abdualeem” was surprised during the media-coverage of the demonstration on last Friday, when unknown person, his voice appears live, demanded from the staff of the channel to show their identities and forced them to shutdown the camera in addition to stop broadcasting, as he said “it is banned fro Egypt 25 channel which belongs to MB to broadcast from Tharir”, without having any capacity to do that. Then he and who were with him, held the staff and confiscated their equipments before they give it back to them after paying an amount of “3500 EGP about “650 USD” according to the correspondent of the channel.

ANHRI expressed its severe disturbance to the persistent of involving the media-outlets in the political conflicts that are going on between the various forces and repeating the assaults on the media-professionals and satellite channels during performing their job. As the media-outlets must work freely and independently, in a secure climate, without any control from the opposition or the authorities.

 

More on:  http://www.anhri.net/en/?p=11215

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt opposition in clashes on revolution anniversary

Egypt opposition in clashes on revolution anniversary | Égypt-actus | Scoop.it
Egyptian opposition supporters gather in Cairo to mark two years since the country's revolution, as police and protesters clash near Tahrir Square.
Egypt-actus's insight:

'Bread and freedom'

One of the demonstrators at Tahrir Square, Hanna Abu el-Ghar, told the BBC: "We are protesting against the fact that after two years of the revolution, where we asked for bread, freedom and social justice, none of our dreams have come true."

The liberal opposition accuses Mr Morsi of being autocratic and driving through a new constitution that favours Islamists and does not sufficiently protect the rights of women or Christians.

Ahead of the planned rally Mohamed ElBaradei, a leading opposition figure and former head of the UN atomic agency, said is a statement: "I call on everyone to take part and go out to every place in Egypt to show that the revolution must be completed."

The government is also being blamed for a deepening economic crisis.

The president has dismissed the opposition's claims as unfair, instead calling for a national dialogue.

Mr Morsi and his supporters accuse their opponents of undermining democracy by failing to respect the Islamists' victory in elections a year ago.

In a speech on Thursday marking the Prophet Muhammad's birthday, President Morsi called on Egyptians to celebrate the anniversary "in a civilised, peaceful way that safeguards our nation, our institutions, our lives".

Last month, he described the new constitution as "historic" and also said that boosting Egypt's economy was his priority.

He also admitted that mistakes had been made but insisted he would never make a decision except in the interests of the country.

More : http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-21191260

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Family Sentenced to 15 Years In Prison for Converting to Christianity in Egypt

Family Sentenced to 15 Years In Prison for Converting to Christianity in Egypt | Égypt-actus | Scoop.it

A criminal court in Egypt has sentenced a family of eight in Beni-Suef to 15 years in prison for converting to Christianity and changing their place of residence. The court also sentenced seven employees in the local authority of Beni-Suef's city of Beba to five years in prison.

The case dates from 2004 to 2006, when Nadia Mohamed Ali and her sons cooperated with seven employees to change their names on their identification cards to Christian names, in addition to changing their place of residence to Beni-Suef.

They extracted administrative documents with their new names that paved the way to create new identification cards.

Previous investigations conducted by the Public Prosecution clarified that Nadia Mohamed Ali was a Christian when she converted to Islam 23 years ago. She married a mechanic named Mohamed abdel-Wahab Mustafa who died in 1991. She planned to return to Christianity with her children to obtain her dues.

The court said that the violation was proven when her son extracted a birth certificate replacing his name with Malak Bishoy abdel-Massih. He was arrested in the headquarters of the Information Center. He acknowledged during the investigations in front of the public prosecution that his mother asked to change his religion.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Une définition des libertés numériques · Global Voices en Français

Egypte : Une définition des libertés numériques · Global Voices en Français | Égypt-actus | Scoop.it

L'association pour la liberté d'opinion et d'expression en Egypte a publié en février dernier sa première publication [en arabe] sur les libertés numériques ; il s'agit d'un texte qui définit différents droits de l'Homme et les principes qui y sont associés, en l'occurrence l'accès (aux technologies de l'information et de la communication), la liberté d'opinion et d'expression, la confidentialité, le droit à la création, au développement et à l'innovation.

En ce qui concerne le droit à l'accès, la fiche aborde de façon générale l'accès à la technologie et à l'information en mettant l'accent sur la nécessité de prendre en considération des facteurs importants comme le rapport qualité/prix des services de télécommunications ainsi que leur adaptation aux besoins de la population. La fiche aborde aussi la problématique des autorisations nécessaires pour le fonctionnement et l'utilisation des réseaux de télécommunication. Brièvement, la fiche résume le principe de droit à l'accès comme suit :

- Le droit des personnes à bénéficier des télécommunications et des technologies de l'information à travers la diminution des obstacles, de distance et de coût et l'adaptation des systèmes à l'utilisation de chacun..

