Égypt-actus
Follow
Find tag "enseignement"
365.3K views | +106 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: reprise des cours repoussée au 8 mars dans les écoles et universités

Le gouvernement égyptien a décidé mercredi de repousser au 8 mars la reprise des cours dans les écoles et universités pour pouvoir réparer et sécuriser certains établissements endommagés par les heurts entre les partisans et opposants au président islamiste destitué Mohamed Morsi.

Les cours devaient reprendre le 22 février à l'issue des vacances scolaires, mais le conseil des ministres a décidé de "les repousser au 8 mars pour pouvoir achever un plan de sécurité concernant les établissements scolaires et réparer ceux qui ont été endommagés lors des violences commises" sur les campus, a indiqué un communiqué.

Des étudiants soutenant les Frères musulmans avaient incendié en décembre un bâtiment de la faculté de Commerce de l'université Al-Azhar au Caire, ravageant deux étages.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Vers une éducation alternative en Egypte ?

Vers une éducation alternative en Egypte ? | Égypt-actus | Scoop.it

"Il est nécessaire d'expérimenter d'autres formes d'apprentissage et d'éducation afin d'obtenir de meilleures pratiques que celles utilisées par le système d'éducation officiel." (Farida Makar)
*************
.../... it is necessary for us to experiment with other forms of learning and education in order to reach best practices that can then be used by the official education system. As long as these practices are not even debated, we continue to be at the mercy of those whose policies we have suffered from for so long.

Let us then finally begin a meaningful nation-wide conversation about alternative education. Let’s talk about all kinds of education. Let us critique, understand, experiment and learn from our mistakes. At this point, we really have nothing to lose.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Teachers discuss their rights in public schools

Teachers discuss their rights in public schools | Égypt-actus | Scoop.it

The Independent Teachers Syndicate organised a conference at the Trader’s Syndicate entitled “Defending the rights of teachers with contracts and new recruits’’ to discuss the problems of teachers working for the public sector.

The conference was attended by the National Centre for Educational Research and Development researcher Kamal Moghith, Deputy of the Independent Teachers’ Syndicate Ayman El Beyali, Director of the Egyptian Centre for the Right to Education Abdel Hafez Tayel and Deputy of Independent Teachers Union in Menufiya Refaat El Sembawy.

Though initially scheduled to participate in the conference, lawyer and former presidential candidate Khaled Ali could not speak at the event as a result of an injury sustained during the Moqattam clashes on Friday.

 

Salma Hegab | Daily news Egypte

More : http://www.dailynewsegypt.com/2013/03/23/teachers-discuss-their-rights-in-public-schools/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Aller à l’école en Égypte

Aller à l’école en Égypte | Égypt-actus | Scoop.it
Entretien avec Judith Dessolle

Judith Dessolle et sa famille sont installées au Caire depuis la rentrée. Après avoir été professeure de français en classe d’accueil en Seine-Saint-Denis, Judith est maintenant enseignante au lycée français du Caire et également missionnée pour la formation de professeurs de français.

 

Quelle est la situation de l’école en Égypte ?


En ce qui concerne l’école publique, ce qui ressort de mes lectures et échanges avec mes collègues égyptiens, c’est la médiocrité des connaissances apportées, les classes surchargées, avec parfois une organisation en mi-temps (pour recevoir une partie des élèves le matin et une autre l’après-midi), la forme d’apprentissage basée uniquement sur le par cœur, la quasi-obligation de prendre des cours particuliers avec ces mêmes enseignants pour réussir aux examens, et, bien sûr, le fait que les enseignants sont très mal payés.

Les écoles prisées sont les écoles dites de langue, où les élèves apprennent très tôt une langue étrangère, l’allemand, l’anglais ou le français. Ce sont des écoles payantes destinées à la classe moyenne égyptienne. Les écoles égyptiennes de langue situées près de chez nous ne sont pas mixtes, les enfants sont en costume et il n’y a aucune communication entre ces élèves et ceux du lycée français.

 

La société égyptienne est très troublée en ce moment, on le sait. Les enfants en sont-ils touchés particulièrement ?


