Égypt-actus
408.9K views | +57 today
Follow
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Tourism Ministry calls for dialogue with Salafis

Tourism Ministry calls for dialogue with Salafis | Égypt-actus | Scoop.it

"Islamist successes in the first phase of the parliamentary elections have raised fears among those working in tourism, especially in light of Salafi statements questioning policies and practices within the industry.

“The Muslims did not destroy the temples of the pharaohs when they conquered Egypt,” said Assistant Tourism Minister Hisham Zaazou. He called for dialogue with the Salafis to explain to them the importance of tourism for the economy.

“The Muslim Brotherhood is more understanding than the extremist Salafis,” Zaazou said, denouncing Salafi statements about tourism promoting prostitution, alcohol and other vices." (al-Masry al-Youm)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

USA repeatedly shipped arms supplies to Egyptian security forces

USA repeatedly shipped arms supplies to Egyptian security forces | Égypt-actus | Scoop.it

"Data obtained by Amnesty International shows that the US has repeatedly transferred ammunition to Egypt despite security forces' violent crackdown on protesters.

A shipment for the Egyptian Ministry of Interior arrived from the US on 26 November carrying at least seven tons of "ammunition smoke" - which includes chemical irritants and riot control agents such as tear gas.

It was one of at least three arms deliveries to Egypt by the US company Combined Systems, Inc. since the brutal crackdown on the "25 January Revolution" protesters.

“US arms shipments to Egypt’s security forces must be stopped until there is certainty that tear gas and other munitions, weaponry or other equipment aren’t linked to bloodshed on Egyptian streets,” said Brian Wood of Amnesty International." (Amnesty International)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

US firms shipped teargas to Egypt during crackdown, investigation reveals

US firms shipped teargas to Egypt during crackdown, investigation reveals | Égypt-actus | Scoop.it

"Two US companies have shipped crowd control munitions and teargas to Egypt – one firm repeatedly – in the midst of violent and often lethal crackdowns on protesters by security forces, according to an Amnesty International investigation.

The human rights group has asked for Hillary Clinton, the US secretary of state, to stop granting export licences for teargas and other munitions, pending an investigation into its misuse by Egyptian forces." (Karen McVeigh/guardian.co.uk)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

«Le régime de Moubarak est toujours en place» (Al-Aswany)

"Je n’ai pas de problème avec les islamistes. Les Frères musulmans, par exemple, sont intégrables dans un gouvernement même révolutionnaire. Ils sont de droite. Je suis de gauche, mais je peux cohabiter avec eux. Et ce ne sera pas la fin de l’Egypte, s’ils sont majoritaires dans le pays. (...)

Il faut laisser faire la démocratie. Mais soyons clair. Pour l’instant, le Conseil suprême des forces armées qui dirige le pays veut un Parlement à sa convenance. Et les militaires ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour éloigner les révolutionnaires du scrutin. A mon avis, la nouvelle assemblée qui en sortira dans un mois sera moitié-moitié. Moitié proche des militaires et moitié proche des islamistes. Les militaires ont découvert que ces derniers, finalement, sont des gens avec lesquels ils peuvent faire alliance." (Al-Aswany - propos recueillis par Patrick Vallélian/L'Hebdo)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : le salafiste Abdel Moneim El-Chahhat renié de son parti

"Le salafiste Abdel Moneim El-Chahhat avait récemment multiplié les déclarations choquantes, ce que ne lui pardonnera pas son parti, qui a annoncé n'être en aucun cas associé à ses propos et l'interdisant de s'exprimer dans les médias au nom du parti (...).

Abdel Moneim El-Chahhat avait annoncé l'interdiction de la littérature « non-islamiste », un projet qui ouvrirait la voie à une censure à tout-va de chaque écrit déplaisant au pouvoir.

De plus, il s'était attaqué au Nobel de littérature Naguib Mahfouz (1911-2006), accusant ces romans d'encourager au vice en parlant de « drogue et de prostitution », et de promouvoir une « philosophie athée ». ( (Nathalie Gentaz/ActuaLitté)

 

Cette information en arabe :

http://www.almasryalyoum.com/node/539201

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pyramidales : “Kheops Renaissance”, un an après

Pyramidales : “Kheops Renaissance”, un an après | Égypt-actus | Scoop.it

En janvier 2011, Pyramidales se faisait l'écho de la conférence de presse internationale au cours de laquelle Jean-Pierre Houdin et l'Équipe Kheops de Dassault Systèmes présentaient la phase II de la théorie de l'auteur de "Kheops Révélée", formulée sous le label "Kheops Renaissance".

