Égypt-actus
409.8K views | +49 today
Follow
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’Égypte a voté

L’Égypte a voté | Égypt-actus | Scoop.it
Les Égyptiens se sont rendus nombreux dans les bureaux de vote du Caire pour la première élection présidentielle à l’issue non connue d’avance, après avoir renversé Hosni Moubarak en février 2011.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte : l'armée, acteur controversé de la transition

Égypte : l'armée, acteur controversé de la transition | Égypt-actus | Scoop.it
Les rapports entre l'armée égyptienne et les acteurs de la révolution se sont détériorés. Les Frères musulmans défient de plus en plus ouvertement le CSFA.

Seize mois après la chute de Hosni Moubarak, le divorce semble consommé entre l'armée égyptienne et les forces politiques qui ont conduit la révolution. Tandis que les jeunes activistes de la place Tahrir réclament sans relâche la remise du pouvoir aux civils, les Frères musulmans défient de plus en plus ouvertement le Conseil suprême des forces armées (CSFA). Ces derniers jours, les états-majors de plusieurs concurrents ont ainsi mis en cause la neutralité de cette instance, l'accusant d'appuyer en sous-main la candidature de l'ancien général Ahmed Chafiq et de vouloir truquer le scrutin. Une stratégie de la tension qui, aux yeux de certains observateurs, pourrait bien faire déraper l'ultime étape du processus de transition engagée le 11 février 2011.

Entre le CSFA et la place Tahrir, l'histoire avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Le soir du 28 janvier 2011, lorsque leurs blindés se déploient dans le centre du Caire après des heures d'affrontement sanglant entre les contestataires et la police, les militaires sont accueillis en sauveurs. Aux yeux des Égyptiens, l'institution militaire jouit en effet d'un prestige rarement entamé depuis le renversement de la monarchie par les officiers libres en 1952 et l'affront infligé à Israël durant la guerre d'octobre 1973. Tout au long des années 2000, l'armée a en outre su marquer une certaine distance avec le régime du raïs, déplorant le développement de la corruption et faisant connaître son hostilité au projet de transmission du pouvoir présidentiel à Gamal Moubarak.

Totalité de l'article : http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/23/01003-20120523ARTFIG00425-egypte-l-armee-acteur-controverse-de-la-transition.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Présidentielle ouverte en Egypte sous l'oeil de l'armée

Présidentielle ouverte en Egypte sous l'oeil de l'armée | Égypt-actus | Scoop.it
Après six décennies sous l'emprise plus ou moins forte d'un régime militaire, les Egyptiens font cette semaine l'expérience inédite d'une élection présidentielle dont le nom du vainqueur n'est pas connu à l'avance.Ils sont appelés aux urnes mercredi et jeudi pour le premier tour d'un scrutin destiné à choisir parmi douze candidats le successeur d'Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par la rue le 11 février 2011, au terme d'une transition gérée par l'armée et entachée de nombreuses violences.

L'élection du nouveau président, si besoin à l'issue d'un second tour mi-juin, est présentée comme le point d'orgue d'une transition démocratique qui devrait voir l'armée rendre le pouvoir aux civils - tout en continuant, sans doute, à tirer les ficelles en coulisse.

Près de seize mois après la chute du raïs et en dépit de l'élection cet hiver d'un parlement dominé par les islamistes, le pouvoir n'a pas encore changé de mains. Dirigé par le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, qui fut pendant vingt ans le ministre de la Défense d'Hosni Moubarak, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) n'a prévu de s'effacer que le 1er juillet.

Au profit de qui? Même si le climat politique actuel est loin d'être un modèle de démocratie, et si l'organisation de l'élection présidentielle elle-même a prêté à confusion avec la disqualification sur le fil de dix des 23 candidats, le fait que l'on se pose la question est en soi une nouveauté pour l'Egypte.