La situation politique actuelle est effectivement très tendue. Des chars sont déployés en différents endroits de la ville ; les manifestations finissent souvent de façon violente. Les élèves sont inquiets, leurs parents aussi. Notre lycée est situé dans un quartier très tranquille au sud du Caire, mais la plupart des élèves viennent d’autres quartiers, certains à plus d’une heure de route. Lorsqu’un rassemblement est prévu en centre-ville ou à Héliopolis (où se trouve la résidence présidentielle), cela a des répercussions sur l’organisation du lycée (plusieurs fois, les cours ont été arrêtés plus tôt). Mais la direction vise à maintenir l’ouverture régulière du lycée. Le souvenir de janvier 2011 reste, dans l’esprit des enseignants, un moment difficile. Le lycée a été fermé. Les élèves étaient chez eux, et peu à peu a été mis en place un enseignement à distance.

Aujourd’hui, deux ans après la révolution, les Égyptiens sont très déçus. La situation économique est catastrophique. La mainmise du pouvoir par les Frères musulmans, la montée des salafistes inquiètent et ulcèrent ceux qui continuent la révolution. Certains parents songent à partir, de crainte que la situation devienne invivable, mais nous continuons à travailler. Et les élèves sont là. Je ne sais pas si certains d’entre eux vont aux manifestations, en tout cas, ils sont extrêmement intéressés par la politique de leur pays et nombreux ont été les sujets de TPE (travaux pratiques encadrés) concernant l’évolution de la société égyptienne depuis la révolution : la question des femmes, de la religion, de la censure, mais rien sur l’école ! Pas davantage d’école, hélas, dans la réflexion politique sur la constitution.

(Cahiers pédagogiques)

 

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Aller-a-l-ecole-en-Egypte

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'éducation en Egypte prise pour cible

L'éducation en Egypte prise pour cible | Égypt-actus | Scoop.it

Les Frères musulmans sont accusés de vouloir « frériser » le secteur de l’enseignement. Les cadres de la confrérie rejettent cette accusation et parlent d’une « coopération » entre le ministère et le Parti Liberté et justice. (...)

Abdel-Zaher Mofid, cadre de la confrérie chargé du dossier de l’éducation, assure qu’il n’y a pas de « frérisation » au sein du ministère. « Il suffit de s’informer qu’un grand nombre des personnes citées occupaient leurs postes avant l’arrivée du ministre. Il s’agit tout simplement d’une campagne de désinformation », déclare-t-il.

Protocole de « coopération »

Des justifications qui peinent à convaincre l’opposition, qui voit là une grave menace pour le secteur de l’éducation en Egypte. Un protocole de coopération a été signé entre le Parti Liberté et justice, bras politique de la confrérie, et le ministère de l’Education. Selon ce protocole, le parti s’engage à fournir une aide directe pour améliorer l’environnement scolaire et entretenir les bâtiments et les classes. Mofid explique : « Le budget réservé par le ministère au développement des écoles publiques reste faible. Il convient donc de soutenir ce secteur à travers la société civile pour améliorer l’environnement éducatif ». Le ministère, qui détient un budget de 40 milliards de L.E., consacre environ 85 % de cette somme aux salaires. Ainsi, 6 milliards de L.E. seulement vont à la modernisation des écoles.

Pour certains, le but est politique. Il s’agit d’améliorer l’image de la confrérie à l’approche des élections législatives. Un avis que partage Moghith. « La Constitution devait empêcher de tels agissements. Nos enfants doivent pouvoir choisir à l’avenir l’idéologie qu’ils veulent », conclut-il

 

(Chaïmaa Abdel-Hamid/Al-Ahram Hebdo)


Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/963/10/124/1803/Politique-L%C3%A9ducation-en-Egypte-prise-pour-cible.aspx

 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Inscription en 1er Cycle dans une Université en France

Inscription en 1er Cycle dans une Université en France | Égypt-actus | Scoop.it

Les étudiants titulaires du bac national égyptien ou les lycéens le préparant ont la possibilité de s’inscrire en Licence 1 ou 2 dans un établissement universitaire en France pour l’année 2013- 2014 !

Ils doivent retirer un dossier « DAP » (Demande d’admission préalable) auprès de Campus France, au Caire ou à Alexandrie avant le 25 janvier 2013. Le dossier complété devra être déposé à l’espace Campus France, au Caire ou à Alexandrie, avant le 30 janvier 2013.