Par la suite, Pyramidales a amplement décrit et illustré ces nouveaux développements relatifs à la construction et à la configuration technique de la Grande Pyramide du Plateau de Guizeh. Voir ici (liens en bas d'article)

Près d'une année après, il nous a semblé intéressant de savoir comment ce nouveau volet de la théorie "houdinienne" a été reçu et interprété, autant par le grand public que par les experts ou passionnés d'égyptologie.

Jean-Pierre Houdin a aimablement accepté de répondre aux questions de Pyramidales. Qu'il en soit ici très cordialement remercié.

 

Cliquer sur le lien (= le titre de cette note) pour accéder à l'interview.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Ganzouri Promises New Government will be a Revolution Salvation Government

Ganzouri Promises New Government will be a Revolution Salvation Government | Égypt-actus | Scoop.it

"Incoming Prime Minister Kamal Al Ganzouri, tasked with forming a national salvation government described his government as a “revolution salvation government.”During a press conference Tuesday, Ganzori called on all political movements, parties and groups to unite and uphold the higher interests of Egypt.

“The country has reached a state that no one can approve of,” he said.

Ganzouri said the political roadmap for the country has been laid down and that it begins with the elections for both houses of parliament followed by the adoption of a new constitution and then the election of a new president before July 2012.

He pointed out that by July 2012 a year and a half will have passed since the beginning of the revolution.

“From a political standpoint, in order to achieve all this during this period it requires that we leave aside the political roadmap and to focus on security and the economic situation,” he said.

“The government cannot meet the people’s demands unless we are all united for the sake of the country…the security situation cannot be left as it is, as the people of Egypt will not accept that,” he stressed." (25TV)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Meet the ministers : A thumbnail guide

A brief list and description of the newly-appointed members of the Kamal El-Ganzouri Cabinet
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Mohamed Ibrahim Youssef, ministre de l'Intérieur

Mohamed Ibrahim Youssef, ministre de l'Intérieur | Égypt-actus | Scoop.it

L'actualité va bon train !

A peine ai-je publié mes deux notes précédentes, dont l'une faisait état d'incertitudes concernant le nom du ministre de l'Intérieur dans le nouveau gouvernement d'al-Ganzourî, que je viens d'apprendre précisément qu'a été nommé à ce poste sensible le général Mohamed Ibrahim Youssef.

Pour l'heure, on nous rappelle que ce nouveau ministre fut précédemment chef de la police de Guizeh, un des plus grands quartiers du Caire.

 

L'information

- en français :

http://www.romandie.com/news/n/_Egypte_investiture_du_nouveau_gouvernement071220111512.asp

 - en anglais :

http://www.channelnewsasia.com/stories/afp_world/view/1170022/1/.html

- en italien :

https://www.ansa.it/web/notizie/rubriche/topnews/2011/12/07/visualizza_new.html_8532263.html

- en arabe :

http://www.almasryalyoum.com/node/538546

http://www.egynews.net/wps/portal/news?params=150587

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quel sera le futur ministre de l'Intérieur dans le gouvernement égyptien ?

Quel sera le futur ministre de l'Intérieur dans le gouvernement égyptien ? | Égypt-actus | Scoop.it

Kamal al-Ganzourî tarde à annoncer la liste définitive des membres de son gouvernement. Ce sera, semble-t-il, pour aujourd'hui, mercredi 07/12/2011.

Un nom tout particulièrement tarde à être révélé : celui du ministre de l'Intérieur ! Dans le contexte actuel de la situation politico-sociale de l'Egypte, il s'agit, il est vrai, d'un poste particulièrement sensible. Tahrîr est toujours sur ses gardes...

L'attente étant interminable, on ne peut être surpris que les suppositions et autres conjectures aillent bon train.

C'est sans doute ce que veut prouver l'auteur de la photo-montage ci-dessus, illustrant par anticipation le nouveau ministre de l'Intérieur prêtant serment. On y reconnaîtra al-Ganzourî (de face) et Tantawî (à droite). Quant audit ministre...