Ni la pratique balbutiante des sondages, ni le résultat des dernières législatives n'offrent de certitude sur l'issue d'un scrutin où les allégeances tribales et les angoisses des électeurs face à la dégradation de la situation économique et sécuritaire, qui pourraient les pousser à privilégier un "homme à poigne", devraient peser davantage que les idées politiques.

Les Egyptiens sont épuisés par plus d'une année d'alliances politiques parfois contre-nature, de rivalités irréconciliables et d'explosions de violences meurtrières qui ont fini par saper jusqu'à l'enthousiasme des jeunes à l'origine du soulèvement contre Hosni Moubarak.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120522.REU6835/presidentielle-ouverte-en-egypte-sous-l-oeil-de-l-armee.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Aboul Fotouh, Dr Mystère au chevet de l'Egypte

Aboul Fotouh, Dr Mystère au chevet de l'Egypte | Égypt-actus | Scoop.it

Candidat à la présidentielle des 23 et 24 mai, l'ex-médecin Aboul Fotouh croit détenir le remède miracle pour unir ses compatriotes, des salafistes aux libéraux. Qu'il y parvienne ou pas, ce Frère musulman en rupture de ban aura bousculé le paysage politique.

Quand, dans le crépitement des feux de Bengale, il déboule à la nuit tombée sur la scène, face à une houle de drapeaux orange, Abdel Moneim Aboul Fotouh tombe la veste et desserre, le temps d'un salut à la foule, l'étreinte de sa cravate écarlate. Haute stature, cheveux blancs, barbe courte, lunettes fines et voix de baryton : en ce vendredi 18 mai, à cinq jours d'une élection présidentielle pluraliste - aventure inédite pour le pays le plus peuplé du monde arabe -, cet islamiste assagi aux allures de grand-oncle bienveillant fait escale au coeur du Caire. S'il figure parmi les favoris, le médecin à la retraite, dissident de la puissante confrérie des Frères musulmans, reste à l'image de l'issue du scrutin : une énigme. Quinze mois après la débâcle de Hosni Moubarak, pharaon à bout de souffle, le discours mesuré et consensuel du Dr Aboul Fotouh, 60 ans, intrigue et séduit tous azimuts. Dans les rangs de ses disciples, le salafiste, adepte d'un islam rigoriste, coudoie le jeune insurgé laïque et branché de la place Tahrir, épicentre endeuillé de la révolution.

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/aboul-fotouh-dr-mystere-au-chevet-de-l-egypte_1117472.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte vote pour remplacer Moubarak

L'Egypte vote pour remplacer Moubarak | Égypt-actus | Scoop.it
Quinze mois après la démission de Hosny Moubarak sous la pression d'un soulèvement populaire, plus de 50 millions d'électeurs potentiels sont appelés à choisir l'un des douze candidats à la présidentielle égyptienne. Pour la première fois, lors de ce scrutin historique, le résultat n'est pas connu d'avance.

Les principaux prétendants sont le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi, l'islamiste indépendant Abdel Moneim Aboul Foutouh, le dernier premier ministre de M. Moubarak Ahmad Chafiq, l'ex-ministre des affaires étrangères et ancien patron de la Ligue arabe Amr Moussa et le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi. Un second tour est prévu les 16 et 17 juin faute d'une majorité absolue en faveur de l'un des candidats à l'issue du premier.

Pendant plusieurs semaines, les candidats ont sillonné le pays pour tenter de convaincre les électeurs dans un climat d'ouverture inimaginable il y a peu. L'enjeu est de taille car les candidats - islamistes, laïcs, de gauche ou libéraux, partisans de la "révolution" ou anciens responsables du régime Moubarak - proposent des programmes très différents.

Près de seize mois après la chute du raïs et en dépit de l'élection cet hiver d'un parlement dominé par les islamistes, le pouvoir n'a pas encore changé de mains. Dirigé par le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, qui fut pendant vingt ans le ministre de la Défense d'Hosni Moubarak, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) n'a prévu de s'effacer que le 1er juillet. Le Conseil militaire au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak a appelé les Egyptiens à voter en masse, promettant un scrutin "100 % transparent" et mettant en garde contre toute "violation".

