Égypt-actus
Follow
Find
380.5K views | +59 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Une femme, un mythe

Une femme, un mythe | Égypt-actus | Scoop.it

Sania Sharawi Lanfranchi, petite-fille de Hoda Sharawi (née Sultan), vient d’être publiée chez T.B. Tauris pour son Casting off the Veil (rejeter le voile). Elle y dépeint une société, une histoire de famille mais surtout celle de sa grand-mère, la grande féministe, dans une Egypte en pleine effervescence.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Emad Awwad, La deuxième République face au défi de la citoyenneté

Emad Awwad, La deuxième République face au défi de la citoyenneté | Égypt-actus | Scoop.it

A l’aube de sa deuxième République, l’Egypte se trouve confrontée à de multiples défis. Tant au niveau interne qu’externe. Celui ayant trait à la citoyenneté est aujourd’hui d’une importance majeure. Bien que cette notion ait fait son apparition dans la Constitution pour la première fois en 2007 afin de remplacer celle de « coalition des forces ouvrières », elle restait, depuis, lettre morte.Au moment où l’Egypte se trouve face à sa deuxième République, cette fois-ci civile et non pas militaire, le défi de la citoyenneté est toujours omniprésent. Si cette notion se présente comme la porte de sortie d’une situation interne chaotique, elle a cependant ses exigences. (...)

Bien que les propos tenus par le président élu lors de sa première allocution précisant qu’il sera « le président de tous les Egyptiens » soient rassurants, force est de constater qu’une telle déclaration intervient dans un climat marqué par des craintes parmi une bonne partie des citoyens. Car après tout, M. Morsi n’était pas un candidat indépendant. Il est issu des Frères musulmans. Le fait qu’il a quitté la direction du parti après sa victoire électorale ne signifie pas pour autant, aux yeux d’une grande partie de la population, qu’il ait renoncé à ses orientations et ses convictions personnelles. Ce constat suffit à lui seul à mettre sur le qui-vive plusieurs tranches de la société : chrétiens, intellectuels, artistes, modérés, etc. Désormais celles-ci se posent la question suivante : allons-nous être des citoyens à part entière ou allons-nous subir des discriminations non officielles mais de facto ? Le second tour du scrutin s’est déroulé sur fond de divisions entre deux camps : les courants islamistes tous confondus d’un côté et un front hétérogène réuni autour d’un candidat indépendant de l’autre. M. Chafiq se présentait alors en tant que garant de la liberté, de la sécurité et de la non-exclusion. Aux yeux de ses défenseurs, il représentait le meilleur rempart à l’établissement d’un Etat islamique dans le pays. Dans un contexte de polarisation politique, il faut réaliser que traduire la citoyenneté dans la réalité ne peut se réaliser uniquement à travers des mesures superficielles. La citoyenneté doit s’appuyer sur des actes concrets et pertinents. A cet effet, le président élu a exprimé son intention de nommer deux vice-présidents : une femme et un chrétien, ce qui semble être un pas dans le bon sens. (Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/opin4.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’armée et les Frères musulmans, par Hicham Mourad

L’armée et les Frères musulmans, par Hicham Mourad | Égypt-actus | Scoop.it

C’est un Frère musulman qui dirigera désormais l’Etat, chose impensable il y a peu de temps, où le groupe islamiste était diabolisé par l’ancien régime et sa machine de propagande. Fini donc le temps où les membres de la confrérie étaient persécutés et régulièrement emprisonnés pour tentative de fomenter des troubles ou de renversement du régime. Ces principaux opposants à l’ancien régime seront dorénavant aux commandes. Mais indépendamment de l’identité et de l’idéologie de celui ou ceux qui dirigeront l’Etat, la passation de pouvoir du 30 juin inaugure surtout ce qui est appelé communément la « deuxième République ». Ce terme, encore mal défini car en gestation, veut désigner la fin du régime autocratique et autoritaire qui a marqué l’Egypte depuis la révolution des Officiers libres contre la monarchie en 1952 ; l’inauguration d’une ère démocratique et de protection des libertés fondamentales et la fin d’un régime politique dominé par les militaires. Depuis Juillet 1952, tous les présidents de l’Egypte étaient issus de l’armée, dont les généraux, hommes de confiance, étaient chargés de diriger les principales institutions de l’Etat. Bien que l’ère Moubarak ait témoigné du déclin de cette « militarisation » de la société, l’armée agissait toujours dans les coulisses et si elle se montrait plus discrète, elle avait toujours son mot à:  dire, sinon le dernier mot, dans les questions d’intérêt national. Mais pendant cette même période, et surtout depuis la conclusion de l’accord de paix avec Israël, mettant fin à la confrontation militaire avec cet Etat, l’armée a développé un vaste réseau, presque un empire, économique, qui pèse quelque 20 %, voire plus, de l’économie nationale. Ce fut un moyen usé par le régime pour s’assurer la poursuite du soutien et de la loyauté des militaires.Ainsi, la puissance des militaires dans la société et dans l’Etat, bâtie durant six décennies, est une réalité avec laquelle doit composer le nouveau président. Il ne pourra pas y mettre un terme du jour au lendemain, au risque de créer des troubles et des déséquilibres dans la société et dans l’Etat. (Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/opin1.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Elections en Egypte : les évêques mitigés

« Pour renaître, l’Egypte a besoin des idées, de l’expérience et de la force de tous ses enfants », écrit le porte-parole du patriarche copte d’Alexandrie. En effet, malgré les efforts du nouveau président pour rassurer les chrétiens, l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans dans ce grand pays d’Afrique inquiète une partie des citoyens.

