Égypt-actus
Follow
Find
374.6K views | +45 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt Media Flourish Amid Fears

Egypt Media Flourish Amid Fears | Égypt-actus | Scoop.it

"Where state media fails, private media excels. As government networks stubbornly crawl along in an attempt to rid themselves of the shackles of the Mubarak era and now-SCAF junta, the private satellite channels have emerged as the most significant players in Egypt's media scene. Talk-shows have become the dominant format as most Egyptians flip channels between competing talk-shows during primetime slots. The top players in this highly competitive are programs on Naguib Sawiris' channel ONTV which runs two extremely popular talkshows, Yousri Fouda's Akher Kalam (Last Words) and Reem Magued's Baladna Bilmasry (Our Country in Egyptian). Its competitors are Egypt's first private satellite network Dream TV which runs Mona El-Shazly's popular talk show Al-Ashera Masa'an (10:00 pm). Mehwar TV, owned by Egyptian businessman Hassan Rateb, is home to Moataz El-Demerdash's show 90 Dakeeka (90 minutes). In the last few months, at least 10 new networks joined the fray and created an even more competitive field." (Adel Iskandar)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

One woman versus the Egyptian military in legal battle over virginity tests

One woman versus the Egyptian military in legal battle over virginity tests | Égypt-actus | Scoop.it

"Samira Ibrahim has shown that Egyptian women can defy the systematic abuses of the patriarchal authority that has dominated not only during the Mubarak era but since the military takeover of 1952, if not the founding of the modern Egyptian state in the early nineteenth century."

Her testimony to Human Rights Watch and in lawsuits has provided an important human face to the allegations of brutality and violation of human rights by the military in the past year.

The confirmation of the virginity tests has played a crucial role in the deterioration of respect for the Supreme Council of the Armed Forces (Scaf), the top military body that has controlled the country since Hosni Mubarak stepped down on February 11." (Bradley Hope)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Is It Safe to Travel to Egypt ?

Is It Safe to Travel to Egypt ? | Égypt-actus | Scoop.it

"Is it safe to travel to Egypt ?

Well, I certainly think so, as I had the most incredible experience and enjoyed each and every minute of my stay. At one point, Memphis Tours, our host tour company, took myself and 7 other presenters on a day trip to Alexandria, an iconic city stuck in time and positioned on the Nile delta, in the northern part of Egypt on the clear blue Mediterranean Sea.

I’d fallen in love with the people of Alexandria just over a year ago when I led a photo tour with twelve participants to various parts of this amazing country, which also included a Nile River cruise from Aswan to Luxor, so I was anxious to return.

Please don’t get me wrong, everything is not perfect in Egypt.

Over the past year there has been horrific violence in parts of the country, from beatings to actual killings, but these are concentrated in very small parts of the country, and only in select cities, and it’s my understanding that no tourists have been injured or killed at any time over this period. Normal precautions and common sense should always be in the forefront of any traveler’s mind. However, just as the Occupy Wall Street movement didn’t discourage the vast majority of travelers to visit the many other parts of New York City, and the United States in general, these hot spots shouldn’t keep interested travelers from enjoying a country rich in history and home to some of the most welcoming and friendly people I’ve encountered in my many years of traveling the globe." (Ralph Velasco)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Moyen-Orient et Afrique du Nord : Protestation et répression devraient se poursuivre en 2012

Moyen-Orient et Afrique du Nord : Protestation et répression devraient se poursuivre en 2012 | Égypt-actus | Scoop.it

Communiqué de presse d'Amnesty International :

La répression et la violence d’État risquent de continuer à sévir au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en 2012 si les gouvernements de cette région du monde et la communauté internationale ne prennent pas conscience de l’ampleur des changements que demande la population, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport sur les bouleversements de 2011 rendu public lundi 9 janvier.

Dans ce document intitulé Une année de rébellion. La situation des droits humains au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l’organisation décrit la violence extrême déployée en 2011 par les gouvernements de la région pour tenter de résister aux appels sans précédent en faveur de réformes profondes.

Amnesty International montre aussi dans ce rapport que le mouvement de protestation ne semble pas enclin à renoncer à ses ambitions ni à se contenter de réformes parcellaires.