L'élection d'un nouveau président doit mettre fin à une période de transition tumultueuse, émaillée de violences souvent meurtrières.

L'armée, cible de la colère des militants pro-démocratie qui l'accusent d'avoir mal géré la transition et d'avoir réprimé les droits de l'Homme, a promis de remettre le pouvoir avant la fin juin, aussitôt élu le nouveau chef de l'Etat. La mouvance des "jeunes de la révolution", à la pointe du combat pour renverser M. Moubarak, est de son côté divisée sur le choix de celui qui pourrait porter ses idées.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/05/23/l-egypte-vote-pour-remplacer-moubarak_1705654_3212.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’armée appelle les Egyptiens à accepter le résultat des élections

Le Conseil militaire au pouvoir en Egypte a appelé lundi la population à accepter les résultats de la première élection présidentielle depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, dont le premier tour commence mercredi.

Dans un communiqué, le Conseil suprême des forces armées a souligné "l'importance d'accepter les résultats de l'élection qui reflèteront le choix du peuple égyptien libre".

Près de 50 millions d'électeurs sont appelés à choisir le successeur de Moubarak mercredi et jeudi. Un second tour est prévu les 16 et 17 juin.

La campagne pour la présidentielle, qui s'est déroulée dans un climat d'ouverture démocratique autrefois inimaginable, s'est officiellement achevée lundi.

Conformément aux règles, la douzaine de candidats ne peut plus apparaître à la télévision, parler à la presse ou mener une quelconque activité publique qui pourrait influencer les 50 millions électeurs potentiels avant le premier tour.

Les principaux candidats sont l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, le dernier Premier ministre de Moubarak Ahmad Chafiq, l'islamique indépendant Abdel Moneim Aboul Foutouh et le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi.

L'armée a promis de remettre le pouvoir aux civils avant fin juin, une fois le nouveau président élu. Mais de nombreux analystes s'attendent à ce qu'elle continue de maintenir ses privilèges et de jouer un rôle, même de manière plus discrète.

 

http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=65099&cid=18&fromval=1

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte vers un nouveau visage politique ?

L'Egypte vers un nouveau visage politique ? | Égypt-actus | Scoop.it
Les Egyptiens sont appelés mercredi à élire leur nouveau chef d’Etat. Un scrutin historique plus d’un an après la chute du régime de Mohammed Hosni Moubarak. L’armée à la tête du pays a assuré qu’elle était prête à passer la main aux civils le 1er juillet. Respectera-t-elle sa promesse ou continuera-t-elle à œuvrer dans l’ombre ?

L’Egypte embrasse-t-elle un nouveau destin ? Pour la première fois depuis la chute de Hosni Moubarak, le 11 février 2011, les Egyptiens sont appelés aux urnes mercredi et jeudi pour le premier tour de la présidentielle. Près de 51 millions d’électeurs devront donc choisir leur futur Président. Le second tour du scrutin se déroulera les 16 et 17 juin.

Douze candidats sont en lice pour succéder à Hosni Moubarak. Quatre personnalités données favorites dans les sondages se démarquent. Deux d’entre elles sont issues du régime déchu, dont Amr Moussa, ancien chef de la Ligue arabe et ex-ministre des Affaires étrangères et Ahmad Shafiq, ultime Premier ministre de l’ex-raïs. Ils prônent tous deux le retour à la stabilité et à la croissance économique. Leurs idées ont touché de nombreux Egyptiens prêts à tourner la page après les violences qui ont éclaté dans le pays. (Assanatou Baldé)

http://www.afrik.com/article25707.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+afrikfr+%28Afrik+VF%29&utm_content=Google+Reader

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : le peuple se choisit son nouveau président

Egypte : le peuple se choisit son nouveau président | Égypt-actus | Scoop.it

0
inShare

Hosni Moubarak a régné sur l’Egypte durant plus de 30 ans. Quinze mois après la chute du dictateur, le pays est en effervescence : il connaît sa première élection présidentielle libre et démocratique de son histoire. Un scrutin historique auquel près de 50 millions d’Egyptiens sont invités à participer mercredi 23 et jeudi 24 mai.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir depuis la chute du régime Moubarak en février 2011, a appelé les Egyptiens à se rendre massivement aux urnes pour élire leur nouveau chef de l'Etat. L’armée, qui a assuré ne soutenir aucun candidat, s'est engagée à rendre le pouvoir aux civils avant la fin juin, une fois le nouveau chef de l'Etat élu.