L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) a recueilli les réactions de plusieurs évêques égyptiens.

« Nous prions le Seigneur de vous aider à faire de l’Egypte un état civil démocratique moderne, capable de respecter les droits et les libertés de tous et de garantir la sécurité, la paix et la justice sociale ». Ce sont les paroles écrites à Mohammed Morsi par Mgr Kyrillos William, administrateur de l’Eglise copte catholique. Au nom de sa communauté et du patriarche Antonios Naguib – récemment atteint d’une attaque (ictus) – l’ancien évêque de Assiout se félicite que le président nouvellement élu ait « gagné la foi des Egyptiens ».

Dans une lettre, adressée à L’Aide à l’Eglise en détresse par le patriarcat d’Alexandrie, Mgr William fait particulièrement l’éloge du premier discours adressé à la nation, dans lequel le représentant des Frères musulmans a promis qu’il serait « le président de tous » et a exprimé sa volonté de promouvoir les intérêts de toute la société égyptienne, en collaborant avec les responsables de chaque groupe. « Les citoyens doivent oublier leurs différences, écrit l’évêque égyptien au nouveau chef d’Etat. Pour renaître, l’Egypte a besoin des idées, de l’expérience et de la force de tous ses enfants ».

L’évêque de Luxor, Mgr Joannes Zakaria, est d’un optimisme plus prudent. « Nous espérons que le président tiendra les promesses qu’il a faites lors de son discours inaugural », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à L’Aide à l’Eglise en détresse. Devant les caméras de la télévision d’Etat, M. Morsi s’est efforcé de renforcer l’unité nationale et de garantir l’égalité des citoyens quel que soit leur credo : « L’Egypte est à tous, a dit le premier président égyptien élu démocratiquement, et nous avons tous les mêmes droits ».

Bien que l’Eglise n’ait donné aucune indication sur le candidat à choisir au second tour des présidentielles, la majorité des chrétiens ont préféré voter pour le général Ahmed Shafiq, ex ministre de l’aviation civile du président Moubarak et premier ministre pendant les journées de révolte. Les fidèles craignent qu’une fois au pouvoir les Frères musulmans puissent introduire la loi coranique comme base du droit. (Chrétienté info/traduction d'Hélène Ginabat)

Plus : http://www.chretiente.info/201207042504/elections-en-egypte-les-eveques-mitiges/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Dette publique : à l’heure des choix 

Dette publique : à l’heure des choix  | Égypt-actus | Scoop.it

L’endettement sur le marché intérieur est resté au cours des dernières années la source principale de financement du déficit budgétaire. Aujourd’hui, avec le gonflement de la dette publique et la hausse du coût d’emprunt, il devient plus difficile de se reposer sur ce moyen de financement. Selon le dernier rapport de la Banque Centrale d’Egypte (BCE), publié en mai dernier, la dette publique a subi une forte hausse. Elle s’élève à 1 183 milliards de L.E. au troisième trimestre de l’année 2011-2012 contre 1 001 milliards de L.E. pendant la même période de l’année dernière. Cette hausse conséquente est due en grande partie à la décision du gouvernement après la révolution du 25 janvier de s’endetter davantage sur le marché intérieur à travers l’émission de bons de trésor et d’obligations gouvernementales (représentant 82 % de la dette publique). (...)

Le prochain gouvernement devra accentuer les efforts pour restructurer ses dépenses qui ne cessent de s’accroître. La réduction des subventions à l’énergie et l’arrêt de la hausse des salaires s’annoncent nécessaires.

(Gilane Magdi/Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/enqu0.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un retour au panarabisme

Un retour au panarabisme | Égypt-actus | Scoop.it

A la nassérienne, Morsi a affirmé l’ancrage de « l’Egypte au sein de la nation arabe », dans son premier discours officiel, devant une foule de politiciens, hommes d’Etat et militaires à l’Université du Caire. Lorsqu’il parle politique étrangère, il parle monde arabe.

Ainsi, il a souligné l’importance (de travailler à) la concrétisation de l’unité arabe en œuvrant pour un accord de défense arabe, un marché arabe commun et des relations solides sur tous les plans. Il a également mis en relief la protection de la sécurité nationale arabe. « L’Egypte n’acceptera pas la violation de la sécurité nationale arabe, soutiendra la paix globale et juste et affrontera les défis qu’encourt la nation arabe », a-t-il dit. Des questions fortes saluées par Amr Moussa, ex-candidat à la présidentielle et ex-secrétaire général de la Ligue arabe, qui a qualifié son discours « d’extrêmement positif », notamment en ce qui concerne la sécurité nationale égyptienne et son rapport avec la sécurité nationale arabe. La seule fois où il s’est adressé aux Occidentaux était apparemment pour apaiser leurs appréhensions sur le sort du traité de paix signé avec Israël il y a 35 ans. Le nouveau président s’est ainsi engagé une fois de plus à respecter les traités internationaux. Néanmoins, il a ajouté que l’Egypte ne cédera pas aux droits légitimes du peuple palestinien. « L’Egypte se tient au côté du peuple palestinien pour qu’il obtienne tous ses droits légitimes, et nous allons œuvrer à réaliser la réconciliation palestinienne », a-t-il promis. Un soutien à une cause à laquelle la rue égyptienne est fort attachée.