Egypt-actus's insight:

Un Test de Connaissance du Français est obligatoire. Ce test aura lieu le jeudi 14 février 2013, de 8h30 à 13h00, à l’IFE du Caire Sont dispensés de ce test :

 Les ressortissants des États où le français est langue officielle

 Les élèves étrangers issus des sections bilingues françaises figurant sur une liste établie conjointement par les ministères en charge de l’Éducation nationale et des Affaires étrangères

 Les titulaires du DELF B2 ou du DALF C1 ou du DALF C2

 Les candidats ayant subi avec succès les épreuves du test d’évaluation du français (TEF), organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) et obtenu au moins 14/20 à l’épreuve de l’expression écrite.

Contacts :

Campus France (Le Caire) : educaire@institutfrancais-egypte.com

Campus France (Alexandrie) : Christine.naiim@institutfrancais-egypte.com

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Education Ministry faces heat after deleting unveiled feminist from textbooks

Education Ministry faces heat after deleting unveiled feminist from textbooks | Égypt-actus | Scoop.it
The picture of a women's rights pioneer was deleted from a high school textbook because she was not wearing a hijab, prompting fierce condemnation from political parties, human rigths organizations, feminist groups and a number of public figures.
Egypt-actus's insight:

The 2013-2014 school year edition of the National Education textbooks for Grades 11 and 12 were edited to delete the picture of Doriya Shafiq and pictures of those killed during the 25 January revolution.

In a statement Sunday, the organizations and parties opposed to the move also condemned the statements of Mohamed Sherif, philosophy and national education adviser to the Ministry of Education, who told the privately owned Al-Dostour that Shafiq's picutre was deleted after "some religious satellite channels" objected to her not wearing the hijab.

Sherif added that protesters' pictures were deleted so as not to "provoke the feelings" of Egyptians.

“The ministry does not receive any instructions in the process of curriculum development,” he said, claiming that the changes “have nothing to do with the alleged 'Brotherhoodization' of the curriculum and education.”

Sherif further added that the changes were made to suit public opinion and the opinions of Islamic groups such as Al-Azhar, the Islamic Research Academy and the Endowments Ministry.

The opposition statement said that the ministry’s changes and the official's remarks are “unacceptable behavior in dealing with the Egyptian citizen, especially Egyptian women.”

The statement is signed by the Dostour Party, the Egyptian Social Democratic Party, and the Free Egyptians Party, in addition to human rights organizations and nearly 70 public figure and activists including, political science professor Amr Hamzawy, cofounder of the Egyptian Socialist Party Karima al-Hefnawy, media personality Bothaina Kamel and former Culture Minister Emad Abu Ghazi.

Doriya Shafiq is one of the pioneers of the women's liberation movement in Egypt from the first half of the 20th century. She campaigned for the rights of Egyptian women to vote and stand as candidates to be included in the 1956 Constitution.

Aside from campaigning against the British presence in Egypt, Shafiq also was a researcher and founded literary journals. She was granted a PhD in philosophy from the Sorbonne in France in 1940, after writing a thesis titled "Women in Islam, which claimed that women have twice the rights under Islam than they do under any other legislation.

Edited translation from Al-Masry Al-Youm (Egyp independent)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Conférence arabe sur les perspectives et les défis de l’enseignement supérieur

L’organisation arabe de développement de l’Administration relevant de la Ligue arabe organise mardi au Caire la 4e conférence arabe de l’enseignement supérieur sous le thème «Perspectives et défis» avec la participation de chercheurs et spécialistes de différents pays arabes.

Les décisions des spécialistes dans l’enseignement supérieur relatives à la réalité du secteur, ses défis et ses perspectives dans le monde arabe font ressortir les défis qui pèsent sur ce vecteur stratégique de la sécurité nationale et de la paix sociale, a fait savoir le directeur de l’organisation. Il a indiqué que la rencontre débattra, deux jours durant, des développements et des défis actuels et futurs de ce secteur. La mission des universités dans le monde moderne ne se limite plus désormais à l’enseignement, mais elle est élargie à la recherche et à la planification future, a ajouté le responsable ajoutant que les universités sont ainsi tenues d’assumer un rôle fondamental dans l’édification sociale et culturelle et la réalisation du développement et le raffermissement des relations avec la société sur tous les plans.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

38 écoles proposant les programmes de l'enseignement égyptien vont ouvrir dans des pays étrangers.