« À quelques exceptions près, les gouvernements n’ont pas admis que tout avait changé, a déclaré Philip Luther, directeur par intérim du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. Les mouvements de protestation, conduits dans de nombreux cas par des jeunes et au sein desquels les femmes ont joué un rôle important, se sont montrés incroyablement résistants à la répression. »

« Les protestataires ont montré qu’ils ne se satisferaient pas de réformes ne changeant pas en profondeur la manière dont la police et les forces de sécurité les traitaient. Ils veulent voir des changements concrets dans la façon dont ils sont gouvernés, et que les responsables des crimes commis soient tenus de rendre des comptes. »

« Les tentatives menées à plusieurs reprises par les États pour imposer des changements de pure forme, revenir sur des avancées obtenues par les manifestants ou soumettre tout simplement la population par la force trahissent le fait que de nombreux gouvernements ont pour seul objectif de maintenir les régimes en place. »

Les espoirs suscités par le renversement de dirigeants accrochés depuis longtemps au pouvoir en Tunisie, en Égypte et en Libye n’ont toujours pas été consolidés par des réformes institutionnelles, pourtant indispensables pour garantir que ces abus de pouvoir ne se répètent pas.

Le nouveau document publié par Amnesty International fait apparaître que bien que le Conseil suprême des forces armées ait promis à plusieurs reprises de répondre aux demandes de la « révolution du 25 janvier », les dirigeants militaires égyptiens se sont rendus coupables de violences parfois pires que celles commises sous le régime d’Hosni Moubarak.

Entre octobre et décembre 2011 au moins 84 personnes ont été tuées lorsque l’armée et les forces de sécurité ont dispersé violemment des manifestations. La torture en détention s’est poursuivie, et plus de civils ont été jugés par des tribunaux militaires en un an que pendant les 30 années de régime d’Hosni Moubarak. Les femmes semblent avoir été particulièrement la cible de traitements humiliants visant à les dissuader de manifester. En décembre, les forces de sécurité ont effectué des raids dans les bureaux de plusieurs ONG égyptiennes et internationales dans le but évident de faire taire toute critique à l’encontre des autorités.

Amnesty International craint qu’en 2012 le conseil militaire n’essaie de restreindre encore la possibilité pour les Égyptiens de prendre part à des mouvements de protestation et d’exprimer librement leurs points de vue.

Le soulèvement en Tunisie a donné lieu à une amélioration significative de la situation des droits humains dans le pays mais, un an après les événements, nombreux sont ceux qui considèrent que le rythme des changements est trop lent, tandis que les proches des victimes en lien avec le soulèvement attendent toujours que la justice soit rendue.

Une nouvelle coalition gouvernementale a été formée à la suite des élections d’octobre. Le président tunisien par intérim est Moncef Marzouki, un défenseur des droits humains adopté dans le passé comme prisonnier d’opinion par Amnesty International.

Il faut qu’en 2012 les Tunisiens se saisissent de l’occasion qui leur est donnée de rédiger une nouvelle constitution garantissant la protection des droits humains et l’égalité devant la loi.

En Libye, la capacité des nouvelles autorités à contrôler les brigades armées ayant permis de vaincre les forces de Mouammar Kadhafi, et à les empêcher de reproduire les violences apprises sous l’ancien régime a été remise en question.

Bien que le Conseil national de transition ait demandé à ses sympathisants d’éviter les attaques en représailles, les graves atteintes aux droits humains perpétrées par les forces opposées à Kadhafi ont rarement été condamnées. En novembre, les Nations unies ont estimé à 7 000 le nombre de personnes détenues dans des centres de fortune, contrôlés par les brigades révolutionnaires, sans aucune perspective de faire l’objet d’une véritable procédure judiciaire.

D’autres gouvernements dans la région semblent bien déterminés à garder le pouvoir quelque soit, dans certains cas, le prix à payer en termes de vies humaines et de dignité.