 

(May al-Maghrabi/Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/leve2.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Exposition à Belfort "Bartholdi en Egypte et au Yémen"

Exposition à Belfort "Bartholdi en Egypte et au Yémen" | Égypt-actus | Scoop.it

La Tour 46 présente une exposition qui invite au voyage grâce à des dessins, des photographies, des livres, des sculptures et d'autres objets d'art qui éclairent sur les racines égyptiennes et orientales du Lion de Belfort, sculpture monumentale en haut-relief réalisée par le sculpteur alsacien Frédéric Bartholdi. Pour réaliser cette œuvre, l'artiste s'est inspiré de ses voyages et des paysages qu'il a vu à Alexandrie, au Caire, à Assouan ou au Yémen. (Via France)

http://www.viafrance.com/evenements/bartholdi-en-egypte-et-au-yemen-exposition-817854.aspx

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Toulouse : Alaa el-Aswany au Marathon des mots

Toulouse : Alaa el-Aswany au Marathon des mots | Égypt-actus | Scoop.it

La 8e édition du festival toulousain a attiré près de 60 000 visiteurs.

Du 28 juin au 1er juillet, la 8e édition du Marathon des mots, festival international de littérature, a attiré 57 500 visiteurs venus découvrir plus de 180 évènements littéraires à Toulouse et dans ses environs.

La ligne d’arrivée a été franchie hier, dimanche 1er juillet, avec la performance littéraire et musicale de l’écrivain Eric Reinhardt et du musicien Bertrand Belin à Saint-Pierre-des-Cuisines.

Cette année, le festival toulousain a braqué ses projecteurs sur des auteurs italiens, québéquois, ainsi que sur les acteurs du printemps arabe. Ces derniers étaient réunis sous l’égide de l’écrivain égyptien Alaa al Aswany (Chroniques de la révolution égyptienne, Actes Sud, 2011 ; Où allons-nous si vite ? à paraître aux éditions de l’Aube le 5 juillet), entouré de jeunes bloggeurs égyptiens et tunisiens qui ont confronté leurs points de vue à ceux d'intellectuels français et italiens lors d’un forum intitulé “L’Europe face aux printemps arabes”. (Livres hebdo)

Plus : http://www.livreshebdo.fr/economie-et-chiffres/actualites/le-marathon-des-mots-a-connu-un-franc-succes/8859.aspx

 

Merci à Oum El Dounia pour la mention de ce lien

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quelques niouzes de l'archéologie et des Antiquités égyptiennes (3 juillet 2012)

Quelques niouzes de l'archéologie et des Antiquités égyptiennes (3 juillet 2012) | Égypt-actus | Scoop.it

La première publication du projet de documentation détaillée sur le patrimoine archéologique égyptien est consacrée aux tombes de Beni Hassan.

Le ministère égyptien des Antiquités a publié l’ouvrage Tombes de Beni Hassan - l'image et la signification, qui est la première réalisation d’un projet national visant à enregistrer les antiquités de l'Égypte.

Commencé en 2004, ce projet ambitieux fait appel aux plus modernes techniques scientifiques utilisées pour l’inventaire documenté du patrimoine archéologique : peinture, dessin, relevés d’architecture...
L’ouvrage de 337 pages grand format propose 268 photos des tombes de la nécropole deBeni Hassan(18 km au sud d’al-Minya).

http://egyptactus.blogspot.fr/2012/07/quelques-niouzes-de-larcheologie-et-des_3.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Comment Facebook a bloqué l'opposition égyptienne

L’idée selon laquelle Facebook serait un vecteur d'expression efficace pour les manifestants égyptiens est aujourd'hui nuancée par les problèmes liés à son système de sécurité et à sa politique de neutralité. Comme le démontre un article du site américain Gawker, Facebook n’est pas un allié infaillible.

D’une part, la politique de l’identité réelle désactive les comptes inscrits sous pseudonyme. Or, pour les groupes qui s’organisent sur Facebook contre le régime de Moubarak, il s'agit d'une protection indispensable face à la répression.

Gawker prend l’exemple du groupe Facebook «We are all Khaled Said» (un jeune homme interpellé et battu à mort par la police égyptienne le 6 juin dernier pour avoir diffusé sur Internet une vidéo montrant deux policiers se partageant de la drogue après un coup de filet), qui compte aujourd'hui plus de 400.000 membres. Il a été temporairement désactivé il y a quatre mois parce que ses administrateurs avaient utilisé des faux noms. (Slate Afrique)

Plus : http://www.slateafrique.com/289/facebook-opposition-egypte-censure

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

El-Baradei n'a nullement manifesté un quelconque refus de responsablités ministérielles

El-Baradei n'a nullement manifesté un quelconque refus de responsablités ministérielles | Égypt-actus | Scoop.it

Cette déclaration vient en contradiction d'une pseudo-information publiée par le journal saoudien 'Al-Sharq', selon laquelle le président Morsi "ne l'aurait pas chargé de former le nouveau gourvernement".