 

Dernière minute : 07/12/2011 - 15h13 (Youm7)

"Newly appointed Egyptian Prime Minister Kamal el-Ganzouri will today swear in members of Egypt’s new Cabinet government in the office of Field Marshal Hussein Tantawi, chief of the Supreme Council of the Armed Forces (SCAF).

El-Ganzouri today arrived at his office at the Ministry of Planning to discuss final negotiations on the new government.

The new Egyptian Interior Minister will be named in the next few hours, sources told Youm7."

Mais toujours pas de nom pour le ministre de l'Intérieur !

 

Photo extraite de la page Facebook de قلب الدنيا 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Tahrir en échec

Tahrir en échec | Égypt-actus | Scoop.it

"En Egypte, c’est un peu la gueule de bois pour ceux qui ont cru à la force de la Révolution du début de l’année. Certes, elle a réussi à changer beaucoup de choses, et l’esprit est toujours là, mais du point de vue des élections, ce n’est pas Tahrir qui l’a remporté. Bien sûr, ce n’est pas une surprise. Reste à savoir jusqu’à quel point et à quel rythme la démocratie va pouvoir enfin s’installer. (...)

Tahrir ne représente pas l’Egypte, ne cesse de dire le Conseil militaire. Pour tous les partisans de la Révolution – partisans parce qu’ils l’ont soutenue, en battant le pavé ou de leur canapé – c’est pourtant bien Tahrir –considérée comme symbole de cette Révolution qui n’était pas, on le sait, cantonné au Caire - qui est l’Egypte. Tahrir n’est peut-être pas l’Egypte telle qu’elle est maintenant, mais c’est l’Egypte de demain, et c’est déjà une partie des Egyptiens d’aujourd’hui : toux ceux, jeunes ou pas, issus d’un milieu favorisé ou pas, pour qui la liberté politique (démocratie, transparence, liberté d’expression) est la chose la plus importante, talonnée de très près par l’élévation du niveau de vie et du niveau de tolérance entre les différentes catégories de la population." (Sophie Anmuth/Nouvelles du Caire)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Syndicalismes égyptiens", par Elisabeth Longuenesse et Didier Monciaud

"Syndicalismes égyptiens", par Elisabeth Longuenesse et Didier Monciaud | Égypt-actus | Scoop.it

"Doublement clivé, d‘abord entre des organisations syndicales officielles soumises au pouvoir et un ensemble de petits groupes qui tentent d‘organiser les luttes, ensuite entre une grande fédération ouvrière hyper centralisée et bureaucratisée, et une vingtaine de syndicats corporatistes de classe moyenne, regroupant les professions diplômées, le paysage syndical égyptien est pour le moins paradoxal.
La Fédération générale des syndicats de travailleurs d‘Égypte (FGSTE) est un colosse aux pieds d‘argile. Forte de ses 3,9 millions de membres (un quart de la population active), elle dispose de 1 745 comités syndicaux, de 21 000 cadres syndicaux élus dans les entreprises, de 23 syndicats de branche et de 17 fédérations régionales. L‘adhésion est automatique pour les salariés du secteur public industriel, des services publics et de l‘administration. Sa puissance matérielle, loin d‘être négligeable, repose sur plusieurs institutions : une banque, une « Fondation culturelle ouvrière » avec 58 centres dans le pays, des universités ouvrières et 76 instituts culturels spécialisés, des hôtels, clubs et villages de vacances, un parc immobilier conséquent, sans oublier les théâtres, bibliothèques et restaurants. Les cotisations représentent 50 millions de livres annuelles (environ 8 millions d‘euros) sans parler des aides de l‘État et des financements étrangers. La centralisation est extrême. Il n‘existe pas de niveau régional intermédiaire. Depuis 1981, le comité syndical au niveau de l‘entreprise ne possède plus de personnalité juridique. Il ne peut prendre des initiatives, négocier ou mener des actions sans l‘accord de l‘instance supérieure. La gestion des syndicats est très bureaucratique et l‘élite syndicale se caractérise par son conservatisme, son immobilisme et sa soumission au régime, mais aussi par ses liens étroits avec le milieu des hommes d‘affaire du secteur privé. (…)
Les « syndicats professionnels », quant à eux, sont aujourd‘hui au nombre d‘une vingtaine. Chacun d‘entre eux représente un groupe professionnel défini sur la base d‘un diplôme, fondant une compétence, indépendamment du statut (de salarié, d‘indépendant ou d‘employeur), a été créé par une loi spécifique et est placé sous la tutelle du ministère correspondant : le syndicat des ingénieurs dépend du ministère des Travaux publics, les médecins, infirmières, dentistes, pharmaciens, du ministère de la Santé, les professions agricoles et les vétérinaires, du ministère de l‘Agriculture, les enseignants, du ministère de l‘Éducation, les musiciens, comédiens, artistes, du ministère de la Culture, les journalistes, du ministère de l‘Information, les avocats et professions juridiques du ministère de la Justice, les guides touristiques du ministère du Tourisme, etc.
L‘appartenance à un syndicat professionnel est obligatoire pour être employé dans l‘administration ou dans une entreprise publique, ou pour exercer en libéral. Si un ingénieur, un diplômé de droit ou de commerce, un médecin, travaillant dans une entreprise publique industrielle peuvent théoriquement être membres de la fédération ouvrière, dans les faits, ils ne le sont généralement pas. En tout état de cause, les « professionnels » bénéficient d‘une représentation au sein des comités d‘entreprise distincte de celle des autres travailleurs.
Les syndicats professionnels rassemblent aujourd‘hui, tous ensemble, des effectifs à peu près équivalents à ceux de la fédération ouvrière : mais entre les enseignants (700 000 à 800 000 membres) et les journalistes (environ 4 à 5000), il n‘y a évidemment pas de commune mesure."