Sur la douzaine de candidats, plusieurs favoris se disputent la faveur des Egyptiens, à commencer par les islamistes, vainqueurs des dernières élections législatives. Ils sont incarnés par le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, et l’islamiste indépendant, Abdel Moneim Aboul Foutouh, ex-membre des Frères musulmans.

Face à eux, deux anciens du régime Moubarak se dégage : l'ancien secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, et le dernier premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmed Chafiq,

Si aucun candidat ne remporte la majorité absolue au premier tour, un second tour est prévu les 16 et 17 juin.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les divergences politiques freinent le prêt du FMI

Si les principales autorités et forces politiques en présence demeurent ouvertes aux discussions avec l’Institution internationale, leurs divergences par contre y constituent un frein. C’est pourquoi, le FMI avait demandé à la classe politique de se mettre d’accord sur un programme économique, et en particulier un budget avant de pouvoir accorder un prêt à l’Egypte. Toutefois, l’instabilité et les différends ont entravé la transaction.

http://213.158.162.45/~progres/index.php?action=news&id=13449

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Fin de la campagne électorale pour une présidentielle historique

Toute forme de campagne électorale est interdite aux candidats durant ces deux derniers jours. Ils ne pourront plus ni organiser des meetings, ni participer à des rassemblements visant à promouvoir leur programme, ni apparaître dans des interviews données aux média.

L'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, l'un des candidats, a déclaré lors d'une conférence de presse que les Egyptiens allaient se rendre aux urnes "non seulement pour choisir un candidat en qui ils ont confiance pour son patriotisme, son expérience et sa capacité à diriger le pays, mais également pour prendre en main leur destin, et pour choisir le chemin de la démocratie, de la liberté et de la dignité".

L'ex-Premier ministre Ahmed Shafiq s'est engagé à garantir la sécurité de manière constante, à assurer une justice globale au sein de la société et un développement équilibré de la classe moyenne.

Le président du Parti de la liberté et de la justice (FJP), Mohamed Morsi, a déclaré lors d'un rassemblement à Port Said, au nord du Caire, que les Egyptiens allaient pouvoir "élire leur président en toute liberté", et que personne n'oserait "entraver la volonté du peuple".

Selon des sondages indépendants publiés dimanches, M. Ahmed Shafiq serait le favori de l'élection, suivi par Amr Moussa, puis par Abdel-Moneim Abul Fotouh. M. Sabahi arriverait en quatrième place, suivi par Mohamed Morsi en cinquième.

http://www.afriquinfos.com/articles/2012/5/21/egypte-campagne-electorale-pour-presidentielle-historique-202784.asp

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Nicolas Grimal et Olivier Perdu : Le crépuscule des Pharaons

Nicolas Grimal et Olivier Perdu : Le crépuscule des Pharaons | Égypt-actus | Scoop.it

Le Musée Jaquemart-André à Paris à l’heure égyptienne : le temps suspendu
Dans cette émission, vous entendrez Nicolas Grimal et Olivier Perdu, parler de l’exposition Le Crépuscule des Pharaons : Chefs-d’œuvre des dernières dynasties égyptiennes , présentée au Musée Jacquemart-André jusqu’au 23 juillet 2012. Nicolas Sainte Fare Garnot interviewé séparément, apporte également son regard de conservateur sur la collection "égyptienne" de ce musée. Venez rêver devant les œuvres d’art de l’Égypte ancienne mais aussi vous interroger devant cette civilisation brillante, trois fois millénaire avec l’académicien Nicolas Grimal, et Olivier Perdu, réunis par la passion de l’égyptologie.