38 écoles proposant les programmes de l'enseignement égyptien vont ouvrir dans des pays étrangers. | Égypt-actus | Scoop.it

By SARA ALLAM

  CAIRO: The number of Egyptian schools abroad reached 42 on Saturday after Minister of Education Mahmoud Abou el-Nasr approved opening 38 schools to teach Egyptian curricula in countries with a substantial Egyptian population, said Ahmed Diab, head of the General Administration of Examination.

There will be one school opened in Yemen and Italy, two schools in Qatar, Libya and Oman, and 30 schools in Saudi Arabia, in Riyadh, Khobar, Ha’il, Al-Qassim, Jeddah, Medina, Mecca, Abha and Jizan.

Diab, in a statement to Youm7, explained that there is a specific department in the administration that holds a meeting every two months to review accreditation for degrees and subjects. The school is approved if the experts agree upon accreditation.

He added that the last school accredited was the Arabic-language three-year study Djibouti Industrial School in Egypt.

Diab said more than 2,000 students benefited from a ministerial decree to model final certificates in schools in Arab countries with their counterparts in Egypt. The decision included second year students in secondary schools.

Originally published in Youm7.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Education minister allocates LE2.3 billion for new schools

Education minister allocates LE2.3 billion for new schools | Égypt-actus | Scoop.it
Al-Masry Al-Youm 

 

Education Minister Ibrahim Ghoneim announced Tuesday he would allocate LE2.3 billion for the construction of new education facilities following a meeting with former National Democratic Party chief Hossam Badrawy on Tuesday. The former NDP member, who founded the Union Party, had resigned from his position as secretary general of the dissolved party a week after he was appointed by former President Hosni Mubarak. Before that Badrawi had been the party’s education specialist.  Badrawi suggested that a technical education program with the European Union should be renewed. The program, which spans 250 vocations, provides a national framework for qualifications and grants licenses. He also said Egypt should draw on the experience of Morocco in fighting illiteracy. Badrawi said the National Authority for Quality Assurance and Accreditation must be modernized and follow global standards as well. He added that officials in schools must receive better training and incentives to provide quality education.  Badrawi stepped down in protest over the excessive force police used against protesters during January 25 revolution. Badrawi was tapped 5 February 2011 following a major NDP shuffle.  http://www.egyptindependent.com/news/education-minister-allocates-le23-billion-new-schools
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Séminaire de l’enseignement bilingue : 10 et 11 mars

Séminaire de l’enseignement bilingue : 10 et 11 mars | Égypt-actus | Scoop.it

Dans le cadre de sa coopération éducative en direction des écoles bilingues, l’Institut français d’Egypte organise un séminaire :

 

« Améliorer la qualité de l’enseignement bilingue francophone égyptien »

 Dimanche 10 et lundi 11 mars 2013

Collège de la Sainte Famille,

 

Un séminaire pour les professionnels du bilingue, alternant conférences, débats et ateliers, à l’occasion du lancement du « projet bilingue 2013 ».

Public concerné : Ce séminaire s’adresse aux professionnels du bilingue : chefs d’établissements, adjoints, responsables de cycles et de matières, ainsi qu’au plus grand nombre d’enseignants de français, de mathématiques et de sciences, également invités.

Toutes les écoles bilingues du Caire, d’Alexandrie et de province sont invitées à nous rejoindre : écoles confessionnelles mais aussi Al-Horreya (Instituts nationaux), écoles expérimentales et établissements privés en partenariat avec le Secrétariat général des écoles catholiques et en présence de représentants du ministère de l’Education et de l’Enseignement.


Programme : http://cfcc-eg.org/testtmp/wp-content/uploads/2013/02/programme_seminaire_vf1-28fev.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Bourses scolaires - Campagne 2013-2014

Bourses scolaires - Campagne 2013-2014 | Égypt-actus | Scoop.it

Formulaire de demande en vue de la première commission locale des bourses scolaires du Caire pour l’année scolaire 2013-2014.

Egypt-actus's insight:

MODALITÉS DE RETRAIT ET DÉPÔT DU DOSSIER - 1ERE COMMISSION LOCALE 2013-2014

Quand déposer le dossier ?