 

Téléchargement de cette étude format PDF :

http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/63/90/07/PDF/EC_-_Longuenesse-Monciaud_260508.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt military keeps role over constitution as parliament won't represent 'all'

Egypt military keeps role over constitution as parliament won't represent 'all' | Égypt-actus | Scoop.it

"Egypt's military rulers say they will hold onto final approval over the nation’s new political system regardless of the outcome of parliamentary elections, which show the Muslim Brotherhood winning a majority of runoff contests.

"We are in the early stages of democracy," said Gen. Mukhtar Mulla, a member of the Supreme Council of the Armed Forces. "The parliament is not representing all sectors of society."

In theory, the new parliament will be entrusted with forming a 100-member constituent assembly to write the new constitution. But Mulla said the new council will coordinate with parliament and the Cabinet to ensure the assembly is representative of all religions, professions, and political parties.

The new constitution will determine the nature of Egypt's political system after the ouster of leader Hosni Mubarak last February." (By msnbc.com news services)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt swears in new interim government

Egypt has sworn in a new government, led by Kamal el-Ganzouri, who was appointed interim prime minister by the military council two weeks earlier.

The previous cabinet resigned last month during clashes between police and protesters demanding that the army step aside.

The military council has also issued a decree handing over more power and authority to the prime minister.

From Cairo, Al Jazeera's Sherine Tadros reports.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt's Military Seeks Control Over Constitution Draft

"Egypt's interim military government said it would strengthen its authority over the process of drafting a new constitution in what appears to be a bid to limit the power of Islamists who on Wednesday added to their already formidable parliamentary representation. In a veiled reference to the Islamist political groups who have already won a total of more than 60% of the vote in the first round of parliamentary elections, Maj. Gen. Mukhtar Mulla, the deputy minister of defense, said the incoming Parliament doesn't represent the full spectrum of Egyptian society.

A military-appointed council of advisers and the existing military-approved cabinet of ministers, which now helps to rule the country, will need to agree on the appointment of the 100-member constituent assembly who will write the constitution, said Maj. Gen. Mulla.

The ruling Supreme Council of the Armed Forces "will not impose specific people," Maj. Gen. Mulla said in a meeting with reporters. "However, we should agree on the features of this constituent assembly before appointing names." (Matt Bradley/The Wall Street Journal)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte : la démocratie électorale fait ce qu’elle peut…

Égypte : la démocratie électorale fait ce qu’elle peut… | Égypt-actus | Scoop.it

"La forte participation observable, lors du premier tour de l’élection, valide indéniablement le choix de l’Armée et des Frères musulmans. Cette forte participation montre l’attachement des Égyptiens au processus démocratique, si ce n’est nécessairement à l’idée démocratique elle-même. Elle met en place une contre scène nationale à la place Tahrir : l’héritage des événements de janvier et février derniers est ainsi en train de passer des militants pro-démocratie, familiers de la place, à la multitude des électeurs, jusqu’alors silencieux, mais ne partageant pas, loin de là, leur conception de l’identité de l’Égypte.