 

Une émission de Canal Académie

http://www.canalacademie.com/ida8846-Nicolas-Grimal-et-Olivier-Perdu-Le-crepuscule-des-Pharaons.html ;

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte : à la rencontre d'Aboul Fotouh

Égypte : à la rencontre d'Aboul Fotouh | Égypt-actus | Scoop.it

Ce candidat à la présidentielle égyptienne est soutenu autant par les jeunes branchés que par les Frères musulmans. Portrait. (...)

Si Aboul Fotouh est fidèle à quelque chose, c'est au chemin qu'il trace dans la politique égyptienne. De tous les combats contre le régime militaire, de toutes les manifestations pendant la révolution du 25 janvier, il mène depuis une campagne de bête politique, enchaîne deux à trois meetings par jour, débat avec Amr Moussa, le favori de la présidentielle égyptienne. La confrontation avec l'ancien ministre de Moubarak et secrétaire général de la Ligue arabe n'a pas dû lui faire bien peur. Il est connu pour s'être opposé, jeune et ardent, à Anouar el-Sadate, le président de la République égyptienne de 1970 à 1981. Il a payé personnellement ses combats en étant emprisonné cinq ans dans les années 1990.

http://www.lepoint.fr/monde/egypte-a-la-rencontre-d-aboul-fotouh-20-05-2012-1463392_24.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Amr Moussa favori par défaut

Egypte : Amr Moussa favori par défaut | Égypt-actus | Scoop.it
Les sondages le donnent vainqueur au second tour même si son hégémonie est désormais contestée par le préféré des militaires, le général à la retraite Ahmed Chafik. La semaine dernière, lors du débat télévisé, Amr Moussa a pourtant passé un cap en maîtrisant son adversaire du soir, le candidat révolutionnaire islamiste Abdel Moneim Aboul Fotouh. "Les gens ont compris qu’il avait la stature d’un homme d’État, affirme Said Moussa, son neveu, membre du staff de campagne. Cela fait cinquante ans qu’il pratique la politique, il connaît tous les grands de ce monde. C’est le bon candidat au bon moment."

Il n’empêche. Amr Moussa a certes évité les accusations de corruption, mais il demeure issu de l’ancien régime. Il fut ministre des Affaires étrangères de Hosni Moubarak de 1991 à 2001, avant que le raïs, inquiet de sa notoriété grandissante, ne le congédie. Amr Moussa devient alors secrétaire général de la Ligue arabe. Aujourd’hui, malgré les critiques qui l’accusent d’avoir tardé à rejoindre les révolutionnaires de Tahrir, il fait figure de favori par défaut.

 

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/Egypte-Amr-Moussa-favori-par-defaut-512476/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Baltageyya !" - Chroniques du Caire, par Maaï Youssef

"Baltageyya !" - Chroniques du Caire, par Maaï Youssef | Égypt-actus | Scoop.it
Pour ce nouvel épisode des Chroniques du Caire, Maaï Youssef convie le photographe Romain Beurrier. Dans un récit en mots et en images, ils narrent ensemble les tensions contradictoires engendrées par les élections présidentielles.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte: les bureaux de vote ont ouvert

Les Egyptiens ont commencé à voter aujourd'hui pour le premier tour de l'élection présidentielle qui devra désigner parmi douze candidats le successeur d'Hosni Moubarak chassé du pouvoir par des manifestations de rue en février 2011. Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 8h et fermeront à 20h, précise la télévision nationale.

Il est peu probable que l'un des douze candidats rallie sous son nom la majorité absolue dès ce premier tour de scrutin et un second tour sera probablement nécessaire à la mi-juin.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/23/97001-20120523FILWWW00392-egypte-les-bureaux-de-vote-ont-ouvert.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : les révolutionnaires déçus boycottent l'élection présidentielle - BFMTV

Il y a un et demi les égyptiens se soulevaient, pour une Egypte plus juste et démocratique. La répression fut lourde avec plus d'un millier de morts et de nombreux blessés.