نفى المكتب الإعلامى للدكتور محمد البرادعى وكيل مؤسسى حزب "الدستور"، إدلاءه بأى تصريحات لصحيفة "الشرق" السعودية حول عدم تكليفه من قبل الرئيس محمد مرسى بتشكيل الحكومة، وعدم رغبته فى تولى مناصب وزارية، مهيبا بالجميع توخى الدقة والمسئولية فيما ينشر عن البرادعى، خصوصا مع تزايد نشر الكثير من المعلومات المغلوطة وغير الدقيقة عنه فى الآونة الأخيرة

وأكد المكتب الإعلامى للبرادعى، فى بيان أصدره اليوم الاثنين، أن المكتب الإعلامى هو المصدر الوحيد للمعلومات، إما عن طريق الاتصال المباشر به، أو من خلال الموقع الإلكترونى الخاص بالدكتور محمد البرادعى على الفيس بوك وتويتر

كانت جريدة "الشرق" السعودية نشرت اليوم خبرا، تحت عنوان "محمد البرادعى لـ"الشرق": "مرسى لم يكلفنى بتشكيل الحكومة.. ولا أرغب فى مناصب وزارية"

(Youm7)

http://www2.youm7.com/News.asp?NewsID=721785

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le syndicat des archéologues égyptiens en appelle au président Morsi pour la création d'un ministère des Antiquités "indépendant"

Le syndicat des archéologues égyptiens en appelle au président Morsi pour la création d'un ministère des Antiquités "indépendant" | Égypt-actus | Scoop.it

Au cours d'un Conseil d'administration de leur syndicat, présidé par l'égyptologue Fayza Haykal (considérée comme chef de file de l’égyptologie égyptienne actuelle ; enseignante à l’université américaine du Caire), les archéologues égyptiens ont adressé au nouveau président de leur pays leurs félicitations pour son élection.

Ils ont attiré son attention sur la situation des antiquités égyptiennes, notamment en termes de besoin dans le secteur des fouilles et de la restauration.

Ils ont également émis le souhait que leur ministère de tutelle soit réellement "indépendant", de manière à pouvoir mener à bien ses missions.

ناشد مجلس إدارة نقابة الآثريين المؤقت، الدكتور محمد مرسى أول رئيس مدنى منتخب لمصر، بأن يولى اهتماماً لمشروع النقابة فى الحفاظ على الآثار المصرية والتنقيب عنها وترميمها، وطالبت النقابة أيضا بأن يتم تحويل وزارة الدولة لشئون الآثار إلى وزارة آثار مستقلة حتى يتسنى لها أن تقوم بدورها فى حماية آثار مصر.

جاء ذلك خلال الاجتماع الذى عقده مجلس إدارة النقابة مساء أمس الأحد، برئاسة الدكتورة فايزة هيكل لمناقشة مستقبل مشروع النقابة فى ضوء المستجدات الحالية، كما تقدموا فى بيانهم لمرسى بالتهنئة لانتخابه كأول رئيس مدنى للبلاد، معربا عن تقديره للدور المهم الذى قام به المجلس الأعلى للقوات المسلحة للمحافظة على مقدرات الوطن خلال الفترة الدقيقة منذ اندلاع شرارة ثورة 25 يناير، والوفاء بعهده بتسليم السلطة لأول رئيس مدنى منتخب.

(Youm7)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Le nouveau président promet de relâcher les prisonniers "non criminels"

Egypte : Le nouveau président promet de relâcher les prisonniers "non criminels" | Égypt-actus | Scoop.it

Le nouveau président égyptien Mohamed Morsi a ordonné dimanche la mise en place d'une commission pour traiter les affaires des personnes arrêtées dans tous les événements depuis le soulèvement de l'année dernière, rapporte l'agence de presse officielle éygptienne MENA.

La commission sera composée de membres de la justice militaire et du ministère de l'Intérieur ainsi que du procureur général. (Afriquinfos)

Plus : http://www.afriquinfos.com/articles/2012/7/2/egypte-nouveau-president-promet-relacher-prisonniers-non-criminels-205447.asp

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'ONG Injaz : "La compétence pour venir en aide"

L'ONG Injaz : "La compétence pour venir en aide" | Égypt-actus | Scoop.it

Cette ONG, créée en 2003, a pour objectif de former des bénévoles, en particulier des employés dans les sociétés privées. On y enseigne 3 programmes différents : l’un ayant trait au marché de l’emploi, l’autre à la gestion budgétaire et le troisième se concentrant sur la manière de créer un projet. Injaz a par ailleurs obtenu l’accord du ministère de l’Education pour se rendre dans les écoles et les universités publiques. (Al-Ahram Hebdo)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Sameh Fawzi : Les coptes et le nouveau président