Pour eux, cette identité est lourdement islamique : les Frères musulmans ont obtenu plus de 36% des voix, les salafistes plus de 24% et le parti islamiste modéré Wasat (Le Centre) un peu plus de 4%. Cela fait, pour l’instant, 65% des voix en faveur des islamistes. Il n’y a là rien d’étonnant. Il n’y avait somme toute aucune raison sérieuse pour que l’effervescence libérale de la place Tahrir modifie la sociologie égyptienne. C’est certainement une erreur politique majeure de l’avoir cru." (Jean-Noël Ferrié/Telos)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : les islamistes glanent les fruits de la révolte

Egypte : les islamistes glanent les fruits de la révolte | Égypt-actus | Scoop.it

"Les islamistes égyptiens sont-ils en train de rafler la mise ? C’est en tout cas ce que confirment les résultats du deuxième tour des élections législatives de lundi et mardi. Même si le parti des Frères musulmans a revendiqué un creusement de l’écart avec l’autre formation islamiste plus radicale des salafistes, il est désormais clair que c’est la mouvance islamiste qui est le grand vainqueur de ces élections." (Alain Cohen-Krawcyk/La Lettre Med)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Hatshepsut, King of Egypt (1479–1458 BC)", by Barbara O'Neill

"Hatshepsut, King of Egypt (1479–1458 BC)", by Barbara O'Neill | Égypt-actus | Scoop.it

"Most people first learn about Hatshepsut on discovering her elegant mortuary temple at Deir el Bahri. Some visitors to the site may be puzzled by the fact that the royal woman whose temple this was, is often referred to as ‘king’, for surely the Egyptian ruler had to be male ? Other views on Hatshepsut go further ; acknowledging that while she may have ruled Egypt as monarch, she did so as a female usurper of the role ; a devious power-hungry woman. Although theories abound, we do not know why Hatshepsut, wife and daughter of Egyptian kings, stepped outside her conventional female role, crowned herself king and went on to rule alongside her stepson, Thutmosis III until her death two decades later. (...)

More than three thousand years after her death, scholars continue to explore Hatshepsut’s kingship, the details of which are sometimes viewed as a persistent, unsolvable problem. Why did she usurp this role when there appears to be no valid reason for her actions ? Upon his step-mother’s death, Thutmosis finally became sole ruler of Egypt, proving to be one of the most successful kings of the Eighteenth Dynasty. While the enigma surrounding Hatshepsut remains, perhaps the most illuminating information on her reign can be found within her monuments and inscriptions. For it is here where her efforts to legitimise her own actions can be found." (Egiptological)

 

Suite de l'article en cliquant sur le lien.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Australian Copts lash out at ‘jihadist’ Muslim Brotherhood

Australian Copts lash out at ‘jihadist’ Muslim Brotherhood | Égypt-actus | Scoop.it

"With the first round of voting in Egypt’s elections for a new parliament complete, and the Muslim Brotherhood’s Freedom and Justice Party (FJP) earning the lion’s share of votes, the Australia Coptic Christian community released a statement condemning the Islamic group and warning over the danger of what they dubbed a “jihadist” organization.“It is hard to imagine what type of freedom the MB will promote in Egypt, noting its history and involvement in shaping the directions of Islamic militant groups such as al-Qaeda and other Jihadists,” a Decemember 2 statement from the Australian Coptic Movement said." (Joseph Mayton/Bikya Masr)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"La liberté est du côté des Frères musulmans", par Hani Ramadan

"La liberté est du côté des Frères musulmans", par Hani Ramadan | Égypt-actus | Scoop.it

"En Occident, on a souvent présenté les Frères musulmans comme étant un mouvement qui cherche à instaurer une théocratie et à imposer des normes moyenâgeuses. La collaboration des Etats-Unis et de l'Union européenne avec des régimes illégitimes et dictatoriaux justifiait la mise à l'écart des tendances jugées islamistes et extrémistes. Que découvre-t-on à présent, avec ce qu'il est convenu d'appeler le "printemps arabe" ?

D'abord, l'incontestable popularité du message des "fondamentalistes" : oui au respect de la volonté populaire, aux acquis positifs et constructifs du monde moderne ; non à l'imitation aveugle du modèle occidental en mal de repères et de normes spirituelles et morales. (...)