Les forces armées et les services de renseignements syriens se sont rendus coupables d’homicides et d’actes de torture assimilables à des crimes contre l’humanité, essayant en vain de soumettre et réduire au silence les manifestants et les opposants. Plus de 200 cas de morts en détention étaient recensés à la fin de l’année 2011, chiffre annuel 40 fois supérieur au nombre de tels décès recensé au cours des dernières années en Syrie.

Au Yémen, la situation tendue autour de la présidence a causé des souffrances supplémentaires à la population. Plus de 200 personnes ont été tuées en relation avec le mouvement de protestation et des centaines d’autres sont mortes dans des affrontements armés. Le déplacement des dizaines de milliers de personnes fuyant ces violences a provoqué une crise humanitaire.

À Bahreïn, l’espoir était grand que la publication en novembre d’un rapport indépendant d’experts internationaux sur les atteintes aux droits humains perpétrées lors du mouvement de protestation soit le signe d’un nouveau départ pour le pays. Restait à savoir à la fin de l’année si le gouvernement était réellement prêt à mettre en œuvre les nombreuses recommandations de la commission.

Le gouvernement saoudien a annoncé une série de dépenses publiques en 2011, dans ce qui s’apparente à un geste pour empêcher que le mouvement de protestation ne gagne le Royaume. En dépit de cela - et de la préparation d’une loi antiterroriste répressive - le mouvement de protestation se poursuivait à la fin de l’année, en particulier dans l’est du pays.

En Iran, dont la politique intérieure est restée loin des projecteurs tout au long de l’année, le gouvernement a continué de réprimer la dissidence et de renforcer les restrictions à la liberté d’information, en visant en particulier les journalistes, les blogueurs, les syndicalistes indépendants et les militants politiques.

La communauté internationale et les instances telles que l’Union africaine, la Ligue arabe et l’Union européenne ont eu des réactions discordantes face aux événements qui ont secoué l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient en 2011 et n’ont pas réellement pris la mesure de la remise en question des régimes répressifs dans cette région du monde.

Alors que le respect des droits humains a été invoqué pour justifier une intervention militaire en Libye, le Conseil de sécurité des Nations unies, bloqué en particulier par la Russie et la Chine, n’avait à la fin de l’année diffusé qu’une déclaration mitigée pour condamner les violences en Syrie.

Et tandis que la Ligue arabe avait rapidement exclu de ses membres la Libye, en février, puis la Syrie, où elle a envoyé une équipe d’observateurs, elle est restée silencieuse lorsque des soldats saoudiens, agissant sous la bannière du Conseil de coopération du Golfe, sont venus prêter main-forte au gouvernement bahreïnite pour mettre fin aux manifestations.

« Le soutien de la communauté internationale à la population de cette région du monde a été pour le moins inégal », a déclaré Philip Luther.

« Ce qu’il faut retenir des événements qui ont marqué l’année qui vient de s’écouler est que - à quelques exceptions près - le changement a été le fruit des efforts de la population qui est descendue dans la rue, et non de l’influence ou de la participation de puissances étrangères. »

« Le refus de la population de la région d’être détournée de sa lutte pour la dignité et la justice ouvre de grands espoirs pour 2012. »

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les vrais menteurs, c’est eux!

Les vrais menteurs, c’est eux! | Égypt-actus | Scoop.it

Pendant que le Conseil suprême des forces armées nie son implication dans la répression violente des manifestants, les soldats n’en restent pas moins filmés. Ils trainent des corps blessés, tabassés ou déjà morts. Mais l’armée, au devant de la scène politique depuis la démission d’Hosni Moubarak le 11 février, jouit toujours d’une légitimité très grande dans la société égyptienne. Les médias d’État font par ailleurs du très bon boulot et véhiculent les thèses du complot venu d’Arabie Saoudite, du Hezbollah libanais. Des quartiers populaires comme celui d’Imbaba seraient les premiers à mordre au discours officiel du Conseil militaire. Certains habitants d’Imbaba ont également la réputation d’être des baltagueya, ces hommes payés pour instiller le chaos à des fins politiques, nous confie Ahmed, un étudiant égyptien, originaire d’Alexandrie. (Nadéra Bouazza)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le Shaykh d'Al-Azhar : Pas d'opposition à l'art, à condition qu'il ne touche pas aux sentiments moraux et religieux