A l'heure de l'élection présidentielle, certains révolutionnaires ont décidé de boycotter le scrutin.

Retraite à 60 ans : Ayraut espère un décret dans "trois semaines"

Twitter0

Egypte

Egypte : les révolutionnaires déçus boycottent l'élection présidentielle

Publié il y a 29 minutes - François-Xavier MénageIl y a un et demi les égyptiens se soulevaient, pour une Egypte plus juste et démocratique. La répression fut lourde avec plus d'un millier de morts et de nombreux blessés. A l'heure de l'élection présidentielle, certains révolutionnaires ont décidé de boycotter le scrutin.

Nour, un jeune révolutionnaire tabassé par les forces de l’ordre lors des soulèvements populaires a décidé de ne pas aller voter.

"Après tous nos sacrifices, nous vivons toujours sous une dictature militaire. Et nous savons que les dictatures militaires ne rendent pas comme ça le pouvoir aux civils, aussi facilement."

Même si les révolutionnaires n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le candidat à soutenir, en revanche tous sont d’accord sur un constat : voter pour un président alors que le pays n’a toujours pas de Constitution.

 

http://www.bfmtv.com/egypte-les-revolutionnaires-decus-boycottent-actu28067.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte - Amr Moussa : "Tout n'est pas à jeter dans l'ancien régime"

Égypte - Amr Moussa : "Tout n'est pas à jeter dans l'ancien régime" | Égypt-actus | Scoop.it
C'est un véritable raz-de-marée humain qui a suivi, vendredi 18 mai, le bus de campagne d'Amr Moussa dans la ville de Rachid, à proximité d'Alexandrie, deuxième ville d'Égypte après Le Caire. Souriant, décontracté, le candidat enchaîne les meetings et les bains de foule. Accompagné d'une équipe de jeunes gens dynamiques arborant des tee-shirts blancs à l'effigie de leur champion - ainsi que le slogan "Nous sommes à la hauteur du défi" -, l'homme, âgé de 75 ans, semble se sentir en sécurité. Ses proches partisans l'appellent "papa" et lui ne rechigne pas à aller au contact de ses supporteurs.
Le candidat va même jusqu'à dire quelques mots à notre micro... en français. "Je suis très heureux de la réception populaire, comme vous le voyez !"

 

http://www.lepoint.fr/monde/egypte-amr-moussa-tout-n-est-pas-a-jeter-dans-l-ancien-regime-23-05-2012-1464246_24.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quel président pour l'Egypte ?

Quel président pour l'Egypte ? | Égypt-actus | Scoop.it

Il semble loin le temps où les manifestants de la place Tahrir chantaient la démocratie, la liberté et la justice sociale. Près d’un an et demi après la révolution égyptienne, le premier tour de l’élection présidentielle, les 23 et 24 mai, est placé sous le signe du désenchantement et du conservatisme politique ou social.

Si, pour la première fois, le scrutin devrait être démocratique et porter un civil au pouvoir, tout laisse à penser que le prochain président de l'Egypte sera soit un membre de l'ancien régime soit un islamiste. Rien n'indique, en revanche, quelle sera sa marge de manœuvre : faute de consensus politique, le pays vit toujours sans Constitution, et les prérogatives présidentielles restent indéfinies. Les Egyptiens ne savent donc pas encore s'ils vont élire un homme fort ou un président fantoche.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120522.OBS6128/quel-president-pour-egypte.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

La révolution égyptienne, enfance de l’art

Après le soulèvement de janvier 2011 et le « Printemps arabe », une explosion artistique a saisi l’Égypte. Les graffitis ornant les murs et les concerts de rue confirment la lente renaissance qui était en cours depuis les années 2000.