Les exemples de cette accessibilité sont nombreux, on peut citer le droit des handicapés à l'utilisation des technologies de communication et d'accès à l'Internet et la mise à disposition des appareils nécessaires, ou encore, le droit des enfants venant des milieux ruraux ou pauvres à l'accès aux formations aux technologies de l'information.

 

Plus: http://fr.globalvoicesonline.org/2013/03/12/140483/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Forum France-Egypte : Libertés publiques et nouvelles technologies

Forum France-Egypte : Libertés publiques et nouvelles technologies | Égypt-actus | Scoop.it

Séance 1 : Libertés publiques et nouvelles technologies Lundi 4 mars 2013 : amphithéâtre de l’IFE : 18 – 20 heures Traduction en arabe simultanée.

1/ Mohamed Chawqi (Conseiller d’Etat, président de l’Association internationale de lutte contre la cybercriminalité) : 25 mn Le développement de la carte d’identité électronique en Europe : une atteinte à la vie privée ?

2/ Corinne Thierache (Avocate du Barreau de Paris) : 25 mn La liberté d’expression sur internet : entre opportunité et responsabilité.

Modérateur : Christian Velud (Attaché de coopération à l’IFE)

Débat sur les libertés publiques et la protection de la vie privée des citoyens face aux nouvelles technologies et sur la protection de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Alors qu’Internet est et restera au regard de l’histoire un des principaux vecteurs de la transition en Egypte et que son accès libre est revendiqué comme étant un droit de l’homme majeur, le discours sur les effets positifs de la modernité et de la science est mis à mal par les risques encourus par les citoyens dans leur vie quotidienne. Se posent ainsi de façon particulière la question de l’éducation des masses citoyennes et celle, plus large, des rapports entre sociétés développées et sociétés en phase rapide de développement.

 

http://www.cfcc-eg.org/spip.php?article3116

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pourquoi interdire Youtube n’est pas une bonne idée

Pourquoi interdire Youtube n’est pas une bonne idée | Égypt-actus | Scoop.it

Le site Youtube rappelé à l’ordre en Egypte. (...). Hassouna Tawfiq, le juge chargé de l’affaire, reproche au service de Google d’avoir permis la diffusion du proto-film Innocence of Muslim, jugé insultant pour le prophète Mohamed. (...).

YouTube a « insisté pour diffuser le film insultant l’islam et le prophète en méprisant la foi de millions d’Égyptiens et en ignorant la colère de tous les musulmans », a estimé le juge.

Comment comprendre cette décision plusieurs mois après les faits? La nouvelle Constitution égyptienne interdit l’outrage à la religion et aux prophètes mais cette législation étaient déjà en vigueur sous l’ex-raïs Hosni Moubarak. 

Pour l’avocat des droits de l’homme Gamal Eid, la décision d’interdire YouTube est la preuve que les juges ne connaissent rien à internet. D’après lui, le gouvernement devrait déposer un recours et faire comprendre aux juges que, tout au plus, des pages spécifiques sur les sites web peuvent être bloquées. Pas l’intégralité..

« Une inutile plaisanterie »

L’interdiction de YouTube est une « inutile plaisanterie », juge le consultant en informatique Dr Hisham Nabeeh. Une décision politique dénuée de vison technique qui ne pourra pas être appliquée sur le web. Car si une poignée de pays interdisent l’accès à certains sites, ils arrivent rarement à la maintenir totalement.

Même constat pour la blogueuse égyptienne Zénobia, surprise de constater à quel point les juges n’ont aucune vision du web. Interdire le site Youtube en Egypte ne mettra pas fin à la circulation de la vidéo (du film Innocence of Muslilm) à travers le monde.

 

"Pourquoi le juge ignore-t-il le fait qu’il y a des millions de vidéos qui défendent le prophète Mohamed et l’Islam contre ces insultes sur YouTube?», poursuit-elle.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt’s Prosecutor General Sets Bail At EGP 5.000 Against Dina Abdel Fattah

Egypt’s Prosecutor General Sets Bail At EGP 5.000 Against Dina Abdel Fattah | Égypt-actus | Scoop.it

Investigations held by Egypt’s Prosecutor General Talaat Abdallah with TV presenter Dina Abdel Fattah along with Khairy Hussein over the black bloc case has resulting in setting a bail at EGP 5.000 thousand.  Dina Abdel Fattah - TV presenter of the talk show Al Shaab Yoreed (People Want) and Editor-In-Chief of economic magazine Amwal Al Ghad, refused to pay for the bail amid concerns over being put in jail.

Egypt’s Prosecutor General Talaat Abdallah has started on Sunday the investigations with Dina Abdel Fattah and Kahiry Hassan - TV program preparer and journalist at Akhbar El Youm.