Sameh Fawzi : Les coptes et le nouveau président | Égypt-actus | Scoop.it

Dès son premier discours juste après l’annonce des résultats, le président Mohamad Morsi s’est présenté comme le « président de tous les Egyptiens ». C’est-à-dire un président qui ne fait pas de discrimination entre chrétiens et musulmans. Il a repris les mêmes mots lors de sa rencontre avec les dirigeants de l’Eglise qui l’ont félicité. Il a même ressenti une tristesse mêlée de colère lorsqu’il a dû répondre à une question destinée à réconforter les coptes et cela lors de sa rencontre avec les rédacteurs en chef des journaux. DrMorsi n’a pas manqué d’exprimer sa perplexité, lorsqu’il s’est trouvé obligé de réconforter sans cesse les coptes, qui sont ses voisins, ses concitoyens et sa famille, dit-il.En réalité, Dr Morsi hérite d’un lourd fardeau égyptien, avec un dossier épineux, à savoir celui de la citoyenneté et des coptes. Il suffit de dire que ce dossier était une épine dans le dos de l’ex-président Moubarak durant la dernière décennie de son règne. Sa non-résolution à été l’une des causes ayant déclenché la révolution du 25 janvier.

En général, il y a deux conceptions pour traiter les affaires religieuses. La première considère que les problèmes des coptes sont omniprésents et urgents, tels que la construction et la réhabilitation des églises, l’absence d’une représentation convenable au sein de l’institution législative et la non-nomination aux postes-clés au sommet de l’Etat. Ces problèmes doivent être réglés dans l’immédiat. Leur report signifie le maintien de la politique de discrimination étatique à l’égard de ces citoyens. La deuxième école estime que les problèmes d’exclusion ne touchent pas uniquement les coptes mais également d’autres catégories de la société, tels les femmes, les marginalisés et les opposants politiques. Par voie de conséquence, il est inévitable de trouver un remède à la discrimination en général et de ne pas la limiter à une catégorie ou à une classe sociale donnée. Avec la chute du régime Moubarak, la discrimination s’est accrue. Ainsi, le droit à une égalité à part entière s’est imposé plus que jamais, sans que cela ne soit concrétisé sur le terrain. Aucun progrès n’a été réalisé au niveau du dossier copte, voire d’autres problèmes ont resurgi comme la destruction d’une église, l’interdiction de la construction d’une autre. Outre le fait que les coptes sentent qu’une certaine culture sévissant dans la société les étouffe et entrave leur interaction normale. (Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/opin3.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le creuset égyptien, par Javier Solana

Le creuset égyptien, par Javier Solana | Égypt-actus | Scoop.it

Pendant que les Égyptiens attendaient dans l’inquiétude les résultats de l’élection présidentielle de leur pays, un soupçon de pessimisme transpirait dans le discours des jeunes gens et des libéraux laïcs qui ont réussi à abattre le régime de Hosni Moubarak en janvier 2011. Le sentiment du « tout est possible » de la rébellion de la place Tahrir s’est estompé devant deux candidats auxquels les protestataires étaient carrément opposés : le candidat des Frères musulmans, Mohammad Morsi, et Ahmad Chafiq, un pilier de l’ancien régime (et du gouvernement militaire actuel), alors qu’ils se préparaient à s’affronter au second tour. Le triumvirat des forces fondamentales qui animent l’Égypte depuis le début du printemps arabe – l’armée, la mosquée et la foule de la place Tahrir, chacune dotée de différents types de pouvoir et d’intérêts – s’est donc effondré. La voix des personnes qui ont envahi la place Tahrir il y a 16 mois a dû se taire tandis que s’amincissaient les chances d’une passation des pouvoirs du régime militaire à un gouvernement civil et démocratique.
Depuis qu’il a assumé le pouvoir à la chute de Moubarak, le Conseil suprême des forces armées (CSFA), mené par le maréchal Mohammad Hussein Tantaoui, ministre de la Défense pendant deux décennies sous Moubarak, s’est savamment occupé à enrayer la fine mécanique de la transition démocratique. Une semaine avant l’élection présidentielle, la Cour constitutionnelle alliée aux forces militaires a dissous le Parlement nouvellement élu, sous prétexte d’irrégularités dans le processus électoral. Aussi, en prévision d’une victoire de Morsi, le CSFA s’est octroyé tous les pouvoirs législatifs, empiétant sérieusement sur le pouvoir présidentiel, saisissant les pouvoirs de nommer le comité mandaté pour écrire la nouvelle Constitution et prenant le contrôle des finances du pays tout en se gardant la prérogative de la sécurité intérieure et extérieure.
Il en résulte pour l’Égypte une continuation de la course au pouvoir, la junte n’ayant plus comme adversaires les protestataires de la place Tahrir, mais l’islam politique. Après une existence clandestine (quoique tolérée) de plusieurs décennies au sein de la société égyptienne, les forces islamistes ont su tirer avantage des protestations de Tahrir, même si elles n’y ont pas vraiment pris part. La fragmentation politique des mouvements libéraux laïques et leur manque de structure leur ont coûté cher dans l’élection parlementaire qui s’est déroulée il y a six mois ; ce qui fait en sorte qu’au second tour de l’élection présidentielle, une majorité d’Égyptiens a préféré voter pour Morsi plutôt que de remettre l’ancienne garde au pouvoir. Malgré tout, la victoire de Morsi par une faible marge (3,5 points de pourcentage) sur Chafiq et une participation électorale plus faible – 46,4 % au premier tour et 51,8 % au second – reflètent une société polarisée et exsangue qui a peu confiance dans le processus électoral et envers les candidats. Qui plus est, le résultat n’a fait que rajouter de l’huile sur le feu quant à l’incertitude de l’orientation que prendra l’Égypte. (L'Orient Le Jour)