Les murs de la rue Mohamed-Mahmoud, à deux pas de la place Tahrir au Caire, sont entièrement recouverts de peintures colorées.Portraits de « martyrs de la révolution », caricatures des militaires au pouvoir et personnages dansants sortis tout droit des tombes des pharaons se juxtaposent sur le mur d’enceinte de l’ancien campus de l’université américaine.Le vendredi, des familles s’y promènent, on vient contempler cet art spontané et gratuit, pendant que les manifestants s’égosillent sur la place Tahrir. Pendant la semaine, ce sont des adolescents aux cheveux gominés qui se prennent en photo devant les graffitis avec leur téléphone portable, en faisant le V de la victoire. Le lieu a des allures de musée à ciel ouvert.

« C’est comme un livre de la révolution, lance Ahmed Salah, un ingénieur aux cheveux blancs. Beaucoup disent que la révolution a échoué, mais moi, je pense que la révolution est déjà une réussite, parce qu’elle a changé les gens de l’intérieur : avant, les Égyptiens étaient maltraités, humiliés, mais ne disaient rien ; maintenant, tout le monde s’exprime, réclame ses droits… »

http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Actualite/La-revolution-egyptienne-enfance-de-l-art-_EG_-2012-05-21-808725

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: Hamdeen Sabahi, la force tranquille de l’élection

Egypte: Hamdeen Sabahi, la force tranquille de l’élection | Égypt-actus | Scoop.it
Dans quelques heures, le Egyptiens vont voter pour un candidat sans savoir l’issue du scrutin. Une première en Egypte et dans le monde arabe. Dans la rue et les cafés, chacun y va de son pronostic et de sa théorie…

Les esprits s’échauffent et les insultes fusent. A l’instar de la majorité des candidats, pas le temps d’aborder le programme de chacun. Les Egyptiens s’attachent aux symboles et à la personnalité des candidats. Ahmed Chafiq, ancien Premier ministre d’Hosni Moubarak est soit le parangon du feloul ( résidu) du régime Moubarak soit le garant de la stabilité politique et économique dans le pays. Amr Moussa? « Il serait prêt à vendre son pays pour se fournir en bouteilles de whisky »,me confie Abdelaziz. Rappelons que l’ ancien ministre des Affaires étrangères d’Hosni Moubarak se place néanmoins comme l’un des favoris de l’élection présidentielle. (Nadera Bouazza)

http://blog.slateafrique.com/nouvelles-du-caire/2012/05/22/egypte-hamdeen-sabahi-la-force-tranquille-de-lelection/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les "révolutionnaires" de l'Information et des Antiquités apportent leur soutien au candidat Sabahi

Les "révolutionnaires" de l'Information et des Antiquités apportent leur soutien au candidat Sabahi | Égypt-actus | Scoop.it

 

‎‎أعلنت كل من جبهة ثوار الإعلام وحركة ثوار الآثار واتحاد شباب الآثاريين تأييدهم لحمدين صباحى رئيسًا للجمهورية‫.‬

‎وأكدت الجبهة والحركة، في بيان مشترك لهما مساء اليوم الأحد، أن هذا التأييد يأتي لما يحمله برنامج صباحي الانتخابى من مشروعات إصلاحية ووسطية إسلامية وعدم الانحياز لفئة دون الأخرى، وإيمانه الكامل بمبادئ ثورة يناير والمشاركة الحقيقية فى العمل الثورى وللتاريخ النضالى الطويل الذى تميز به والذى لم يخرج عن دفاعه عن الفقراء والطبقات الكادحة ومطالبته بالعدالة الاجتماعية وسعيه المتواصل من أكثر من ثلاثين عاما لتحقيق هذا، منذ وقفته الشهيرة أمام الرئيس الراحل انور السادات وهو طالب بالجامعة، حيث طالبه بالانحياز للفقراء ودافع عن القطاع العام وملكية الشعب لمقدراته والدفاع عن طبقة العمال و الفلاحين‫.‬

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pharaons pour l'éternité

Pharaons pour l'éternité | Égypt-actus | Scoop.it

15:35 Lundi 21 mai sur FRANCE 5

 

L'Egypte qui est devenu l'empire le plus riche et le plus opulent devient vulnérable à l'attaque. Elle développe donc des outils de guerre, des navires et des forteresses pour protéger ses richesses et assurer la défense de son empire. Ramsès II veut construire toujours plus grand et toujours plus haut, comme le temple d'Abu Simbel, construction démesurée, qui montre comment les Egyptiens maîtrisaient la géométrie du soleil et les trajectoires de la lune à travers les saisons. L'Egypte est persuadée de sa toute puissance grâce à ces imposantes constructions et cesse alors d'innover

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Et si le « printemps arabe » revenait en Egypte...