Le Shaykh d'Al-Azhar : Pas d'opposition à l'art, à condition qu'il ne touche pas aux sentiments moraux et religieux | Égypt-actus | Scoop.it

 أصدر الدكتور أحمد الطيب، شيخ الأزهر، الثلاثاء، وثيقة الحريات العامة، بالتعاون مع عدد من المثقفين، أكدوا فيها ضرورة احترام حريّةُ العقيدة، وطالبوا باعتبار المساواة التامة في الحقوق والواجبات حجرَ الزّاوية في البناء المجتمعي الحديث.

وعرض الطيب، في المؤتمر الصحفي الذي عقده في مقر مشيخة الأزهر، الثلاثاء، نتائج مشاوراته مع المثقفين خلال الشهور الماضية، وقال إن الأزهر الشريف والمثقفين يؤكدون أن «لكلِ فرد في المجتمع أن يعتنق من الأفكار ما يشاء، دون أن يمس حقّ المجتمع في الحفاظ على العقائد السماوية».

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pro-army writer: Wide segment of Egyptians 'fed up' with revolution

Pro-army writer: Wide segment of Egyptians 'fed up' with revolution | Égypt-actus | Scoop.it

The books burned when the Institut d'Egypte caught fire during clashes in late December were much more important than a woman's honor, a prominent pro-military writer said Monday.

Lamees Gaber was referring to the infamous image of a woman near Tahrir Square during the fighting being beaten by mililtary officers who tore off her abaya, a body covering worn by Muslim women.

Gaber told private TV channel Al-Hayat that she considers issues from a national rather than political perspective, and that a wide segment of Egyptians have become “fed up” with the revolution.

She went on to denounce people for insulting the military, saying that the Egyptian people, the ruling military council and military forces are one entity.

The author said she is not against the revolution, and that her criticism of revolutionaries does not mean she is loyal to the regime of former President Hosni Mubarak.

She also rejected those who doubt the patriotism of Egypt's rulers. (Egypt independent)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Penser ailleurs, écrire ailleurs"

"Penser ailleurs, écrire ailleurs" | Égypt-actus | Scoop.it

"Penser ailleurs, écrire ailleurs : l'aventure intellectuelle des résidents français en Égypte, de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle" : tel est le thème choisi pour le séminaire mensuel de recherche “Orientalismes”.
Ce séminaire a été créé en janvier 2008 à l'initiative du département “Littérature et langages” de l'ENS Paris par Dominique Combe (École Normale Supérieure), Daniel Lançon (Université Grenoble 3), Sarga Moussa (CNRS, UMR LIRE) et Michel Murat (ENS- Paris IV). Le séminaire s'inscrit dans le cadre du plan pluri-formation “Cultures du monde arabe et musulman” à l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm.
Le séance se déroulera le vendredi 20 janvier 2012, de 14 h à 16 h, à l’ENS, 46 rue d'Ulm, Paris, Salle des Conférences.

La séance est ouverte à toute personne intéressée.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Naguib Sawiris heads to court because of a tweet !

Naguib Sawiris heads to court because of a tweet ! | Égypt-actus | Scoop.it

On early Monday we found out that Egyptian billionaire/businessman/politician Naguib Sawiris has been referred to court by the prosecution for contempt of religion ! Oh yes contempt of religion ! The trial of the famous tycoon will start on January 14th, 2012 to start a new media circus !
Naguib Sawiris is being accused of contempt of Islam after posting that silly Mickey Mouse and Minnie Mouse under Salafi rule illustration in his official twitter account in June 2011 showing Mickey with silly beard and Minnie wearing Niqab ! (Zeinobia)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt’s Salafist leader offers army ‘safe exit’

Egypt’s Salafist leader offers army ‘safe exit’ | Égypt-actus | Scoop.it
As Egyptians prepare to mark the first anniversary of the revolt, many view the generals who replaced Mubarak as a vestige of the old order who must quit like their former commander. But a transition to civilian rule cannot be achieved without easing the concerns of the army, which is likely to cling to power without guarantees of immunity, Abu Ismail told Reuters.