Plus : http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/766734/Le_creuset_egyptien.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Alexandie : les rues racontent l'histoire

Alexandie : les rues racontent l'histoire | Égypt-actus | Scoop.it

Les noms des rues de la ville sont regroupés dans une encyclopédie publiée récemment par la Bibliotheca Alexandrina. Elle relie l’histoire de la ville à son époque actuelle.

Depuis sa fondation, Alexandrie passe par d’infinies séries d’événements qui marquent son histoire, encore vivante, grâce aux grandes personnalités dont les noms désignent ses rues. C’est le sujet abordé par la récente Encyclopédie d’Al-Gazaerly des noms des rues d’Alexandrie, publiée par le Centre des recherches alexandrines et méditerranéennes Alexmed au sein de la Bibliotheca Alexandrina. Ces personnes varient entre maréchaux militaires, scientifiques, économistes, héros historiques, hommes religieux, écrivains et bien d’autres. Avec la diversité de ces personnes, l’auteur Youssof Fahmi Al-Gazaerly a pu, en 800 pages, mettre en relief les caractéristiques de chaque période avec tous ses aspects culturel, scientifique, social, économique, etc. Autre variété, ces nominations sont tantôt grecques, romaines, arabes, arméniennes et bien d’autres nationalités, reflétant en fait les différentes époques que renferme la ville et met le point d’orgue sur son aspect cosmopolite qui la distingue. L’Encyclopédie transporte alors le lecteur avec aisance, d’une époque à l’autre, depuis 332 av. J.-C., l’année de la fondation de la ville méditerranéenne par Alexandre le Grand, en passant par les époques gréco-romaine et islamique jusqu’à la période moderne et la transformation d’Alexandrie en ville cosmopolite.« Répartie en 3 volumes, l’Encyclopédie comprend plus de 2 500 noms de rue et de ruelle, suivant l’ordre alphabétique. L’auteur précise la localisation de chaque rue et son quartier. Chaque nom est accompagné de la biographie de sa personne », explique Fathi Abou-Ayana, professeur de géographie à l’Université d’Alexandrie et coordinateur général de la publication de l’Encyclopédie. Pour lui, l’auteur a déployé un important effort dans son ouvrage. Le lecteur y rencontre par exemple Alexandre le Grand dont le nom est attribué à 2 rues dans les quartiers Attarine et Bab Charqi.

(Doaa Elhami/Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/doss1.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Au défi des 100 jours

Au défi des 100 jours | Égypt-actus | Scoop.it

Circulation, pain, sécurité, carburant et déchets : cinq dossiers épineux auxquels s’attaque « le plan des 100 premiers jours » du président Morsi. Passage en revue des solutions proposées à ces problèmes chroniques.

Circuler en Egypte est un calvaire quotidien. Plus de 6 millions de véhicules roulent dans la capitale. Et seulement 10 % de la surface de la mégalopole renferme des voies rapides. La défaillance du transport public et la mauvaise planification routière sont à la base du problème. Le dossier de la circulation se trouve en tête du plan d’action « des 100 premiers jours » du nouveau président. (...)

« Un pain subventionné et de bonne qualité sera fourni aux citoyens et sans file d’attente », promet le président, en s’engageant à mettre en œuvre cette promesse au cours des 100 premiers jours. Il est question de la galette du pain égyptien qui coûte 5 piastres, soit 5 à 10 fois moins qu’une galette non subventionnée. (...)

Agressions à l’arme blanche dans les rues, vols de voitures, attaques contre des bureaux de change ou les postes de police ... même les hôpitaux et les tribunaux sont touchés. Autant de faits divers qui sont étalés dans la presse mais qui, selon les chiffres officiels, ne représentent pas une évolution par rapport aux années passées. Pourtant, ces incidents ont créé un sentiment d’insécurité parmi les Egyptiens. (...)

De longues files d’attente devant les stations d’essence, d’autres devant les entrepôts de bonbonnes à gaz : ces scènes font partie du quotidien de ces derniers mois. En fait, l’Egypte fait face à une grave pénurie de carburants : gasoil, essence ou gaz. La chute des réserves en devises du pays pèse sur les achats à l’étranger d’une partie des carburants. (...)

L’Egypte produit annuellement 70 millions de tonnes d’ordures. Le Grand-Caire, à lui seul, produit quotidiennement 19 000 tonnes. En 2002, la collecte des ordures a été confiée, dans certains gouvernorats, à des compagnies privées ou étrangères. Dès 2005, les frais de propreté se sont ajoutés à la facture d’électricité : 3 à 15 L.E. pour les habitations et 20 L.E. pour les magasins par mois. Toutefois, les immondices continuent à s’entasser dans les rues.