Et si le « printemps arabe » revenait en Egypte... | Égypt-actus | Scoop.it

Près d'un an et demi après la chute de Moubarak, 52 millions d'Egyptiens s'apprêtent à choisir démocratiquement un président, avec un premier tour prévu le 23 mai. Un second tour pourrait suivre les 16 et 17 juin si aucun des 12 candidats en lice n'obtient plus de 50 % des voix. Ce vote, selon « The Economist », pourrait permettre à l'Egypte, le pays arabe le plus peuplé avec 82 millions d'habitants, de « faire un nouveau pas en avant sur la route pleine d'obstacles vers la démocratie ». Déjà le débat télévisé entre un candidat islamiste et un rival plus laïc, la semaine dernière, a été un « moment historique », juge l'hebdomadaire britannique. Et si cette première élection démocratique d'un chef de l'Etat en Egypte se passe bien, « The Economist » est prêt à pousser un « hourra » de satisfaction. Mais le processus électoral n'a pas été facile. Il a dû surmonter les obstacles mis par le Conseil suprême des forces armées, réticent à céder le pouvoir. De plus, le futur président devra obtenir du Parlement la rédaction d'une Constitution qui fixera ses propres pouvoirs. Ce qui risque d'être une tâche très difficile si le président est un laïc. Sans oublier qu'il devra faire face à des généraux très désireux de garder leurs privilèges économiques et obtenir une immunité pour leurs actions passées. Alors que la situation économique se détériore, il faudra aussi qu'il parvienne à conclure un accord avec le FMI sur un prêt qui avait été repoussé il y a quelques mois par populisme. « The Economist » s'engage néanmoins dans un soutien mesuré à Amr Moussa, ex-secrétaire général de la Ligue arabe, face aux candidats islamistes. Certes « il faisait partie de l'ancien régime, mais au moins il connaît l'art de la diplomatie et du compromis ».

Article de Jacques Hubert-Rodier consultable sur abonnement

http://www.lesechos.fr/economie-politique/presse-etrangere/0202069544933-et-si-le-printemps-arabe-revenait-en-egypte-325108.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pyramidales : Buste de Ankh Haef

Pyramidales : Buste de Ankh Haef | Égypt-actus | Scoop.it

Une récente visite au Museum of Fine Arts de Boston (USA) m'a permis d'y photographier le buste de Ankh Haef.

Description de ce chef-d’œuvre par le Bulletin du Musée (vol. XLI, n° 246, décembre 1943)

http://pyramidales.blogspot.fr/2012/05/buste-de-ankh-haef.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Aboul Fotouh : je suis le fils du projet islamique

Le présidentiable Dr. Abdel Meneem Aboul Fotouh a confirmé : « je suis le fils du projet islamique », estimant que l’actuelle phase en Égypte est la meilleure pour l’application de ce projet, notamment à la lumière des victoires réalisées par les mouvements islamiques à l’issue de la révolution du 25 janvier.

De leur part, les dirigeants et cheikhs de la Da’awa salafiste ont considéré qu’Aboul Fotouh était le présidentiable des courants islamiques, soit pour les Salafistes ou les dissidents de la Confrérie des Frères Musulmans, en demandant aux candidats Hamdein Sabahi et Khaled Ali de se retirer en faveur d’Aboul Fotouh.

(Bonjour Egypte)

http://www.bonjouregypte.com/news.php?id=5983

more...
No comment yet.