“The pragmatic solution is to reconcile the power of the people with that of the military, which has arms, a network of interests and international support,” he said in an interview.

“My blood boils as I say this ... but this is the way to encourage the army to leave the country to the people. Otherwise the army will continue to use political coercion,” he added. (Marwa Awad)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Conférences proposées par l'association Thot (Nancy)

Conférences proposées par l'association Thot (Nancy) | Égypt-actus | Scoop.it

13/01/2012 : "Les Papyrus médicaux de l’Egypte ancienne ", par Daniel Benoit

 

10/02/2012 : "Les graffiti érotiques de la tombe 504 à Deir-el-Bahari", par Christine Hue-Arcé

 

16/03/2012 : "La chapelle de calcite d’Amenhotep 1er à Karnak et les fastes du culte d’Amon thébain au début du Nouvel Empire", par Philippe Martinez

 

06/04/2012 :"Symboles et magie des amulettes égyptiennes", par Etienne Rémy

 

11/05/2012 : "Le Nil dans tous ses états", par Francis Mayeur et Véronique Serrano

 

MJC Pichon
7, boulevard du Recteur Senn
54000 NANCY (Visualiser un plan sur Mappy)
Entrée libre
19h00

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

conferences proposées par l'Association Égyptologique Reine Élisabeth (Bruxelles)

conferences proposées par l'Association Égyptologique Reine Élisabeth (Bruxelles) | Égypt-actus | Scoop.it

Dimanche 5 février 2012, 10h30: Marie-Cécile BRUWIER (Directrice scientifique du Musée royal de Mariemont): D'Alexandrie à Mariemont: les fragments d'un groupe colossal conservés au Musée royal de Mariemont et au Musée gréco-romain d'Alexandrie.

Quatre fragments de statues colossales conservées au musée royal de Mariemont et au Musée gréco-romain d'Alexandrie sont le point de départ d'une recherche archéologique conjointe menée depuis plusieurs années. Initiée par le Musée royal de Mariemont sur le site supposé de la provenance des fragments, la fouille archéologique a conduit à la découverte de structures architecturales et de divers objets et fragments d'objets fournissant des pistes pour l'interprétation du site.

 

Dimanche 11 mars 2012, 10h30: Francis VAN ELST (Antwerpen): Geneeskunde in faraonisch Egypte.

Sinds de ontdekking van de 'medische papyri' mocht de geneeskunde uit de faraonische periode zich verheugen in een belangstelling, zowel uitgaande van Egyptologische navorsers als van geneesheren die de geschiedenis van hun vak bekeken. Sommige onderzoekers bleken al te enthousiast, anderen knapten af op de mentaliteit van de oudheid die geen scherp onderscheid maakt tussen wetenschap, religie en magie. De laatste jaren is er een merkbare verandering gekomen in de manier van aanpak om antieke geneeskunde te bestuderen: er wordt definitief afgestapt van een ontologisch en orgaangericht beeld. In deze voordracht laat de spreker de Egyptische artsen zelf aan het woord en zal hij aldus trachten een anatomisch en fysiologisch concept op te stellen, evenals de afwijkingen daarvan (de ziekten en hun verwekkers) en de aangewende behandelingen.

 

 Musées Royaux d'Art et d'Histoire (MRAH), Parc du Cinquantenaire (Bruxelles)

Auditorium

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un phénomène à élucider : Au mois de décembre, les rayons du soleil tombent à la perpendiculaire sur Amon, gravé dans le sanctuaire du temple de la reine Hatchepsout à Deir Al-Bahari

Un phénomène à élucider : Au mois de décembre, les rayons du soleil tombent à la perpendiculaire sur Amon, gravé dans le sanctuaire du temple de la reine Hatchepsout à Deir Al-Bahari | Égypt-actus | Scoop.it