 (Aliaa Al-Korachi et Héba Nasreddine/Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/leve5.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Mohamad Morsi, premier civil à la tête du pays, entame officiellement son mandat avec des demi-prérogatives

Mohamad Morsi, premier civil à la tête du pays, entame officiellement son mandat avec des demi-prérogatives | Égypt-actus | Scoop.it

S’il y a une image à retenir de cette journée d’investiture mémorable, c’est celle du président du Conseil Suprême des Forces Armées (CSFA)accordant le salut militaire au premier président égyptien qui ne sort pas des rangs de la très puissante institution militaire. S’il y a une phrase à noter, c’est celle du président Mohamad Morsi : « J’accepte le transfert du pouvoir du maréchal Hussein Tantawi et de ses frères au sein du Conseil suprême, j’accepte cette responsabilité de devenir responsable d’eux ». Les coups de canons retentissent pour célébrer le nouveau chef d’Etat flanqué de militaires.La scène est inouïe ! « Un modèle unique dans le monde arabe », pour reprendre les propos de Morsi. Dans quelques jours d’ailleurs, l’armée devra célébrer 60 ans de pouvoir à la tête du pays qui a vu défiler 4 présidents « officiers » depuis le renversement du roi en 1952, dont 30 ans pour le seul Hosni Moubarak. « Nous avons tenu la promesse que nous avions faite devant Dieu et le peuple. Nous avons désormais un président élu qui prend les commandes de l’Egypte à l’issue d’un vote direct et libre », a déclaré le très influent maréchal.

Morsi s’est aussi posé comme le chef des militaires, les appelant à retourner à leurs casernes et leur promettant « récompenses et festivités » pour leur rôle durant la transition, chaotique pourtant. Une transition qui a commencé avec la chute de Moubarak en février 2011 et qui, conformément au calendrier de la transition, s’est achevée samedi 30 juin 2012 avec un président élu qui a officiellement prêté serment, avant de prononcer un discours devant l’élite politique à l’Université du Caire et se voir plus tard remettre le pouvoir exécutif par le CSFA après un défilé militaire. (Samar Al-Gamal/Al-Ahram Hebdo)

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/7/4/leve1.htm

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

New president in Egypt: Implications for political Islam, by C. Uday Bhaskar

Egypt, land of the Nile, splendour of the pharaohs and now remembered through the majestic pyramids is birthplace of one of the oldest civilizations of the world. It marked a historic event June 30 when Mohamed Morsi was sworn in as the first democratically elected president of his country in Cairo. The long three decade Hosni Mubarak era has come to a symbolic end with the assumption of office by Morsi - a former Muslim Brotherhood leader who represents the common man of Egypt - in contrast to the kings and military dictators who ruled Egypt for the last century.

The question that has been repeatedly raised within Egypt and beyond since the Morsi victory was declared is: what kind of democracy is Egypt likely to give unto itself with the current leadership, which is rooted in the ideology and objectives of the Muslim Brotherhood (MB), an Islamic party that was formed in 1928 as part of the anti-colonial movement. The central tenet of the Brotherhood at the time was to promote adherence to the tenets of Islamic sharia law in Egypt, even while working with the under privileged population as part of their social and charitable agenda. (...)

The MB victory in Egypt also signifies the arrival of the first Islamic party using the ballot-box to come to power in a major Sunni dominated nation and this could be as significant as the Iranian Revolution of 1979 which saw the advent of political Shia Islam.

Given Egypt's historical role as the leader of Arab politics and learning, the politico-religious ideology that will be advanced by the Morsi regime will be critical not just for the Arab world - but for the extended Islamic belt including South Asia. (Big News)

More : http://feeds.bignewsnetwork.com/?sid=207134176

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les révolutionnaires seront-ils les grands perdants ? par Sarah Mousa

Les révolutionnaires seront-ils les grands perdants ? par Sarah Mousa | Égypt-actus | Scoop.it

Alors que les Frères Musulmans ont à la fois remporté les élections parlementaires (désormais annulées) et présidentielles, et que l'armée s'agrippe toujours au pouvoir, les jeunes révolutionnaires à l'origine du Printemps égyptien semblent être les grands perdants de la chute du régime de Hosni Moubarak. Victimes d'arrestations injustifiées, soumis aux procès militaires, certains activiste payent le prix fort. Cependant, le président élu Mohamed Morsi semble leur tendre la main en promettant vouloir former une coalition avec un premier ministre indépendant. Une décision qui pourrait bien leur donner la place qu'ils méritent dans l'archipel politique. (JOL)

Plus : http://www.jolpress.com/article/les-revolutionnaires-egyptiens-sont-ils-les-grands-perdants-des-elections-place-tahrir-mohamed-morsi-mohamed-el-baradei-hosni-moubarak-791209.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Lettre Economique d'Egypte n°18 Juin 2012