 

It is worth noting that  Dina Abdel Fattah and Khairy Hussein have been summoned to appear at the Prosecutor General's office on Sunday at 10:00 a.m. to be questioned on the lawsuit no. 1574 for 2013 filed against them for allegedly supporting terrorism by hosting some members of the Black Bloc Groups in the TV talk show;

 

Many human rights organizations as well as journalists and media syndicates have announced their solidarity with Dina Abdel Fattah. A number of lawyers have also volunteered to defend the TV presenter against the lawsuits filed against her, affirming that summoning her by the Prosecutor General violates the freedom of expression ensured by the Constitution.

 

More on: http://amwalalghad.com/en/news/egypt-news/14271-egypts-prosecutor-general-sets-bail-at-egp-5000-against-dina-abdel-fattah.html

.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Droits: la Libye et l'Égypte font mieux

Droits: la Libye et l'Égypte font mieux | Égypt-actus | Scoop.it
La Libye et l’Égypte sont au nombre des pays qui ont amélioré leur performance au chapitre de la démocratie et des droits de la personne depuis l’an dernier, affirme un rapport qui devait être publié mercredi par le groupe Freedom House.

Le rapport annuel évoque en revanche des tendances plus inquiétantes dans des régions du monde où l’Occident ne ferait pas assez pour promouvoir et défendre la démocratie.

Freedom House, un organisme américain fondé en 1941, considère que la Libye et l’Égypte étaient «partiellement libres» à la fin de 2012, comparativement à «non libres» un an plus tôt.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : le pouvoir actionne la justice pour verrouiller les libertés

Egypte : le pouvoir actionne la justice pour verrouiller les libertés | Égypt-actus | Scoop.it

En Egypte, les salafistes, forts de l’adoption par référendum du projet de Constitution présenté par leur allié frère musulman Morsi, n’ont pas attendu pour mettre à exécution leur projet visant à l’application de l’article 2 qui fait référence à la charia. Selon des informations données par la télévision égyptienne, une demande a été déposée devant le tribunal administratif du Caire pour exiger la fermeture des magasins de vente d'alcool et des boîtes de nuit. Cette action en justice est fondée, aux dires de ses auteurs, sur la Constitution et particulièrement l'article 2 qui stipule que «l'islam est la religion d'État et l'arabe est la langue officielle, et les principes de la charia islamique sont la source principale de la législation» ainsi que l'article 10 qui fixe à l'État et à la société l’obligation de «protéger la morale». Les craintes de voir les islamistes au pouvoir en Egypte compromettre la principale rentrée en devises du pays se confirment. Le secteur touristique ne supportera pas un durcissement des règles à l’encontre des touristes : mixité des plages, vente d'alcool... et risque d’aller vers le chômage technique. Jusqu’à maintenant, les touristes pouvaient trouver leurs boissons préférées dans les restaurants et hôtels comme à Louxor et autres établissements qui leur sont réservés. Ils pouvaient acheter des boissons alcoolisées ou de la bière dans les magasins sur présentation de leurs passeports. Les Egyptiens, pour leur part, n’étaient plus en mesure d’acheter des boissons alcoolisées au cours des grandes fêtes islamiques. En dehors de ces périodes, ils devaient se cacher pour boire leur bière. De grands pas avaient déjà été faits vers l’interdiction de l’alcool dans ce pays. Ainsi, il était interdit de longue date de vendre des boissons alcoolisées au cours du mois sacré du Ramadhan. Le ministre du Tourisme égyptien, Mounir Fakhry Abdel Nour, vient de confirmer que la vente d’alcool serait interdite pendant toutes les fêtes islamiques et pas seulement durant le mois de Ramadhan. Il a décidé de modifier les critères et les conditions des institutions touristiques (magasins, restaurants…) pour y augmenter le nombre de jours où il est interdit de servir des boissons alcooliques aux Égyptiens. Le commerçant qui contreviendra à ces directives se verra rayer du registre du ministère, selon la décision du ministre. L’Egypte vit actuellement une grave crise économique due au déficit budgétaire et aux dettes intérieures et extérieures croissantes. Le pays a besoin de 14,5 milliards de dollars pendant les prochains 20 mois pour surmonter cette crise. Les ressources financières du pays couvrent seulement 60% des dépenses qui augmentent rapidement, selon les responsables égyptiens qui évoquent l’éventualité de suspendre certaines subventions aux prix à la consommation. Les réserves de devises ont chuté de 35 milliards de dollars américains à 15 milliards au cours des deux années passées. La situation risque d’empirer, estiment les observateurs qui connaissent bien ce pays. Dans ce contexte de crise, les salafistes veulent également obtenir l’interdiction aux banques de pratiquer les intérêts dans les crédits.

more...
No comment yet.