Des agences de presse, des caméras posées partout et une grande foule de touristes, tous se sont regroupés à Louqsor. Objectif : observer le phénomène de la tombée des rayons du soleil sur la scène d’Amon au sanctuaire du temple jubilaire de Hatchepsout à Deir Al-Bahari. « Ce phénomène naturel a lieu le 21 décembre de chaque année », explique Moustapha Waziri, directeur du département de la documentation archéologique en Haute-Egypte. Les rayons du soleil éclairent, en fait, une scène de la divinité Amon devant laquelle est accroupi le roi Thoutmosis III pendant 120 secondes, soit deux minutes. Pour l’atteindre, les rayons du soleil font une course de 1 000 mètres, commençant par la porte principale du temple de Karnak de l’autre côté de la rive du Nil pour illuminer la statue d’Amon et passer ensuite au milieu des deux obélisques sculptés par la reine Hatchepsout, traversent le Nil et pénètrent dans la troisième terrasse du Deir Al-Bahari, pour enfin illuminer la scène d’Amon.Bien que ce phénomène ne soit pas nouveau à l’archéologie égyptienne puisqu’il se déroule deux fois par an dans le temple d’Abou-Simbel, sa découverte cette fois-ci a suscité un grand débat dans les milieux archéologiques. Si une équipe le lie à la date de naissance de la reine Hatchepsout, d’autres estiment que ce phénomène mérite d’être étudié plus attentivement et avec beaucoup plus de précautions. (Doaa Elhami)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt’s Islamists face their biggest test yet

"There is a sense of despondency filtering through the rank and file of Egypt’s secular youth; the wired generation of rebellious young men and women who took to the streets early last year demanding the overthrow of President Hosni Mubarak and his corrupt regime. It was they who first made the call, through Facebook and Twitter, to take over Tahrir Square and galvanize an entire nation. It was they who endured the attacks of the regime’s henchmen and the deadly assaults of the Ministry of Interior’s security forces later on. They came from everywhere raising non-religious and apolitical slogans; they wanted freedom, justice and an end to three decades of tyranny.

Less than a year had passed during which the regime was overthrown and a slow, and often frustrating, transition to civilian life began. But today the key players have changed. The country is ruled by a supreme military council whose popularity has dipped, while Islamist parties have emerged as winners in the three rounds of lower house elections. This is not what Egypt’s secular youth were calling for almost a year ago. In fact the big question today is this: Is Egypt on its way to becoming a theocracy?" (Osama Al Sharif)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Mum's the word for first exhibition in National Museum's new purpose built space

Mum's the word for first exhibition in National Museum's new purpose built space | Égypt-actus | Scoop.it

"Fascinating Mummies will feature gems from two of the world’s most famous Egyptian collections, dating back as far as 4000BC.

Material from the National Museum of Antiquities in Leiden, the Netherlands, will be complemented by the National Museums Scotland’s own selection of objects, and will include human and animal mummies along with thousands of other objects from ancient Egypt.

Rituals surrounding death and afterlife in ancient civilisation will be explored in the first part of the exhibition, focussing on the Egyptians’ art of mummification. A variety of painted coffins, amulets, jewellery and embalming equipment will show how the process changed over time.

The second part of the exhibition will look at how archaeologists and scholars have uncovered information on ancient Egypt’s approach to death, and more recent state-of-the-art technology, including x-rays and CT scanning, which has allowed scientists to make discoveries avoiding the destructive process of unwrapping mummies." (Rebecca Gordon)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

What would an Islamist Egypt mean ?

What would an Islamist Egypt mean ? | Égypt-actus | Scoop.it

"So, what do Islamists really hope to accomplish? Washington doesn't need to wait for an answer to that question before it starts responding to this uncertain situation. In fact, it can already start helping to shape the future of the Arab world by strongly promoting the ideals it supports. The Egyptian people have not studied democracy the way Americans or Europeans have. President Obama and his counterparts in other liberal democracies should help explain the West's vision of democratic principles and tolerance. They should talk about how democracy does not just mean majority rule; it also means protection of minorities, equality for women and for people of all religions. It means rule of law and an independent judiciary. The West should make clear that those leaders who help preserve peace and build that vision of society in the emerging Arab democracies will have its support while those who don't will not have its backing." (Frida Ghitis)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Grand Egyptian Museum construction underway, to open in 2015

Grand Egyptian Museum construction underway, to open in 2015 | Égypt-actus | Scoop.it

"The Grand Egyptian Museum (GEM), which is in its final phases of construction, is set to open on March 15, 2015. Architecturally modern in design, the building spans 120 acres of land and is situated three kilometers west of the Giza pyramids.Construction on the massive project had been halted, but according to local reports, was getting back underway after a dispute with the original Japanese funders.