Date limite de dépôt : 7 mars 2013, dernier délai.

Où déposer le dossier ?

Consulat général de France au Caire, Service des Bourses scolaires, M. Emad SARWAT - 7, rue Abi Shammar, Guizeh

Comment retirer le dossier ?

Le retrait des dossiers se fait par internet, ou au consulat général de France au Caire ou à Alexandrie, ou directement auprès des établissements.

TÉLÉCHARGEMENT DU DOSSIER 2013-2014 ET JUSTIFICATIFS A FOURNIR

Le dépôt du dossier se fait sur rendez vous au consulat général de France au Caire, Service des Bourses Scolaires, M. Emad SARWAT. Tél : 3567 3379 ou par mail à l’adresse emad.sarwat@diplomatie.gouv.fr

 

Avis aux familles : http://www.ambafrance-eg.org/IMG/pdf/Avis_famille_bourses_scolaires_1CLB_janvier_2013-2014__3_.pdf

 

 

Liste des documents à fournir : http://www.ambafrance-eg.org/IMG/pdf/Liste_documents_bourses_scolaires_1CLB_janvier_2013-2014__3_.pdf

 

 

Formulaire de demande de bourses scolares : http://www.ambafrance-eg.org/IMG/pdf/Formulaire_bourses_scolaires_1CLB_janvier_2013-2014__3_.pdf

more...
Francoise Autier's comment, January 21, 2013 7:27 AM
merci pour les boursiers marc :)
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

« Tous Chercheurs ! » stimule la curiosité des lycéens en Égypte

« Tous Chercheurs ! » stimule la curiosité des lycéens en Égypte | Égypt-actus | Scoop.it

Des projets de recherche voient le jour dans les lycées francophones en Égypte et en Grèce pour former les élèves à l’autonomie et l’expérimentation avec l’aide de chercheurs.

Egypt-actus's insight:

L’opération « Tous Chercheurs », initiée par l’Université Française d’Égypte et l’Institut Français d’Égypte, consiste à faire mener des mini-projets de recherche à des lycéens volontaires, qui construisent des protocoles expérimentaux pluridisciplinaires avec l’aide de chercheurs, afin d’aiguiser leur esprit critique et leur habileté expérimentale. Les projets se déroulent sur 5 mois en Mathématiques, en Physique, en Sciences de la Vie et de la Terre, mais aussi en Histoire-Géographie, en Sciences Économiques et Sociales, et en Philosophie. Cette opération est soutenue financièrement par l’Agence de l’Enseignement Français à l’Étranger, et supervisée par un Conseil Scientifique composé d’universitaires et d’enseignants du secondaire.

Fort du succès remporté par sa première édition en 2012 (70 élèves ont participé à 5 projets, financés par le Lycée Français du Caire et le service de coopération scientifique de l’Institut Français d’Égypte) « Tous chercheurs » s’agrandit cette année ! 10 équipes se sont formées en Égypte, en partenariat avec le Lycée Français du Caire, le Lycée Français d’Alexandrie et l’institution Sainte Jeanne Antide, dans des domaines aussi variés que l’acoustique, le corps humain, la géométrie 3D, l’effet papillon, l’astronomie, la géographie et la géophysique.

En novembre, la mission de lancement de « Tous Chercheurs » à Athènes a permis de lier des contacts étroits entre enseignants et chercheurs. Le lycée franco-hellénique a rejoint l’opération. Quatre équipes se sont mises en place à Athènes, sur les thèmes de la cryptographie, des fractales, de la sismologie, et de l’iconographie comparée des antiquités égyptienne et grecque.

Chaque équipe s’est vue attribuée un chercheur référent par le Conseil Scientifique de l’opération, afin que celui-ci accompagne les élèves dans leur démarche de construction de protocoles expérimentaux. La diffusion des travaux de chaque équipe prend la forme d’un blog alimenté en continu. Enfin, une cérémonie de clôture permettra aux lycéens de monter sur scène à l’Institut Français à la fin du mois d’avril, afin de présenter le fruit des travaux de chaque équipe devant un public de chercheurs en herbe et d’universitaires confirmés.

Contact : Dr Manuel Combes, Université Française d’Égypte

more...
No comment yet.