Le résultat des premières élections vraiment démocratiques en Egypte est maintenant connu et le nouveau Président est M. Morsi. Il hérite d’une situation économique particulièrement compliquée puisque les déficits jumeaux ont continué à se dégrader pendant la période électorale. Le déficit budgétaire devrait ainsi être supérieur à 10 % et la balance des paiements voit son déficit continuer à augmenter ce qui rend la réponse à la question de son financement de plus en plus urgente. Le FMI a confirmé sa disponibilité par la voix de Mme Lagarde, mais il faut un Premier ministre, un gouvernement, un ministre des Finances et un plan clair pour pouvoir signer un accord. En attendant l’Arabie Saoudite pour 2,5 Mds $ et la Banque Islamique de Développement pour 1 Md $ auraient déboursé une partie de leur aide à l’Egypte sous diverses formes, aide budgétaire, dépôt à la banque centrale, aide-projet, soutien aux achats de carburants et de blé. Le chiffre du stock de devises à fin juin permettra de vérifier ces paiements. Quant à la première mesure annoncée par le président il s’agit d’une hausse de 15% des salaires de la fonction publique, qui étaient déjà le second poste de dépenses du budget (25 %).

Téléchargement de la Lettre : http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/371942

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"L’Egypte est un volcan, l’Occident fait la sièste"!

"L’Egypte est un volcan, l’Occident fait la sièste"! | Égypt-actus | Scoop.it

Selon Fars News citant Russia today, la victoire des islamistes et notamment les Frères musulmans en Egypte, met ce pays en situation de guerre potentielle avec le régime sioniste.Selon cette source, les Etats-Unis cherchent à préserver les accords de paix entre l'Egypte et l'entité sioniste , ce pays se prépare à se lancer dans la guerre contre son voisin et ce pour faire face aux Frères musulmans. Les "Frères musulmans", en tant que parti victorieux, lors des deux phases des élections législatives, en Egypte, ont affirmé que le prochain gouvernement ne mettra pas en application les plans des Etats-Unis et de l'entité sioniste.

L'ancien ministre israélien de la guerre conseille à l'armée de s'apprêter à faire la guerre avec l'Egypte.

Au cours d'un entretien avec Haaretz, Bejamin Ben Eleizer affirme que "l'Egypte a depuis toujours joué un rôle clé dans les équations régionales. C'est un pays dont dépend la stabilité de l'Arabie saoudite et des pays du golfe persique et sa perte est un coup irréparable pour l'entité sioniste. L'armée égyptienne s'affaiblit de jour en jour et perd de son influence sur les prises de décision et ceci est une mauvaise chose pour nous". (Al-Manar)

Plus : http://www1.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=70429&frid=18&seccatid=41&cid=18&fromval=1#.T_JV1Jyf_kE.twitter

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quelques niouzes de l'archéologie et des Antiquités égyptiennes (2 juillet 2012)

Quelques niouzes de l'archéologie et des Antiquités égyptiennes (2 juillet 2012) | Égypt-actus | Scoop.it

- La stèle de Mérenptah de Gebel El-Silsila sérieusement endommagée

- Djehuty funeral collection on display for first time in Luxor

- Une mission archéologique française découvre à Alexandrie des vestiges remontant à l’époque gréco-romaine

- Fukuoka Art Museum (Japan) : Exhibition “Ancient Egyptian Book of The Dead Journey Through The Afterlife”

- Le syndicat des archéologues égyptiens en appelle au président Morsi pour la création d’un ministère des Antiquités “indépendant”

- New discoveries in Berenice

- NBC's chief foreign correspondent Richard Engel reports from Egypt on the looting and building on ancient sites

 

http://egyptactus.blogspot.fr/2012/07/quelques-niouzes-de-larcheologie-et-des.html

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les coptes entre crainte et vigilance

Les coptes entre crainte et vigilance | Égypt-actus | Scoop.it

Lorsque la victoire de l'islamiste (Mohamed Morsi) a été proclamée, Samer dit avoir ressenti un grand moment de solitude: «Quand j'ai vu les gens fêter la victoire de Morsi, je me suis senti subitement étranger dans mon propre pays», avoue-t-il. Ce qui l'a choqué? L'apparition à la télévision, une heure seulement après l'annonce des résultats, du frère cadet du nouveau président pour lui «souhaiter de gouverner avec justice comme l'a fait Omar ibn al-Khattâb (compagnon et ami proche du prophète Mahomet, calife en 634). J'espère bien qu'il gouvernera avec justice, mais je ne vois pas l'intérêt de dresser un parallèle avec l'époque du Prophète ; un temps où les chrétiens devaient s'acquitter d'un impôt pour être protégés par les musulmans.» (...)

... sur les bords du Nil, trône l'imposant immeuble de Naguib Sawiris. Cet entrepreneur copte, qui a fait fortune dans les télécommunications, reçoit dans son bureau du 26e étage. Via sa chaîne privée, il vient de mettre en garde les chrétiens contre la tentation de l'émigration: «Nous sommes les indigènes de ce pays, nous devons y rester. Soyons solidaires et vigilants», martèle-t-il. Depuis le début de la révolution, près de 150.000 coptes auraient fui le pays par crainte de persécutions. (Fatiha Temmouri/Le Figaro)

Plus : http://www.lefigaro.fr/international/2012/07/01/01003-20120701ARTFIG00224-les-coptes-entre-crainte-et-vigilance.php

more...
No comment yet.