Reports estimate the museum will cost a total of $550 million to build, financed primarily by a Japanese loan of $300 million. The rest will be funded by local and international grants as well as by the Egyptian government.

The building was designed by Heneghan Peng Architects, based in Dublin, Ireland who were selected by an Architectural Competition announced in 2002. The front facade of the building will be a stone wall constructed out of alabaster, facing a large plaza.

Strikingly modern, the architects maintain that the museum will still reflect the the heritage of Ancient Egypt." (Nancy Salem)

 

Autres articles sur le sujet :

 

- http://www.almasryalyoum.com/en/node/593571

 

- http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0201834344401-le-chantier-pharaonique-du-musee-du-caire-demarre-273357.php

 

- http://www3.youm7.com/News.asp?NewsID=574767&SecID=94&IssueID=156

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Al-Azhar sheik proposes bill of rights for Egypt

The head of Al-Azhar, the pre-eminent institute of Islamic learning in the Sunni Muslim world, put forward a Bill of Rights on Tuesday upholding freedom of expression and belief ahead of the drafting of Egypt's new constitution.

The bill, which was in the works for three months in collaboration with secular and Islamist thinkers, is a bid by Al-Azhar to assert its role as the voice of moderate Islam in the face of growing political power of more conservative Islamic groups in Egypt following the February ouster of President Hosni Mubarak. (..)

Al-Azhar's Sheik Ahmed el-Tayeb told reporters the bill of rights, which preserves freedoms of worship, opinion, scientific research and art and creative expression, is drafted to be a basis for the country's new constitution, according to comments published by Egypt's state news agency.

He said that Islamic rulings protect freedom of religion and guarantee equal citizenship rights, in a message to Egypt's increasingly nervous Christian minorities.

Hassan el-Shafei, a senior Al-Azhar official, said the document has been passed on to authorities to be considered in writing the constitution. The document has been drafted in the last three months in consultation with Islamic and Christian thinkers, el-Shafei said. (CBS news)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

ÉGYPTE • Les coptes se sont affranchis de leur Eglise

ÉGYPTE • Les coptes se sont affranchis de leur Eglise | Égypt-actus | Scoop.it

La révolution du 25 janvier, il y tout juste un an, n'a pas seulement mis fin au règne de Moubarak. Elle a également permis à la société de sortir du silence dans lequel l'avaient enfermé des décennies de dictature. Et les coptes [chrétiens d'Egypte] ne font pas exception. Jusque-là, l'Eglise avait été la seule voix à s'exprimer en leur nom et à se poser en interlocuteur avec le régime. Depuis, ils ont commencé à s'exprimer, à sortir des églises pour investir la rue et à manifester à l'instar des autres Egyptiens. Ainsi, ils marquent une rupture avec leur clergé et contribuent à faire émerger de nouvelles forces. Beaucoup se félicitent de cette expression nouvelle – bien qu'encore imprécise – dépassant les murs de l'Eglise.  (Nader Shukri)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Freedom and Justice Party has vision for Egypt tourism, party leader says - Arab Finance

Egypt's Freedom and Justice Party (FJP) attempted to calm fears over its stance on tourism on Sunday as the party continues to dominate the ongoing parliamentary elections.During a meeting with the Egyptian Union for Tourism on Sunday, FJP head Mohamed Morsy said the party has a vision for developing tourism that requires security and political and economic support so the industry can boost Egypt's economy.

The leader of the Muslim Brotherhood-affiliated party said God gave Egypt several advantages, such as history, culture and good weather, which make the country a tourist destination.

Morsy stressed that tourism is one of Egypt's main fields, like politics and the economy.

He said his party seeks to establish a democratic state based on Islamic law, and that Sharia would be the main source of legislation.