Il faut donc cesser de stigmatiser ce mouvement, pour comprendre que, dès ses origines, son exigence n'était pas de fonder une dictature religieuse. A ceux qui, par ailleurs, voient dans ces élections un danger pour les minorités chrétiennes, il peut être utile de souligner que le vice-président du parti des Frères musulmans, Liberté et justice, est un Copte (*)." (Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, in Le Monde.fr)

 

(*) Je prends note de cette information pour le moins surprenante, que je vais tenter d'élucider. MC

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : investiture du nouveau gouvernement - Premier ministre aux pouvoirs élargis

Egypte : investiture du nouveau gouvernement - Premier ministre aux pouvoirs élargis | Égypt-actus | Scoop.it

"Le nouveau gouvernement égyptien dirigé par le Premier ministre Kamal el-Ganzouri a prêté serment mercredi devant le chef du conseil militaire au pouvoir, le maréchal Hussein Tantaoui, a annoncé la télévision d'Etat. (...)

Un peu plus tôt, l'agence officielle Mena a annoncé que l'armée égyptienne a délégué des prérogatives de président au Premier ministre désigné Kamal el-Ganzouri, à l'exception de celles concernant les forces armées et la justice.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir a "délégué" à M. Ganzouri, qui doit présenter mercredi son cabinet, "les prérogatives qui sont accordées au président de la République en vertu de la loi, à l'exception de celles concernant les forces armées et les institutions judiciaires", a indiqué l'agence." (Le Nouvel Observateur)

 

Cette information en anglais :

- http://www.businessweek.com/news/2011-12-07/egypt-s-military-awards-ganzouri-presidential-powers-amid-vote.html

- http://www.upi.com/Top_News/World-News/2011/12/07/Egyptian-PM-to-name-Cabinet-get-new-powers/UPI-18341323244800/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Toujours emprisonné, le blogueur 'Alâ' 'Abd al-Fattâh n'a pas être présent à la naissance de son fils

Deux parties dans cette vidéo :

- 'Abd al-Fattâh reçoit, en prison, une visite de sa famille et d'amis

- images de son épouse, la maman de leur premier fils Khâlid

 

Des images parfois techniquement imparfaites, sans doute prises sans autorisation, mais qui nous font partager quelques instants de la vie d'une famille séparée par la prison.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’Egypte en suspens

"Les élections sont encore loin d’être finies mais les pronostics sur le jeu des alliances au Parlement vont bon train.

Les Frères Musulmans sont réellement des politiques, et en tant que tels, ils sont pragmatiques. Le secrétaire général des Frères Musulmans, Mahmoud Hossein, par exemple, a indiqué lundi que la confrérie ne cherchait nullement l’établissement d’un Etat islamique, et que, contrairement à ce que certaines déclarations des salafistes laissent présager, ils n’ont pas non plus l’intention de nuire à l’économie de l’Egypte en imposant des mesures qui feraient fuir les touristes (cf. l’interdiction du bikini…)

La peur subsiste, de voir les Frères s’allier bon gré mal gré à l’armée, dans un certain « équilibre de la terreur ». L’armée resterait au pouvoir pour contrôler les Frères. Les Frères resteraient au pouvoir comme seule opposition à une dictature militaire… Scénario catastrophe, que les déclarations de principe des Frères veulent éloigner." (Sophie Anmuth/Nouvelles du Caire)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt, the Beginning or the End ?

"The fact that the Muslim Brotherhood and the even more fundamentalist Salafist Nour Party have garnered some 65 percent of the votes in the first round of Egypt’s free parliamentary elections since the ouster of President Hosni Mubarak should hardly come as a surprise. Given the way that the military regimes in the Arab world decimated all independent secular political parties over the last 50 years, there is little chance of any Arab country going from Mubarak to Jefferson without going through some Khomeini. (...)

The Muslim Brotherhood and the Salafis have been living underground, focused largely on what they were both against and confined in their ideology to platitudes like “Islam is the answer.” Now that they are emerging from the Arab basement to the Arab street, they not only have to define what they are for but do it in the context of a highly competitive global economy that will leave Egypt’s 85 million people, about one-third of whom are illiterate, even further behind if they don’t get moving.This will eventually require some wrenching ideological adjustments by the Muslim Brotherhood and Salafis to reality. This story is just beginning." (Thomas L. Friedman/The New York Times)

more...
No comment yet.