Secular and liberal forces in Egypt fear Islamists will dominate the writing of the new constitution without considering minorities and economic activities like tourism.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Quand les femmes ripostent aux milices islamistes

Egypte : Quand les femmes ripostent aux milices islamistes | Égypt-actus | Scoop.it

Des bandes d’hommes salafistes ultra-conservateurs organisés en milices harcèlent et agressent les commerçants et leurs clientes dans les villes rurales d’Egypte, les accusant de “comportement indécent”, selon les rapports de la presse égyptienne.

Mais lorsque cette semaine ils ont débarqué dans un salon de beauté à Benha, petite ville du Delta du Nil, et ont ordonné aux femmes de cesser leurs activités, les menaçant de violences physiques si elles n’obéissaient pas, les femmes ont riposté, les ont battus avec leurs propres bâtons, et chassés dans la rue à coup de pieds devant la foule.

Source : Socialism Art Nature, 8 janvier 2012

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt-actus : Sélection d’articles récents sur le salafisme en Égypte : 3e partie

Egypt-actus : Sélection d’articles récents sur le salafisme en Égypte : 3e partie | Égypt-actus | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Revolutionary figures remain targets for military

Revolutionary figures remain targets for military | Égypt-actus | Scoop.it
As recent events have shown, Egyptian personalities that have become symbols of the Egyptian revolution are now becoming targets for legal prosecution. So far, at least five prominent revolutionary figures have been formally charged with crimes in cases linked to recent escalations between anti-government protesters and security forces.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Conférences à deux voix" proposées par l'association Egyptologica

"Conférences à deux voix" proposées par l'association Egyptologica | Égypt-actus | Scoop.it

La particularité de ces conférences est la présence de deux intervenants qui présentent deux ou plusieurs approches contradictoires sur une thématique suscitant encore et toujours des discussions.

C'est l'occasion d'entendre en parallèle les arguments développés par chacune des parties et de juger de leur pertinence. Ces conférences permettent également d'apprécier le fonctionnement de la recherche en égyptologie.

Les conférences sont offertes aux membres en ordre de cotisation.

 

14/01/2012 : De Thot à Hermès - petite histire de l'écriture sacrée (Carinne Van Liefferinge)

 

28/011/2012 : L'alimentation en Egypte ancienne (Aurélie Paulet)

 

11/02/2012 : Le Nil - l'incidence du fleuve sur la civilisation égyptienne (Arnaud Quertinmont)

 

Salle Jean Capart, 1er étage de la Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre,
93, Av. Charles Thielemans, 1150 Bruxelles dans le Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Arts et politique sous Sésostris Ier - Littérature, sculpture et architecture dans leur contexte historique", par David Lorand

"Arts et politique sous Sésostris Ier - Littérature, sculpture et architecture dans leur contexte historique", par David Lorand | Égypt-actus | Scoop.it

Brepols Publishers, 2012, VIII+476 p.

 

Le pharaon Sésostris Ier règne près de 45 années sur le trône d’Égypte. Bien que présenté comme une forme d’âge d’or, aucune synthèse n’avait vu le jour pour aborder concomitamment les multiples aspects du règne.

Le présent ouvrage se propose donc de dresser un canevas chronologique du règne permettant d’évoquer les nombreux événements ayant trait aux campagnes militaires en Nubie, aux expéditions vers les carrières et aux activités de construction du roi.

Pour la première fois sont rassemblées toutes les œuvres statuaires connues du pharaon ainsi que celles qui doivent désormais être écartées de son corpus.

L’analyse des sites conservant les traces du souverain est l’occasion de revoir les multiples hypothèses avancées sur leur apparence et de produire une nouvelle synthèse les concernant.

L’ouvrage aborde la question des représentations du pouvoir royal durant le règne de Sésostris Ier en étudiant l’image du roi dans la littérature, la sculpture et l’architecture.

David Lorand est docteur en Histoire, Art et Archéologie (Université libre de Bruxelles) et Chargé de Recherches du Fonds de la Recherche Scientifique (FRS-FNRS). Il consacre ses travaux à l’histoire politique et aux productions artistiques du Moyen Empire.

more...
No comment yet.